Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les affirmations identiaires renforcent le poids des religions.
de : sancho panza
dimanche 1er mars 2015 - 11h12 - Signaler aux modérateurs

Les « affirmations identitaires (43) » renforcent le poids social et politique des religions. Voici un artice pubié sur le site http://endehors.net/ et qui je pense mérite de dépasser le réseau des sites anarchistes pour être lu par tous les courants de l’extrême gauche. février 2015, par Yves

En français on n’utilise pas le terme de « politique identitaire » (en anglais identity politics) très populaire dans la gauche et l’extrême gauche anglo-saxonne. On préfère parler de droit à la différence, de respect des différences, de respect des identités, etc. Si l’on voulait résumer cette idéologie en une phrase, elle pourrait se résumer ainsi : « Tu ne peux pas comprendre – voire tu n’as pas le droit à la parole – si tu n’es pas (au choix) comme moi femme, immigré, noir, lesbienne, arabe, musulman, homosexuel et/ou transgenre. »...En clair, "tu ne peux pas comprendre si tu ne souffres pas comme moi, ou autant que moi."

C’est une idéologie victimaire, qui a pris un essor considérable chez les plus jeunes, avec la sous-culture des réseaux sociaux, où chacun et chacune met en scène, met en valeur, ses joies mais aussi ses souffrances identitaires personnelles. Les jeunes agissent comme dans les « reality shows » sauf que là ce n’est pas pour exister dans le « bocal » mais pour être reconnus et reconnues comme victimes dans les milieux militants.

Il y a quarante ans, l’extrême gauche valorisait la rage, la révolte collective, la séquestration des patrons, voire parfois la violence (symbolique : pot de peinture sur la tête d’un contremaître, ou parfois réelle : cassage de gueule voire « jambisation » à l’italienne) contre les petits chefs, les flics et les capitalistes ; aujourd’hui elle valorise la souffrance des « sans », à l’unisson des médias et des penseurs de la compassion, à la Hessel, et des ONG humanitaires et autres Indignés ou Indigènes de la République.

Si l’on décide que son identité personnelle est avant tout religieuse (comme le djihadiste Amedy Coulibaly qui déclarait : « L’islam est plus important pour moi que ma famille ») et que chacun a droit au respect intégral des moindres aspects de son identité personnelle, alors personne ne peut critiquer l’identité principale d’un individu sans que celui-ci ne se sente immédiatement agressé et insulté (44) . Dans un tel schéma mental, finalement très moderne et occidental (et qui n’a rien donc de spécifiquement « musulman », même si l’intégrisme islamique joue lui aussi son rôle dans cette affaire), on comprend pourquoi le blasphème ou la caricature de « Mahomet » (avec des guillemets car il n’existe pas de portrait du Prophète réalisé de son vivant !) peuvent être considérés comme inadmissibles, y compris à des personnes vivant dans un Occident chrétien plus ou moins sécularisé...

Ces affirmations identitaires, dans les pays anglo-saxons, ont développé le recours systématique à l’action légale-judiciaire depuis une trentaine d’années ; elles ont valorisé le droit des individus à ce que leur identité personnelle, voire intime, soit défendue et respectée par la loi, mais jamais leur « identité » de prolétaires dans la production....

La croissance de ces idéologies identitaires depuis les années 60 a abouti et correspondu à une diminution de la valorisation des actions collectives, non légales, voire illégales, qui étaient celles du mouvement ouvrier traditionnel et de ses alliés. Ces actions étaient fondées sur la lutte des classes et n’avaient pas pour objectif unique d’imposer de « bonnes » lois ; elles visaient à créer des rapports de forces bénéficiant à tous les membres de la classe ouvrière, pas à une simple collection d’individus opprimés et exploités.

Les revendications identitaires mises en avant par les mouvements féministes et afro-américains anglo-saxons ont été partiellement reprises à leur compte par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne puis par d’autres pays occidentaux (Danemark, Pays-Bas, Allemagne, etc.), et enfin recyclées dans les institutions qui produisent des normes juridiques et culturelles internationales : discrimination positive ; arsenal de réglementation fixant les rapports entre les sexes au travail, à l’école, dans l’espace public et même privé ; respect des droits linguistiques et sociaux des minorités culturelles ou ethniques, et représentation de ces minorités au sein des institutions ; commissions des droits de l’homme suggérant aux Etats de davantage lutter contre le racisme, le sexisme, l’homophobie, l’antisémitisme et « l’islamophobie ».

Pour ce qui concerne les minorités ethniques et/ou nationales, les intermédiaires communautaires ont été de plus en plus reconnus par les autorités publiques et ont activement joué le rôle de pompiers sociaux.

En France, ces associations communautaires sont beaucoup plus religieuses qu’ethniques (le CRAN censé se préoccuper des « Noirs » a été un échec ; le Parti des Indigènes de la République, dont la base est surtout franco-maghrébine, est un groupuscule dont l’influence se limite à des franges de l’extrême gauche et à de petites élites universitaires, etc.), dans la mesure où les identités nationales/ethniques minoritaires n’ont jamais été valorisées par la classe politique française qui a toujours défendu une ligne assimilationniste, au nom de l’universalisme républicain, et a toujours été « aveugle aux couleurs » (aux origines nationales ou ethniques)....

Avec le maintien et l’approfondissement de la crise depuis quarante ans, la montée et l’approfondissement du chômage, le désengagement de l’Etat central d’un certain nombre de secteurs économiques, la régionalisation/décentralisation, les associations communautaires (religieuses) locales ont trouvé un espace plus important de négociation, notamment les associations musulmanes qui avaient un gros retard à rattraper par rapport aux autres lobbies religieux pluriséculaires.

Une telle situation, et l’appel de plus en plus fréquent (de la part des maires ou même des députés en mal de réélection, mais aussi des gouvernements), à l’action pacificatrice ou éducatrice des « représentants » des « communautés » religieuses, n’ont pu que renforcer l’importance des religions dans l’espace public, les médias et les institutions, et par ricochet renforcer le poids de ces communautés imaginaires.

Du voyage de trois représentants du Conseil français du culte musulman – Fouad Alaoui (UOIF, proche des Frères musulmans), Mohamed Bechari (FNMF soutenue par le Maroc) et Dalil Boubakeur (Mosquée de Paris, proche de l’Etat algérien) – à Bagdad lors de prise d’otages des journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot en Irak en 2004, à l’annonce d’un déblocage de fonds en janvier 2015 pour financer la formation d’imams (45) pour visiter les détenus en prison, il y a une continuité dans la volonté de l’Etat de sous-traiter les questions sociales aux représentants des minorités religieuses, minorités qui recoupent aussi en partie des minorités nationales ou ethniques. Et cela concerne particulièrement la minorité dite musulmane considérée comme la « première religion en prison » et la « deuxième religion dans la société française » à partir de statistiques peu fiables, du moins pour le moment.

YC, Ni patrie ni frontières, février 2015

(à suivre)

Notes

43. « Les 6 péchés capitaux de la Gauche identitaire postmoderne » (2010, Compil NPNF n° 6).

44. C’est ainsi que même un universitaire subtil comme Olivier Esteves (auteur de « De l’invisibilité à l’islamophobie, Les musulmans britanniques, 1945-2010 », Presses de Sciences Po, 2011), dans une contribution passionnante sur la paranoïa antimusulmane en Grande-Bretagne trouve le moyen de tracer un trait d’égalité entre critique de la religion et insultes proférées contre les croyants (« Islamophobie, une comparaison franco-britannique » http://islamophobie.hypotheses.org/307) !

45. En fait de « formation d’imams », il s’agit pour le moment d’assurer à des « cadres religieux et les agents publics de la région Rhône-Alpes » des formations universitaires sur « l’interculturalité et la diversité » organisées conjointement par l’Université Jean Moulin Lyon 3 (publique), l’université catholique et l’Institut français de civilisation musulmane, ou à Paris par l’Université catholique (privée) sur les thèmes « religion, interculturalité et diversité ». On a donc affaire à de petits « accommodements raisonnables » (selon la formule québecquoise) de l’Etat républicain laïc avec les religions....

****

Autres articles liés

1. Adopter une position claire face aux religions et tirer un bilan des positions défendues dans le mouvement ouvrier à ce sujet.

http://mondialisme.org/spip.php?art...

2. Réfléchir à la question de la laïcité et des droits démocratiques aujourd’hui.

http://mondialisme.org/spip.php?art...

3. Définir une position claire et offensive sur le statut de la raison et des sciences face aux obscurantismes religieux.

http://mondialisme.org/spip.php?art...

4. Critiquer les ambiguïtés de la thèse de « l’islamophobie ».

http://mondialisme.org/spip.php?art...

5. Lier la question de l’islam aux luttes géopolitiques en cours, y compris entre les Etats dits « musulmans » du Sud.

http://mondialisme.org/spip.php?art...

6. Remédier à notre méconnaissance et incompréhension du rôle social des religions, en particulier de l’islam.

http://mondialisme.org/spip.php?art...

7. Combattre l’influence néfaste des sous-produits gauchistes des théories « postmodernes », des « études subalternes » et « postcoloniales ».

http://mondialisme.org/spip.php?art...

8. Prendre conscience que les affirmations identitaires renforcent le poids social et politique des religions, donc freinent la lutte de classe.

http://mondialisme.org/spip.php?art...

9. Acquérir une vision claire et précise des différentes formes de racisme. Et réfléchir à ce que pourrait être un antiracisme de classe.

http://mondialisme.org/spip.php?art...

10. Comprendre la nature complexe de l’antisémitisme mondialisé actuel.Retour ligne automatique http://mondialisme.org/spip.php?art...



Imprimer cet article





Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1
BOLIVIE : La CIA partout, les dollars pleuvent à flots pour les complots, pas pour la pauvreté !
lundi 25 - 12h06
de : JO
1 commentaire
Le patriarcat compris comme dynamique sociale
lundi 25 - 01h23
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Toujours contre la prostitution et le viol ici ou ailleurs avec Zéromacho - Christian Delarue
dimanche 24 - 12h07
de : Christian Delarue
3 commentaires
L’ANARCHIE - Théories et pratiques libertaires
dimanche 24 - 11h37
de : Ernest London
Pigeons.
samedi 23 - 20h40
de : L’iena rabbioso
Réforme des retraites : « les carrières gruyère des femmes vont se payer cash »
samedi 23 - 10h57

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Lorsque les arbres seront tous abattus, les animaux tous exterminés, l'homme découvrira qu'il ne se nourrit pas d'argent. Abraham Lincoln
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite