Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

VOUS ET NOUS
de : Le Yéti
mardi 14 novembre 2006 - 22h42 - Signaler aux modérateurs
17 commentaires
JPEG - 69.4 ko

de Le Yéti

"Attaque indigne... Manipulations grossières... Dévoiement du débat démocratique..."

Ça y est, les voilà qui reviennent à l’assaut ! Depuis le déferlement en ligne de la vidéo montrant Ségolène Royal en train de préconiser un régime spécial 35 heures aux établissements scolaires, ils ne se tiennent plus ! Sont tous là, nos bien-pensants, à crier une nouvelle fois haro sur l’Internet honni ! De Guy Carlier, le comique de cour fogiélien bien connu, jusqu’à Pierre Marcelle, oui notre Pierre Marcelle, qui y va lui aussi de sa diatribe ambiguë sur les méfaits du "journalisme citoyen" internautique (Libération du 14/11/2006).

Mais attendez, que je sache, c’est bien dans une réunion publique qu’elle a été filmée, la reine de la gaffouille ? Pas toute nue dans son bain par un paparazzo pervers. Ni en cavale adultère avec le mari d’une Cécilia quelconque. Ni en fille cachée d’un ex-Président de la République avec mots de poids et photos de choc en une.

Quand le Premier ministre hongrois s’est fait pincer par une caméra fouineuse, "off the record" celle-là aussi, qui lui est tombé dessus à grands coups de billets outragés, de chroniques enflammées, de reportages outrés, sinon vous ? Et qui figurait parmi ceux qui en appelaient officiellement à sa démission ? La Ségo des sondages.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’il y aurait des parades "officielles" libres d’accès pour les gogos du tout-venant ? Et des "messes basses sans curé" à usage des initiés, pendant lesquelles nos élites pourraient cracher leurs saloperies en toute impunité ?

Vous voulez rire !

Non, je rigole, je le sais bien que vous ne voulez pas rire. Votre petit sol confortable se dérobe un tantinet sous vos pieds en ce moment, non ? Ça vous affole un peu de voir vos petits pouvoirs vous échapper et changer de main. Peut-être pour ça, quand vous n’arrivez plus à nous passer sous silence, que vous criez si fort.

Éthique, déontologie ? Bon, je passe rapidement sur ce sujet que vous nous balancez régulièrement à la figure. Je l’ai déjà traité dans un article précédent (Début de panique dans le microcosme médiatique). Je n’y reviens pas...

... mais je prolonge !

Restez donc là où vous êtes si ça vous chante, mes doux zoziaux. Débrouillez-vous avec votre déontologie carnaval, vos formidables financiers, et vos publicitaires qui vous tiennent par les... la barbichette. Il y a quelques années, on se serait battu pour le Libé de Sartre, le Monde d’Hubert Beuve-Méry, le Charlie-Hebdo de Cavanna, et même pour le France-Soir de Pierre Lazareff, l’Antenne 2 du père Desgraupes... Mais maintenant, pour tout vous dire, on s’en fout ! Royalement (et même sarkozyquement, pour ne pas faire de jaloux). On ne se bat pas pour des souvenirs anciens, nous autres. Vous avez joué, vous êtes en train de perdre. C’est votre problème, inutile de venir pleurer.

Nous les "cons" (comme nous qualifie aimablement l’onctueux Carlier du Fogiel), nous allons continuer à nous dépatouiller avec nos systèmes D virtuels, nos petites débrouilles numériques, nos bricolages internétiques. Croyez-bien que nous allons utiliser à fond tous les moyens dont nous disposons, continuer à rendre compte à notre façon de l’état dans lequel et vous et vos amis les puissants avez mis notre monde. Sûr que nous n’allons pas vous faire le moindre cadeau, ni à vous, ni à vos protecteurs. Notre éthique, nous allons nous la fabriquer nous-mêmes, si vous voulez bien.

Vous voulez-voir la différence ? Allez sur les sites web du Monde et du Nouvel Observateur. Leurs unes sont tristes à mourir, pré-formatées, convenues, sèches comme des coups de triques sans âme ni imagination.

Puis passez à celles de Bellaciao, e-torpedo, Rezo.net, Le Monde citoyen, le père Chouard, Le Monolecte, Swâmi Petaramesh... Ça palpite, ça grouille, ça remue. C’est chiant des fois, injuste d’autre fois, génial de temps à autre. Ça ne gagne pas beaucoup, mais ça se bouge. Le contraire de vous, Les Assis, comme disait Rimbaud.

Ah, j’oubliais, quand les plans de restructuration de vos médias vous auront mis sur la paille, faites-nous signe, on essaiera de vous faire une petite place. On n’est pas chien.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> VOUS ET NOUS
14 novembre 2006 - 23h52

Merci pour ce superbe article, à lire sans restriction.

phil



> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 00h11

MAG-NI-FI-KEU !!!

NOSE



> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 07h02

Ahhhhh ! Ca fait du bien !

Et que c’est bien écrit ! (ils ne veulent pas de vous, au Monde, pour leur une ?)

Elisabeth L



> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 07h15

"Mais attendez, que je sache, c’est bien dans une réunion publique qu’elle a été filmée, la reine de la gaffouille ? Pas toute nue dans son bain par un paparazzo pervers. Ni en cavale adultère avec le mari d’une Cécilia quelconque. Ni en fille cachée d’un ex-Président de la République avec mots de poids et photos de choc en une."

Dans ma tête, je le mets en musique sur l’air de : "Allons-z-enfants de la patrîïïyeu !..."

Y’a pt’être encore mieux... Compositeurs de musique, à vos partitions !...

En tout cas, félicitations au Yéti pour sa plume.

Stylo.



> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 07h55 - Posté par

Oui Yéti, tu as raison, cette dame patronesse, ses cyniques alliés opportunistes et de circonstance opèrent une inversion des valeurs : oui, elle l’a dit et son discours "off" montre bien à quel point elle s’assoit sur les valeurs "socialistes" de gauche qu’elle prétend défendre à commencer par la vérité. Elle illustre bien la dissimulation et le mensonge qui caractérise les démagogues. Mais elle n’est pas la seule à "Gauche". SR est une victime, prise à son propre piège ; ça sent le sapin au PS. JdesP


> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 07h47

Bravo YETI ,
pour cet article , pour renvoyer tous les petits caniches de l’info à la niche , tous ces gens là s’expriment sur la forme pour ne pas avoir à se prononcer sur le fond !
amitiés
claude de Toulouse .



> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 09h41

Le Yéti, votre plume est marrante, un brin sarcastique, enrobée d’humour, c’est délicieux.



> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 11h41

Permettez moi, Yeti, d’apporter un peu de contradiction à votre intervention, ainsi qu’à ce flot ininterrompu de retour élogieux.

Oui, la presse installée est triste, bien-pensante, orientée et je souscris sans réserve à cette partie de votre message.

Oui, SR est manipulatrice et sans vergogne quand elle oppose les 17 heures et puis basta faites au collège, complétées par des heures sup payées chez Acadomia ou ailleurs. On devrait ajouter, payées pas cher !

Et pourtant ... je connais beaucoup d’enseignants, toujours passionnés même à l’approche de l’âge de la retraite, toujours passionnés, même si l’amertume est forte devant les conditions de travail dégradées, devant la démission de nombre de parents pour leur rôle d’éducateur, qui rend leur tâche de plus en plus difficile, devant la veulerie souvent de leur administration etc. Cela n’empèchent pas que même ces personnes dénient à quiconque non-enseignant d’avoir un avis sur l’école, et les chorus entendus de la part des représentants de ces enseignants à la video incriminée m’ont autant choqué que la mauvaise foi et la manipulation que j’évoque plus haut.

Les militaires auraient-ils seuls le droit de parler de l’armée, les électriciens de l’énergie etc.

J’ai vu en Allemagne un collège où les enseignants passaient plus de temps que la somme de leurs heures de cours et de réunion. Ils n’y faisaient pas non-plus que du soutien scolaire gratuit pendant ce temps. Ils corrigeaient leur copies ou préparaient leurs cours, étaient disponibles pour une réorganisation de leur emploi du temps en cas d’absence de collègues etc. L’ambiance de travail était différente et les locaux plus confortable aussi.

Ce n’est pas avec des prises de paroles spectaculaires ou des provocations qu’on règlera le problème de l’école, mais ce n’est pas non-plus avec la rigidité des organisation d’enseignants qu’on a vu réapparaître suite à la video qu’on le règlera. Ce n’est pas non-plus, pardonnez moi d’insister, avec votre indignation même juste sur ce tollé dans un verre d’eau, qui nous détourne du problème soulevé.



> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 12h47 - Posté par

Réponse à l’enseignant ci-dessus :

Les syndicats d’enseignants sont rigides, c’est vrai. Si la politique de l’enseignement depuis des décennies était intelligente, les syndicats seraient moins un problème.

Si des crédits étaient strictement affectés aux emplois, et pas des aumônes, je pense à l’enseignement supérieur, mais aussi aux collèges, on arrêterait tous de marcher sur la tête.

Et puis, pourquoi vouloir que les enseignants prouvent sans cesse qu’ils seraient corvéables à merci ? Pourquoi cette philosophie digne du XIXè siècle ? J’ai l’impression que c’est pour rassurer des parents sur le sort de leur progéniture, qui, elle, bien sûr, n’est pas guettée par la paresse ! Ce sont les horribles profs qui ne comprennent rien à rien !

Enseigant aussi.


> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 14h01 - Posté par

"Permettez moi, Yeti, d’apporter un peu de contradiction à votre intervention"

Contradiction sur quoi ? Mon article traite plutôt des médias, pas de l’enseignement.

Le Y.


> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 14h12 - Posté par

Je suis très heureux de me retrouver, pour une fois, en plein accord avec les camarades qui s’expriment régulièrement sur Bellaciao : Le yeti (mais lui c’est souvent) J des P, Claude de Toulouse ? je pense que c’est parce que, au delà des différence de tactique, nous sommes en plein accord sur le but final à atteindre.

Mais, alors, pourquoi cette crispation sur le deuxième tour, comment compte tenu du dégoût que vous inspirent le personnage de Sègolene et son programme pouvez vous prendre dés aujourd’hui l’engagement d’un désistement en sa faveur,, sans attendre de connaitre la situation politique à l’issu du premier tour.

Imaginez notre situation si, entre les deux tours, Segolene et Bayrou concluaient un accord pour le deuxième tour, ce qui n’est pas invraisemblable au vue de leurs programmes qui ne sont pas tellement éloignés.

Fraternellement Raymond LCR


> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 15h59 - Posté par

Mais, alors, pourquoi cette crispation sur le deuxième tour, comment compte tenu du dégoût que vous inspirent le personnage de Sègolene et son programme pouvez vous prendre dés aujourd’hui l’engagement d’un désistement en sa faveur,, sans attendre de connaitre la situation politique à l’issu du premier tour.

Raymond tu est lourd, encore une fois tu donnes des leçons... hors sujet...

Franchement, est tu reelement capable de nous informer a propos des election a Bordeaux et encore mieux avec qui la LCR a "compose" sa propre liste......... ??????

Pourquoi tu réponde pas ???

En quoi la réponse est gênant ?

Bellaciao


> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 16h47 - Posté par

Salut RAYMOND ,
puisque tu sembles apprecier la politique fiction , imagines un instant qu’au soir du premier tour ,l’on se retrouve avec trois candidats à 20% , Sarkosy , Le pen et royale , le candidat de l’alternative unitaire à 17% et le candidat de la LCR à 5 ou 6 % !
TU N’AURAIT PAS DE REGRETS RAYMOND ?
Tu ne te sentirais pas un peu coupable de nous avoir fait louper une chance unique ?
""je pense que c’est parce que, au delà des différence de tactique, nous sommes en plein accord sur le but final à atteindre.""
Si nous sommes en plein accord sur le but final à atteindre , il ne faudrait plus trop tarder !!!!!!
amicalement ,
claude de Toulouse .
Aprés Le Mans , tu as vu Grenoble ?
Les gens ont besoin de nous tous , ensemble .


> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 17h19 - Posté par

la seule façon d’eviter de laisser les mains livres à SR et NS est dans une candidature unique et sincere à gauche. Les collectifs ont repété jusqu’à la nausée qu’il n’y aurait pas de gouvernement ni de marchandage avec le social libéralisme. Le quant à soi de Krivine devient insupportable de mauvaise foi.


> VOUS ET NOUS
15 novembre 2006 - 20h21 - Posté par

Je ne suis pas un spécialiste de l’enseignement mais je sais que les moyens dans les écoles deviennent faméliques,surtout dans les écoles des quartiers populaires,que les profs font ce qu’ils peuvent avec les moyens qu’ils ont et que si les syndicats sont parfois un peu rigides cela vient de politiques de l’enseignement successives qui n’ont pas été à la hauteur des exigences.
Mais que Ségo ait voulu lancer un débat ne me choque pas,aprés tout nous sommes des adultes suffisament conscients pour argumenter et déconstruire les affirmation de Ségo.
Ce qui me choque le plus dans cet vidéo c’est la phrase :"je ne veux pas en parler avant les élections pour ne pas avoir les syndicats enseignants sur le dos".
En clair j’ai des projets mais je n’en parlerais qu’aprés les élections,votez pour moi et je trouverais le meilleur moyen de vous en........ ensuite.
Singuliere conception de la démocratie et du débat.
Jean Claude des Landes


> NOUS !
15 novembre 2006 - 17h48

Dernières nouvelles [1] !

J’apprends à l’instant, à propos de presse alternative, que

POLITIS SERAIT SAUVÉ !

Par ses lecteurs !!!

voir ici :

http://bellaciao.org/fr/article.php...

Le Yéti



> VOUS ET NOUS
16 novembre 2006 - 23h08

Merci pour cet excellent article. NS 55






Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
1 commentaire
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
5 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires
Sauvons la cathédrale du cœur. Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris
mercredi 17 - 07h54
de : Un curé de campagne en visite à Paris
Divine surprise.
mardi 16 - 17h15
de : L’iena rabbioso
8 commentaires
Espagne : 44 ans après la mort de Franco, l’extrême droite s’apprête à entrer au parlement
mardi 16 - 16h37
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Justice : la cour administrative d’appel annule la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
mardi 16 - 14h13
de : Juliette Meurin
LES BLACK BLOCS - La liberté et l’égalité se manifestent
mardi 16 - 12h24
de : Ernest London
Olivier est tombé, son arche restera debout !
mardi 16 - 11h34
de : Le Cercle 49
Christelle Déchronique Les péages urbains (audio)
mardi 16 - 09h48
de : Ciné Christelle
Conférence débat, Michèle Audin présente Eugène Varlin, ouvrier-relieur, jeudi 18 avril à 18h30
mardi 16 - 09h28
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
LE 26 MAI, METTONS LA RACLÉE À MACRON ! - Meeting Mélenchon, Aubry, Ruffin, Becker à Amiens (video)
mardi 16 - 08h40
Juan Branco, avant le "grand déballage" macron, dénonce une nouvelle fois nos "pseudos élites" (video)
lundi 15 - 17h41
de : nazairien
8 commentaires
Acte 22 Place de la République, police nationale et bagueux de Paris, complètement hors sol (vidéo)
lundi 15 - 14h19
de : nazairien
4 commentaires
Toulouse #Acte22 : La police tabasse 2 Journalistes et casse leurs caméras (video)
lundi 15 - 11h01
Jean-Luc Mélenchon. Privatisations : « VOTRE MODÈLE EST FINI » (video)
lundi 15 - 10h33
Le "meilleur des mondes" A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes.
dimanche 14 - 13h30
de : nazairien
6 commentaires
Anti-impérialisme : cycle de conférences
dimanche 14 - 13h29
Marlène Schiappa, piégée par ses mensonges, quitte l’interview (vidéo)
samedi 13 - 15h29
de : nazairien
1 commentaire
Rassemblement pour la libération de Georges Abdallah mercredi 17 avril 2019, 18h00, métro Château-rouge (Paris 18ème)
samedi 13 - 13h22
GAFA de tous les pays, taxez-vous en Irlande !
samedi 13 - 08h52
de : Karine Darmanche
Saurel chante sa révolution à la Comédie Dalayrac
samedi 13 - 00h04

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Voici le fondement de la critique irréligieuse : c'est l'homme qui fait la religion, et non la religion qui fait l'homme. Karl Marx
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite