Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Cigale Avignon


de : Paris
jeudi 5 juillet 2007 - 12h07 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 24.5 ko

Bonjour Quelques informations sur la présence du pcf à Avignon.

* Le N° 4 de Cigale, huit pages de démocratie culturelle, Parti communiste français est en cours d’édition (pdf ci-joint). L’artiste associée de cette année est Chantal Montellier et il contient les signatures de Marie-George Buffet, Francis Parny, Bernard Doray, Aminata Traoré, Yves Clot, Alain Foix, Lothar Trolle et Maurice Taszman, Jean-Louis Sagot-Duvauroux, Denis Fernandez-Recatala et Genica Baczynski, Aline Pailler. Il sera disponible la semaine prochaine. Ci-joint, il peut circuler par mail. (vous pouvez recevoir les trois premiers n° sur demande par mail)

* Nous avons envoyé un courrier à de nombreuses organisations du spectacle vivant présentes en Avignon que nous souhaitons rencontrer pour faire échanger nos informations et nos points de vue sur le silence, pour le moment assourdissant du gouvernement, autour des enjeux d’art et de culture ainsi que sur les premières courtes déclarations de la nouvelle Ministre de la Culture pourtant lourdes de dangers pour la liberté de création. (SYNDEAC, SYNAVI, FNSAC-CGT, URF, SFA, SNAM , SYNPTAC ,SACD, ATTAC culture, ADAMI, FFMJC, Ceméa, ANRAT, CITI, A.T.P. d’Avignon...) - voir ci-dessous

* Deux rencontres se tiendront à notre initiative. La première intitulée :/ Défaite de la gauche, défaite de la pensée ? Comment fonder un projet/. Le jeudi 12 juillet à 18h au Cloître Saint Charles. Puis,/ VALEUR(S) TRAVAIL : combien de cachets ?/ Le mardi 17 juillet au Cloître Saint Charles à 15h.


Contact : Laurent Klajnbaum

Parti communiste français

2 place du colonel Fabien

75019 Paris

Paris le 1er juillet 2007

Contact : Laurent Klajnbaum

Madame, monsieur

Dans un contexte politique nouveau où le gouvernement, ou plutôt le Président de la République, multiplie les annonces et les prises de position tous azimuts, le silence autour des enjeux d’art et de culture est, pour le moment, assourdissant. On ne sait pas grand chose des chantiers de la Ministre de la culture, madame Albanel, à part son sentiment que la question des intermittents serait réglée et ses déclarations sur la nécessité de l’argent privé. Autant de sujets d’inquiétude pour la liberté de la création. Quant au MEDEF, sans doute veut-il accélérer son action pour poursuivre la casse de la culture et de ses métiers, mettre fin à l’exception du régime des « intermittents » et à la présomption de salariat des artistes et techniciens du spectacle, de l’audiovisuel et du cinéma.

Et pourtant, ces artistes et techniciens continuent de subir les nouvelles annexes 8 et 10 et nombre d’entre eux sont encore, mois après mois, chassés de leur métier. Cette situation nous semble mériter que tous ceux qui sont attachés au partage du sensible et aux arts et à la culture comme biens communs à partager, profitent de leur présence en Avignon pour échanger leurs informations et leurs points de vue. Nous y sommes disponibles et nous souhaitons donc vous rencontrer. Nous voulons vous indiquer, par ailleurs, que le Pcf organise, en Avignon, deux débats le 12 juillet à 18h au Cloître Saint Charles « échec de la gauche, échec du langage ? Comment fonder un projet. » et le 17 juillet à 15h au cloître Saint-Charles « VALEUR(S) TRAVAIL, combien de cachets ? ». Nous vous y recevrons avec plaisir.

Cordialement

Francis Parny Vice-président de la Région Ile de France

Responsable national du PCF à la culture

PDF - 1.2 Mo


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Cigale Avignon
10 juillet 2007 - 13h40

Chers amis du forum,

Je viens de prendre connaissance des éditoriaux de Cigale qui sera distribué
à Avignon. Les textes sont légitimes et ce qui est dit et bien dit doit être
dit, quoique le propos des deux écrivains font plus le portrait de l’ennemi
à détester que de l’adversaire politique à combattre.

Mais je suis horrifiée par les images.
C’est une honte.
Comment a-t-on pu laisser passer une telle infamie ?
Ceux qui ont fait ça n’ont-ils donc rien compris à la défaite ?

Caricaturer les images traditionnelles des luttes, leurs symboles leur
mémoire et cela jusqu’à Delacroix pour tourner en dérision le bleu qui a
pris la place du rouge ! Est-ce là la signification historique de la défaite _ ? Vous avez été déçu par Staline et par Mao, aujourd’hui c’est Sarkozy qui
vous déçoit ? Où sommes nous ? Avez-vous donc honte d’un siècle d’espoir et
de luttes ? Pensez-vous que l’on puisse construire un combat politique dans
une telle haine de soi que les lettres cyrilliques ou chinoises (fausses qui
plus est !) désignent le monde à fuir, voire à haïr. C’est indigne d’une
histoire et indigne du présent et des douleurs de ces pays-là. Est-ce là une
analyse politique de la défaite ?? Est-ce là la vision de la réalité
politique ? Est-ce que l’usage d’une langue donc une allusion à une culture
peut devenir le symbole d’une aliénation cynique ?

Si Sarko a gagné c’est parce que les français n’ont plus d’image ni
d’imaginaire et que lui en a fourni. Faute de savoir analyser ses armes que
vous êtes donc incapables de démonter si je comprends ’il faut chercher à
l’Est de notre histoire pour critiquer le capitalisme ultralibéral d’une
société proaméricaine.

Tous ceux qui réfléchissent ne cessent de répéter que si on ne réinvente
pas un imaginaire et une culture de gauche c’est foutu pour toujours. Il fut
un temps où appartenir au parti c’était apprendre à parler et à penser et
beaucoup de ceux qui avaient été privés d’instruction et de culture
trouvaient au parti un accès à tout ce qui nourrissait l’imaginaire des
luttes et le plaisir de créer. Est-ce donc définivement fini ?

Quoi de pire que de montrer sa propre misère culturelle, sa culpabilité
historique en ne trouvant rien d’autre pour critiquer un régime que d’aller
chercher dans le grenier terni de ses propres idéaux ou de ses illusions et
de ces déceptions. Il y avait des idéaux. L’avez vous donc tous oublié ?
Même les guignols de l’Info ne se livrent pas à un faux second dégré de cet
acabit.

Je serais Sarkozy j’éclaterais de rire devant tant d’indigence qui montre
que sa victoire est complète le PC a besoin de tourner en dérision ses
propres icones pour lutter contre un régime de droite. Une fois de plus le
stalinisme ou le maoisme devient le prêt à porter de toutes les dictatures.
Pourquoi pas Hitler tant que vous y êtes ça au moins ce fut notre véritable
ennemi.

Mais Sarko rirait encore plus fort !

Je suis dans une colère noire à moins que ce soit un désespoir plus profond.
Cigale était misérable l’année dernière : Delacroix en faisait déjà les
frais et la mémoire des glorieuses avec lui sous les figures pseudo
érotisées de la vulgarité. Cette année ça dépasse ce qui est supportable. On
se moque des ouvriers, des paysans, de Gavroche et de la liberté avec la
conviction d’être drôle au second degré direz-vous ! C’est dramatique. Quand
respectera-t-on le lecteur, le spectateur, le militant ?

C’est à grande échelle ce que j’ai vu dans ma rue à Paris entre les deux
tours : Devant l’affiche portrait de Marie-George tenu, sur un séchoir
rouillé, par une épingle à linge une militante galonnée me disait "C’est
bien qu’on voie qu’on est pauvre"... Qu’elle se réjouisse encore plus
aujourd’hui à Avignon : la pauvreté imaginaire de la gauche est à présente
publiée et bien voyante. Oui on la voit bien.

Il y a quelques années je publiai dans le Monde un article dénonçant l’usage
de la faucille et du marteau pour faire une publicité boursière. Il ne
s’agit pas de censure vous le savez bien mais de pensée : que signifient
pour vous les mots et les images dans la construction d’un combat réellement
politique ? Accepterez-vous d’ouvrir enfin le débat sur ce que signifie la
construction d’une culture politique et ne plus vous contenter de faire une
critique des politiques culturelles ? Le débat sur la culture populaire passe
nécessairement par une réflexion sur ce qui fait un peuple pour une et par
une culture et non sur l’accès de "tous" aux chefs d’oeuvre ou à la
création.

J’ai envoyé une partie de ces lignes à Francis Parny et à Aline Pailler qui
n’avaient sans doute pas connaissance des images qui entouraient leur
propos.

MJM



Cigale Avignon
10 juillet 2007 - 13h42

Une réaction à MJM d’Alain Foix
jjb

Soyons lézards

De l’humour que diable ! De l’humour. Humour désintégrateur de tous les
intégrismes.
Qu’est-ce que l’intégrisme finalement qu’une fixation morbide aux images du
passé ?
Rien de moins sage qu’une image vivante. Une image sage est une image morte,
un gisant. Morte et mortifère.

Ce que je dis dans ce texte publié par Cigale, peut-être trop vite lu par
Marie-Jo Mondzain qui n’y voit "qu’un portrait de l’ennemi à détester"
(? ??), est précisément que notre pire ennemi est nous mêmes dans notre
incapacité à remettre en cause ce qu’on appelle image de soi, c’est à dire
l’ensemble des clichés et stéréotypes qui font qu’artificiellement on se
désigne personnellement ou collectivement une identité.

Ces images avec lesquelles Chantal Montellier a intelligemment joué, et avec
talent, sont des images qui renvoient au passé. Ce n’est pas ce passé qui
est en cause, ni les formes par lesquelles les combats du passé ont existé
ou se sont exprimés. Ce n’est pas une remise en cause de soi et de son
passé, mais c’est l’expression de la nécessité de faire peau neuve pour
continuer ces combats.

L’art n’a pu continuer à être l’art qu’en déclarant la mort de l’art.
Si on ne peut penser la dialectique à l’intérieur des formes (c’est à dire
l’histoire qui fait son chemin en changeant de peau quitte à remettre en
cause les formes du passé) on ne peut pas comprendre la liberté inhérente à
l’acte artistique.
Le parti communiste en respectant absolument cette liberté tient en cette
posture l’essence même de ce combat émancipateur par lequel l’homme dessine
sans cesse des formes pour l’homme. En ceci je m’inquiète de la réflexion de
Marie-Jo Mondzain qui en appelle de manière subliminale à Francis Parny ou
Aline Pailler comme responsables. Faudrait-il comprendre qu’on invoque
censure au nom d’une sacralisation iconographique ? Haro sur l’iconoclaste
qui a touché à nos images sacrées. Où va donc se loger la religion !

Mais que je sache, dessiner une moustache à la Joconde n’a jamais remis en
cause le chef d’oeuvre de Vinci en tant que tel. Bien au contraire. Cet acte
met en valeur la dimension vivante d’un patrimoine en montrant la capacité
du présent à dialoguer avec le passé. Mais dialoguer avec le passé suppose
la capacité de le mettre à distance, donc à montrer que le temps fait son
oeuvre, à poser la dimension temporelle entre soi et soi et se créer un
présent. C’est précisément ce dont sont incapables les archaïques et
intégristes de tous poils.

Méfions nous des fixations morbides sur des images qui, par leur forme même
et leur capacité de subversion ont pu, à l’heure de leur émergence,catalyser
des énergies.Mais il est des formes qui sont plus mortelles que d’autres
parce qu’elles émergent dans un temps précis pour une action précise. Je
pense notamment au ridicule qui consiste à sacraliser l’urinoir de Duchamp.
Il faut maintenant pisser dans l’urinoir car il a fait son oeuvre de
libération de l’art dans ses formes nouvelles.

Etre révolutionnaire, c’est précisément être capable de lâcher le passé pour
l’action essentielle. Rappelons nous Toussaint Louverture, Dessalines et
Christophe mettant le feu à Saint-Domingue pour sauver Haïti, c’est à dire
l’essentiel : leur liberté.
Et puisqu’il est question de Delacroix,glissons vers Géricault qu’Aragon
associe dans sa réflexion sur l’Art questionnant le réel(cf Géricault et
Delacroix ou le réel et l’imaginaire) et ne soyons pas les naufragés d’un
quelconque radeau de la Méduse s’agrippant aux restes d’un glorieux passé.
La Méduse n’est-elle pas précisément celle qui pétrifie ? Qui transforme le
mouvement, la chair de la vie, en pierre et en image ? Soyons lézards.
Abandonnons la queue. Elle repoussera. Coupons ce qui doit être coupé si
cette chose là nous fait prendre par l’ennemi (le pire ennemi est
nous-mêmes).

Mais revenons un instant aux images incriminées et portons-y un oeil
critique et esthétique.
Ce que j’y vois est une critique post post-moderne à la post-modernité d’un
Sarkozy qui joue des formes et références (Jaurès...) du passé pour les
relativiser dans son discours. Tomber dans le piège tendu par Sarko serait
de dire : "Non ! Jaurès est à nous, pas à vous". Jaurès n’est bien sûr à
personne sinon à l’histoire.Ce n’est pas une icône, mais une question. Oui,
Jaurès, comme Marx, Lénine, Trotski etc. sont des questions toujours à
reposer.Leur oeuvre s’inscrit dans une action critique de l’histoire.
Renoncer à la critique, c’est à dire aussi à la critique de la critique,
c’est faire le jeu de tous les sarkocynismes. Mais il faut bien l’admettre :
Sarkozy pose une vraie question à la gauche, une question digne de celle du
sphinx, et la gauche a grand intérêt, comme Oedipe, à bien y répondre. La
réponse d’Oedipe, ne l’oublions pas fut "l’homme".
Ce qu’a fait Chantal Montellier dans ses illustrations est une critique de
la critique par l’image même. Remettant en cause l’usage post-moderne du
fonds d’images sur lesquelles s’arqueboute la gauche (et par ironie
Sarkozy), elle fait fonctionner de manière novatrice ces icônes en rejouant
avec elles le jeu de Sarkozy pour le déjouer en le submergeant dans son jeu.
En réalité, c’est la force de ces images révolutionnaires rejouées de
manière dérisoire qui apparaît. Elle leur redonne force justement par ce jeu
de mise à distance, comme la moustache dessinée sur la Joconde requestionne
son sourire.

Alain Foix



Cigale Avignon
10 juillet 2007 - 14h56 - Posté par

Réponse à Alain Foix,

Je préfère prolonger l’analyse d’Alain Foix que répondre a Marie-José
Mond(z)ain dont l’absence d’humour et de distance est pathétique.
Il ne suffit pas de se dire sémiologue pour savoir lire les images, surtout
si on les regarde avec les oeillères d’une religiosité politique qui n’est
vraiment plus de saison. "Soyons lézards" en effet. Salamandre, aussi...

Oui, c’est cela, Alain Foix, c’est bien de redonner force à ces images-là
qu’il s’agit, vous voyez et visez juste. Leur rendre leur force en les
rendant à la vie, celle que nous devons vivre, faites de pubs, de fards, de
marques, de people et de renoncements à nous mêmes, à notre culture, notre
histoire.

Le peuple souverain qui s’avance et se dresse pour sa liberté et sa dignité
dans le tableau de Delacroix, qu’en ont-ils fait, les maîtres du miroir
médiatique et de la presse people !? Le savez-vous madame mond(z)aine ?

Oui, je tend un miroir un peu cruel à ce peuple qui fut de gauche. A nous
mêmes.

Alain Foix écrit très justement : "En réalité, c’est la force de ces images
révolutionnaires rejouées de manière dérisoire qui apparaît. Elle leur
redonne force justement par ce jeu de mise à distance".
Je suis heureuse d’avoir été aussi parfaitement comprise, ça ne m’arrive pas
tous les jours. Et cela prouve qu’il n’y a pas que des "an-iconiques" au
PCF, tous les espoirs sont donc permis ! Notamment celui de reconquérir les
territoires perdus du dessin politique, de l’Image, de l’Imaginaire et du
Symbolique qui lui sont attaché.

Faire revenir la force de ces images-là, oui, mais dans la réalité trafiquée
et fardée d’aujourd’hui, qui les dénature, les oblitère. Ces images
reviennent, oui, mais en vaincues. Il faut le savoir. Mais elles reviennent !
(sous des tonnes de mensonges, de fardages, de trahisons. De désir
d’embourgeoisement.)

Forcément, ça les changent !

Sous le fard outrancier de ce qui fut une puissante ouvrière soviétique, (Je
reviens de Russie et c’est un crève-coeur de voir toutes ses jeunes femmes
déguisées en call girls pour ressembler à ce que propose la télé et les
revues people), sous ce fard outrancié, sous les paillettes recouvrant un
gavroche péroxydé transformé en porteur de marque, reste la force du peuple
que l’on peut toujours maquiller, déguiser, clowniser, abêtir, divertir au
sens de distraire (de son propre désastre), star-académiser, infantiliser,
décerveller, prostituer ; que l’on peut toujours détourner de son court,
(celui de sa vraie émancipation), cette force est toujours là attendant le
moment de se libérer et de se retrouver, loin des paillettes et des miroirs
aux alouettes médiatiques.

Force qui finira par retrouver sa vraie nature, sa vraie culture, sa vraie
histoire. Loin des maîtres du Miroir médiatique qui l’aveugle et la manipule
pour leur plus grand profit.

Ce n’est pas un sarkozy déguisé en héros-libérateur des masses populaires et
du monde du travail, de la classe ouvrière, (qui pourrie en nombre au fond
des geôle du ministre-président de la police à raison de 8 hommes par
cellule de 9 m2), non, ce n’est pas le président de la police qui pourra y
changer quelque chose, même s’il fait perdre beaucoup de temps à ce
nécessaire travail de libération, à cette reconquête de dignité populaire.

Il faut que ces images revivent, qu’elles refassent surface, pour qu’on en
redécouvre la force sous les stygmates dégradant de la peoplisation.

Ces images sont un constat. Et un espoir.

Chantal Montellier.





FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
3 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637
Petite revue des armes de la police
lundi 20 - 10h47
de : jean1
Contre la répression antisyndicale : rassemblement de soutien à Anthony
dimanche 19 - 18h38
de : CNT Relations-médias
LA DESINDUSTRIALISATION TUE
dimanche 19 - 07h52
de : jodez
Marche et Festival ADAMA RENDEZ-VOUS le samedi 18 juillet !
samedi 18 - 13h26
de : La vérité pour Adama
2 commentaires
Com. Commun Bayonne : MRAP - SOS Racisme La haine raciste ne peut être la réponse à la barbarie d’un crime abominable
vendredi 17 - 20h57
de : Ch Delarue (antiR)
2 commentaires
Le monarque face aux Gilets Jaunes aux Tuileries !
jeudi 16 - 16h26
de : joclaude
Venezuela : La production d’essence reprend grâce au soutien iranien
jeudi 16 - 11h57
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite