Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Pour une approche du peuple-classe


de : Christian DELARUE
jeudi 2 octobre 2008 - 02h05 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Pour une approche du peuple-classe

Brève trame pour approfondissement et débat.

http://amitie-entre-les-peuples.org...

Contributions à envoyer à Christian DELARUE, membre du CA d’ATTAC et du MRAP, à l’adresse suivante : chrisdelarue-snmrap@wanadoo.fr Les contributions les plus pertinentes seront publiées

Le peuple ne figure pas dans le dictionnaire Alter. La définition que l’on trouve dans les interventions - quand on en trouve - est variable. Celle des juristes de droit international ne correspond pas à toutes les situations ou le terme est employé. Bref il existe un manque aussi bien dans ATTAC qu’au MRAP (alors que le terme peuple figure dans son intitulé). Mais ce n’est pas la seule raison de ce lancement de réflexion sur ce thème. Il s’agit de tester et développer la pertinence d’une nouvelle définition, ou du moins pour être moins prétentieux, d’une nouvelle approche.

Cette approche du peuple en tant que quasi classe sociale ou comme classe sociale plurielle me vient à la fois de réflexions militantes issues du MRAP et des lectures diverses, certaines remettant en cause la notion de classe sociale - TORT, DUMENIL - d’autres admettant un flou dans la délimitation des classes au profit de la lutte et du rapport de conflictualité. C’est là une lecture que j’ai fait du Marx intempestif de Daniel Bensaïd qui me parait pertinente, notamment pour saisir le rôle particulier des fonctionnaires, non seulement comme classe pour soi mais aussi, sans messianisme outrancier, comme classe en lutte globalement pour la défense d’une société politique d’intérêt général et de satisfaction des besoins sociaux non pervertis par la main invisible du marché, des marchés. on marchande.

Pour cerner la notion de peuple classe sociale il faut d’abord porter une appréciation critique de la notion de citoyenneté qui fonctionne comme obstacle épistémologique à la notion de peuple-classe.

I – DERRIERE L ’AMBIGUÏTE DE LA CITOYENNETE

Pour comprendre la portée cachée du peuple classe il faut d’abord admettre l’ambiguïté de la citoyenneté. La citoyenneté institue le lien juridique entre le peuple à la nation, entre le peuple et les élus. Ce pont masque aussi un fossé, une distance et même un rapport social conflictuel. La citoyenneté fait aussi écran à la séparation de la société civile et de l’Etat, du peuple et de l’Etat.

  La citoyenneté entre participation et dépossession

Contre une vision unilatérale je pose la citoyenneté comme ayant deux faces comme janus . La face lumineuse est celle qui fait passer une communauté humaine au statut de peuple politique via le droit de vote. Ce faisant c’est l’égalité de chaque citoyen au travers de la règle un homme = une voix, une femme = une voix qui est promu . C’est là une conquête historique à ne pas sous-estimé . Pour autant il ne s’agit pas de la survaloriser, de la fétichiser.

Ainsi les résidents extracommunautaires qui n’ont pas de droit de vote et de citoyenneté font bien parti du peuple alors que des dirigeants politiques ou de grandes firmes multinationales disposant de la citoyenneté n’appartiennent pas au peuple. C4EST L0 C’est là une première approche du peuple-classe qui opère une distinction entre peuple et nation . Par ailleurs, dans la démocratie libérale, la citoyenneté n’est activée qu’un laps de temps, celui du vote et par extension le temps de la campagne électorale (du moins lorsque les dites campagnes mobilisent l’attention populaire !) Autant dire alors que la citoyenneté a aussi une face sombre, celle qui permet le passage ambigu du peuple concret à la nation abstraite, englobante et mystificatrice ; passage qui masque les conflits de classes sociales ; passage qui masque le rapport social entre les élus, les élites politiques qui représente le peuple devenu nation et qui par ce biais monopolise l’activité politique. En ce sens, la citoyenneté telle qu’elle est organisée par la démocratie libérale assure plus la dépossession du peuple et des citoyens que leur participation au destin commun. La face lumineuse est célébrée, la face sombre continue de faire l’objet de recherche critique et scientifique . En fait la citoyenneté dans ses modalités engage une conception de la démocratie.

 De la nécessité de rapporter la citoyenneté au type de démocratie réellement organisée

Le terme démocratie est galvaudé, pétri d’idéologie ( ). Pour être bref, l’erreur la plus courante consiste à confondre le processus démocratique (la démocratisation d’une société et de ces institutions) et la configuration démocratique existante (démocratie libérale) ou revendiquée à gauche (démocratie socialiste, démocratie prolétarienne, alterdémocratie) ou à droite (post-démocratie, gouvernance) . Cela vise à masquer des différences radicales et donc des changements importants à enclencher pour changer de configuration démocratique. Car la démocratie libérale est fondamentalement d’essence très restreinte.

La démocratie libérale s’accommode d’un usage restreint de l’activité citoyenne limité à la votation après s’être longtemps accommodé d’un vote masculin, d’un vote censitaire, d’un vote dess nationaux. Dans une version moins restreinte que l’on nomme démocratie participative conçue comme complémentaire à la démocratie représentative les citoyens sont autorisés à participer à des processus souvent très localisés (le quartier) de débats et de décisions. La démocratie libérale reconnaît les conflits de classe à sa manière en permettant la grève et les manifestation. Cet ensemble le plus avancé ne forme qu’une démocratie rabougrie eu égard au champ d’intervention comme au temps consacré. Rien à voir avec l’alterdémocratie ou l’autre démocratie ( ).

II - LE PEUPLE-CLASSE ENTRE OBJET ET SUJET POLITIQUE

Le peuple classe n’est plus ici envisagé comme objet des politiques diverses de la classe politiques mais comme sujet de son auto-émancipation politique et sociale car conçu comme inséré dans un rapport social de domination sous couvert de démocratie représentative.

 Le peuple classe entre notion très englobante et individualisation.

Le peuple classe se distingue du peuple-nation des Etats nation. Dans certains Etats comme l’Espagne on considère qu’il y a plusieurs peuples . La notion de peuple recouvre alors une autre dimension qui ne fait pas l’objet de mon propos. Pour le dire sommairement on a des peuples-nations qui se heurte à la domination d’un Etat central . La dimension de classe disparaît ici relativement au profit de sa dynamique historico-culturelle.

La sociologie contemporaine a poursuivie au plan de la théorie le travail de réhabilitation de l’individu. Même les courants marxistes ont abondé dans ce sens mais sans cependant faire l’apologie de l’individu isolé , en quelque sorte "hors sol", comme totalement dégagé des rapports sociaux qui structurent le temps et l’espace de la société civile. C’est heureux car dans le même mouvement la dictature de la finance a elle poursuivie son travail d’individualisation fragilisante face aux crises qu’elle suscite.

 Le peuple classe est tel car il subit et s’affronte à …

C’est par facilité de langage que l’on parle de dictature de la finance, car la formule omet de dire qu’une classe sociale est bien soudée pour la défense de ses privilèges. On parlera l’oligarchie financière ou de bourgeoisie selon le spectre plus ou moins large de cette classe sociale active en matière de développement des politiques néolibérales. On sait que ses membres agissent au sommet des grandes sociétés transnationales (STN) mais aussi dans les entreprises de moindres envergures néanmoins inscrites sur les marchés boursiers et des grandes institutions mondiales (OMC, FMI, BM) ou continentales (UE), dans les lobbies patronaux, de destruction des collectifs

Christian Delarue

"Les peuples se décomposent en meutes, les classes en masses." écrit Daniel Bensaïd dans Eloge de la politique profane

L’idéologie démocratique Jean-Jacques LAKRIVAL http://amitie-entre-les-peuples.org... ?article114



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Pour une approche du peuple-classe
2 octobre 2008 - 09h44

Que d’acrobaties pour tenter de dépasser Marx ! sans jamais y parvenir.

CN46400



Pour une approche du peuple-classe
3 octobre 2008 - 00h00 - Posté par Christian DELARUE

La notion de peuple-classe n’élimine pas la salariat qui - à l’exception de la couche supérieure faussement salariée - constitue toujours la classe sociale exploitée sur les différents aspects de l’extorsion de plus-value. La notion de peuple intègre d’autres couches sociales dominées malgré leur indépendance formelle comme les paysans, les artisans, etc… mais sans doute pas toute la petite bourgeoisie notamment celle qui accumule des revenus plusieurs fois supérieur au salaire médian.

Si l’on écarte la notion de classe moyenne qui ne signifie rien du point de vue structurel il reste à repérer à mon avis deux grandes subdivisions du salariat :
  Au travail : dans la production il y a le rapport d’encadrement hiérarchique entre les cadres et le personnel de base : techniciens, ouvriers et employés.
  Hors travail : Dans la circulation il y a ceux qui épuisent leur salaire dans l’entretien de la force de travail et dans sa reproduction (famille) et ceux qui peuvent systématiquement épargner.

Ces subdivisions sont inductrices d’une certaine conscience de classe assez complexe, variable passant du corporatisme à défense du peuple-classe contre les élites-renégates.

Christian


Pour une approche du peuple-classe
3 octobre 2008 - 09h20 - Posté par

Et ceux qui possèdent les moyen de production, situation qui leur permet d’étre propriétaires des produits fabriqués avec la force de travail d’autrui, on en fait quoi ? C’est pas eux qui, par hazard, jouaient dans les "subprimes" tout ou partie des profits réalisés après la vente des produits ? Et qu’on s’apprète à renflouer encore en ponctionnant de nouveau la force de travail !

CN46400


Pour une approche du peuple-classe
3 octobre 2008 - 23h03 - Posté par

Peuple classe contre bourgeoisie ou contre le grand capital.

Ceci dit , le petit capital ne fait pas dans la dentelle contre les salariés... mais de l’ordre de la "petite lutte de classe", qui participe néanmoins à la grande puisqu’il s’agit d’avoir partout des garanties de travail, du travail qualifié et bien payé, du travail qui laisse du temps libre avec du cerveau disponible pour la réflexion et l’action citoyenne !


Pour une approche du peuple-classe
19 octobre 2008 - 22h28 - Posté par Christian DELARUE

La suite de "Pour une approche du peuple-classe"

Le peuple-classe, ses ennemis et ses contradictions internes - C Delarue

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...





Injustice mondiale : le schéma de la coupe de champagne
vendredi 7 - 21h29
de : Christian DELARUE
1 commentaire
La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
3 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite