Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les 7 théories du complot.
de : L’iena rabbioso
vendredi 1er novembre 2019 - 23h05 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 13.5 ko
J’ai l’impression qu’on se moque de moi

Ce qui m’étonne, moi, ce n’est pas la prolifération des thèses complotistes, puisqu’elles sont la résultante logique de la sur-information à caractère immédiate et donc forcément erronée, puisque cela ne date pas d’hier que selon le bon sens populaire les journaux disent n’importe quoi, ce qui ne risque pas de s’arranger puisque bientôt la vérification des sources sera confiée à des algorithmes.

Non, ce qui me chagrine, c’est le manque d’imagination dans les cercles conspirationnistes.

Les juifs, les Francs maçons, les Tziganes, toujours les mêmes.

Je vous propose une nouvelle liste de complots internationaux qui vont vous interpeller au plus haut point sur votre naïveté en ce qui concerne les puissants occultes qui mettent sur écoute Eric Zemmour.

Certains vous paraîtront délirants, et ils le sont effectivement. Mais dans la plupart des cas, une thèse complotiste cache un réel problème de malhonnêteté manifeste, et dans ce cas une explication délirante sera toujours préférable à une réalité pitoyable.

Je vous laisse deviner quels sont les vrais délires paranos et les semis-vrais-complots.

1/ Le complot des appels téléphoniques à caractère commerciaux.

Vous ne l’avez jamais remarqué. Vous pensez que cela arrive au hasard, que la personne qui vous conseille de changer de mutuelle vous appelle juste parce que c’est votre tour sur son fichier informatique. Mais réfléchissez ! Vous étiez en train de faire la vaisselle, non ?

Oui, comme par hasard.

Et quand Cindy, la locataire du 5eme (une étudiante norvégienne qui vient d’être engagée comme mannequin par une boite de mode parisienne), vient sonner à la porte pour vous demander de l’aider à changer une ampoule grillée, que fait le téléphone, hein ?

Il sonne, putain.

Le but est de vous priver de tout instant personnel de plaisir, de loisir, et de vous persuader que vous devez être prêt à répondre chaque instant. Bien sûr, vous pouvez décider de tout débrancher. Mais dans ce cas, quand Priscilla voudra vous appeler pour l’aider à ranger son armoire à sous vêtements, vous ne pourrez pas répondre.

Ils ont tout prévus. Ils ne vous laisseront aucun répit.

2/ Le code barre qui ne passe pas au supermarché.

Au début vous supposez que cela peut arriver à tout le monde. Mais un jour ou l’autre, vous trouverez bizarre que c’est justement quand il y a huit personnes derrière vous qui font la queue avec leurs caddies qui débordent et leurs regards énervés, que votre dernier article que vous avez trouvé par hasard et justement ça tombe bien vous en cherchiez partout sans trouver, ne fait pas bip quand la caissière le passe devant son scanner. Ah il ne passe pas, dit-elle avec un air (faussement) innocent. Vous ne le soupçonnez pas, mais vous avez commis l’erreur de mettre la main sur un article normalement strictement réservé à un membre influent du conseil régional.

Et puis il y a le coup du téléphone. La caissière prend son téléphone et dit quelque chose en sourdine, que vous n’entendez pas complètement, mais qui semble être un commencement de réponse à votre problème.

Le téléphone raccroché, le temps passe.

Les regards énervés semblent maintenant braqués sur vous comme un pistolet sur votre tempe. Même le regard de la caissière change : d’empathique au début, il devient interrogateur. Vraiment vous désirez faire attendre tous ses pauvres gens qui ont faim alors que vous vous avez juste acheté un pack de bière et une autre connerie qui fait chier tout le monde ?

Vous devenez l’égoïste désinvolte (et si ça se trouve écologiste) qui passe son temps à rien foutre alors que l’Irak et le Syrie sont sous les bombardements. Combien de temps un individu sain d’esprit tiendrait-il à ce supplice (invention chinoise d’ailleurs) ?

Vous allez renoncer à votre grille pain Wifi Compatible 5G, et c’est un gros ponte de l’administration qui va en profiter.

Le grille pain était bien planqué, mais par malchance vous l’avez déniché en farfouillant dans le rayon des accessoires pour i-phone chinois. Vous avez aussi remarqué que les articles dont la date de péremption était la plus éloignée étaient toujours au fond du rayon.

Vous avez aussi observé que les articles à hauteurs d’homme étaient les plus chers où des marques propriétaires du magasin. Bon de toute manière vous aviez oublié d’acheter le pain qui va avec le grille pain. La bière va aussi bien avec des chips.

3/ Le club des C.R.S.

Vous n’en avez jamais entendu parlé, c’est normal.

Comme toute confrérie secrète qui se respecte, le Cercle des Restaurateurs Sournois se complaît dans une opacité depuis plusieurs décennies. Elle a des ramifications en province, mais son quartier maître est à Paris. Vous venez directement de la gare de l’est, et vous croyez qu’ils ne sont pas au courant.

Vous n’avez pas suivi les conseils de votre grand père, et vous avez choisi le formule à 15 Euros (SEULEMENT, on est à Paris, réveillez vous, bon sang !!!). Au bout de vingt minutes, votre ventre fait un léger gargouillis. Vous tentez alors d’attirer l’attention d’un serveur pour que votre entrée soit servie.

Les erreurs classiques dans ce cas, sont de lever la main en criant « garçon », où de tenter un timide « s’il vous plaît » quand un serveur passe à côté de votre table.

C’est exactement ce qu’ils attendent.

Il est encore temps de fuir mais votre fichue bonne éducation vous en empêche. Les tables de notables sont régulièrement visitées par des domestiques zélés, et vous restez comme un con à finir le dernier bout de pain du panier. Il aurait fallu au moins prendre un apéritif, avec en accompagnement trois olives et cinq cacahuètes.

Mais la sanction tombe : le client fauché va payer cher sa tentative de pénétration dans un établissement réservé aux bourgeois de souche. Et quand vient le terminal de paiement, quand on vous demande si tout c’est bien passé, vous répondez oui, encore une fois par réflexe fraternel.

Pour votre salut, il existe une confrérie du sandwich baguette jambon beurre, qu’on peut confectionner soit même ou commander dans un bar tabac quelconque.Inutile d’acheter des clopes, c’est interdit de fumer sur le comptoir. Il y a aussi les snack kebab arabes, service impeccable mais pas de bière et frites molles.

4/ Le service de renseignement du PQRLLDVA80KH

La encore, votre nature débonnaire et confiante en l’humanité vous joue un sale tour.

Juste devant vous, la voiture (qui ressemble à un char d’assaut) conduite par un octogénaire, et qui roule à exactement 69,4 Kilomètres/heure, et bien vous vous dîtes que c’est un brave homme qui respecte la loi. Une exception dans la foule de sur-excités qui maudissent la limitation de vitesse sur les nationales dans les lignes droites.

Erreur fatale.

Vous en réalité pisté par un agent du PQRL80QH (Papy Qui Respecte La Limitation De Vitesse à 80 Kilomètres Heure.)

Trois véhicules l’ont déjà doublé. Des complices évidemment. Car l’agent est habilement grimé en vieillard, et dans son oreillette les ordres arrivent du centre de contrôle : « radar automatique dans deux minutes, ralentissez ».

Et vous humain, trop humain, une sorte de colère malsaine commence à vous envahir. Car secrètement vous admirez les motards qui vous dépassent à 100 k/m, en tendant la jambe droite pour vous remercier d’avoir serré à gauche, et secrètement aussi vous auriez voulu que cet abruti sénile soit interdit à vie de voiture puissante, et autorisé seulement à conduire des tracteurs ou des tondeuses à gazon.

Alors vous faîte exactement ce que le service avait prévu : Vous appuyez un peu trop fort sur la pédale d’accélérateur, et vous êtes flashé par l’un des derniers radars habilement dissimulés pour échapper aux sabotages des gilets jaunes.

Vous allez recevoir une amende et vous allez écrire une lettre d’insulte à la préfecture.

Des infirmiers vont venir vous chercher pour vous conduire en hôpital psychiatrique.

Là vous rencontrerez des patients qui vous conseilleront de prendre le train dorénavant.

C’est qu’ils n’ont pas lu la liste complète des complots, notamment celle des TGV.

5/ La ligue des PQVILC

Souvent, quand on est perdu dans une ville inconnue, la lubie nous prend de demander son chemin au premier quidam que l’on croise.

Dans ce cas on peut tomber dans le piège démoniaque d’une organisation très perverse : la Ligue des Personnes Qui Vous Indique Le Chemin.

Il y a une manière simple, pour les initiés, d’échapper au piège. Il suffit de repérer la phrase : « Ah vous pouvez pas vous tromper, c’est juste à côté ». Si vous entendez cette phrase codée, fuyez sans attendre, il s’agit d’un membre de la ligue.

Ils ont pour mission de faire s’égarer tout étranger dans les méandres de rues qui mène généralement à des cimetières ou à des chantiers abandonnés. Ils vous repère grâce au numéro de département sur votre plaque minéralogique.

Quand ils disent : « Vous tournez au rond point et vous passez devant une boulangerie, puis vous prenez la rue à droite juste en face du crédit agricole, et ensuite vous allez tout droit et vous suivez le panneau en face de l’école, et c’est au bout de l’impasse du chardon mais il faut pas tourner à gauche avant le feu rouge ».

quand vous avez fini d’entendre ça, soit vous connaissez le complot et vous souriez en disant merci et au revoir, soit vous êtes un cornichon et vous demandez des précisions car c’est pas tout à fait clair. Dans ce cas, malheur à vous, car la prochaine description du trajet n’aura rien à voir avec la première version, et le plus simple pour vous sera d’abandonner et de vous résoudre à trouver votre chemin vous même.

6/ L’Enfant du TGV deuxième classe.

Pourquoi croyez vous que les riches ne voyagent qu’en première classe ? Par soucis du confort, parce qu’il y a toujours des places disponibles ?

Pas du tout, c’est pour éviter comme un poison les acteurs engagés par la SNCF pour justement vous décourager de faire des économies en voyageant en deuxième classe.

La scène est typique, et se répète inlassablement, quelque soit votre trajet. Une jeune maman (sympathique et souriante, c’est important pour le scénario) est accompagnée de Kevin, son adorable bambin de quatre ans et demi. Kevin est mignon mais un brin taquin.

Il monte sur son siège et vous regarde par dessus le siège qui vous sépare, et ses yeux semblent dire : on va bien s’amuser tous les deux. Ce n’est pas que vous détestez les enfants. Ils sont une race simiesque proche de l’homo sapiens, et s’ils sont correctement attachés avec des liens solides, ils ne provoquent pas en général de troubles importants.

Oui mais voilà Kevin semble faire une fixette sur vous, et le journal qui cache votre visage semble l’agacer. Il donne alors un petit coup de main sur votre quotidien, et par malchance la feuille tombe sur le plateau où un gobelet en plastique contenait un café qui maintenant colore votre jean bleu en bleu marron.

La mère s’excuse platement et demande à Kevin de ne plus embêter le monsieur.

Et ainsi commence ce qui pourrait s’appeler le harcèlement juvénile. Parfaitement conscient de la totale impunité dont il va bénéficier, l’espèce de sale gosse va utiliser toute s les ruses pour mettre les nerfs du monsieur à rude épreuve. Par exemple il va se mettre à jouer à un jeu vidéo sur son smartphone avec le son à fond.

Inutile de dire que ce n’est, même pas en rêve, la peine d’essayer de faire remarquer à la gentille maman que le gosse commence à faire chier. Il est évident aussi que toute manifestation d’énervement, voire pire une tapette sur le crâne du petit monstre, serait un crime passible de la désapprobation générale du wagon.

Une seringue remplie d’un sédatif puissant serait une solution tentante, mais il ne faudrait pas sous estimer la vigilance de la gentille maman.

Comme on est en seconde classe, c’est à dire que le wagon est complet, il ne reste plus qu’à aller au wagon bar pour écluser quelques verres, avant de revenir avec le sourire et une collection d’histoires de zombies cannibales mangeurs d’enfants.

7/ La panne informatique.

Tous les professionnels de l’informatique le savent et se désolent, mais le complot de la panne informatique s’est répandue dans le monde entier et pourrit notre quotidien pour le simple plaisir de quelques nantis milliardaires qui se partagent le marché du logiciel.

Encore une fois, vous n’avez pas le sens de l’observation, et vous ne remarquez pas que c’est juste seulement quand vous avez absolument le besoin et l’obligation d’utiliser un appareil automatisé que quelque chose cloche.

Jeu vidéo : pas de problème.

Vidéo porno : aucun soucis.

Commande par internet : trop facile.

Par contre, s’il vous voulez acheter d’urgence un billet SNCF, il est assez probable que vous perdiez votre sang froid au bout du dixième message indiquant que vous n’avez pas tout rempli correctement les zones de saisies, ou bien que la description des correspondances nécessaires soient assez difficile à déchiffrer.

Dans tous les sites à caractère administratif, il y a ce dogme : si ça ne marche pas c’est que vous êtes un gros nul, ou bien un problème technique rend le site momentanément indisponible.

Jamais un site commercial ne devient (même momentanément) indisponible.

Il existe donc une volonté manifeste du pouvoir pour culpabiliser ces anachronismes que sont les usagers peux habitués aux interfaces WEB. Mais il existe un autre monde, celui des développeurs Unix ou Linux, et dans ce monde il est interdit de traiter l’utilisateur de crétin, et une erreur qui survient est toujours de la faute du système.

Mais visiblement, il faut à tout prix que les formulaires administratifs informatisés soient aussi compliqués et indéchiffrables que leurs ancêtres en papier.

Il y a une explication à cette situation :

Vous ne saviez pas que ce sont en réalité des babouins capturés en Asie du sud qui sont engagés pour coder les programmes destinés à l’administration, et qui tapent au hasard sur le clavier, d’où le comportement parfois erratique de certains sites de pôle emploi, de la CPAM, ou de l’impôt en ligne ? Ces pauvres bêtes, non seulement ne sont même pas bien traitées, mais sont laissés dans une obscurité totale pour que rien ne filtre de cette réalité sordide.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les 7 théories du complot.
2 novembre 2019 - 13h05 - Posté par Chantal Mirail

Et si on prenait un peu de hauteur pour analyser la théorie de la théorie du complot. Apparue depuis quelques années, (après le 11 septembre ?), cette théorie de la théorie sert à faire taire tous ceux qui osent penser différemment.

Ne pourrait-on pas se mettre d’accord pour dire
qu’il n’est pas facile, que ça ne l’a jamais été, de faire la part du vrai et du faux,
qu’il est essentiel pour l’être humain de continuer à se faire sa propre opinion, de continuer à penser
que la vérité officielle n’est pas LA vérité
et la mienne non plus…

C’est l’ordinaire de l’aventure humaine



Les 7 théories du complot.
4 novembre 2019 - 11h40 - Posté par Raymond H

Très drôle ... un peu de fraîcheur tout en étant sérieux ; bravo !!






Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
1 commentaire
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand l'argent d'un gouvernement dépend des banques, ce sont elles et non les chefs du gouvernement qui contrôlent la situation. Napoleon Bonaparte
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite