Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Mon témoignage est celui d’une jeune écrivain qui ne se satisfait pas de l’isolement auquel son activité la condamne (video)
de : Genica Baczynski
lundi 26 mars 2007 - 22h19 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 39.6 ko

Déclaration de Génica, membre du conseil de campagne de Marie-George Buffet, au meeting d’Amiens le 23 mars

de Genica Baczynski

Mes amis, camarades,

Mon témoignage est celui d’une jeune écrivain qui ne se satisfait pas de l’isolement auquel son activité la condamne.

D’autant que j’ai bénéficié la solidarité ouvrière, il y a trois ans. Je travaillais chez un éditeur qui m’a licenciée, juste avant de vendre sa maison à un groupe pharmaceutique. Ça arrive et ça n’arrive pas qu’à moi. On connaît la chanson.

Chose inadmissible dans ce milieu, sur le conseil d’un ami, je me suis tournée vers la CGT. L’intrusion du syndicat dans cette maison a été pour le moins bouleversante. Pour la direction, bien sûr, mais aussi pour moi. Du jour au lendemain, je n’étais plus une victime qui subit une décision, mais une personne qui s’élève contre un arbitraire et qui exige le respect de ses droits. Le paternalisme régnant en a pris un coup.

J’ai donc découvert que je n’étais pas seule. J’ai découvert aussi comment on devient une combattante quand on surmonte sa peur. Je ne l’apprendrais à personne, ici, mais la principale vertu des gens qui veulent transformer la société réside dans le fait qu’ils convertissent, ou contribuent à convertir, les victimes en rebelles, quelle que soit la place qu’ils occupent dans l’échelle sociale. Pour nous, il n’existe pas de personnages de second rang, des gens condamnés à jouer les seconds rôles tandis que d’autres se pavanent sur le devant de la scène, en sollicitant leur suffrage.

Les héros d’aujourd’hui sont souvent anonymes. La plupart d’entre eux n’ont pas de visage. Ils se battent pour préserver leur existence et l’améliorer. S’ils ne réagissaient pas, ils resteraient invisibles. Le capitalisme ne cherche pas seulement à exploiter leur force de travail, il tend aussi à effacer leur présence. Leur vie ne compte pas. Ils sont indispensables à la production des richesses et en même temps ils sont de trop. Pour ce système de profits obscènes, l’humanité est excédentaire. Ils veulent bien de nous, mais à condition que nous nous taisions, que nous obéissions à leur logique, que nous nous pliions à leurs intérêts, que nous acceptions leur prétention. Que nous ne revendiquions pas de considération.

Aujourd’hui, à travers leur personnel politique, ils sollicitent nos suffrages. Je vous le dis : « N’ayons pas peur ». N’ayons pas peur de Sarkozy, le pique-assiette de l’histoire qui invoque pêle-mêle Jaurès et Guy Mocquet, pour mieux les trahir. Repoussons Bayrou, l’inventeur de l’eau tiède qui veut réconcilier les veaux promis à l’abattoir et leurs égorgeurs. Belle conception de la politique qui approche la confusion mentale. Il a été un béni oui-oui. Maintenant, c’est un béni non-non. Ni droite, ni gauche.

C’est la meilleur façon d’aller dans le mur quand on conduit. Demain, il nous promet d’être un béni non mais. Pour Aragon « mais est toujours un crime ». Être modéré, disait Anatole France, « C’est être modérément contre ». Et nous, nous sommes contre une société où l’on n’hésite pas à brader les vies pour trois francs six sous de plus dans un tiroir-caisse, contre une société où l’on cantonne les plus démunis dans des quartiers improbables, contre une société où l’on asservit l’espoir pour mieux le brader, contre une société où l’on colonise les imaginaires et où l’on privatise les consciences à des fins égoïstes.

Voulez-vous d’une société dont le seul horizon est la loi du marché ?

Ailleurs, on nous incite à « voter utile », entre guillemets, c’est-à- dire à taire nos convictions. Je m’en voudrais de ne pas souligner la médiocrité d’une telle déclaration. L’habit ne vous convient pas, il est trop court, trop moche et mal taillé ? Qu’importe, c’est le seul qu’il reste en magasin. Eh bien non ! Si l’on veut que chacun soit habillé à sa convenance, il faut imposer notre modèle, un modèle adapté à tous et à chacun. Nous refusons une gauche boîteuse. Si l’on veut que la gauche soit efficace, qu’elle réponde à nos aspirations, il faut lui donner de la consistance. Il faut résister à la peur.

Ici, dans cette région qui est un des berceaux du communisme français avec Babeuf, il faut le dire avec force, voter utile, c’est voter pour ceux qui ne veulent pas simplement changer la société, mais changer de société. C’est voter pour ceux qui ignorent la condescendance. Nous ne sommes pas de ceux qui disent, avec la meilleure bonne volonté du monde : « Il ne faut pas désespérer Billancourt. » Nous sommes de ceux qui ne désespèrent pas de Billancourt. Voter Marie-George Buffet, c’est voter pour le retour en force de la gauche, voter en faveur d’une transformation raisonnable et d’autant plus raisonnable qu’elle œuvre au bien de tous.

C’est pourquoi voter Marie-George Buffet est la moindre des choses quand on rêve d’une démocratie élargie et d’une république revitalisée.

Je vous remercie.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Mon témoignage est celui d’une jeune écrivain qui ne se satisfait pas de l’isolement auquel son activité la condamne
26 mars 2007 - 22h44

Au travers de ta plume sensible, l’on distingue ce rouge sang qui abreuve tes veines. Mais qui a dit que le noir était le refuge de toutes les couleurs ?

« Il ne sont grands que parce que nous sommes à genoux » disait La Boétie, leur erreur est de croire qu’il en sera toujours ainsi...

Ghibli



Mon témoignage est celui d’une jeune écrivain qui ne se satisfait pas de l’isolement auquel son activité la condamne (video)
27 mars 2007 - 00h04

j’aimerai trouver une écrivaine qui raconte mon ou son histoire à partir de tout ce que j’ai vécu, celle du travail, de la famille, des amis, des collègues de travail, de mes amours, mes doutes, mes angoisses, enfin des saloperies faites à un militant cgt, puis communiste.
c’est l’histoire de beaucoup de mes collègues de travail qui veulent resister, de ceux qui ne supportent puis se suicide. l’idée m’en était venue.
c’est l’amour et toutes mes "victoires" dixit le psy qui m’ont fait tenir et de revenir tres fort pour soutenir mgb
merci
j cl : jc.mery@aliceadsl.fr
je suis bonen économie, mais piètre écrivain



Mon témoignage est celui d’une jeune écrivain qui ne se satisfait pas de l’isolement auquel son activité la condamne (video)
27 mars 2007 - 00h05

Par un matin de soleil rouge, tous de noir vêtus, le poing dressé, la clameur des hommes s’amplifiait..."Prolétarier aller laender, vereinigt euch !"

Michel Mengneau



Mon témoignage est celui d’une jeune écrivain qui ne se satisfait pas de l’isolement auquel son activité la condamne (video)
27 mars 2007 - 00h33

Genica Baczynski, MERCI pour ton témoignage - cette belle envolée littéraire qui fait ’chaud au coeur’ de tous les rebelles de ce monde.

Les organisations que la classe ouvrière s’est donné, au long de son histoire, sont d’une telle IMPORTANCE, qu’il faudrait être suicidaires pour les vouloir moins puissantes et plus diluées.

Tentant de vivre de ta plume, et vivant en vendant cette ’force de travail’ en toi, tu n’as pas nié ton statut de prolétaire. Et, lucide, tu as su, pour te battre, rejoindre une de ses plus puissantes organisations : la cgt.

Au plan politique, tu as confirmé ton choix ’de classe’. Et tout cela est tout à ton honneur !

J’ai apprécié ton texte et mesuré ta force combative.

Je te voudrai ’libre de créer’ et nul doute qu’un jour tu le seras.

Bon courage et bonne création.
Et que ta force gravide enfante le futur de ce monde.

À toi... mon amie, ma camarade.

R . B de http://wwwlavie.over-blog.com






Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite