Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Contrats aidés : face au licenciement sec, sortons les emplois de la précarité !
de : Eve76
mardi 7 novembre 2017 - 19h17 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Le gouvernement sert les intérêts d’une toute petite minorité et s’attaque à tous les autres citoyens, et en particulier les plus modestes. Casse du droit du travail, casse des normes sanitaires, casse du logement social, casse des services publics, casse des libertés, casse de notre humanité…

Les choix budgétaires du gouvernement sacrifiant les contrats aidés sont l’annonce d’un monstrueux plan de licenciement visant plus de 200.000 personnes !

Un plan de licenciement monstre

En 2016, 450.000 contrats aidés furent signés. En 2017, il n’y en aura plus que 320.000 ; les réactions venant de toute part, et en particulier de sa majorité, ont contraint le gouvernement à modérer quelque peu ses plans initiaux mais les suppressions des aides de l’Etat concernent toujours 130.000 personnes.

Mais le gouvernement ne s’en tient pas là. L’enveloppe, déjà insufffisante, votée en 2017, vont diminuer de 41,6% en 2018, soit encore 120.000 suppressions de contrats aidés qui dans la plupart des cas se traduiront par des licenciements secs.

Entre 2017 et 2018 ce sont donc à peu près 250.000 emplois qui seront supprimés !

Une perte énorme de services offerts à la population

En même temps que les drames humains vécus par les personnes qui se trouvent du jour au lendemain privé de leur emploi, c’est toute la population qui va être affectée par la disparition des services assurés par les salariés agissant en contrats aidés.

Actuellement les effets se font ressentir dans l’éducation nationale, les petites communes, et les associations, dont beaucoup risquent de mettre sous la porte. Le secteur hospitalier et les maisons de retraite s’inquiètent.

Les services assurés dans les collectivités locales vont soit être supprimés, soit devenir plus onéreux (et donc plus élitistes), soit peser davantage sur les budgets locaux. Un maire estime qu’il faudrait augmenter de 10% les impôts locaux pour faire face au désengagement de l’Etat.

Le secteur associatif va être impacté dans les missions de service public qu’il assume parfois, dans son rôle de maintien du lien social, d’aide à la vie quotidienne, de diffusion de la culture, d’expérimentations sociales variées.

Secteur par secteur, la liste est longue des services qui vont disparaitre et de ceux qui sont à terme menacés. Et ceci d’autant plus que ces nouveaux chômeurs pèseront à leur tour sur les budgets d’aides sociales, réduisant ainsi la marge de manœuvre des collectivités territoriales.

Les emplois aidés remplissent de réelles fonctions sociales, sortons les de la précarité !

Côté hypocrisie, notre gouvernement, c’est une synthèse !

Pour mettre fin à la précarité des contrats aidés, créons de vrais emplois, pérennes, sans temps partiels imposés, avec accès à la qualification (et sa reconnaissance).

La ministre nous déclare que les emplois maintenus seront destinés aux personnes les plus éloignées de l’emploi et qu’ils concerneront « les secteurs où il y en a le plus besoin, notamment pour l’accompagnement des élèves handicapés, l’outre-mer et l’urgence en matière sociale et sanitaire ».

Pourquoi faudrait-il être parmi les personnes les plus éloignées de l’emploi pour pouvoir accompagner des élèves en situation de handicap ? Les secteurs jugés prioritaires doivent donner lieu à la création de postes statutaires dans la fonction publique et stables dans le secteur associatif.

La création de ces postes ne devrait pas relever de la lutte contre le chômage, mais d’un financement ordinaire des missions de service public.

Une véritable lutte contre le chômage consisterait moins à armer individuellement le chômeur qu’à relancer l’économie, entre autres en cessant de mettre les services publics et sociaux au régime sec.

Mettre en tête d’affiche l’accompagnement individuel du chômeur consiste à faire croire que c’est lui le problème, parce qu’il ne serait pas assez formé ou assez dynamique dans sa recherche de travail.

Les politiques pour aider les catégories les plus éloignées de l’emploi doivent être avant tout collectives ; comme par exemple augmenter la capacité d’accueil des jeunes enfants, dans de bonnes conditions.

Quant à la formation, il faudrait peut-être déjà la penser avant que les jeunes arrivent sur le marché du travail, en rétablissant dans l’éducation nationale un enseignement professionnel digne de ce nom et en redonnant les moyens à la formation professionnelle des adultes (AFPA) de proposer à tous les salariés les moyens de se former tout au long de sa vie professionnelle. La fin des contrats aidés au profit de la « garantie jeunes », dispositif de conditionnement à l’acceptation de la précarité ?

Un milliard supprimés par l’Etat (l’enveloppe passe de 2,4 à1.4 milliard d’euros) : le gouvernement met en avant le coût de ces mesures et leur inefficacité.

Quand on raisonne en milliards d’euros cela peut effrayer le public, les particuliers n’ayant en général guère l’occasion de manipuler de telle sommes ! Mais en réalité dans le cadre du budget de l’Etat, la somme n’est pas si importante, surtout si on la met en regard avec le CICE et ses piètres résultats (si tant est qu’ils fussent réels) : 20 milliards, ou avec le montant de la fraude fiscale, estimée entre 60 et 80 milliards d’euros…. Donc le gouvernement ment quand il dit que la mesure coûte cher. Elle entraînera pour les contribuables usagers d’autres surcoûts, et pour les finances publiques, il faudrait défalquer du milliard économisé ce qu’il faudra bien verser aux intéressés en indemnisation du chômage ou en RSA.

Le gouvernement affirme qu’il va substituer aux contrats aidés d’autres mesures de formation qu’il prétend plus efficaces. Mais on peut s’interroger sur « l’efficacité » visée par les nouveaux choix budgétaires.

Concernant la formation, 400 millions supplémentaires vont être affectés à la formation des demandeurs d’emploi les plus en difficulté et jeunes décrocheurs de moins de 25 ans. Quelles formations pour quel type d’emplois, on ne sait pas.

Par ailleurs, 500 millions vont être attribués au dispositif « garantie jeunes », pour un budget global de 2,8 milliards d’euros (dont une part de fonds européens), destiné aux jeunes de 16 à 26 ans sans emploi ni formation. Pendant un an, les jeunes perçoivent une alllocation minime (461 €) et s’engagent à accepter l’accompagnement personnalisé, à rechercher des opportunités d’emploi et à accepter les « mises en situation professionnelle ».

Les entreprises sont censées jouer le jeu et proposer des stages, immersions, contrats de travail… pour permettre aux jeunes d’enrichir leur expérience et de développer leurs compétences. » Les patrons n’ont en général pas l’habitude de jouer de façon désintéressée les nounous pour jeunes chômeurs, gageons que le dispositif produira plus de travail gratuit que de réels acquis professionnels.

Quelle que soit l’engagement sincère des salariés des missions locales auprès des jeunes, on peut réellement s’interroger sur la finalité réelle de ce montage. Il s’adresse à des jeunes précaires qui n’ont guère de chance que d’accéder à des contrats précaires, que la loi Travail XXL généralise par ailleurs. Quelle peut-être l’impact de ce dispositif, sinon d’aider le jeune à intérioriser la situation, à lui apprendre à accepter n’importe quoi et à avoir le bon comportement qui n’incommode pas l’employeur ?

Autour des contrats aidés et de la loi Travail XXL, la bataille pour un choix de société

Suppression des contrats aidés et casse du code travail vont donc de pair.

Personne ne défend les contrats aidés dans leur forme actuelle, mais leur rétablissement est une mesure d’urgence pour que les salariés concernés retrouvent un minimum de sécurité, que les services ne s’interrompent pas et que les associations ne mettent pas la clé sous le paillasson…

Mais l’objectif de notre bataille est le financement ordinaire de ces contrats qui doivent sortir de la précarité. Si le gouvernement nous dit qu’il n’a pas d’argent, nous, on peut lui dire là où il peut le trouver !

Ce plan social de 250.000 personnes nous concerne tous !

bAp Waouh76 A travers la brume



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Contrats aidés : face au licenciement sec, sortons les emplois de la précarité !
7 novembre 2017 - 20h14 - Posté par Jean PRADIER dit jean 1

"Ce plan social de 250.000 personnes nous concerne tous !".
Si je ne me trompe le président des riches a été élu "démocratiquement" et fort de ce mandat il va nous sacquer pour augmenter les avantages et les privilèges d’une minorité.
Tant que nous ne répondrons pas à leur violence nous mourrons, par ex., parqués dans les couloirs des urgences des hôpitaux gérés comme des entreprises pour faire des profits (es-tu heureuse bachelot ?)....
Il est plus que l’heure de le mettre !






Les députés LREM... interdits de collaborer avec leurs alliés à l’Assemblée
vendredi 17 - 14h20
de : Étienne Girard
1 commentaire
Chiffres du chômage de l’Insee au troisième trimestre 2017. Non au chômage remplacé par la précarité
vendredi 17 - 14h18
de : CGT
18 NOVEMBRE : UNE OCCASION INÉDITE DE FAIRE CONVERGER TOUTES LES LUTTES LORS DE LA MARCHE NATIONALE SUR L’ÉLYSÉE
vendredi 17 - 11h45
de : Front Social
1 commentaire
Le vilain secret de la libération de Raqqa : Une vidéo de 7 minutes glaçante (video)
vendredi 17 - 11h40
de : Audrey Duperron
Les réponses de Mélenchon aux questions fouille-merde de l’Express
vendredi 17 - 11h19
de : Pierrick Tillet
1 commentaire
Une répression syndicale "jamais vue" au ministère du Travail, selon des syndicats
vendredi 17 - 11h06
Un journaliste de “C à vous” écarté de la visite présidentielle après ses questions aux Insoumis (videos)
vendredi 17 - 09h25
de : M. F.
1 commentaire
Nov 15 La culture victime des options ultralibérales du gouvernement
vendredi 17 - 08h43
Pourquoi l’élection d’une députée LREM a été invalidée
vendredi 17 - 08h35
de : Olivier Pérou
SAISONS - Nouvelles de la ZAD
vendredi 17 - 07h26
de : Ernest London
LE SILENCE DES BLAIREAUX
vendredi 17 - 00h08
de : irae
Mobilisation contre les ordonnances : le miracle n’a pas eu lieu
jeudi 16 - 21h04
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
A propos de Charlie-Hebdo.
jeudi 16 - 16h46
de : L’iena rabbioso
Chirurgie esthétique et chirurgie réparatrice
jeudi 16 - 16h28
de : C’est quoi la différence entre chirurgie esthétique et réparatrice
LES BLANCS CONTRE LES ROUGES / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 16 - 12h00
de : Hdm
1 commentaire
TOUS A L’ELYSEE SAMEDI 18 !!! (video)
jeudi 16 - 11h07
de : Mat76
La jeune Russie des Soviets, paradis de l’écologie ?
jeudi 16 - 10h46
de : Paul Ariès
Poissy : mobilisation pour soutenir les élus CGT accusés de séquestration
jeudi 16 - 09h03
Macron est un fléau ! Le 16 on manifeste tous ensemble, le 17 on continue et le 18 novembre on marche sur l’Elysée
jeudi 16 - 08h49
"ENCORE UNE GRÈVE ? " EH OUI, ENCORE !
jeudi 16 - 08h44
de : Théo Roumier
#RDLS46 : MAJORITÉ SEXUELLE, CLIMAT, LAÏCITÉ, LAFARGE, NUCLÉAIRE, INVESTISSEMENTS, LIBAN (Video)
jeudi 16 - 08h38
de : JEAN-LUC MÉLENCHON
Soutenu par la CGT, un salarié de la CGT attaque la direction de la CGT aux prud’hommes
jeudi 16 - 08h26
de : Vincent Vantighem
KOBANE CALLING
jeudi 16 - 07h46
de : Ernest London
RETRAITES : Le Sénat supprime la hausse de la CSG !
mercredi 15 - 17h54
de : JO
Lyon, un laboratoire permanent de l’extrême droite en France
mercredi 15 - 16h26
La France d’Emmanuel Macron capitule devant les paradis fiscaux et pire, elle les imite
mercredi 15 - 13h26
de : Alain Deneault
1 commentaire
L’incroyable fuite organisée de djihadistes avant la chute de Raqqa
mercredi 15 - 12h49
de : Yohan Blavignat
Une centaine de "marcheurs" vont quitter le mouvement vendredi, à la veille du congrès
mercredi 15 - 08h48
4 commentaires
Jeudi 16 novembre 2017 à 11h à Versailles, solidarité avec les 9 militants CGT de PSA Poissy !
mercredi 15 - 07h55
MAIN BASSE SUR LA TERRE – Land grabbing et nouveau colonialisme
mercredi 15 - 07h36
de : Ernest London
MARCHE NATIONALE DU 18 NOVEMBRE : CREER LA SURPRISE
mardi 14 - 23h46
de : LD
Emplois aidés : une mobilisation pour l’instant dispersée…
mardi 14 - 21h26
de : Eve76
ASSISES OUTRE MER : UNE NOUVELLE ESCROQUERIE
mardi 14 - 19h24
de : UNION GENERALE DES TRAVAILLEURS DE GUADELOUPE
Communiqué de l’UCR-CGT : Vers une baisse générale des pensions ?
mardi 14 - 18h00
de : JO
Pourquoi je refuse de saluer Emmanuel Macron à la cérémonie d’hommage du 13 novembre
mardi 14 - 13h40
de : Michael Dias
3 commentaires
Réaction aux déclarations des autorités israéliennes
mardi 14 - 12h52
de : Groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale
1 commentaire
MACRON VISE UNE DEFAITE DURABLE DU PEUPLE FRANCAIS, COMME THATCHER AVEC LES GREVISTES MINEURS ANGLAIS !
mardi 14 - 11h21
de : Brigitte pascall
4 commentaires
Appel des organisations de jeunesse : Non à la sélection à l’entrée de l’université !
mardi 14 - 09h40
ÉLISE LUCET HARCELÉE… L’INFORMATION EST UN DANGER POUR MACRON
mardi 14 - 09h04
de : Info’Com-CGT
Renoncements en série sur l’écologie : N. Hulot doit répondre à l’urgence nucléaire
mardi 14 - 08h41
de : Greenpeace France
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On peut tromper tout le monde pendant un certain temps et certains pour toujours, mais on ne peut pas tromper tout le monde éternellement! Abraham Lincoln
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen (video)
mardi 26 septembre
2 commentaires
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite