Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Ségo, Sarko et les autres : Va-t-on sortir du ramollo d’idée ?
de : Ocséna, contre le système-Ena
samedi 10 février 2007 - 17h46 - Signaler aux modérateurs

1° D’abord un très foutu contexte

Dans une présidentielle où, au cor de chiasse, l’équipe de l’UMP a, plusieurs jours durant, convaincu l’opinion que la candidate Ségolène n’était sans doute qu’une conne, il s’est produit contre toute attente un double effet grave et foireux qui n’avait pas été prévu par les pieds-nickelés cafouilleux préposés à la tâche : La pièce à jouer a très logiquement tourné au bide anticipé, le jeune premier qui devait donner la réplique a perdu incontinent une partie de l’éclat qu’eût dû lui apporter en vis-à-vis sa partenaire dans le débat.

Du coup, le reste de la distribution, de Bayrou à José Bové, a suscité quelques regards, mais personne d’entre ceux-là n’ayant au global, malgré des choses fort intéressantes, un programme à la hauteur, semble-t-il, des trois enjeux fondamentaux et urgents du pays (pouvoir d’achat, travail, logement), tout chez eux est largement retombé presque à zéro.

Le seul à avoir, comme on sait, jusqu’à présent, présenté un programme que malheureusement l’on connaît parfaitement, c’est évidemment Sarko ! Il a là son faire-valoir en même temps que son handicap.
 Il dispose en effet de la recette libéralo-blairiste, que tous les blaireaux de France ayant six thunes à leur crédit et l’économie reçue en version juvénile à Sciences-po Paris ne manqueront pas de soutenir.
 Mais grand dieu ! tout de même pas les autres ! D’autant qu’a été pleinement vu par les "modestes" qui constituent le gros du Peuple et sont l’officiel Souverain, l’oeuvre stérile et nécrosante de Raffarin et Villepin pendant 5 ans.

Dans ce grand vide si vite à lui-même auto-révélé, nous suggerions voici quelque 48 heures de différer sans doute sine die des élections aussi lamentablement engagées. Nous avons reçu réponse par retour de courrier : le traitement de la difficulté sera de préférence homeopathique. La lutte contre le mal se fera par le mal, à très petite dose et sur beaucoup de temps. Les SDF en auront pour 5 ans, les chômeurs pour 8, les mal logés pour 10.

2. Ensuite les méga-farces organisées spécialement pour nous

Pour bien montrer qu’il faut du temps au temps, diverses farces très inutiles ont été organisées dés ce mois-ci qui donnent l’inspiration vaine actuelle de notre société :

 1. La première est la révision constitutionnelle de la semaine prochaine. Qui montre la vacuité de "notre" gouvernement et de notre parlement.
 2. La deuxième est le bablabla mal emballé que diffuse en continu notre télé. A quoi il faut rajouter les jeux de manche récents de notre presse mourante très à cheval sur les "principes" dans l’affaire de Charlie et des caricatures.
 La dernière est probablement dans les messes et conférences de circonstance, gagnées d’avance, qui font accroire aux gens que l’on s’occupe d’eux sans se payer leur fiole.

De la révision Constitutionnelle qui porte sur le statut pénal du Président et sur l’abolition de la peine de mort, par ailleurs aboli depuis 30 ans, que voulez-vous que l’on exprime : on reste sans voix ? Cette réforme eût été sans doute percutante si elle avait eu l’idée d’inclure l’abolition du chômage plus de deux mois et le droit absolu au logement dès la naissance. Elle n’a pas eu cette idée.
 On dira que c’est en vérité déjà inscrit dans le préambule.
 Ah bon, on ne le voit guère ! ça se garde discret !

Sur les mérites récités à la télé qu’on s’occupe en haut lieu de votre sommeil pour 7 milliards d’euros, de vos poumons dans les bistros, de votre alphabétisation dans le métro et de la possibilté enfin pour les aveugles de lire en braille la carte des vins dans les restau, etc, que voulez-vous que l’on exprime ? Sauf qu’on est bien sûr de tout coeur avec les aveugles.

De la solidaridé retrouvée de tous les journaux (dont s’étonne même 20 Minutes) pour Charlie-Hebdo et ses caricatures. Que voulez-vous qu’on dise aussi ? : Excepté que Charlie n’est pas condamnable juridiquement , mais pas glorieux moralement, et qu’on peut certes aller le soutenir sur les marches du palais, tout en se jurant à part soi qu’on ne va évidemment plus jamais l’acheter . La presse est morte ! tu vois, on n’a plus le goût de dire, vive la presse !

Y a eu encore, sur laps de peu de temps, les célébrations : à la planète et son climat futur, à la science, aux nouvelles techno, à la lutte contre les maladies endémiques, etc. etc. Que voulez-vous que l’on dise encore, sauf que personne n’est pour l’ouragan, le sida, ou la mucoviscidose !

Venons-en à notre chute en deux mots. Il ya 5 ans la fracture sociale était là, on devait la guérir illico. Aujourd’hui elle y est toujours mais en pire.

Nous sommes donc de ceux qui, pour se répéter deux fois, trois fois, cent fois, jugent qu’il y a beaucoup d’ugences, mais qu’il y en a trois à traiter cette fois de front, pas à la marge, en vitesse accélérée, à moins d’un an. On les redit : chute du pouvoir d’achat, chômage et logement.

A ceux qui nous annoncent pouvoir le faire moyennant du sang et des larmes, nous observerons qu’on connaît la chanson et que pour notre part on a déjà donné.

3. Conclusion : Notre jugement concernant les programmes

Soyons, bref ! Allons au fait !

Demain dimanche, Ségolène Royal présente ses cent propositions. Nous allons les considérer sous l’angle de la faisabilité, mais plus encore sous l’angle de l’ampleur de l’action et de son immédiateté d’attaque.

..................................

Les pensées zaz de l’Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)
 http://ocsena.ouvaton.org
 ocsena.org@wanadoo.fr



Imprimer cet article





Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
1 commentaire
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si notre condition était véritablement heureuse, il ne faudrait pas nous divertir d'y penser. Blaise PASCAL
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite