Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le bon sens est chahuté et y a du glissement dans les idées (zaz)
de : Ocséna, contre le système-Ena
mercredi 1er août 2007 - 11h26 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

1° introductif : fonctionnement de la pensée

La pensée qui s’élabore ou s’expose en public utilise communément deux modes principaux d’action : le disputatif et le démodulo-modulatif. Le premier oppose à la thèse de l’adversaire une antithèse qui lui est son négatif, c’est la dispute du moyen âge ou la méthode de Sciences-po. La seconde est l’analyse-synthèse, chère à Descartes et plus moderne, qui décompose ce que tout le monde voyait uni pour le restructurer ensuite comme personne n’avait songé.

La pensée dans ce double fonctionnement n’est pas à l’abri de maintes bavures et en particulier de drôles de glissements, elle va en outre du simple au compliqué ce qui l’expose en permanence aux travers du trop simple ou du trop compliqué. Elle a également de très nettes difficultés avec les plans d’attaque utilisés, éthique, juridique, économique, démocratique, etc. entre lesquels elle vire (ou saute) sans mettre de clignotant souvent.

Autrefois, il y avait une norme de référence ultime, un ventral de secours, qu’on appelait sans plus de façon le « bon sens » (abstenons-nous ici de le redéfinir entre nous). On y revenait pour se « rattraper » quand on était en chute libre, que l’on avait trop gambergé. Il ne semble pas que cette norme fonctionne encore.

Nous allons ci-après sur des exemples récents considérer ces choses étranges que nous dénonçons dans le raisonnement et que nous trouvons à l’œuvre, en ce moment, concrètement.

2° De la canicule en Italie à l’assez inconséquent bidule sur Rachida Dati : Première grosse glisse d’Accoyer, la glisse est une nouvelle technique

Ce qui est supérieurement intéressant dans la canicule en Italie c’est la déclaration de leur ministre de la santé. Il invite ses concitoyens à enlever la cravate, la température corporelle tombe de 2 à 3 degrés. Tu ne peux imaginer plus sobre dans l’efficacité. Pour trouver en France un truc aussi fortiche, il te faut remonter à l’instauration de l’heure d’été : Certes elle était importune, mais à l’arrivée quelle incroyable économie de l’électricité !

Rachida Dati, elle, contre la récidive, donne également dans le simple en inventant les « peines-planchers ». Les Allemands font de même sans y donner de nom, sauf que leur ministresse à eux, qui a son franc-parler, explique sans fard l’intention directrice présidant à l’opération : « On laisse tomber l’éducation, on revient à une valeur sûre, la répression ».

L’opposition chez nous reprendrait bien, pour contrer, le thème de la répression depuis toujours très mal considéré, et que la sanction n’est pas dissuasive (probablement), et que les prisons sont encombrées, etc.,etc. Oui mais ! Accoyer, président de l’Assemblée annonce d’emblée qu’il n’admettra aucune critique à l’égard de Rachida. Ni contre ses frères qui seraient un peu délinquants peut-être, ni contre son caractère qui serait peut-être un peu mauvais vu les démissions dans son ministère (On appellera ça, plus tard, dans les résumés d’histoire, le grand glissement argumentaire d’Accoyer. Bon évidemment ! à côté de ça, ce n’est pas non plus, faut pas exagérer) la défenestration de Prague ou la prise du grand Palais d’été à Petersbourg).

Rachida, donc, nous y revenons, quoique UMP, est incontestablement une fille sympa du fait qu’elle n’est pas née dans la facilité, cela lui vaut des amitiés légitimes et du soutien très fort dans les associations. Le PS comprend qu’il doit être subtil dès le first choix dans son vocabulaire :

 Tu veux savoir par exemple si Rachida a des enfants, tu demandes « A-t-elle des enfants ? », là c’est bien.

 Tu dirais « A-t-elle des gnards ? », ce serait nettement moins bonnard.

 Tu dirais « A-t-elle des lardons ? », là, connard ! tu génères illico une guerre de religion !

Or le PS, en dépit d’incontestables défauts, le PS est bon garçon sur ces questions.

Bref, la loi de Rachida est adoptée sans barguigner. Elle est adoptée shuss grâce au stratège Accoyer.

Bien sûr, sans ça, on aurait pu débattre, comparer précisément les modèles, voir ce qu’il font intelligemment ailleurs. Au Caire, pour ta gouverne, t’as de débonnaires policiers avec le sens inné de la « proximité ». Economes des moyens de l’Etat, ils ne mobilisent pas indûment l’ensemble de la machine judiciaire. S’ils attrapent un voleur, ils le couchent sur le ventre et le bastonnent sous les pieds.

 Horreur ! mais c’est tout bonnement attentatoire à la dignité de la personne humaine !

 Ah bon ! tu crois ? En tout cas, c’est vachement performant en termes de résultats.

 Y compris pour la récidive ?

 Ah, ben évidemment, à la quinzième récidive s’il persévère le contrevenant a les pieds plats.

3° En fait, il y a des tas d’autres trucs qu’on ne maîtrise pas dans le raisonnement, ça glisse, ça glisse indubitablement : Service minimum dans les transports et Universités de qualité

3.1 La grève et le Service minimum

On connaît l’argumentaire de la droite, partagé statistiquement de plus en plus par un gros ensemble de Français. Les citoyens-voyageurs sont ultra-majoritaires dans le pays (3 millions rien qu’à Paris ce week end) par rapport aux citoyens travailleurs du ferroviaire extrêmement minoritaires, être gréviste c’est donc être quasiment un facho, bolcho, terroriste preneur d’otages, sauf à mettre en place un service minimum harmonieux et garanti

 Mais vous contestez ce faisant le principe sacré du droit de grève !

 Pas du tout. En fait l’idéal social démocratique moderne serait d’avoir le droit de grève dans le principe, mais sans jamais avoir de grève dans les faits.

La démocratie aujourd’hui, comme on le comprend, c’est la bonne gouvernance, il est clair que l’idée est maintenant dans l’air du temps.

3.2 L’Université : m’est avis que ça glisse, comme qui dirait, aussi, mais sans qu’il soit dit que ça glisse, puisqu’on te montre que ça glisse vers le haut (si, si !). Or glisser vers le haut n’est pas glisser, c’est monter, CQFD

Valérie Pécresse te l’explique on ne peut plus clairement . Sa réforme de l’université est une « révolution culturelle » marquée notamment par deux avancées bandantes et qui s’emboîtent : la gouvernance en propre des universités et l’élargissement de leur compétence en matière budgétaire et de gestion des personnels (La preuve que c’est important c’est qu’on ne parlait techniquement que de ça dans les journaux.)

Valérie Pécresse ajoute en prime pour ceux qui auraient quelques réticences d’arrière-garde encore « Je veux mettre la recherche au service de la société » (cahier du Monde du 27 07). Là, c’est éminemment sympathique de sa part, et bien que ce ne soit pas d’une créativité incontestable, l’argument enlève indubitablement le morceau dans le haut aussi bien que dans le moyen et le petit populo.

 Oui, mais une Université démocratique, alors ! il faudrait quand même bien y penser ! borborygment pour l’honneur quelques rares et incertains concepteurs ex-étudiants et attardés

 Sache qu’il en va de l’idée d’une Université démocratique comme il en va aujourd’hui du sport populaire, l’idée est périmée. L’idée même d’un sport populaire a dû se faire la malle depuis Léo Lagrange. L’Université comme le sport sont forcément de haut niveau.

Dans cette optique d’ailleurs, Denis Tillinac, homme de droite, marque un point tout à fait juste (Libé. 20. 07) : « Comme en politique, il faut vaincre l’adversaire sans pitié. Seule la victoire compte. Oui, le sport est foncièrement de droite. » Bon, ben l’Université aussi, quoi !

Tu comprends pleinement l’unanimité de fond sur cette conception : Sélection plus fric constitue le top, le secret du succès, le grand modèle indiscutée de la grande université privée américaine. Qui oserait nier cette évidence !.

Excellence, talent, mérite, ressortent donc en corollaire comme les trois maîtres mots les plus excellemment parigots sur le sujet (même si John Rawls, a exprimé de la façon la plus carrée qu’on n’avait jamais le moindre mérite à avoir du talent.)

Bref, on sait où on va et on y va (on ne peut pas ne pas y aller). Tout ira bien, si on n’a pas le bête « écueil du cageot.

 C’est quoi « l’écueil du cageot ? »

 Ne nous ennuie pas, on te racontera une autre fois.

NDLR : « L’écueil du cageot », sommairement résumé : en 1973, les soviétiques programment l’augmentation massive de leur production fruitière mais oublient la production des cagettes qui vont avec, on vous laisse deviner le spectacle du gâchis final. Il y a quelques années, les Français veulent damer le pion aux Américains sur le marché international de la formation et prévoient d’accueillir 500 000 étudiants étrangers solvables. Gros fiasco, tout de suite après que l’affaire est lancée : on n’a pas les résidences universitaires nécessaires. Les Japonais maintenant, qui sont pourtant pas des rigolos. Ils construisent de super-maousses universités très sélectives, chute de la natalité, c’est les étudiants qui manquent maintenant et leur fichu sélection qui tourne évidemment bidon. L’écueil du cageot, c’est toujours le truc minus qui fiche en l’air le truc fortiche.

4. Autres zaz

On pourrait s’appliquer encore à chercher des raisonnements donnant peu ou prou dans le glissement ou le dérapage non-contrôlé. Il y en a plein, dans un genre souvent annexe heureusement, prenons-y garde tout de même.

Ainsi voir Le Monde hier et y trouver en Une ce titre pas méchant certes, mais pas satisfaisant non plus : « Le chômage n’a jamais été aussi bas depuis 25 ans ». On sait qu’il faut le lire de la manière suivante : « Le chômage n’a jamais été, cette année, moins démesurément haut par rapport à y a 35 ans. » Beaucoup plus juste, ce serait toutefois moins euphonique.

Même les zaz, hormis l’humour, posent de petits problèmes :

 « Depuis que Sarkozy est élu on a toujours la pluie » (Libé du 24.07) »

 « Sarko était dopé, Cécilia depuis est transfusée. Annulez l’élection. »

Dit-on de Gordon Brown, qu’il est responsable de la montée des eaux en Grande Bretagne ?

5. Notre conclusion

Dans le verbe qu’on nous sert, faisons la part des choses. L’enjeu semble toutefois plus précisément, vue la tournure du mouvement que nous pensons avoir souligné, de savoir si on est en face du progrès ou si on est en face du « ré-grès ».

Rendait compte de cette inquiétude nouvellement posée, un article du Monde (Nicolas Weill), consacré aux 22e Rencontres de Pétrarque à Montpellier, dont le thème, la question, était « Sommes-nous de plus en plus conservateurs ? »

Comme dit notre pote Gégé pastichant Nietzsche : Il y a ceux qui ont et il y a ceux qui n’ont pas mais qui aspirent à quelque chose, ce ne sont pas les nantis et les béats qui font changer le monde.

Mais si Gégé ! les nantis aussi font changer le monde, sauf qu’ils le font à leur façon. La pensée de ceux d’en-haut est dans leurs lignes de pente à eux. Qui peut franchement s’en étonner ?

Ces glissements de mots, de pensées, ces drôles de trucs que nous évoquions supra indiquent fortement vers où probablement se dirige le monde, du moins pour les trente ans qui viennent. Nul probablement ne dépasse son temps, nous sommes largement des badauds qui subissons et même applaudissons.

..................................

Les pensées zaz de l’Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)
 http://ocsena.ouvaton.org
 ocsena.org@wanadoo.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le bon sens est chahuté et y a du glissement dans les idées (zaz)
1er août 2007 - 12h13

Erratum ocsena : § 3

Euh, damner le pion aux Américains était excessif, damer aurait suffit



Le bon sens est chahuté et y a du glissement dans les idées (zaz)
1er août 2007 - 19h24 - Posté par

L’a la fourche qu’a langué méchamment,
damner le damé américain l’oczéma eczémate hardiment l’a dit !

pppfffuuuuiiiittttt,
fait chaud...en rentrant du boulot...

Copas


Le bon sens est chahuté et y a du glissement dans les idées (zaz)
1er août 2007 - 21h01 - Posté par

Ouais d’ailleurs, suffi ici se suffit sans le t. C’est un cas de vacances insuffisantes.

Copas, en outre, je dois concéder que je ne connaissais pas ton aptitude a parlé l’étrange louchbem qui est le tien.


Le bon sens est chahuté et y a du glissement dans les idées (zaz)
1er août 2007 - 22h31 - Posté par

Ola de la vergitude pansée : ici en traduit pointu on dirait que moins ça avance plus ça patine.

Mais je suis fort oczénu d’Ocséna qui met la patte sur le groin de la bête, là, avec un fort beau touché sur l’infortune satrapiste de la pensée hierhachiée.... Car avec des trippes d’énarque il fait de la dentelle, de la toile d’araignée , gloire à lui, le vaillant.

Copas


Le bon sens est chahuté et y a du glissement dans les idées (zaz)
5 août 2007 - 01h52 - Posté par

Au fait Cop, tu pourrais me dire ou on peut trouver les fables de Lafontaine en argot ? Maitre corbac, dans un touffu planqué, tenait dans son bec un coulant baraqué. Vieux stal borné.


Le bon sens est chahuté et y a du glissement dans les idées (zaz)
5 août 2007 - 01h47

HI HI HI, l’histoire du petit truc minus, qui bloque le gros truc mahousse, enfin, l’écueil du cageot, y a trois siècles ça s’appelait le grain de sable qui bloque l’urètre, ( ou la vessie ) et c’était arrivé " pour de vrai " à un certain Pascal, je crois ? Bien sympathique, votre petite " défense " de la " pensée " énarcho-énarquienne, mais, tiens une définition entre autres de l’énarque : on lui confie le Sahara à gérer, et la première chose qu’il fait, c’est de commander à prix d’or du sable en Sibérie. Et, défense de rire, ça s’est dejà produit : au début des années 80, les énarques socialistes, ( au fait, c’est pas un pléonasme, ça ? ) signaient les décrets de fermeture des mines de charbon françaises le matin, l’après-midi, ils commandaient du charbon à l’Af-Sud, et le soir, ils allaient manirester en voiture de fonction contre l’Apartheid. L’était pas belle, la vie en mitterrandie ? Pour l’analyse-synthèse, j’aurais bien une tit remarque à faire, mais on verra ça demain. Allez, bonne bourre. Vieux stal borné.



Le bon sens est chahuté et y a du glissement dans les idées (zaz)
5 août 2007 - 11h38 - Posté par

Ca devient hard, et si Vieux Stal s’y met !

A bas le cul, vive la poèsie !


Le bon sens est chahuté et y a du glissement dans les idées (zaz)
7 août 2007 - 19h29 - Posté par

D’autant que commencer par la poésie, ça les met dans de bonnes dispositions, alors que si tu commences par le cul, elles se débinent à la vitesse grand vé. LES NANAS SONT PIRES QUE LES MECS. D’ailleurs, soit dit en passant, Pierre Desproges avait raison quand il faisait reparquer que la loi de pesanteur ne s’appliquait pas aux nanas : il est toujours beaucoup plus facile de les lever que de les laisser tomber. ( J’espère qu’Elodie, Maguy, et quelques autres ne liront pas ça). Allez, à plus. Vieux stal borné.





Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
2 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
9 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Pécher n'est pas faire le mal - Le vrai péché, c'est de ne pas faire le bien. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite