Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les années de plomb en Italie, l’extradition de Marina Petrella
de : Oreste Scalzone
samedi 19 juillet 2008 - 19h16 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Signez la pétition de soutien ici

Avec Doucha Belgrave et Oreste Scalzone, respectivement membre du Collectif de solidarité avec Marina Petrella, et réfugié italien en France pendant 27 ans, dont la condamnation en Italie pour constitution de bande armée a été prescrite l´an dernier
 
Question de : Internaute
 
Y a t il plusieurs paroles données en fonction des gouvernements ? Monsieur MITTERAND ne s´était il pas engagé à donner l´asile politiqe aux brigades rouges, sous condition qu´ils n´aient plus d´activité terroristes ? si OUI, La parole de notre president actuelle n´a pas de valeur, et heureusement que nous ne sommes pas en guerre, on ne donnerait pas cher de notre peau .
 
Réponse : Bonjour à tous et merci de votre attention quant au sort de Marina Petrella. Nous sommes ici trois membres du collectif de solidarité avec Marina Petrella (Doucha Belgrave, Oreste Scalzone et Laurent Meyniard)dans les locaux du Nouvel Observateur que nous remercions de leur accueil et de l´initiative de ce forum. Pour répondre à la première question, précisons que le Président Mitterrand n´avait pas proposé un asile politique aux seules Brigades rouges mais à tous les activistes politiques (y compris ceux des pays européens démocratiques) dès lors que ces militants avaient renoncé à toute pratique violente. Ce qui est le cas des Italiens réfugiés en France. Deux Présidents français et huit gouvernements - de droite comme de gauche - ont respecté cet engagement de la France.
 
Question de : Internaute
 
Pourquoi Marina Petrella n´a jamais exprimé de regrets pour les crimes pour lesquels elle a été condamnée ?
 
Réponse : Des milliers de militants comme Marina arrivèrent jusqu´aux armes dans l´idée d´une révolution qui aurait amélioré la vie de tous. Ils étaient au fait du dilemne entre cet altruisme et les tragédies singulières qu´ils jugeaient inévitables. Ils pensaient répondre à ce dilemne en mettant leur liberté et leurs propres vies en jeu. Marina s´est exprimé très clairement sur cela à maintes reprises en assumant pleinement toute sa responsabilité dans cette tragédie définie par la Commission parlementaire sur ces événements comme une "guerre civile limitée de basse intensité" ayant impliqué des dizaines de milliers de jeunes à travers toute l´Italie. La vie de Marina en France, pendant 15 ans, a démontré que son "adieu aux armes" étaient définitif.
 
Question de : Internaute
 
Bonjour, comment va Marina ? quels espoirs avez-vous concernant sa santé ?
 
Réponse : Bonjour ! Le Pasteur Maury - président des Eglises réformées de France - et le Dr Bloch-Lainé, le médecin traitant de Marina - ont vu Marina ces derniers jours. Leur constat : une aggravation croissante et rapide de son état de santé. Elle est réellement en danger de mort et a déjà perdu 20 kilos.
 
Question de : Internaute
 
Pourquoi faites-vous parti de ce comité de soutien ? Etes-vous de la famille de Marina Petrella ou d´un autre membre des Brigades rouges ?
 
Réponse : Nous sommes des femmes et hommes de toutes origines, proches de Marina ou ne l´ayant pas connue mais convaincus de la dérive sécuritaire , indignés par le populisme pénal ambiant et choqués par l´obsession d´une vengeance qui nourrit l´idée de "punition infinie". Nous sommes aussi tenants de l´idée d´une deuxième chance pour des vaincus et persuadés qu´il est inutile que le mal s´ajoute au mal.
 
Question de : Internaute
 
Marina Petrella est-elle aussi mal en point qu´on le dit ? Quid d´une éventuelle libération à votre avis. Est-elle probable ?
 
Réponse : Cette libération est entièrement dépendante du pouvoir politique français. Dans ses déclarations le Président de la République français reconnaît le traumatisme subi par Marina Petrella suite à son arrestation 30 ans après les faits - et après 15 ans de vie familiale et professionnelle où elle fut accueillie en France, s´était intégrée, avait fondé une famille et n´avait jamais enfreint la loi". Aussi nous demandons aux autorités de la France d´aller jusqu´au bout de la logique des déclarations du Président. Et plutôt que les aléas d´une demande de grâce italienne, le Président Sarkozy dispose de la clause humanitaire de la convention d´extradition de 1957 pour libérer Marina et ne pas concéder son extradition. Il y a urgence absolue !
 
Question de : Internaute
 
que reste-t-il comme souvenir des années de plomb en Italie ; Quelle image cette période véhicule-t-elle aujourd´hui ?
 
Réponse : Ca prendrait un long débat. Nous avons ouvert le 9 et 12 juillet dernier un début de réflexion sur la période des années de plomb et poursuivrons ce travail à la rentrée prochaine. En résumé, il apparaît que le principe d´amnistie soit impossible à intégrer par l´ensemble de la classe politique italienne.
 
Question de : Internaute
 
Pensez-vous que la décision de l´extradition est aussi due au fait que la famille de Carla Bruni a dû s´exiler d´Italie en France il y a plus de 20 ans car elle était menacée par les Brigades rouges ?
 
Réponse : A notre sens, il n´y a aucun rapport.
 
Question de : Internaute
 
Bonjour, Que pensez-vous du fait que Nicolas Sarkozy renvoie Marina Petrella en Italie quand il accueille d´autres terroristes (les Farc repentis) ? Il y a des bons et des mauvais terroristes ?
 
Réponse : Bonjour. Accueillir des militants qui ont renoncé à la poursuite de leur action est universellement considérée comme une politique sage. C´est pour cela qu´exclure des personnes comme Marina ne possédant aucun pouvoir de chantage ou de pression serait tout simplement d´une cynique cruauté. C´est pour cela que nous parions sur un raisonnable espoir même si nous n´avons pas les moyens de marchander quoi que ce soit comme c´est le cas des dirigeants de la Lybie ou de la Syrie, par exemple.
 
Question de : Internaute
 
Bonjour, Ne trouvez-vous pas normal pour les familles des victimes de ses exactions qu´elle purge enfin sa peine ?
 
Réponse : Nous trouvons normal les sentiments - et les ressentiments - exprimés par ces familles. En revanche, nous trouvons abject l´exploitation de leurs souffrances : l´establishment européen - notamment italien - semble avoir intérêt à attiser un sentiment de vengeance pour s´y abriter et s´en faire un alibi. Le droit prévoit pourtant des régulations sur ce type de contentieux pénal par des institutions de clémence telles l´amnistie.
 
Question de : Internaute
 
Bonjour, pourquoi cette femme, qui a vécu les 20 dernières années tranquilement ne devrait pas aujourd´hui payer pour ses crimes ?
 
Réponse : La réponse est dans votre question (si tant est que Marina aie vécu "tranquillement" en France après les événements italiens, ses 8 ans de prison où est née sa première fille, les déchirements et les difficultés de l´exil...). Aujourd´hui, le traumatisme de son incarcération en France alors qu´elle était mise en confiance, l´éloignement d´avec sa seconde fille de 10 ans née en France, une nouvelle année de prison la conduisent au désespoir exprimé par une véritable grève de la vie.
 
Question de : Internaute
 
Pourquoi pardonner aux ex-brigades rouges en plein combat avec Al-QaÏda ?
 
Réponse : Quel rapport ?????
 
Question de : Internaute
 
Comment se porte actuellement Marina Petrella ?
 
Réponse : Nous avons déjà répondu : Marina va très mal.
 
Question de : Internaute
 
Je ne comprends pas ce que risque Marina Petrella en Italie si sa condamnation a été prescrite l´an dernier... pourquoi ne pas l´extrader si elle n´est plus condamnée dans son pays ?
 
Réponse : Elle risque la prison à vie en Italie (la prescription n´existe pas en Italie pour les condamnations à perpétuité).
 
Question de : Internaute
 
Oreste Sclazone, vous qui avez été pendant 27 ans réfugié politique, qu´implique cette situation, rentrerez-vous un jour en Italie ?
 
Réponse : Mon tour de prescription pour mes dix ans de condamnation est tombé l´an passé, 20 ans après ma condamnation définitive. Je retourne depuis en Italie régulièrement et j´y mène, avec d´autres, une campagne de soutien à Marina et pour trouver une solution d´amnistie pour tous.
 
Question de : Internaute
 
Bonjour, un rapport entre le retour au pouvoir de Berlusconi en Italie et l´extradition annoncée ?
 
Réponse : Aucun rapport. Dans leur compétition zélée la majorité et l´opposition italiennes se retrouvent unies sur la reproduction fantasmée d´un constant danger terroriste. En allant rechercher des hommes et des femmes ayant abandonné tout activisme depuis des décennies, on ne fait que "racler les fonds de tiroir" (dixit Francesco Cossiga, ancien Président de la République italienne, ami et dauphin d´Aldo Moro).
 
Question de : Internaute
 
Bonjour Mr Scalzone, avez-vous été accusé injustement par la justice de nourrir une insurrection armée ?
 
Réponse : Buongiorno. Je n´ai jamais rejeté cette accusation. J´ai parlé pour l´époque d´un état insurrectionnel larvé et endémique.
 
Question de : Internaute
 
Bonjour, Nicolas Sarkozy a demandé à Berlusconi de gracier Marina Petrella. Pensez-vous qu´il le fera ?
 
Réponse : Berlusconi n´a pas le pouvoir de gracier Marina Petrella. Il n´est que le petit télégraphiste de N. Sarkozy auprès du Pdent de la République italienne. Et comme le rappelle Rossana Rossanda dans un éditorial d´Il Manifesto, le Président italien a répondu par un "niet". Pour le moment...
 
Question de : Internaute
 
Que va donner Berlusconi à Sarkozy en échange de cette extradition ?
 
Réponse : Le problème aujourd´hui est de lutter, en France, pour empêcher cette extradition. Gloser sur des fantasmes permet de cultiver son indignation tout en restant passif.
 
Question de : Internaute
 
Comment sont jugés et traités les ex-brigades rouges en Italie aujourd´hui ?
 
Réponse : Une grande partie d´entre eux (Brigadistes et militants d´autres groupes armés) sont maintenant en semi-liberté, aménagement des peines prévu par la loi carcérale en vigueur. Nombre des condamnés à de longues peines sont maintenant en semi-liberté après des décennies de prison. D´autres - hommes et femmes - sont toujours en prison après des décennies sans avoir eu pas même un jour de permission.
 
Question de : Internaute
 
Quel regard portez vous sur l´échec de la gauche aux dernières legislatives en Italie ?
 
Réponse : Il apparaît que personne n´a le monopole de la gauche la plus bête du monde...
 
Question de : Internaute
 
Pouvez-vous nous donner des nouvelles de Cesare Battisti ?
 
Réponse : Il faut espérer que le Président "Lula" - qui lui aussi a le dernier mot en matière d´extradition - refuse l´extradition de Cesare Battisti et lui accorde la naturalisation demandée. Nous, collectifs de soutien à Marina Petrella, demandons de même et vous invitons à consulter le site www.paroledonnee.info où vous trouverez un Appel en ce sens. En attendant , les nouvelles de Cesare ne sont pas bonnes, il souffre de conditions carcérales pénibles au Brésil.
 
Question de : Internaute
 
Que pensez-vous des thèses d´infiltration des brigades rouges par la CIA et le FBI ?
 
Réponse : Nous considérons ces thèses comme celle affirmant que les Twin Towers ne se sont jamais écroulées.
 
Question de : Internaute
 
Que peine risque Marina Petrella en Italie ?
 
Réponse : MP a été condamnée sans recours possible à la prison à perpétuité.
 
Question de : Internaute
 
Nathalie Menigon et ses comparses, graciés par Mitterand, ont très vite récidivé en assassinant le PDG de Renault. N´était-ce pas une grave erreur de la part du président de la République d´alors que de les relâchés ? De plus, ils n´ont jamais (aucun des 4) émis le moindre regret pour leurs actes lâches et gratuits.
 
Réponse : La seule question qui se pose actuellement au sujet d´Action Directe est celle de leur libération après qu´ils ont tous dépassé depuis longtemps les délais de la peine incompressible.
 
Question de : Internaute
 
Si Marina Petrella est extradée comme le souhaite Nicolas Sarkozy, pensez-vous que l´Italie consentira à la gracier ?
 
Réponse : Nous ne pouvons pas présager des souhaits de qui que ce soit.De toutes façons, l´urgence de libérer Marina et de la sortir du cauchemar de l´extradition est la seule assurance qu´une grâce éventuelle ne s´applique à un cadavre.
 
Question de : Internaute
 
Quelle est la réponse de Silvio Berlusconi à la demande de grâce de Sarkozy ?
 
Réponse : Voir réponse plus haut. Merci beaucoup.
 
Question de : Internaute
 
Que reste-t-il des Brigades Rouges en Italie, je veux dire est-ce encore dans les esprits italiens ou est-ce une partie de l´histoire qui a été désormais oubliée ? Les italiens en ont-ils encore après les membres des brigades rouges ?
 
Réponse : La fiction la plus délirante s´est emparée de cette histoire. Mais nous sommes encore bien loin d´une analyse historique rigoureuse, faute d´une sérénité politique en Italie sur le sujet.
 
Question de : Internaute
 
Pourquoi si la condamnation de M. Salzone a été prescrite, celle de Marina Petrella ne l´a pas été ?
 
Réponse : Il n´existe pas de prescription pour les peines à perpétuité. Oreste avait été condamné à 10 ans d´emprisonnement. Il a par ailleurs réclamé au Président italien - par solidarité avec Marina Petrella et d´autres - d´obtenir la faculté de renoncer à la prescription de sa peine.
 
Question de : Internaute
 
Comment Nicolas Sarkozy peut-il proposer d´accueillir des membres des FARC et extrader Marina Petrella ?
 
Réponse : Nous avons déjà répondu à cette question. Merci.
 
Question de : Internaute
 
La mobilisation assez faible et la méditisation quasi inextistante ne provient-elle pas du fait que des regrets n´ont jamais été clairement formulée. Le temps ayant fait son oeuvre, vous auriez dit : nous nous sommes trompés, le capitalisme est effectivement le meilleur système de production et de répartition des richesses, nous n´aurions jamais du tuer, je suis sur que la France entière vous aurez soutenu. A persister bêtement à ne pas reconnaitre vos erreurs, n´êtes vous pas finalement en train de vous décrédibiliser ?
 
Réponse : On ne peut parler de médiatisation inexistante après les nombreux articles de ces dernières semaines (Ce forum au Nouvel Observateur le démontre !). Par ailleurs, nous n´avons pas à parler au nom d´autrui. Quant à la répartition des richesses et aux lendemains qui chantent du capitalisme, on vous souhaite une meilleure fortune que ceux qui claironnaient sur le "socialisme réel à visage humain".
 
Question de : Internaute
 
Savez-vous si la France a déjà fait usage de la clause humanitaire de la convention d’extradition de 1957 ? Pour qui ?
 
Réponse : Nous n´en avons pas connaissance mais nous engageons à faire une recherche en ce sens. Ce que nous savons en revanche c´est que c´est expressément à la demande de la France que cette clause humanitaire a été incluse dans le Traité de 1957 et que celui-ci étant en vigueur à l´époque des faits est le seul texte de référence sur la question de l´extradition de Marina Petrella.
 
Question de : Internaute
 
bonjour, pensez-vous que les français auraient apprécié que le italiens accueillent les assassins du préfet erignac ?
 
Réponse : Sans doute pas. Mais rappelons que la France a amnistié les responsables des faits d´armes à caractère collectif tels que OAS, FLN algérien, Kanaks, mouvements indépendantistes corses, et autres...
 
Question de : Internaute
 
On a libéré Papon, mais on ne libérerait pas Petrella alors que ses "crimes" sont infimes en comparaison... ?
 
Réponse : Nous notons cette contradiction et partageons votre indignation. Indignation liée au fait que Papon fut condamné pour crimes contre l´humanité (ce qui n´est évidemment pas le cas de Marina). Nous nous refusons cependant d´aller dans le sens d´un égalitarisme "par le bas" et ne pensons pas que l´enfermement soit la seule réponse... Nous restons, quant à nous trois, attachés à la critique de Foucault sur la prison.
 
Question de : Internaute
 
Le frère de l´une des victimes de Petrella s´est exprimé lundi pour dénoncer l´attitude de ceux qui défendent la liberté pour Marina Petrella. Comment tenteriez-vous de le convaincre que cette femme mérite aujourd´hui d´être pardonnée ou en tous cas d´être laissée libre ?
 
Réponse : Si nous le pouvions, nous tenterions, respectueusement et humblement, de lui faire comprendre qu´en aucun cas un mal nouveau ne peut réparer un mal ancien. C´est ce que nous disons des enchaînements infinis de la logique de vendetta.
 
Question de : Internaute
 
soit l´italie est une démocratie et dans ce cas, l´extradition vers l´italie ne me semble pas choquante... soit elle ne l´est pas et alors que fait-elle en Europe ?
 
Réponse : "Même les démocraties peuvent connaître des périodes troubles et des convulsions dans lesquelles la violence et le sang réémergent et la paix civile se brise(...)" (C´est ce qu´avait dit François Mitterrand dans une allocution à la Ligue des Droits de l´Homme en 1985). La France coloniale de 1947 à 1963 n´était-elle pas une démocratie ?
 
Question de : Internaute
 
Est ce que votre solidarité est également la même à l´égard de Cesare Battisti ? et pensez vous qu´une grâce ou la clause humanitaire pour Marina petrella pourrait faire boule de neige au Brésil pour le cas de l´écrivain italien ?
 
Réponse : Notre solidarité est évidemment la même. Toujours et pour tout un chacun. Pour Battisti, au Brésil actuellement, le point de levier n´est pas la clause humanitaire mais, selon la loi brésilienne, la reconnaissance du mobile politique de ses actes, la question de la contumace et le fait que le Brésil a aboli la perpétuité.
 
Question de : Internaute
 
 ???????????????????????????
 
Réponse : !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
Question de : Internaute
 
Soutenez-vous aussi la libération de terroristes d´extrême-droite ?
 
Réponse : En ce qui concerne les Italiens, en se battant pour une amnistie générale pour les protagonistes des "années de plomb", on ne peut prôner une amnistie sélective.

http://forums.nouvelobs.com/1426/Do...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les années de plomb en Italie, l’extradition de Marina Petrella
19 juillet 2008 - 21h15 - Posté par Patrice Bardet

il n’est pas besoin d’être ami de Petrella pour exiger sa libération

C’est une simple question de l’idée que l’on se fait de la civilisation

L’exemple de Lucien Leger, de Papon, sont assez parlants du deux poids, deux mesures : Lucien Léger, ex-plus ancien détenu de France, est décédé

En complément, je remarquerai qu’aucun patron, pourtant, rien qu’en france, responsables de 2000 morts par an, n’est jamais condamné à une prison ferme longue

Des militants politiques ont pensé que la révolution passait par l’exemple individuel violent. Ils avaient manifestement tort (puisque leur exemple n’a pas été suivi), au moins pour l’instant _ : la colère du peuple finira par s’exprimer ! Sera-t-elle violente ou pacifique ? Le pouvoir bourgeois n’hésitera jamais à tirer sur les foules !

En quoi est-ce plus violent que la mort d’un ouvrier ? Parce que cette mort d’ouvrier n’est jamais revendiquée, mais est le résultat d’un "système" ?






les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
7 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il est temps d'instaurer la religion de l'amour. Louis Aragon
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite