Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Documentaire " Là, on se fait liquider avec une grande muflerie "


de : Dominique Widemann
jeudi 15 janvier 2004 - 02h06 - Signaler aux modérateurs

Les professionnels du documentaire s’inquiètent de la marchandisation de la culture.

Manuela Fresil est réalisatrice de documentaires pour la télévision. Le protocole qui modifie son régime d’assurance chômage, conjugué à la fragilité économique de son secteur de travail, à la course à l’audience que se livrent les chaînes, menace son avenir comme celui de nombre de professionnels du spectacle et de l’audiovisuel.

Pourquoi avez-vous fait le choix de travailler avec les chaînes de télévision ?

Manuela Fresil. L’économie de la télévision est très particulière. On peut faire le choix de ne pas passer par ces circuits, mais j’y suis contrainte si je veux vivre de mon métier. Cela pourrait passer par le câble mais alors l’apport financier est très faible et ne permet pas de dégager de quoi vivre, d’accéder à l’assurance chômage. Sauf à multiplier les films, auquel cas on sort du documentaire de création pour entrer dans la fabrication de magazines. Reste le cinéma, mais il y a très peu de place. Le documentaire indépendant englobe peu de gens.

Nous sommes dans une situation paradoxale. Les projets de films viennent des auteurs. À partir du moment où la chaîne donne son accord - ce qui peut être un vrai parcours du combattant -, on change de logique pour entrer dans celle des programmes. Cela suppose de jongler entre les exigences d’audience et le processus " naturel " de la création qui est d’affirmer un point de vue. Ce paradoxe se double de celui de notre statut, qui régit notre avenir concret. J’ai fait deux films dans l’année (Pour de vrai et Si loin des bêtes, diffusés sur Arte en 2003 - NDLR). J’avais obtenu l’ouverture de droits l’année dernière. C’est insuffisant pour cette année. Un film, c’est le pari de trois ans de travail. On commence à le préparer. Ensuite on s’emploie à convaincre une chaîne, ce qui peut être très long et parfois impossible. Puis il faut environ une année supplémentaire pour la réalisation.

Vous avez évoqué les exigences d’audience. Comment se traduisent-elles ?

Manuela Fresil. Il me semble que la pression se renforce, bien que sur Arte, par exemple, nous soyons sans doute privilégiés. De l’écriture télévisuelle à la manière de filmer, tout doit être en permanence négocié. Le film doit être " recevable " dans le cadre de la télévision. En même temps, je ne vois pas d’alternative. Je crois que le cinéma peut accueillir des documentaires de création, pas ceux qui questionnent la société, appuient où ça fait mal, sauf lorsqu’une autre société que la nôtre est interrogée, comme le fait entre autres Michael Moore. Nous nous dirigeons vers une industrialisation croissante de l’objet télévisuel. Par exemple le fait que l’émission Popstars accède au statut d’ouvre signifie que l’aide va aller à ceux qui produisent des choses qui vont rapporter beaucoup. Avec mes copains du métier, quand on se croise en ce moment, on se demande ce qu’on va faire comme boulot. Il est très difficile de revendiquer pour soi-même, en se décrétant indispensable. Après tout, des pays entiers vivent sans cinéma du tout.

Alors, une question en forme de provocation : pourquoi des documentaires à la télévision ?

Manuela Fresil. J’ai l’impression de proposer une manière de voir le monde moins pauvre. J’ai presque honte de m’exprimer ainsi tant c’est en décalage avec ce qu’est la télévision aujourd’hui. À quoi sert actuellement de proposer de la pensée alors que nous sommes dans un contexte de mise à bas des intellectuels ? C’est l’insulte suprême que j’ai entendu proférer l’autre jour, dans un dessin animé que regardait ma fille. François Chérèque, le patron de la CFDT, nous traite de privilégiés sur France-Inter. Je travaille absolument tous les jours, à l’exception des dimanches et de cinq semaines de vacances. Les productions me payaient jusqu’ici quarante-trois jours par an. Le reste du temps, je vis grâce aux ASSEDIC, non sans un certain malaise mais c’est le prix de mon indépendance. Il y avait déjà des années à sueurs froides mais on survivait. On pouvait avoir un pépin, un film qui ne se faisait pas. Là, on se fait liquider avec une grande muflerie. Nous, réalisateurs de documentaires, sommes un peu comme les petits-maîtres dans l’histoire de l’art. Ils avaient leur place dans l’esthétique. C’est une réflexion du réalisateur François Christophe que je partage. Si nous ne sommes plus là, qu’est-ce que le monde va perdre ? C’est aussi à vous spectateurs de répondre.

Cela veut-il dire que vous ne voyez pas d’issue ?

Manuela Fresil. Travailleurs de la culture, nous réclamons la liberté. C’est un étau dont il n’est pas évident de se dégager. Les programmes de télévision deviennent des marchandises comme les autres. J’ai l’impression de vivre une science-fiction. Si la télévision est réellement un média culturel important, alors des solutions sont possibles, à condition qu’existe une volonté politique. Sinon nous ferons toujours des films ; ce ne sera plus un métier, mais un hobby. On tournera le dimanche !

http://www.humanite.presse.fr/journ...



Imprimer cet article





FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
3 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637
Petite revue des armes de la police
lundi 20 - 10h47
de : jean1
Contre la répression antisyndicale : rassemblement de soutien à Anthony
dimanche 19 - 18h38
de : CNT Relations-médias
LA DESINDUSTRIALISATION TUE
dimanche 19 - 07h52
de : jodez
Marche et Festival ADAMA RENDEZ-VOUS le samedi 18 juillet !
samedi 18 - 13h26
de : La vérité pour Adama
2 commentaires
Com. Commun Bayonne : MRAP - SOS Racisme La haine raciste ne peut être la réponse à la barbarie d’un crime abominable
vendredi 17 - 20h57
de : Ch Delarue (antiR)
2 commentaires
Le monarque face aux Gilets Jaunes aux Tuileries !
jeudi 16 - 16h26
de : joclaude
Venezuela : La production d’essence reprend grâce au soutien iranien
jeudi 16 - 11h57
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite