Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Documentaristes de création : du désarroi à la réaction
de : Le Groupe du 24 juillet
jeudi 15 janvier 2004 - 02h04 - Signaler aux modérateurs

Le Groupe du 24 juillet a rendu public les propositions qu’il veut défendre auprès des institutions pour sortir le documentaire de création de l’indigence.

" Nous voulons devenir un groupe de pression, retrouver une culture commune pour se réapproprier nos films. " Denis Gheerbrandt donne le ton devant celles et ceux qui se sont pressés en nombre au rendez-vous organisé par le Groupe du 24 juillet (1) à l’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son (la Femis), jeudi 8 janvier. Le collectif entend bien poursuivre la lutte en 2004, fort d’un catalogue de propositions dont l’élaboration, au sein de commissions ouvertes aux professionnels du secteur, a débuté aux états généraux du film documentaire de Lussas, fin août, et s’est achevée cet automne.

Le constat de départ est fort simple : le déficit des annexes VIII et X de l’assurance chômage que les partenaires sociaux autoproclamés et signataires du protocole d’accord du 26 juin n’ont eu de cesse de brandir pour justifier la réforme, est largement imputable au sous-financement chronique des ouvres, en particulier audiovisuelles. L’ensemble de la chaîne de création, de l’écriture à la diffusion des films, en passant par leur production, connaît ce phénomène, même si Jacques Bidou (JBA Production), chargé par le Centre national de la cinématographie (CNC) d’une étude sur les mécanismes d’accompagnement à l’écriture, rappelle que, paradoxalement, " la situation française est grave parce qu’on est en train de sortir la création de l’économie, mais elle reste favorable au regard des autres pays européens ". Si la constitution, sous l’égide du CNC, du compte de soutien à l’industrie de programmes audiovisuels (le COSIP, abondé par une taxe de 5,5 % prélevée sur les recettes des chaînes) en 1986 a permis l’apparition d’un vivier de producteurs indépendants et le développement de la création documentaire fondé sur le désir des réalisateurs au cours de la décennie quatre-vingt-dix, l’embellie a fait long feu. Avec le poids acquis par les chaînes - et une poignée de programmateurs - dans le financement des documentaires, " nous sommes en train de basculer d’une économie de l’offre à celle de la demande, c’est-à-dire à la mort du cinéma ", s’insurge le réalisateur Jean-Pierre Thorn.

Il y a péril en la demeure. Les causes sont connues. 60 % des aides du COSIP en 2002 (pour un volume horaire de 2 750 qui a doublé en cinq ans) ont été absorbées par les chaînes thématiques, locales, ou les antennes régionales de France 3, qui investissent peu en production, alors que la part assurée par les grandes chaînes hertziennes de service public (à l’exception notable de France 5 et d’Arte) tend à diminuer. Et le flou entretenu autour de la notion " d’ouvre audiovisuelle " a permis de faire accéder au compte de soutien des programmes de flux (à l’instar de Popstars ou Sagas), contredisant l’objectif initial de cette institution, " le développement d’une industrie des programmes à vocation patrimoniale ". Ce " glissement " est imputable autant à la disparition de la sélectivité - elle aussi originelle - au profit de l’automacité des aides distribuées, qu’à une pression des principaux argentiers du COSIP, au premier rang desquels TF1, pour laquelle la téléréalité doit " figurer au rang des "ouvres patrimoniales" parce qu’elle répond aux attentes du public " et pour qui " la discrimination des programmes autour d’une définition de l’ouvre audiovisuelle fondée sur le critère de créativité n’est plus pertinente " (2).

Sur les rails depuis 2000, la réforme du COSIP, en l’état actuel, inquiète, Gérald Collas, producteur à l’INA, redoutant même qu’elle ne réduise à néant son utilité même, et ne profite, " en définissant des coefficients d’aide en fonction de l’attractivité des programmes, qu’à un petit pôle industriel plus concentré de producteurs se bornant à répondre aux décisions des chaînes ". Si ces craintes se confirment par la suite, la production indépendante sera décimée, par la logique même qui a présidé au " sauvetage " du régime spécifique des intermittents.

Comment, dès lors, sortir de ce contexte fortement dégradé ? Le Groupe du 24 juillet a exposé devant l’assemblée un certain nombre de pistes à suivre : sur le versant de la production, il s’agit de redéfinir la notion d’ouvre, préalable indispensable à une véritable réforme du COSIP censée déboucher sur une augmentation des recettes et un rééquilibrage des aides. On réfléchit également à la mise en ouvre d’un fonds sélectif d’aide à la création abondé par les chaînes, " déconnecté de l’apport préalable d’un diffuseur ", fonctionnant selon des mécanismes prévalant dans le cinéma, et obligeant les chaînes à respecter leur cahier des charges. Sur le versant de la diffusion, le collectif souhaite stimuler l’émergence ou la consolidation de nouveaux espaces, en créant, entre autres, une aide spécifique à l’équipement des salles en vidéoprojecteurs ou au kinescopage, à l’accompagnement des films par le réalisateur... Pourquoi pas, même, réfléchir à de nouvelles visibilités (le DVD, le Net, etc.) pour diversifier le public du documentaire ? Conscient que ces alternatives ne pèseront pas lourd en l’absence d’une réelle volonté politique, le Groupe souhaite les présenter rapidement aux tutelles. Mais, alors qu’ils sont prompts à emboucher des trompettes cocardières devant la Commission européenne, le ministère de la Culture et le CNC ne semblent pas vraiment pressés de modifier à l’intérieur les règles du jeu qui vont, à terme, torpiller l’exception culturelle française.

Emmanuel Chicon

(1) Regroupant cinéastes, producteurs, techniciens ou exploitants, il s’est monté afin de relayer l’opposition à la signature du protocole réformant l’assurance chômage des intermittents du spectacle et de l’audiovisuel en juin dernier.

(2) Cf. le rapport sur la notion d’ouvre audiovisuelle remis par le directeur du CNC, Denis Kessler, au ministère de tutelle en 2002, en ligne sur http://www.cnc.fr/bactual/frcomjja.htm

http://www.humanite.presse.fr/journ...



Imprimer cet article





DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina
Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes : « Il faut arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise »
mardi 3 - 17h08
de : nazairien
1 commentaire
AFFAIRE BENALLA : suite et... !Pas fin ?
mardi 3 - 15h29
de : JO
IN GIRUM - Les Leçons politiques des ronds-points
mardi 3 - 13h34
de : Ernest London
2 commentaires
Pour exploiter l’uranium kazakh, Orano va raser une forêt protégée
mardi 3 - 11h01
de : jean 1
2 commentaires
Propriétaires terriens, industriels, ministre corrompu : qui sont les pyromanes de l’Amazonie brésilienne
lundi 2 - 22h22
de : bastamag
Acte 42 : 31 Aout Hommage des Gilets Jaunes devant l’ONU à Genève à tous les blessés et mutilés (vidéo)
lundi 2 - 21h51
de : nazairien
5 commentaires
Tita Nzebi à l’Espace Sorano : au-delà de l’engagement contre la dictature
lundi 2 - 14h48

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si notre condition était véritablement heureuse, il ne faudrait pas nous divertir d'y penser. Blaise PASCAL
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite