Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La filière bois mérite-t-elle autant de subventions ?
de : Laurent Benoit
jeudi 17 août 2017 - 18h44 - Signaler aux modérateurs

La filière bois, regroupant l’ensemble des acteurs qui cultive, coupe, transporte, transforme, commercialise et recycle le bois, bénéficie d’un soutien public et de subventions en nette hausse par rapport à 2016. Les arguments de « filière propre », d’habitat respectueux de l’environnement, et de défense de l’économie locale sont souvent avancés pour justifier ces aides à une filière se présentant comme structurellement en difficultés. Mais à y regarder de plus près, ces prétextes avancés ne sont pas tout à fait exacts.

Coup de projecteur sur les aides apportées à la filière bois

910 millions d’euros de subventions par an : c’est, en substance, le montant que dénonçait en 2015 un rapport de la Cour des comptes intitulé « Les soutiens à la filière bois », tout en déplorant le fait que « la gouvernance actuelle de la filière ne permet pas d’apporter une cohérence à ces soutiens dispersés ». Pour la décennie à venir (2016-2026), les aides apportées à la filière bois sont regroupées au sein du « programme national de la forêt et du bois ». Ce dernier a été voté le 13 octobre 2014 en même temps que la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, et ratifié par décret en février 2017 par l’ancien ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll. Ce programme, définissant la politique forestière française publique et privée, en métropole comme dans en Outre-mer, a notamment pour but d’augmenter la récolte de bois et de développer ses usages dans la construction.

Pour ce faire, l’Etat entend notamment actionner deux leviers. Premièrement, en augmentant la commande publique pour ainsi « favoriser le réflexe de prescription du bois (1) ». Dans cette optique, la PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie) anticipe un développement « maitrisé » du bois énergie d’ici 2023. Selon actu-environnement.com, le potentiel est estimé, à l’horizon 2026, à 2,3 Mtep (millions de tonnes équivalent pétrole). Deuxièmement, l’Etat a prévu d’allouer 28 millions d’euros (contre 10 millions auparavant) au fonds stratégique d’investissement pour le bois. Ces moyens supplémentaires ont pour but de « servir d’effet levier pour atteindre, avec les autres co-financeurs : Europe, régions, fonds privés, BPI (Banque Publique d’investissement) BEI (Banque Européenne d’Investissement), l’objectif des 100 millions d’euros d’investissements nécessaires, [afin, selon le ministre de] moderniser la filière d’amont en aval (2) ». Derrière ces montants conséquents, une filière bois qui a habilement su mettre en avant certains arguments auprès des décideurs politiques (comme l’emploi et l’environnement), tout en faisant du bois une solution d’avenir aussi bien dans le domaine de l’énergie que dans celui de la construction. Mais qu’en est-il réellement ?

La filière bois : quelle production pour quels emplois ?

L’idée de ce renforcement des subventions est qu’en soutenant la filière bois, on soutient l’économie française via un soutien aux acteurs locaux sur l’ensemble des territoires, sachant qu’un tiers du territoire national est boisé. En octobre 2016, le département de la Lozère, à travers un colloque intitulé l’appel de Mende, a ainsi lancé « un cri d’alarme à destination du gouvernement pour redynamiser la filière en difficulté ». Acteur majeur du département et pourvoyeur de 2000 emplois en Lozère, le bois serait une filière pourvoyeuse d’emplois et créatrice d’emplois au niveau local.

Pourtant, d’après le Marché français des sciages FNB, et malgré les importantes subventions déjà accordées à la filière, 60% des sciages utilisés en construction sont importés. Les conifères le seraient même à hauteur de 90% (3). Le bois de construction, lorsqu’il est importé, vient même parfois de loin. Dans les magazines des enseignes de grande distribution et de bricolage, il n’est pas rare de voir comme provenance : Russie (forêts sibériennes en l’occurrence), Finlande, Brésil, Indonésie, Canada… Il est évident que ces importations ne soutiennent pas l’emploi Français.

En outre, d’après une enquête annuelle de l’Agreste, le « rapport PIPAME », avec 54% des forêts déjà exploités, 30% non exploitables et 16% utilisées à l’exportation, les perspectives de déploiement de la filière bois sont assez contraintes, limitant ainsi les possibilités fixées par le programme national d’« augmenter la récolte de bois et ses usages dans la construction ». Or, à force d’augmenter le soutien financier à une filière qui ne peut pas matériellement produire plus, le contribuable risque de s’interroger sur la véritable destination de l’argent : n’est-on pas surtout en train de favoriser des importations de bois pour alimenter l’activité de nos scieries ? Répondre par l’affirmative ne serait pas forcément dramatique si la filière ne surjouait pas des arguments écologiques pour justifier cette situation. Or, en la matière, il y a à redire.

Le bois est écologique : oui, au début…

En matière de développement durable et de filière propre, l’industrie du bois n’est pas exempte de critiques, et la réalité des pratiques de production et d’exploitation ne s’embarrasse pas toujours de considérations écologiques. En premier lieu, si les propriétés naturelles du bois permettent d’absorber, pendant sa croissance, 1 tonne de CO2 par m3, en fin de vie, lorsque le bois se décompose ou qu’il brûle, il redégage ce CO2 absorbé, annulant ainsi en grande partie le bénéfice antérieur. Faire du bois-énergie une énergie « verte » est quelque peu abusif : renouvelable, oui ; propre ou recyclable, non.

De plus, les distances de transport de la filière bois sont souvent très importantes. En moyenne : environ 110 kilomètres de la forêt à la scierie et 500 kilomètres entre la scierie et le chantier. Mais cela ne vaut que pour le bois « Made in France » : lorsqu’une tonne de bois est importée de Suède, par exemple, ce n’est pas moins de 230 kg de CO2 qui sont dégagés dans l’atmosphère, rien que lors du transport. Mais ce n’est pas tant en amont de la filière que les approximations sur la réalité du bois sont les plus alarmantes, qu’en aval : les usages du bois en construction, répondant à une certaine mode la construction estampillée « nature », véhiculent nombre de mensonges et d’omissions sur la réalité du produit.

Des constructions en bois écologiques…

Techniquement parlant, le choix du bois est déjà discutable. En effet, à l’heure des bâtiment « basse consommation », ou même des BEPOS (Bâtiments à énergie positive), le bois n’est pas le meilleur des composants pour isoler les habitations. Son inertie thermique, c’est-à-dire sa capacité à absorber de la chaleur ou à la restituer, est classée « légère » voire « très légère » d’après la règle Th-I RT2012, FCBA. En été, l’utilisation de la climatisation pour pallier les trop fortes chaleurs et le chauffage en hiver ne permettront pas de respecter les normes HQE, dont l’ambition est d’améliorer le confort et la santé des usagers d’un bâtiment et de limiter son impact sur l’environnement.

Mais d’autres éléments peu connus du public remettent en cause les propriétés écologiques des constructions en bois. Tout d’abord, il faut savoir que pour chaque construction, le bois subit des traitements chimiques indispensables et lourds dont certains sont classés par l’EPA (Agence de protection de l’environnement américaine) et l’OMS comme cancérogènes : vernis, peintures, fongicides, insecticides, traitements ignifugés… Le bois reçoit quantités de produits chimiques pour devenir apte à servir en construction, produits qu’il restitue d’ailleurs rapidement dans l’environnement. En effet, le bois émet toute sa vie durant des COV pour « Composants organiques volatiles ». Certains sont d’origine naturelle et irritants, comme le terpène, mais la plupart est d’origine chimique (issus des traitements) comme le formaldéhyde, pouvant entrainer des irritations, des allergies, voire des cancers dans les cas d’expositions longues et répétées.

D’autre part, lorsqu’on étudie le cycle de vie du bois dans la construction, il ne faut pas négliger qu’il constituera un jour un déchet de construction (après démolition ou travaux notamment). Or le bois se recycle très mal et laisse 20% de déchets classés comme dangereux (car massivement traités). Ces déchets ultimes posent la question délicate de la gestion de leur devenir, une question sur laquelle glisse le filière bois dans son ensemble, comme sur la totalité des points soulevés ici : il ne s’agira pas de tarir le flot des subventions.

Bien que la filière ait pourtant depuis longtemps absorbé le choc conjoncturel de la tempête de 1999, il faut bien continuer de favoriser la demande et trouver des débouchés pour un bois pourtant largement importé. Pour se faire, la filière bois n’hésite pas à soutenir une mode de la construction en bois, dont on ne mesure pas encore pleinement la nocivité.

1. https://www.actu-environnement.com/... 2. http://www.fncofor.fr/fonds-strateg... 3. http://observatoire.franceboisforet...



Imprimer cet article





PARLER DES RÉFUGIÉS AUX ENFANTS
jeudi 23 - 17h06
de : Ernest London
LOSURDO SUR LE MARXISME OCCIDENTAL / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 23 - 11h50
de : Hdm
Comment le cimentier Lafarge a demandé et obtenu le démantèlement du droit du travail en Grèce
jeudi 23 - 10h18
de : jean 1
Un atlas pour informer et critiquer les politiques migratoires en Europe
jeudi 23 - 09h03
VENEZUELA : Des nids d’espions enfin sanctionnés !
mercredi 22 - 19h57
de : JO
1 commentaire
Emmanuel Macron dit à une Marocaine qu’elle peut "rentrer chez elle"
mercredi 22 - 18h52
de : JO
Exonération.
mercredi 22 - 17h07
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Préparons-leur un hiver ardent !
mercredi 22 - 16h01
de : Camille De Lasade.
La baisse de la retraite complémentaire des contractuels annonce la future réforme des retraites prévue par Macron
mardi 21 - 18h32
de : JO
LE MONDE DIPLOMATIQUE N°764 - Novembre 2017
mardi 21 - 07h15
de : Ernest London
Bure : Appel à actions décentralisées le 6 décembre
lundi 20 - 23h33
de : poison volant
Le sauvetage de l’État islamique à Raqqa par la coalition US est révélé
lundi 20 - 18h02
de : JO
1 commentaire
Connaissez mieux Saad Hariri hôte de M. Macron !
lundi 20 - 17h19
de : JO
1 commentaire
Quand Jann Halexander chantait ’Les gens de couleur n’ont rien d’extraordinaire’ ...prolongation...
lundi 20 - 16h55
de : Bruno
C’est votre étonnement qui m’étonne.
lundi 20 - 11h33
de : irae
François Ruffin dénonce à l’Assemblée Nationale la mainmise des oligarques sur les médias Français !
lundi 20 - 09h26
de : JO
1 commentaire
Clermont-Ferrand : interdiction d’un rassemblement à la mémoire de Wissam, mort en 2012 après son arrestation
lundi 20 - 05h59
QUARTIER EN GUERRE - New-York, années 1980
dimanche 19 - 18h25
de : Ernest London
Cotisation et démocratie !
dimanche 19 - 11h39
de : LE BRIS RENE
1 commentaire
EMMAÜS : 10 ème jour de grève de la faim pour un compagnon
samedi 18 - 09h37
de : Georges
Les députés LREM... interdits de collaborer avec leurs alliés à l’Assemblée
vendredi 17 - 14h20
de : Étienne Girard
1 commentaire
Chiffres du chômage de l’Insee au troisième trimestre 2017. Non au chômage remplacé par la précarité
vendredi 17 - 14h18
de : CGT
18 NOVEMBRE : UNE OCCASION INÉDITE DE FAIRE CONVERGER TOUTES LES LUTTES LORS DE LA MARCHE NATIONALE SUR L’ÉLYSÉE
vendredi 17 - 11h45
de : Front Social
1 commentaire
Le vilain secret de la libération de Raqqa : Une vidéo de 7 minutes glaçante (video)
vendredi 17 - 11h40
de : Audrey Duperron
Les réponses de Mélenchon aux questions fouille-merde de l’Express
vendredi 17 - 11h19
de : Pierrick Tillet
2 commentaires
Une répression syndicale "jamais vue" au ministère du Travail, selon des syndicats
vendredi 17 - 11h06
1 commentaire
Un journaliste de “C à vous” écarté de la visite présidentielle après ses questions aux Insoumis (videos)
vendredi 17 - 09h25
de : M. F.
1 commentaire
Nov 15 La culture victime des options ultralibérales du gouvernement
vendredi 17 - 08h43
Pourquoi l’élection d’une députée LREM a été invalidée
vendredi 17 - 08h35
de : Olivier Pérou
SAISONS - Nouvelles de la ZAD
vendredi 17 - 07h26
de : Ernest London
LE SILENCE DES BLAIREAUX
vendredi 17 - 00h08
de : irae
Mobilisation contre les ordonnances : le miracle n’a pas eu lieu
jeudi 16 - 21h04
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
A propos de Charlie-Hebdo.
jeudi 16 - 16h46
de : L’iena rabbioso
Chirurgie esthétique et chirurgie réparatrice
jeudi 16 - 16h28
de : C’est quoi la différence entre chirurgie esthétique et réparatrice
LES BLANCS CONTRE LES ROUGES / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 16 - 12h00
de : Hdm
1 commentaire
TOUS A L’ELYSEE SAMEDI 18 !!! (video)
jeudi 16 - 11h07
de : Mat76
La jeune Russie des Soviets, paradis de l’écologie ?
jeudi 16 - 10h46
de : Paul Ariès
Poissy : mobilisation pour soutenir les élus CGT accusés de séquestration
jeudi 16 - 09h03
Macron est un fléau ! Le 16 on manifeste tous ensemble, le 17 on continue et le 18 novembre on marche sur l’Elysée
jeudi 16 - 08h49
"ENCORE UNE GRÈVE ? " EH OUI, ENCORE !
jeudi 16 - 08h44
de : Théo Roumier

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le domaine de la liberté commence là où s'arrête le travail déterminé par la nécessité. Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre. Karl Marx
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen (video)
mardi 26 septembre
2 commentaires
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite