Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le mouvement ouvrier doit défendre la France insoumise !
de : foolad
jeudi 25 octobre 2018 - 14h47 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Plus d’une semaine après la vague de perquisitions visant à discréditer Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise (FI), cette offensive politique sans précédent se poursuit à travers les grands médias : presse, télés, radios. Au travail de la Justice « indépendante » succède le travail de journalistes « indépendants ».

Que reprochent-ils à Mélenchon et la FI ? Tout et n’importe quoi, désormais. Ils ont sonné l’hallali. Dans leur jubilation, ils jettent tout ce qu’ils ont sous la main. Par exemple, si Mélenchon se défend et réplique, cela devient une preuve de plus qu’il est coupable. De quoi ? Mais d’avoir répliqué, déjà ! Et puis, s’il se défend, n’est-ce pas la preuve infaillible qu’il « cache » quelque chose ? Et ainsi de suite. La caste des journalistes réactionnaires – car oui, c’est bien une caste au service de la bourgeoisie – donne libre cours à sa détestation de la FI, qui ne date pas de la semaine dernière. Plus précisément, ces gens détestent et craignent les millions de personnes qui soutiennent la FI, mais aussi les millions d’autres qui pourraient la soutenir dans la période à venir. Tel est le fond de l’affaire.

Dans un contexte d’impopularité croissante du gouvernement, nous assistons à une offensive politique majeure contre la FI, première force d’opposition de gauche. Pour convaincre de ce fait ceux qui en doutent sincèrement, Mélenchon et ses camarades font tout ce qu’ils peuvent à travers des articles, des vidéos et des interventions médiatiques. Mais ils sont bien seuls – beaucoup trop seuls. Face à cette agression brutale, qui est aussi une atteinte flagrante à la démocratie la plus élémentaire, l’ensemble des organisations du mouvement ouvrier devraient se mobiliser vigoureusement – et ce, quoiqu’elles pensent des idées et du programme de la FI.

La question, ici, n’est pas de savoir si l’on est d’accord avec l’ensemble du programme de Mélenchon – ou, a fortiori, si l’on apprécie son « tempérament » ! Ce n’est pas du tout la question. Il s’agit, pour le mouvement ouvrier, de défendre une organisation de gauche contre une agression flagrante orchestrée par le gouvernement, qui pour cela s’appuie sur des magistrats et des journalistes réactionnaires. Autrement dit, c’est à la fois une question démocratique élémentaire et une question de classe. Cette agression vise la FI, mais elle vise aussi à affaiblir les capacités de résistance de l’ensemble du mouvement ouvrier contre les mauvais coups qui se préparent. Et donc, c’est tout le mouvement ouvrier qui doit répliquer avec force.

Malheureusement, à ce jour, les réactions de la plupart des dirigeants des organisations syndicales et des partis de gauche sont indignes, voire scandaleuses. Les sommets des syndicats, CGT comprise, ne lèvent pas le petit doigt pour défendre la FI, comme si le problème ne les concernait pas. Les directions du PS et des Verts défendent... la « justice indépendante » – contre Mélenchon. Enfin, la situation n’est pas tellement meilleure du côté du PCF et de Génération.s (le mouvement dirigé par Benoît Hamon).

Mehdi Ouraoui, porte-parole de Génération·s, a déclaré : « L’émotion suscitée par la perquisition spectaculaire au siège d’un parti d’opposition et au domicile de plusieurs de ses dirigeants peut s’entendre, même si personne n’est au-dessus de la justice [1]. En revanche, rien ne justifie la violence des attaques que subissent les journalistes. » Même son de cloche du côté d’Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF : « Nous avons pu partager la colère et l’indignation de Jean-Luc Mélenchon à la suite de la perquisition de mardi matin, dire qu’il y avait deux poids, deux mesures. On peut également ne pas être d’accord avec un traitement journalistique, critiquer la mainmise des puissances financières sur les grands médias, mais il n’est pas possible dans une vie démocratique d’appeler à pourrir des journalistes. » [2]

N’est-ce pas lamentable ? La colère de Mélenchon « peut s’entendre » ; on « peut » même la « partager » ; mais Grand Dieu, que Mélenchon ne s’attaque pas aux journalistes qui le calomnient à longueur de journée ! On en vient à se demander si Mélenchon a le droit de poursuivre en justice les médias qui le diffament – ou si ce serait une trop « violente » atteinte à la « vie démocratique » dont Dartigolles et Ouraoui se font les ardents défenseurs.

Par ailleurs, pour leur information, lorsque Mélenchon appelle ses partisans à « pourrir » les journalistes qui le calomnient sans cesse, il ne veut pas dire, par là, qu’il faut les crucifier en plein soleil jusqu’à ce qu’ils pourrissent. Non : Mélenchon appelle à les « pourrir » au sens de démasquer – sur les réseaux sociaux – leurs mensonges et leur mauvaise foi. Car enfin, au cas où cela aussi aurait échappé à Ouraoui et Dartigolles, les nombreux arguments qu’avancent Mélenchon et ses camarades, à propos des deux prétendues « affaires », ne sont pas sérieusement examinés par les journalistes « indépendants » qui, sans cesse, accablent la FI de toutes les tares politiques et morales. Dès lors, Mélenchon appelle ses partisans à leur répondre sur les réseaux sociaux. Est-ce si difficile à comprendre ?

Mais il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. Or Dartigolles et Ouraoui ne veulent pas entendre, font semblant de ne pas comprendre, car ils espèrent profiter, électoralement, de l’offensive actuelle contre la FI. Ils mettent les intérêts de leurs petites barques bureaucratiques au-dessus des intérêts de l’ensemble du mouvement ouvrier. Au passage, ils envoient leurs aimables salutations à la caste des journalistes réactionnaires – et, à travers elle, à toute la société officielle. Car voyez-vous, Ouraoui et Dartigolles sont des gens « raisonnables », tempérés, qui se proposent de changer la société en profondeur – mais sans jamais hausser le ton, ni marcher sur les chaussures d’un magistrat ou d’un journaliste.

Dans les syndicats et les partis de gauche, les militants honnêtes et qui réfléchissent doivent fermement protester contre la passivité – voire la complaisance – de leurs dirigeants. Ce qui se passe depuis plus d’une semaine est sérieux, est grave – et n’est pas terminé. Or n’oublions pas que la faiblesse invite à l’agression. Si le gouvernement et ses sbires médiatiques constatent que l’offensive contre la FI ne déclenche pas de réaction particulière, dans le reste du mouvement ouvrier, ils y verront un encouragement à aller plus loin. Et la FI, bien sûr, ne sera pas la seule concernée.

[1] Personne n’est au-dessus de la justice ? Au lieu de dire de telles âneries, le camarade Ouraoui devrait méditer la formule de Solon d’Athènes : « Les lois sont comme une toile d’araignée : les petits s’y font prendre et les grands la déchirent. »

[2] On trouve les deux citations dans cet article de L’Humanité : Justice. Difficile «  contre-offensive » pour les insoumis

https://www.marxiste.org/actualite-...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le mouvement ouvrier doit défendre la France insoumise !
25 octobre 2018 - 15h24 - Posté par Foolad

Les chiens de garde du système et les journalistes réactionnaires , s’inquiètent pour pour leurs mentors.

Presque unièmement ces journalistes au service de la bourgeoisie, regrettent que :

« Jean Luc Mélenchon a perdu la belle opportunité de rassembler à gauche, ou bien encore l’occasion unique de rassembler les électeurs déçus de Macaron”

Ainsi dans leurs déclarations, ces journalistes aux ordres , deviennent tous des supporteurs de Jean Luc Mélenchon et de LFI !!!!!



Le mouvement ouvrier doit défendre la France insoumise !
25 octobre 2018 - 17h17 - Posté par Marc ARAKIOUZO

Solidarité inconditionnelle ! Pas de contorsion possible : nous sommes en présence d’une opération de basse justice - basse police éhontée ! L’opportunisme qui consisterait à espérer un affaiblissement de JLM - FI pour créer un meilleurs parti n’est pas une option intelligente, il faut au contraire prendre des initiatives plus fortes que celles de la FI pour affaiblir Macron et surtout la justice et la police scélérates - Prévoir qu’une défaite de la FI aboutirait à faire augmenter la trouille abjecte au détriment de la colère -
PREVOIR AUSSI une multiplication des perquisitions, des coups tordus, des inculpations farfelues, des campagnes de presse de plus en plus putassières auxquelles s’ajouteront des violences de l’extrême droite ... Nettoyons nos locaux !
Planquons nos fichiers ! Détruisons nos disques durs ...
Lénine disait : après une répression effective il faut tout reconstruire, repartir à zéro !



Le mouvement ouvrier doit défendre la France insoumise !
26 octobre 2018 - 08h25 - Posté par Foolad

Je partage votre opinion .

Quoi qu’on pense des idées et du programme de la FI , contre cette offensive de la bourgeoisie , de ses medias et de ses journalistes réactionnaires , il est indispensable que le Mvt ouvrier défende la FI


Le mouvement ouvrier doit défendre la France insoumise !
25 octobre 2018 - 18h01 - Posté par Thomas

Nous avons vu le déchainement des journalistes contre Fillon.
Il fallait que Marine Le Pen soit au deuxième tour pour que Macron puisse gagner.
La montée de LFI devait être stopper avant les élections européennes. Le piège a été tendu et il a été difficile de ne pas y tomber. La réaction plaidait coupable, la non réaction plaidait coupable.
Nous avons ici le force du pouvoir médiatique contrôlée par les grands patrons et le Capital.
Si les partisans de LFI ne comprennent pas, c’est qu’ils ne sont pas conscients de l’enjeu que la droite est prête à toutes les infamies pour rester maitre du jeu. L’extrême droite ne lui fait pas peur, comme le Brésil en est témoin et ils ont les moyens de faire voter le peuple pour sa propre dictature.
Il fallait s’attendre à cette attaque sans fondement puisque l’affaire européenne a été réglé ainsi que l’acceptation des comptes. Et comparer cette affaire avec Fillon ou Le Pen est de la diffamation car il n’y a pas d’enquête nécessitant une perquisition.
On a là un aspect de la bête immonde.






R.T. Police : « On voudrait redevenir des gardiens de la paix plutôt que des forces répressives »(vidéo)
vendredi 18 - 12h25
de : nazairien
Fiorina, une jeune femme de 20 ans, quel courage, quelle détermination et quelle lucidité
vendredi 18 - 01h11
de : nazairien
1 commentaire
De NDdL aux Gilets Jaunes – 1 an après l’abandon du projet d’aéroport
jeudi 17 - 23h42
de : nazairien
Alexandre Langlois est policier. Menacé par sa hiérarchie pour "déloyauté", met en cause le gouvernement
jeudi 17 - 22h41
de : nazairien
1 commentaire
Des policiers qui n’attaquent les G
jeudi 17 - 22h22
de : Irae
Un policier courageux balance sa hiérarchie
jeudi 17 - 21h53
de : Irae
Texte intégral et analyse du TRAITÉ FRANCO-ALLEMAND D’AIX-LA-CHAPELLE qui sera signé le 22 JANVIER 2019
jeudi 17 - 19h09
de : Olivier Berruyer - Les Crises
3 commentaires
Macron asphyxie nos libertés !
jeudi 17 - 16h01
de : Jodez
1 commentaire
Macron, une escalade de violence dénoncée par les Institutions des Droits de l’Homme !
jeudi 17 - 16h00
de : JO
GILETS JAUNES ACTE 10 ! La mobilisation s’amplifie !
jeudi 17 - 11h37
de : JO
1 commentaire
Noyer le poisson / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 11h24
de : Hdm
1 commentaire
ZAPATA EST VIVANT !
jeudi 17 - 07h11
de : Ernest London
Appel à converger vers l’AMASSADA
mercredi 16 - 22h53
de : AMASSADA
Plutonium en rafale mauvaise journée pour le social
mercredi 16 - 20h58
de : AIPRI et Savoie Antinucléaire
INTERMEDE DANS LA SEQUENCE "GILETS JAUNES"
mercredi 16 - 20h05
de : Raymond H
1 commentaire
Atomik Tour c’est parti mon kiki
mercredi 16 - 19h49
de : Jean-Yves Peillard
LA LETTRE DE MACRON AUX FRANÇAIS : une MACRO-MANIP pour dévoyer et enterrer l’insurrection citoyenne des #giletsjaunes !
mercredi 16 - 18h25
de : jodez
Affaire Benalla : Le feuilleton n’est pas clos !
mercredi 16 - 17h05
de : JO
300 JOURS DE GREVE ! Fête de soutien à la grève des postier-e-s du 92
mercredi 16 - 15h11
Antisémitisme et gilet jaune sur la 5 :UN AMALGAME SCANDALEUX !
mercredi 16 - 14h50
2 commentaires
GILET JAUNE dans le coma à Bordeaux !
mercredi 16 - 11h50
de : JO
Une Provoc. de plus méprisante et scandaleuse du monarque ! Qu’il dégage !
mercredi 16 - 10h36
de : JO
1 commentaire
Forte mobilisation populaire et de gouvernements du monde entier pour la prise de fonctions du président Nicolas Maduro.
mercredi 16 - 10h14
de : jodez
1 commentaire
On a gagné !
mercredi 16 - 10h07
de : jean 1
Dis moi, Manu... Adaptation de "Céline" d’Hugues Aufray version Gilets Jaunes !
mercredi 16 - 01h23
de : nazairien
1 commentaire
Le "Centre de Racket de Rennes" , inquiet trop de "pompes à fric" neutralisées
mardi 15 - 19h38
de : nazairien
L’Etat policier était donc bien prévu dans l’ambitieux projet du monarque "En marche "
mardi 15 - 17h31
de : JO
1 commentaire
JAUNE, un journal par des Gilets Jaunes, pour les Gilets Jaunes
mardi 15 - 16h02
de : jean 1
Écologie : une nouvelle religion contre les catégories populaires
mardi 15 - 15h32
de : Séquano-Dionysien Rouge
1 commentaire
Los Angeles : grève exceptionnelle des enseignants
mardi 15 - 14h47
Lettre au président.
lundi 14 - 17h52
de : L’iena rabbioso
3 commentaires
GILETS JAUNES ACTE 9 : des CRS armés de fusils d’assaut ! (video)
lundi 14 - 17h50
de : JO
2 commentaires
Frapper les ultras-riches à la caisse ! Une idée qui poursuit son chemin !
lundi 14 - 10h18
de : JO
2 commentaires
Qui a tué cet homme ? Sarkozy, Hollande et Macron
dimanche 13 - 23h32
de : frustration
1 commentaire
En Marche - Le gout du sang pour celui de l’argent
dimanche 13 - 21h32
de : André
2 commentaires
Appel des Gilets Jaunes de Montreuil en réponse à l’appel des Gilets Jaunes de Commercy
dimanche 13 - 20h58
de : jean 1
Le peuple sans adjectif n’existe pas. Le peuple avec oui !
dimanche 13 - 12h42
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Médias Macron mentent, médias Macron mentent, des médias compromettants ! !
dimanche 13 - 12h18
de : JO
1 commentaire
Deux agressions violentes qui mériteraient, des poursuites judiciaires (vidéos)
dimanche 13 - 11h25
de : nazairien
4 commentaires
DE LA REVOLTE ANTILLAISE DE 2009 A LA REVOLTE DES GILETS JAUNES DE 2018
samedi 12 - 23h09

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les grandes choses de l'Etat sont tombées, les petites seules sont debout, triste spectacle public. On ne songe plus qua soi. Chacun se fait, sans pitié pour le pays, une petite fortune particulière dans un coin de la grande infortune publique. Victor Hugo, 1838
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite