Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.


de : Christian DELARUE
samedi 25 janvier 2020 - 01h36 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.

Et à sa démocratie ? Laquelle ?

Le peuple-classe de France, du moins une large fraction de ce peuple, semble tenir au « capitalisme social » (1) et ce beaucoup plus qu’à la démocratie libérale actuelle, du moins telle qu’elle s’exerce réellement, car elle est jugée trop permissive à l’égard des grands possédants, des riches. Le problème n’est pas en soi la démocratie mais certainement un type de démocratie, une gouvernance des élites qui finit toujours par favoriser les puissants et les riches.

Par ailleurs, il semble falloir admettre que l’Etat social, soit ce « capitalisme social » post seconde guerre mondiale de 1946 (jusqu’au néolibéralisme de privatisation 40 ans plus tard) relève de « l’institution d’un imaginaire » (Castoriadis) social et national. Il s’agit d’un socle plus que d’une construction théorique cohérente. Ce socle imaginaire « fait tenir une société » et ici la société française. Ce socle, quoique assez flou pour un grand nombre de personnes de ce pays, est plus puissant comme fondation que « l’économique-concurrentiel » du néolibéralisme qui n’a sûrement pas cette fonction de cohésion et de fondation, bien au contraire puisque le « concurrentialisme » ne cesse d’opérer des clivages et de créer des exclusions, des inégalités économiques et sociales de plus en plus grandes.

I - Le mouvement d’en-bas de 2018 à 2020 face à Macron

A - La rue en plus des urnes .

De novembre 2018 avec les Gilets jaunes jusqu’à décembre 2019 et janvier 2020 mobilisé par un syndicalisme de classe et de masse il apparait un long refus d’une nouvelle dérive du « capitalisme social » (45-75 ) en France ; une dérive poursuivie vers un capitalisme néolibéral ou ultra-libéral ou financiarisé, avec refus de la capitalisation pour la retraite.

Ce refus s’exerce ainsi dans la rue - ici comme dans d’autres pays - car la démocratie libérale dite représentative avec ses « moments fondamentaux » (Pierre-Henri TAVOILLOT) n’a pas su ou n’a pas permis de conserver le principe de l’Etat social (avec ses services publics gratuits et son Etat fiscal redistributif).

En effet, tous les partis politiques et tous les syndicats de salariés ne se sont pas employés à jouer leur rôle de contre-pouvoirs syndical face au MEDEF et aux fonds de pension. Mais une intersyndicale a pu mobiliser en décembre 2019 et janvier 2020 pour empêcher une nouvelle atteinte au modèle social national.

B - Pouvoir et contre-pouvoir intra-bloc dominant ou hors bloc dominant .

 CFDT : Côté des contre-pouvoirs de la société civile, la CFDT, telle qu’elle a évolué depuis les années 70, apparait nettement comme un organe syndical ayant trop permis le passage d’un capitalisme social à un capitalisme de privatisations et de financiarisations porteurs de trop d’inégalités sociales en faveur du 1% et de la haute finance. On a pu dire qu’elle agissait au sein du bloc social dominant .

 PS : De leur côté les mécanismes de la démocratie représentative n’ont pas permis de freiner cette évolution pernicieuse en laissant les droites naturellement du côté du bloc des riches et pro-marchandisation de tout aux commandes. Dans le champ politique à gauche on a eu un PS dominant qui n’a pas su garder les bases de l’Etat social, quitte à les améliorer vers plus de garanties et non vers moins. CFDT et PS sont pareillement ciblés, chacun dans son champ, comme responsable de cette évolution.

 Besoin de gauche : On voit dès lors qu’il y a besoin d’une vraie gauche dans ce pays, bien en capacité de défendre le peuple-classe contre la finance et le 1%. Il y a besoin aussi d’un syndicalisme de classe et de masse mais il existe et il a fait preuve de son activité fin 2019, début 2020. On peut toujours critiquer telle ou telle pratique il n’empêche qu’il a su mobiliser contre la retraite à points de Macron.

II - Retour sur la démocratie, son « démos » (peuple qui débat et vote) et son « kratos » (gouvernement qui décide)

Reprenons Pierre-Henri TAVOILLOT déjà cité . Voici ce qu’il écrivait en 2013 (2) : « A la question « Qui est le peuple qui doit gouverner le peuple en démocratie libérale ? », on peut penser qu’il ne faut pas espérer trouver une figure mystique et substantielle à incarner mais, d’abord et avant tout, une méthode à mettre en œuvre. Pris en ce sens « procédural », le peuple se définit assez aisément selon quatre moments fondamentaux. Il faut pour qu’il y ait « peuple démocratique » : 1) des élections libres ; 2) une délibération publique et ouverte ; 3) une décision politique ; 4) une reddition de compte. Ces quatre moments sont nécessaires pour parler de démocratie (même s’ils peuvent prendre des formes très diverses dans l’histoire et dans le temps) ; et quand l’un d’entre eux fait défaut, le système ne fonctionne plus. » Pour l’auteur, le problème démocratique ne se pose pas au niveau du « Demos » - ce que j’aurais tendance à penser avec d’autres - mais au niveau du « Kratos » (démo-cratie) car il ajoute : « Or, parmi ces quatre moments, c’est aujourd’hui celui de la décision qui semble le plus atrophié. Les libéraux, que nous sommes tous devenus, adorent les élections, idolâtrent la délibération, vénèrent les redditions de compte … mais détestent le moment de la décision. » .

En fait, une décision (« kratos » ) , et même une série de décisions (lois ou autres), assez nettement favorable au monde du travail et au peuple-classe - bien que divers et hétérogène - ne saurait être contestée sérieusement par une large fraction de peuple. Le problème est qu’elle apparait rare au regard d’un examen de ces 40 dernières années (2). Par contre, au niveau du « demos », il y a problème à dégager et faire élire des candidats de gauche, en capacité à changer l’ordre des choses. Nous disons sommairement de gauche dans la mesure ou la droite défends ordinairement surtout les patrons et les riches et la gauche les travailleurs et le peuple-classe 99%, du moins en principe car le réel montre une trahison ou un éloignement problématique.

III - Changement de référence sur la définition : De la procédure à la démocratisation

A propos de démocratie, nous devons sans doute, changer de références et de paradigme. A Pierre-Henri TAVOILLOT et à sa réduction de la démocratie à une procédure en quatre moments (ou l’on reconnait le Demos et le Kratos) on peut mettre en avant la thèse de Catherine COLLIOT-THELENE avec cette citation :

« La démocratie, dans son histoire, est avant tout un processus de démocratisation reposant sur l’invention de droits et sur leur extension. C. Colliot-Thélène montre alors que la constitution de ce processus crée une tension entre deux sujets politiques : le peuple comme sujet national et l’individu comme sujet de droit, compris comme pouvoir d’arrachement à toute appartenance. » cf : https://laviedesidees.fr/Peuple-et-democratie.html Les 12 thèses d’ATTAC de jadis (4) sont dans cette veine théorique.

A - La circulation des élites néolibérales favorise un entre soi des ploutocrates, des patrons et cadres pervers « façon suicide chez Orange » : Vouloir rompre avec cette barbarie de la finance et de Macron est un pas dans la résistance et l’alternative.

Remarquons alors que l’oligarchisation ou si l’on préfère la ploutocratisation de la démocratie réellement existante liée au néolibéralisme constitue une inversion de ce processus de démocratisation constitutif de droits pour tous et toutes, y compris pour les plus modestes ou les plus faibles. Le peuple-classe de France refuse pour parler comme W Pareto le processus de gouvernance des élites (ploutocratisation pour des fonds de pension) et de soumission des masses (le peuple-classe) dans la dégénérescence des droits et de leur effectivité. Il y a besoin de services publics pour la mise en oeuvre des droits : droits au logement, droit à lassant, à l’enseignement, etc.

Citation de Denis COLLIN : « La fin de la menace soviétique et la chute symbolique du mur de Berlin ont permis à l’oligarchie financière de se débarrasser des contraintes du compromis de 1945 et d’engager un mouvement d’expropriation des biens collectifs qui n’est pas sans rappeler les “ enclosures ” britanniques, avec la volonté à peine déguisée de réduire toute une partie de la population à l’état de clochards à qui l’on pourrait ensuite appliquer les lois sur les pauvres et l’enfermement dans les maisons de travail. » (3)

J’ajoute ici mon propre texte : « La thatchérisation du monde et l’extrême-droite économique : un trajet vers la ploutocratisation du monde. » http://amitie-entre-les-peuples.org/La-thatcherisation-du-monde-et-l-extreme-droite-economique

B - Des Gillets jaunes à François SHALCHLI : La politique pour tous, y compris ceux et celles en-bas, et même en-dessous d’en-bas.

Un enjeu, évoqué en 2012, par François SCHALCHLI dans « Constituer la politique en bien commun » (Ed La Brochure) consiste à s’approprier la politique, car pour celles et ceux d’en-bas, « cela ne va pas de soi ». Cela demande à bon nombre de citoyens du peuple-classe de casser la « clôture » (du champs de la représentation - Bourdieu) . Rien d’évident.

Avant de penser « prendre le pouvoir » (d’Etat avec une gauche de gauche) il faut commencer à « se donner du pouvoir » (empowerment ) dans la société civile (clivée par de multiples rapports sociaux), tant individuellement que collectivement, si possible hors « entre soi » communautaire, tant pour les hommes que pour les femmes, tant pour les jeunes que pour les vieux.

Christian Delarue

1) Le long déclin du capitalisme social. Christian DELARUE - Amitié entre les peuples http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-long-declin-du-capitalisme-social-Christian-DELARUE

2) Blog de Pierre-Henri TAVOILLOT : « Qui doit gouverner ? » : une question dépassée ? https://pagepersodephtavoillot.blog...

« Le gouvernement des principes,ou la fin de la démocratie délibérative » https://www.lefigaro.fr/vox/societe...

3) in Du républicanisme au socialisme : la question de la propriété. Denis COLLIN- Amitié entre les peuples http://amitie-entre-les-peuples.org/Du-republicanisme-au-socialisme-la

NEOLIBERALISME : Un bloc social des gagnants et des forts. Christian DELARUE http://amitie-entre-les-peuples.org/Defense-des-consommateurs-du-peuple-classe-I

4) Démocratie et transformation sociale : Douze thèses pour la réflexion d’Attac - http://amitie-entre-les-peuples.org/Democratie-et-transformation

JPEG - 144.2 ko
Indecosa-CGT et services publics


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.
25 janvier 2020 - 10h15 - Posté par nazairien

lamentable, inadmissible...la vengeance est un plat qui se mange froid....
(vidéo)

Le Général
💎
@LeGeneral00
MAMIE : Roche Sur Yon(85) at. hier
😡
sans commentaire ! #Acte63 #greve25janvier #giletsjaunes

https://twitter.com/LeGeneral00/sta...



Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.
25 janvier 2020 - 19h06 - Posté par Christian DELARUE

On ne peut faire société en plongeant dans l’appauvrissement une très large fraction de la population, le tout pour engraisser des fonds de pension . L’économie concurrentialiste qui donne aux grands capitalistes goulus, voraces et prédateurs ne crée aucune base stable, aucun appui solide pour faire société bien au contraire !

source :
Le peuple-classe de France tient à l’Etat social. Christian DELARUE - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-peuple-classe-de-France-tient-a-l-Etat-social?var_mode=calcul





Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite