Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’organisation environnementale , antinucléaire et sanitaire Next-Up perquisitionnée ce mardi matin


de : azard
jeudi 23 avril 2020 - 18h13 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

http://coordination-antinucleaire-s... Next-Up, organisation nationale environnementale dont le siège est situé en Drôme, et qui milite et informe depuis près de 20 ans contre le nucléaire, les radiations, le compteur espion Linky et la 5G, a été perquisitionnée ce mardi 21 avril 2020. Le président a été menotté et emmené en garde à vue, le domicile du vice-président a fait également l’objet d’une visite gendarmesque. Les locaux ont été mis sans dessus-dessous et du matériel a été saisi. Très en pointe dans l’aide à la protection des personnels soignants face au covid19 et à la pénurie institutionnelle de matériel, Next-Up est victime de l’incompétence et de la violence du pouvoir. Le CAN84 lui apporte son soutien.

__

Rayonnage Perquisition Saisie 21 04 2020 Siege Social Next-up organisation"Next-Up" qui délivre gratuitement aux hôpitaux et Ehpad des masques FFP2 et FFP3 qu’elle a en stock s’est fait perquisitionner au petit matin ce mardi 21 avril 2020. Tout son stock, ses ordinateurs ainsi que les tenues et masques de protection ont été saisis. Le domicile du vice-président, médecin de 77 ans, est aussi perquisitionné. Tout comme l’aurait été le cabinet comptable de Next-Up afin de saisir la comptabilité et les relevés bancaires de l’association. Placé en garde à vue, menotté et interrogé pendant de très longues heures de 8h 45 à 20heures, le Président a retrouvé ses locaux sans dessus-dessous. Gendarmes de Crest et OPJ de Valence ont refusé sa demande de rencontrer le Procureur.

Ce qui est reproché à l’organisation est de ne pas avoir respecté, dans ses actions en faveur de ses soutiens, un énième et nouvel arrêté de réquisition qui concerne cette fois-ci non pas les masques FFP2 (1) mais les masques FFP3 ! Un nouveau décret pris en catimini : même les médias n’en ont pas fait état, par contre il a été publié au Journal Officiel. Or l’organisation comme 99,9 % de la population ne lit évidemment pas le Journal Officiel ! Navigant à vue le gouvernement modifie ou annule le lendemain les dispositions qu’il a prises la veille plaçant tous les citoyens et les entreprises dans une situation intenable (cf : information du Medef à ses adhérents) Une opération violente

Dès le début de l’opération quasi militaire, les gendarmes se sont octroyé tous les droits, même celui de bousculer pour passer, sans aucune précaution de distance du fait du Covid-19, ni pas plus de gants ni, pour certains, de masque. La seule chose que le Président pouvait faire était de rester assis sur un tabouret, menotté et prié fermement de la boucler.

Les OPJ en civil comme les gendarmes prenaient tout ce qu’ils voulaient, fouillaient de partout sans aucune gêne, à tel point qu’ils avaient recours sans arrêt à de nombreux cartons et sacs pour emporter leur butin. Pas loin d’une tonne de marchandise qu’ils ne savaient plus où placer dans leurs véhicules, fourgon inclus. Ils vidaient des cartons d’autres matériels pour les remplir de ce qu’ils prélevaient des quatre coins des locaux. Cela a duré plus de deux heures.

Avaient-ils un mandat ? ou pas ? "Je ne sais car je devais fermer ma gueule. Ils ont même perquisitionné notre appartement à l’étage. A leur sortie de l’ascenseur ma belle-mère malade et sénile presque grabataire et centenaire c’est approchée d’eux. Ils ne savaient que faire car ils ne s’y attendaient pas ! Ils se croyaient dans un film américain sans nul doute. Un expert informaticien de la PJ a voulu saisir le portable de ma femme qui est doté d’une webcam et qui lui sert tous les jours pour être en contact avec tous ses petits-enfants". Le gendarme-informaticien s’est assis et a analysé l’ordinateur sans rien dire puis a finalement abandonné sa saisie. Ses compères sont eux allés subitement aussi vers une armoire à dossiers suspendus, ont regardé toutes les étiquettes. Manque de chance il s’agissait de dossiers et papiers personnels comme chacun-e peut en avoir chez soi. Puis ils sont allés inspecter les chambres à coucher sans précaution aucune. "Ils étaient tellement nombreux, 7 ou 8 dans tous les coins, qu’il était évidemment impossible de les surveiller, par exemple n’importe qui aurait pu y mettre de la drogue ou je ne sais quoi d’autre et sa parole aurait été la vérité, la mienne mensonge évidemment. " La violence est bien présente. "Nous avons tous subi un viol, c’est comme cela que nous le ressentons tous, moi, ma femme, ma belle-mère et les amis." précise Serge Sargentini.

Et on en rajoute...

A cours d’arguments et d’arguties, les gendarmes on tenté, au cours de l’audition d’affubler ensuite Next-Up d’infractions complémentaires tel du travail dissimulé ou l’absence d’agrément pour la fabrication de gel hydroalcoolique. Comme s’il fallait un agrément pour fabriquer son gel comme le conseille l’OMS ! Et comme l’organisation travaille avec ses militants bénévoles, les enquêteurs ont fait chou blanc. A midi ces infractions étaient abandonnées. Mais la pression psychologique, la violence mentale et la tension exercée laissent des empreintes indélébiles. Encore plus marquantes que le fer des menottes, pendant plusieurs heures, autour des poignets d’un responsable associatif.

Next-Up exige la restitution du matériel (masques, gels, gants, tenues) qui ne relève pas de la réquisition gouvernementale décidée par un décret et qui ne fait pas partie de l’infraction reprochée avec notamment les masques spécifiques à la protection contre les particules radioactives (PRO FFP3 type R ) qui font partie des outils d’action des militants.

Le CAN84 apporte son soutien à l’organisation Next-Up et s’interroge sur cette perquisition d’une association qui œuvre pour le bien commun et contre les atteintes répétées à la santé des habitants. Cet acte des autorités s’inscrit de toute évidence dans la stratégie répressive d’État contre les mouvements sociaux, environnementaux, antinucléaires, populaires. Il démontre que le pouvoir affolé, incapable d’assurer la protection sanitaire des citoyens, s’englue un peu plus dans l’allégeance aux puissances économiques oppressives et n’a comme seule volonté de poursuivre la guerre contre le peuple et ceux-celles qui se redressent et résistent.

Point de situation à 20h

Ce qui vient de se passer - la descente gendarmesque et l’intrusion dans la vie associative de militants, la violence psychologique exercée par les détenteurs de l’autorité d’État et les subtilisations de biens et matériels - préfigure que face une situation d’extrême urgence tel un accident nucléaire et une catastrophe atomique, le siège social de l’organisation serait donc immédiatement perquisitionnée avec saisie de tout le matériel de protection NBC contre les radiations nucléaires radioactives. Les autres organisations antinucléaires et leurs militants seraient aussi, sans nul doute, la cible de cette violence d’État.

Vers 18h le procureur de Valence a pris connaissance du dossier. A 18h30 il a donné ses conclusions, que les intéressés ne connaissent pas encore. Mais tout a alors changé à la gendarmerie. Tout gentils les uniformes sont revenus à la cellule où se trouvait le responsable de Next-Up qui a eu droit alors à un "Bonjour Monsieur" avant que de l’extraire de la cellule. Autrement dit le dossier ne tient pas la route et il ne peut y avoir de jugement. C’est pourtant ce que souhaitait Serge Sargentini : un tribunal comme tremplin et confrontation avec le Procureur. Mais pour ce dernier il s’agit de sauver les meubles de ces actes démesurés et perquisitions délirantes.

A qui le hold-up est-il destiné ? aux personnels soignants et des hôpitaux et ehpad ou bien aux hauts fonctionnaires ministériels et préfectoraux ? Voire au gradés de la gendarmerie et de la police ?

Le trésorier de l’organisation est venu chercher son président vers 20h, accompagné à la porte de la gendarmerie par deux gendarmes devenus subitement et extrêmement bienveillants. 12 heures de chaos et de déstabilisation, c’est toujours ça de pris pour un pouvoir et ses sbires aux abois.

Témoignage de Serge Sargentini :

Nous sommes ce matin abattus et sidérés après avoir visité les locaux en partie dévastés et fait l’inventaire de tout ce qui a été saisi. De très nombreux rayonnages sont totalement vides.. Il a été saisi aussi - ce qui n’a absolument rien à voir avec l’infraction reprochée - d’autres matériels, ordinateur de travail studio TV, cartes mémoire appareils photos, des centaines de cartons de 6 flacons pompes de 300 ml de gels hydroalcoolique, ainsi que tous les flacons pleins ou vides, le stock complet de flacons de conditionnements, des flacons pompes inox vide inclus, des dizaines de bouteilles d’1 litre d’alcool naturel 90°, des sur-lunetttes, des combinaisons NBC, un ordinateur de studio TV/Photos, les cartes mémoires d’appareils photos, etc ... !

Via notre avocat nous allons demander la restitution de tout ce qui a été saisi qui ne fait pas partie de l’infraction reprochée, notamment les masques PRO FFP3 type R spécifiques à la protection contre les particules radioactives qui font partie de l’outil de travail des militants.

Il n’en reste pas moins que pendant presque toute la perquisition j’étais menotté, éjecté dans la rue toujours menotté et aux yeux de tous, puis mis plusieurs heures en cellule.

Ceci dit en réalité il y a simultanément eu une autre perquisition domiciliaire chez un Docteur Radiologue Vice-Président de l’organisation. Bien évidemment cette perquisition s’est avérée totalement négative, néanmoins elle s’est très mal passée, sic.

Témoignage du Vice-Président de l’organisation Next-Up et Docteur Radiologue

" Cher Serge, j’apprends la cessation de ta garde à vue, ce qui me donne l’occasion de te faire part du déroulement de la perquisition domiciliaire effectuée à mon propre domicile ainsi que les conditions de mon audition en cette « affaire » :

Ce mardi 21, vers 8h30, alors que je m’apprêtais à sortir, à l’ouverture du portail je constate un véhicule avec logo « gendarmerie » bloquant ma sortie. Sans y avoir été invitées trois personnes, deux hommes et une femme, se sont introduites dans la cour, se présentant comme gendarmes, mais sans uniforme ni justificatif d’identité. Elles m’informent oralement venir effectuer une perquisition domiciliaire, sans me présenter de justificatif légal. Le motif ? Je crois comprendre que ton organisation serait mise en cause dans un trafic de masque de protection. Je note que ces trois personnes, s’immisçant, encore une fois sans y avoir été invitées, chez moi, ne portaient aucun masque ni ne respectaient la distance de sécurité, alors même que, comme tu le sais, vu mon âge de 77 ans et mes problèmes cardiaques, je fais partie des « gens à risque » imposant un respect strict des règles de confinement. M’informant que je serais mis en cause en tant que vice-président de Next-Up elles me renvoyèrent à toi si je contestais le fait en « oubliant » de me signaler, qu’étant en garde à vue » tu ne risquais pas de pouvoir me répondre au téléphone pour éclaircir le malentendu éventuel.

Pris par surprise, je n’ai pas eu le réflexe de faire le « 19 » pour appeler la police car il aurait aussi bien pu s’agir de voleurs, avec autocollant « gendarmerie » sur leur véhicule, venant piller une maison au prétexte d’une perquisition bidon. Je note qu’un gendarme a cru bon de faire une remarque déplacée sur la tenue de ma femme, prise au pied du lit, chez elle.

Quoi qu’il en soit, n’ayant –et pour cause- rien trouvé, y compris dans le garage de mon locataire, ces gendarmes en repartant m’ont remis un PV de convocation pour le même jour, à la gendarmerie de Crest. J’apprends ainsi, a posteriori, les motifs de mon prétendu délit justifiant la perquisition : « refus de déférer.... à une réquisition.. » qui ne m’a jamais été signifié ! A mon audition à la gendarmerie je fus informé que je n’étais pas poursuivi (plus poursuivi ?) pour ce délit, mais simplement entendu comme témoin. J’avais apporté une déclaration préliminaire, ayant fait l’objet d’un courriel, et dont je reproduis le texte ci-dessous".

" Je ne mets aucun obstacle à audition, mais je demande qu’elle soit faite selon des critères stricts d’hygiène (distanciation, port de masque par l’interrogateur, me fournir un masque car le mien n’est plus opérationnel) au motif de mon âge (77ans) et de ma chirurgie cardiaque. En l’absence de quoi je me réserve le droit d’ester pour un motif qui, lui, n’est pas imaginaire, de "mise en danger de la vie d’autrui". Je constate qu’aucun des trois gendarmes perquisitionnaires ne portait de masque de protection, me postillonnant au visage à moins d’un mètre. Me convoquer le jour même de la perquisition pour une audition m’empêche, de fait, d’être assisté d’un avocat. On peut s’interroger sur le fait qu’un État dans le but de pallier à son imprévoyance et ayant laissé "disparaître" ses stocks stratégiques de masques de protection, s’octroie le pouvoir de spolier des organisations et des gens prévoyants ."

Les tous derniers développements font apparaitre notamment

Que dans le cas présent ces perquisitions saisies n’auraient pas dû avoir lieu : . Soit : l’organisation aurait dû être avisée par les autorités de la publication de ce nouveau énième Décret, puisqu’il était connu que l’organisation diffusait des masques et avait en stock des masques FFP3. Situation que les autorités comme tout le monde connaissaient. . Soit les autorités auraient dû signifier à l’organisation dès la publication du Décret une demande de mise en conformité, comme cela se fait pour toute nouvelle loi, même en urgence. Évidemment si suite à ces significations l’organisation ne s’était pas mise en conformité, dans ce cas une perquisition pour saisie aurait été dans la normalité de la procédure.

DH : un directeur de clinique vient d’écrire à Next-Up : "On verra bien si le personnel soignant récupère ces masques. On se demande si la raison première est de faire ch... ou de récupérer ces masques FFP3 pour les hauts fonctionnaires car les livraisons n’arrivent pas..."

__

(1) https://www.legifrance.gouv.fr/affi...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’organisation environnementale , antinucléaire et sanitaire Next-Up perquisitionnée ce mardi matin
23 avril 2020 - 22h16 - Posté par la forêt de Yablokov

salut, il y a doublon http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...
tu es peut être sur la liste de diffusion de la coordination sud-est aussi...pour le nuc quelques sources actuelles sont ici : https://savoie-antinucleaire.fr/

 ll y a malheureusement beaucoup d’autres infos régulièrement par exemple en ce moment :
https://aipri.blogspot.com/2020/04/...

 et la scrutation des archives concernant Tchernobyl ; https://lundi.am/chernobyl

il y a les ondes électromagnétiques aussi 5G linky etc.

s’ajoutent les virus ...les guerres et les émeutes de la faim, les migrants noyés et les autochtones assassinés...

Et on doit continuer de résister "encore et encore" http://www.citoyens-resistants.fr/s...

"Une civilisation pyramidale s’effrite et s’effondre, elle était vieille et pourritte dès le départ...On sent néanmoins qu’une nouvelle civilisation pointe timidement. On en perçoit des signes épars. Elle se meut prudemment comme un enfant à la démarche incertaine qui s’élance, tombe, se relève, retombe, s’arrête, gémit, repart. Quelque part en nous et sur la planète, la vie renaît, en dépit de l’étreinte de la marchandise qui l’étouffe....
Notre inhumanité est le produit d’une civilisation qui privilégie le profit aux dépens de l’humain..." Raoul Vaneigem (Appel à la vie contre la tyrannie étatique et marchande)



L’organisation environnementale , antinucléaire et sanitaire Next-Up perquisitionnée ce mardi matin
24 avril 2020 - 09h44 - Posté par JOclaude

Des soupçons d’allures fascisantes se profilent dans l’air de la macronie !






Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Pour se souvenir:Ernesto « Che » Guevara (1928-1967), combattant internationaliste
lundi 19 - 17h26
de : joclaude
Sortir de toute barbarie par le haut suppose de promouvoir la civilisation
lundi 19 - 00h21
de : Christian Delarue
2 commentaires
Remember (pour se souvenir)Thomas Sankara...
dimanche 18 - 15h56
de : joclaude
Plusieurs milliers de sans-papiers défilent à Paris pour la dernière étape de la Marche des solidarités
dimanche 18 - 13h09
2 commentaires
Monogamie souple ou la fin de l’exclusivisme sexuel conjugal
dimanche 18 - 09h17
de : Christian Delarue
1 commentaire
Village du peuple : d’un lieu de vie et d’expérimentation à un tas de gravats
dimanche 18 - 08h39
UFAL : Les « hussards noirs de la République » sont désormais les cibles de l’islamisme radical
samedi 17 - 23h16
de : Christian Delarue
1 commentaire
Attentat de Conflans St Honorine : ATTAC et FSU plus MRAP
samedi 17 - 21h57
de : Christian Delarue
3 commentaires
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
samedi 17 - 15h33
de : Luc JACOB
1 commentaire
Refus du séparatisme des riches actionnaires (17 octobre)
samedi 17 - 10h39
de : Christian Delarue
2 commentaires
quelques infos sur l’organisation de la marche des sans-papiers en Ile de France
vendredi 16 - 21h04
de : jean1
Propos scandaleux de M. Reda : solidarité avec le GISTI
vendredi 16 - 20h08
de : Christian Delarue (MRAP)
3 commentaires
Communiqué de presse des Mutuelles de France : Encore un coup fourré en macronie !
vendredi 16 - 12h11
de : joclaude
Toulouse : couvre-feu et situation sanitaire décuplent la colère des soignants
vendredi 16 - 12h09
BOLIVIE : Second coup d’Etat ou fraude électorale ?
vendredi 16 - 11h52
de : joclaude
3 commentaires
COVID19:Perquisitions chez Edouard Philippe et Olivier Véran
vendredi 16 - 11h36
de : joclaude
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
vendredi 16 - 09h27
de : Luc JACOB
1 commentaire
Manipulation sur le séparatisme avec un Robert Ménard raciste.
vendredi 16 - 09h02
de : Christian Delarue (MRAP)
1 commentaire
Cuba est élu au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU (pour la 5° fois)
jeudi 15 - 17h11
de : joclaude
’Urgence de vous’ ou l’urgence de parler le 21/10 à Bruxelles
jeudi 15 - 15h51
BOLIVIE : Autre démonstration de félonie du régime capitalisme !
jeudi 15 - 12h00
de : joclaude
TROISIEME RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
jeudi 15 - 11h32
de : jean clement
Arkéa se met au dopage, il manquait plus que ça !
jeudi 15 - 09h37
de : Breton En Colère
La grande distribution - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 14 - 20h56
de : Hdm
1 commentaire
« Vous avez aimé la première vague et le confinement … ?
mercredi 14 - 19h25
de : Lepotier
2 commentaires
Sujets sociaux : cinq syndicats réclament des réponses à Jean Castex
mercredi 14 - 16h07
2 commentaires
Etrange... ! Corée du Nord : pourquoi tout le monde est maintenant masqué
mardi 13 - 16h40
de : nazairien
1 commentaire
Répression : la mobilisation pour les 4 de Melle prend une ampleur nationale
lundi 12 - 14h52
ANTIFASCISME : Faire barrage au retour de la bête, sous toutes ses formes !
vendredi 9 - 21h36
de : Lepotier
COVID19 : Le Syndicat National des Professionnels infirmiers
vendredi 9 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
BOLIVIE : Le MAS continue de mener les intentions de vote
jeudi 8 - 16h06
de : joclaude
3 commentaires
Le gouvernement s’apprête à donner le coup de grâce à Action Logement
jeudi 8 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
DEUXIEME RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! Place de station de métro Ménilmontant - VENDREDI
jeudi 8 - 11h55
de : jean clement
COVID-19 : L’épidémie est terminée en Chine, la vie a repris son cours !
jeudi 8 - 11h33
de : joclaude
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite