Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Je n’ai qu’un cri : scandaleux !

de : joclaude
jeudi 23 juillet 2020 - 11h34 - Signaler aux modérateurs

Source : quotidien "Libération" Inspecteur du travail mis à pied : « Il a trop bien fait son travail » Une sus­pen­sion et un sym­bole : celui d’une rup­ture, pré­ci­pi­tée par la crise sa­ni­taire, entre un cer­tain nombre d’ins­pec­teurs du tra­vail et leur hié­rar­chie ad­mi­nis­tra­tive in­car­née par l’an­cienne mi­nistre du Tra­vail Mu­riel Pé­ni­caud. Ce mardi, quelques cen­taines de per­sonnes se sont réunies à Paris à l’ap­pel de plu­sieurs syn­di­cats (la CGT, SUD, FO, la FSU et la CNT) pour sou­te­nir An­thony Smith avant qu’il ne se pré­sente de­vant une com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive dis­ci­pli­naire. Aux yeux de Phi­lippe Mar­ti­nez, le se­cré­taire gé­né­ral de la CGT, l’af­faire est simple : si cet ins­pec­teur du tra­vail, mis à pied de­puis trois mois, risque au­jour­d’hui une sanc­tion pou­vant aller jus­qu’à la ré­vo­ca­tion, c’est« parce qu’il a trop bien fait son tra­vail ».

L’his­toire s’est nouée du­rant le confi­ne­ment, alors que la pan­dé­mie de Co­vid-19 était au plus haut en France et que les masques man­quaient cruel­le­ment, no­tam­ment pour les mé­tiers re­le­vant des soins et de la santé (Li­bé­ra­tion du 22 avril). C’est pré­ci­sé­ment pour contraindre une struc­ture ré­moise d’aide à do­mi­cile d’équi­per ses quelque 300 sa­la­riés d’un ma­té­riel de pro­tec­tion adé­quat (dont des masques) qu’An­thony Smith a dé­cidé, à la mi-avril, d’ini­tier une pro­cé­dure de ré­féré de­vant la jus­tice. A peine l’avait-il fait que le mi­nis­tère du Tra­vail le sus­pen­dait, consi­dé­rant dans un com­mu­ni­qué que l’agent avait « en­joint aux em­ployeurs des condi­tions de main­tien d’ac­ti­vité non conformes aux pres­crip­tions des au­to­ri­tés sa­ni­taires », et qu’il avait « dé­ve­loppé des pra­tiques in­ternes non conformes aux règles pro­fes­sion­nelles et dé­on­to­lo­giques ap­pli­cables ».

Aban­don. Car An­thony Smith au­rait aussi eu le tort, selon sa hié­rar­chie, de vou­loir rap­pe­ler aux em­ployeurs leurs obli­ga­tions par une lettre basée sur un ca­ne­vas conçu par le syn­di­cat au­quel il est af­fi­lié, la CGT. Une dé­marche in­ter­pré­tée comme une vo­lonté de faire pri­mer ses en­ga­ge­ments syn­di­caux sur son mé­tier.

En réa­lité, pour les ins­pec­teurs venus dé­fendre leur col­lègue ce mardi, cet épi­sode ré­vèle leur aban­don par leur hié­rar­chie au cœur de la crise. « La di­rec­tion gé­né­rale du tra­vail était aux abon­nés ab­sents au début de la crise. Des col­lègues se sont re­trou­vés à bri­co­ler des com­mu­ni­ca­tions comme ils le pou­vaient », ex­plique Simon Picou, re­pré­sen­tant syn­di­cal (CGT) au sein de la com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive char­gée de sta­tuer sur le sort d’An­thony Smith. Selon lui, « il y a même des dé­par­te­ments où la hié­rar­chie s’est ap­puyée sur les ca­ne­vas de la CGT et les a dif­fu­sés ».« On fonc­tionne sou­vent comme ça, en éla­bo­rant col­lec­ti­ve­ment des cour­riers-types », abonde Cé­cile Clamme, re­pré­sen­tante CGT-TEFP (tra­vail, em­ploi, for­ma­tion pro­fes­sion­nelle) au sein de la Di­reccte du Grand-Est.

Sol­li­ci­tée par An­thony Smith pour le dé­fendre de­vant la com­mis­sion, elle re­proche au mi­nis­tère d’avoir « trans­mis des consignes pour li­mi­ter au maxi­mum [les] in­ter­ven­tions », en pri­vi­lé­giant la pour­suite de l’ac­ti­vité éco­no­mique au dé­tri­ment de la santé des sa­la­riés.

« Prin­cipes ». De­vant la com­mis­sion, An­thony Smith a pré­senté un autre dé­fen­seur de poids : Ber­nard Thi­bault. Pour l’an­cien se­cré­taire gé­né­ral de la CGT, qui siège au­jour­d’hui au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’Or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale du tra­vail (OIT) en tant que re­pré­sen­tant des tra­vailleurs, « l’at­ti­tude de l’ad­mi­nis­tra­tion est contraire aux textes de l’OIT ». Ra­ti­fiés par la France, ces der­niers ga­ran­tissent aussi bien l’in­dé­pen­dance des ins­pec­teurs du tra­vail, leur ré­ser­vant des pré­ro­ga­tives très larges, que la li­berté syn­di­cale. Bref, c’est une ques­tion de « prin­cipes »et, dit-il, « c’est la cré­di­bi­lité du mi­nis­tère qui est en cause ». La nou­velle mi­nistre, Eli­sa­beth Borne, ré­ta­blira-t-elle le dia­logue avec les ins­pec­teurs du tra­vail, rompu par sa pré­dé­ces­seure  ? La dé­ci­sion de sanc­tion­ner ou non Smith en sera un bon in­di­ca­teur.

par Frantz Du­rupt


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

21816 (test 13 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite