Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Jean-Jacques Aillagon : "Des abus de toute nature ..."


de : Oime
jeudi 26 juin 2003 - 19h51 - Signaler aux modérateurs

Jean-Jacques Aillagon : "Des abus de toute nature ont fragilisé le régime des intermittents"

Patronat et syndicats doivent discuter à l’Unedic, le 26 juin, de leur système d’indemnisation. Entretien avec le ministre de la culture et de la communication.

Avant la dernière réunion entre représentants des organisations patronales et syndicales prévue à l’Unedic jeudi 26 juin, le ministre prend position sur le dossier des intermittents du spectacle. Ces derniers, qui multiplient les grèves et les manifestations tant en province que dans la capitale, maintiennent la pression et tenaient encore, mardi 24 juin, une assemblée générale quotidienne au Théâtre de la Colline à Paris. Cet entretien a été relu et amendé par M. Aillagon.

Même si vous n’êtes pas directement partie prenante dans les négociations entre les organisations patronales et syndicales dans le dossier des intermittents du spectacle, quelle est votre position sur ce sujet ?

On parle souvent improprement de statut des intermittents alors qu’il s’agit d’une réforme spécifique d’affiliation à l’assurance-chômage. Ce n’est pas l’Etat qui administre l’Unedic, mais les partenaires sociaux, employeurs et salariés, qui le font. Ce sont les cotisations de tous qui contribuent au financement de l’ensemble. C’est le sens du principe de solidarité interprofessionnelle. L’Etat doit-il pour autant rester inactif ? Non ! Depuis un an je me suis engagé fortement sur ce dossier, recevant l’ensemble des partenaires sociaux, du Medef à la CGT. J’ai évoqué ce dossier notamment avec Ernest-Antoine Seillière -président du Medef-, Bernard Thibault -secrétaire général de la CGT-et François Chérèque -secrétaire général de la CFDT-. Quant à Jean Voirin, secrétaire général de Fnasac-CGT, il aura été le plus fréquent de mes visiteurs, plus fréquent même que le directeur du Louvre. C’est ainsi que j’ai pu réaffirmer l’attachement du gouvernement à l’existence d’annexes spécifiques pour les professions du spectacle et de l’audiovisuel, dans le respect de la solidarité interprofessionnelle. J’ai réussi, je crois, à faire évoluer certains esprits, notamment au Medef, ce qui a permis, je l’espère de sauver l’intermittence.

Pourquoi cette aide indirecte à la création et au spectacle vivant n’est-elle pas donnée directement par le ministère de la culture et de la communication ?

Avec une conviction saluée dans le monde entier, l’Etat et les collectivités locales engagent des crédits substantiels en faveur de l’audiovisuel, de la musique et du spectacle vivant. Cet engagement permet un haut niveau d’activité et donc d’emplois tant permanents que discontinus. C’est pour les salariés exerçant leur profession de façon discontinue qu’a été légitimement conçu un régime particulier d’assurance- chômage. Il ne faut donc pas raisonner à l’envers : l’Unedic ne se substitue pas à des collectivités publiques défaillantes. C’est bien parce que ces collectivités, dont l’Etat, subventionnent largement le secteur que le développement de l’activité a justifié la création d’un régime spécifique adapté. C’est une particularité française. Je me réjouis que personne aujourd’hui n’en conteste la légitimité.

Considérez-vous que la fraude est le problème essentiel de ce dispositif ?

C’est l’un de ses handicaps. N’oublions pas que l’intermittence, dont relèvent près de 100 000 salariés, génère à elle seule près du quart du déficit de l’Unedic. Des abus de toute nature ont fragilisé le régime : recours de certains employeurs à l’intermittence pour se dispenser d’établir des contrats de droit commun à leurs employés, agrégation de trop nombreuses professions périphériques à ces annexes, petits arrangements de confort malheureusement courants, reposant parfois sur l’accord tacite des employeurs et des salariés. Tout cela a lourdement lesté un dispositif fragile par nature. C’est pour combattre les usages contestables que j’ai écrit aux patrons de l’audiovisuel public pour leur demander d’y mettre bon ordre et de me présenter début juillet un bilan précis sur leur recour à l’intermittence. Il faut être rigoureux quand on veut imposer cette vertu aux autres.

Que pensez-vous des dernières propositions du Medef, qui visent à réduire la durée d’indemnisation de douze à six mois, pour 507 heures effectuées non plus en un an mais en neuf mois ?

Je ne souhaite pas commenter par avance une négociation qui relève de la responsabilité de partenaires sociaux. Je leur ai néanmoins indiqué que j’étais, par-dessus tout, attaché au maintien de la spécifité du régime de l’intermittence. Chacun reconnaît que le déficit doit être réduit. D’après les informations dont je dispose, la durée d’indemnisation, comme la durée de référence pour le décompte des 507 heures, seraient les deux paramètres sur lesquels les partenaires sociaux devraient jouer pour y parvenir. Mais cela doit se faire dans des proportions qui ne rendent pas de fait l’accès au régime impraticable, comme je l’ai indiqué le 22 mai dernier après mes entretiens avec les partenaires sociaux.

Je souhaite instamment que ceux-ci puissent aboutir à un accord signé et validé par le gouvernement. Il s’agit de produire une esquisse économique tolérable. L’intermittence doit être remise dans sa juste perspective : c’est un dispositif destiné à ceux qui vivent effectivement des métiers relevant du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel. Je crois au principe de reconnaissance professionnelle et de solidarité interprofessionnelle.

L’idéal serait d’aboutir à un compromis pour lutter efficacement contre les abus et tendre vers un meilleur équilibre financier. Cela permettrait de sortir d’une situation provisoire, alors que jusqu’à présent le statut des intermittents est remis en cause tous les six mois. Il y a là un intérêt fondamental à stabiliser la règle du jeu et à permettre à tous de travailler dans des conditions sereines et pérennes.

Propos recueillis par Nicole Vulser

• ARTICLE PARU DANS L’EDITION DU MONDE du 26.06.03



Imprimer cet article





les lois sont elles racistes ?
samedi 6 - 00h27
de : sôs
L’ASN constate que c’est le bordel dans le nucléaire
samedi 6 - 00h09
de : coordi sud-est
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 - 23h41
de : Mickael Wamen
Le pays des Droits de l’Homme, c’est toujours la France ?
vendredi 5 - 18h41
de : joclaude
Covid de sens !
vendredi 5 - 18h28
de : Claude Janvier
Injures et discours de haine raciste, sexiste, homophobe enregistrés
vendredi 5 - 16h11
de : Christian DELARUE (mrap)
4 commentaires
L’art et la manière des tricheries en macronnerie(video)
vendredi 5 - 11h39
de : joclaude
CONFUSION NUMÉRIQUE
vendredi 5 - 11h33
de : Lukas Stella
1 commentaire
Histoire de la Sécurité Sociale (à visionner)
jeudi 4 - 20h24
Le jugement du 28 mai nous ouvre une possibilité nouvelle de gagner sur le prejudice moral au TGI
jeudi 4 - 19h44
de : Wamen Mickael
Strasbourg : Un homme de 21 ans frappé par un policier au commissariat
jeudi 4 - 19h41
de : Nadir Dendoune
Camélia Jordana : "La révolution est venue" (videos)
jeudi 4 - 19h33
La CGT Chimie appelle à la grève pour le 16 JUIN
jeudi 4 - 19h05
de : CGT Chimie
1 commentaire
L’appel d’Omar Sy : « Réveillons-nous. Ayons le courage de dénoncer les violences policières en France »
jeudi 4 - 18h49
de : Omar Sy
Adama, Georges Floyd, violences policières : vers un acte 2 en France ?
jeudi 4 - 13h41
Le retour de la culture à Paris le 22 juin
jeudi 4 - 12h00
la police est elle raciste ?
jeudi 4 - 01h36
de : sôs Soutien ô Sans papiers
1 commentaire
Pas de révolution sans régler la question du fantôme de l’esclavage et du colonialisme
mercredi 3 - 23h18
de : Ballast
Les références historiques sont un bien commun !
mercredi 3 - 23h10
de : Eve
Victoire des ex-Goodyear d’Amiens aux prud’hommes (video)
mercredi 3 - 22h34
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Respirer - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 3 - 21h34
de : Hdm
La France se prépare-t-elle à exfiltrer le terroriste Guaido ?
mercredi 3 - 17h29
de : joclaude
15 JUIN 2020 AU 22 JUIN 2020 : SEMAINE INTERNATIONALE D’ACTIONS POUR EXIGER LA LIBÉRATION DE GEORGES ABDALLAH !
mercredi 3 - 10h25
de : Jean Clément
polémique du jours beurette est-ce raciste ?
mardi 2 - 10h57
de : sôs
2 commentaires
communiqué de sôs Soutien ô Sans papiers :États Unis France mème combat
mardi 2 - 09h52
de : sôs
Consommez plus, travaillez plus, gagnez moins
lundi 1er - 15h19
MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
1 commentaire
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite