Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le temps des justes
de : Gideon Lévy
dimanche 11 janvier 2009 - 02h21 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 22.2 ko

de Gideon Lévy, Haaretz

Cette guerre montre le vrai visage d’Israël : racisme et haine, goût de la vengeance et soif de verser le sang.

Cette guerre, peut-être plus que les précédentes, montre le vrai visage de la société israélienne. Le racisme et la haine, le goût de la vengeance et la soif de verser le sang. Les correspondants militaires soulignent à la télévision que les "inclinations des commandants" dans les "Forces de défense israéliennes" sont désormais de "tuer le maximum de personnes." Et même si cela ne concernerait que les combattants du Hamas, ces "tendances" font froid au dos.

L’agression et la brutalité sans limite des militaires sont présentées comme des moyens d’éviter des pertes israéliennes : le rapport effrayant en matière de pertes humaines soit 100 morts palestiniens pour chaque israélien tué, ne soulève même pas de questions comme si nous avions décidé que leur sang a 100 moins de valeur que le nôtre, ce qui est la preuve de notre propre racisme.

Les gens de droite, les nationalistes, les chauvinistes et les militaristes sont les seuls à occuper les devants de la scène et ne les ennuyez pas avec les principes humanitaires et la compassion. C’est seulement à la périphérie du camp [de la guerre], qu’une protestation illégitimée, mise à l’écart et ignorée des médias, peut être entendue, une voix venant d’un petit groupe de Juifs et d’Arabes courageux.

Parallèlement à tout cela, s’élève une autre voix, peut-être la pire de toutes. C’est celles des « Juste-Hypocrites ». Mon collègue, Ari Shavit, semble être leur éloquent porte-parole. Cette semaine, Shavit a écrit dans Haaretz du 7 janvier qu’« Israël doit doubler, tripler, quadrupler son aide médicale à Gaza" pour ajouter ensuite que : "l’offensive israélienne dans la bande de Gaza est justifiée ... Seule une initiative humanitaire immédiate et généreuse peut prouver que, même au cours de la guerre brutale qu’on nous a imposée, nous n’oublions pas qu’il y a des êtres humains de l’autre côté. "

Pour Shavit, qui a justifié cette guerre et qui a insisté pour qu’elle ne soit pas perdue, son prix est sans importance tout comme le fait qu’il n’existe pas de victoires dans de telles guerres injustes. Et il ose, dans le même souffle prêcher "l’humanité".

Shavit, souhaite-t-il de nous voir tuer et de tuer encore, et ensuite de nous voir mettre en place des hôpitaux de campagne et d’envoyer des médicaments pour soigner les blessés ? Il sait que la guerre contre une population impuissante, peut-être la plus démunie du monde, qui n’a nulle part où s’enfuir, ne peut être que cruelle et ignoble. Mais des gens comme lui veulent toujours s’en sortir de façon élégante.

Nous larguons des bombes sur des immeubles résidentiels, et ensuite nous allons soigner les blessés à Ichilov, nous lançons des obus sur une population réfugiée dans des écoles des Nations Unies, et nous allons ensuite rééduquer à Beit Lewinstein les personnes que nous avons rendues handicapées. Nous tirons sur des gens et ensuite nous pleurons sur leur sort, nous tuons et ensuite nous nous lamentons, nous déchiquetons comme des « machines automatiques à tuer » des femmes et des enfants, et nous devons préserver notre dignité ensuite.

Le problème est que cela ne fonctionne pas de cette façon. Cette hypocrisie auto-justificatrice est scandaleuse. Ceux qui font des appels enflammés pour plus de violence sans égard pour les conséquences de cette violence sont au moins honnêtes.

Vous ne pouvez pas tout avoir. La seule « pureté » de cette guerre est la "purification prônée par les terroristes" qui signifie l’ensemencement de terribles tragédies. Ce qui se passe à Gaza n’est pas une catastrophe naturelle, un tremblement de terre ou une inondation, pour lesquels il serait de notre devoir de tendre une main secourable à ceux qui en sont touchés, d’envoyer des équipes de sauvetage, comme nous aimons le faire avec amour.

Tout ce qui se passe actuellement à Gaza de pourri et de catastrophique est la faute des hommes, Notre Faute. L’aide ne peut être offerte par les mains tâchées de sang de ceux que l’on veut secourir. La compassion [pour les victimes] ne peut germer à partir de la brutalité [des bourreaux].

Pourtant, il y a des gens qui veulent gagner sur les deux tableaux. D’un côté, tuer et détruire sans discernement et de l’autre montrer un bon visage et une conscience propre : aller au devant des crimes de guerre sans aucun sens de la lourde culpabilité qu’ils impliquent. Cela demande du culot. Toute personne qui justifie cette guerre justifie en même temps tous ses crimes. Toute personne qui prêche pour cette guerre et qui croit en la justesse de ses tueries, n’a aucun droit de parler de moralité et d’humanité.

Il n’existe pas quelque chose qui peut être en même temps le crime et son contraire. Cette attitude est le reflet fidèle de la base [société israélienne], dédoublement de la personnalité qui nous marque pour toujours : commettre une erreur, mais se sentir pur à nos propres yeux. Tuez, détruisez, affamez, emprisonnez, humiliez mais de grâce soyez droits et ne parlez pas de bien [humanité].

Les Justes en période de guerre ne seront pas en mesure de se permettre ce luxe.

Toute personne qui justifie cette guerre, justifie tous ses crimes.

Toute personne qui la considère comme une guerre défensive doit porter la responsabilité morale de ses conséquences. Toute personne qui encourage maintenant les politiciens et l’armée à continuer cette guerre, doit aussi à porter sur son front après la guerre la marque de Caïn.

Tous ceux qui soutiennent la guerre, soutiennent aussi l’horreur.

http://www.info-palestine.net/artic...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le temps des justes
11 janvier 2009 - 09h46 - Posté par fcourvoisier

Merci, Monsieur !
Vous ne prêchez pas ...tout à fait ..dans le désert ,mais vous avez bien du courage ...

"La paix maintenant" !



Le temps des justes
11 janvier 2009 - 10h24 - Posté par fcourvoisier

Merci !

je vous le redis,Monsieur !



Le temps des justes
11 janvier 2009 - 22h56 - Posté par Illies

merci MONSIEUR du fond du cœur et je prie le tout puissant de vous donner santé et longue vie afin que vous puissiez éclairer de votre humanisme les ténèbres qui vous entoures- merci encore CHER MONSIEUR-un Musulman d’Algérie



Le temps des justes
12 janvier 2009 - 00h40

Il est temps de dénoncer les leurres et les injustices. Voilà une chronqiue interessante que jai trouvé sur le site d’une certaine nadia yassine.
Mes salutations à vous Monsieur !!!

Gaza

Israël, l’Etat antisémite.

Avant le plomb durci, il y avait la poudre aux yeux.
Une offensive médiatique destinée à couvrir les bruits de bottes depuis le début ! Depuis toujours.
Une offensive dans laquelle le sionisme est passé maître…chanteur.
Une offensive faite d’arguments chancelants sauf pour une conscience occidentale qui cherchait la résilience et qui tomba dans le paradoxe : aider les exterminés à devenir des exterminateurs ; aider les victimes à devenir des bourreaux !
Ce qui se passe aujourd’hui en Palestine est un crime contre l’humanité et tous ceux qui ne le dénoncent pas comme tel auront des comptes à payer à la justice de l’Histoire, car il y en a une. L’humanité a cette chose essentielle de garder au fond d’elle-même une part du sacré qui fait que le crime appelle le châtiment et que l’excès produit la condamnation.
Ce qui se passe aujourd’hui à Gaza est le pire des crimes car il est prémédité depuis des décennies. Ce que l’on croit être une incidence est une constante dans l’histoire d’Israël que ce soit le nouveau Israël ou l’Israël de la Bible. Israël le géographique se réclame d’Israël le mythique et d’ailleurs, il ne s’en cache pas. Israël qui cire ses bottes avec les accords de Genève est cette même Israël qui se moucha avec les dix commandements de Moïse . Tu ne tueras point ! Israël a tué ! Israël tuera encore et encore !!!
Le 6 janvier 2009, alors que des civils étaient tirés comme des lapins à Gaza ; Perez, vétéran de la terreur passa sur al Jazira (cet îlot infime de dignité qui reste en territoire dit arabe) pour menacer la libre expression dont elle fait preuve. Il suffit de lire les mémoires de ce triste sire pour découvrir la noirceur du sionisme et son inhérence à la violence. On peut y découvrir aussi la démocratie à géographie variable que le sionisme prône ainsi que l’enracinement de celui-ci dans le référent religieux.
Il posait d’ailleurs avec en plus du drapeau sioniste paré de la fameuse étoile de David ( paix et salut à lui) , un chandelier à sept branches ( ménorah). Symbole par excellence de la foi judaïque ; Zakarie (4,1-14) rappelle au peuple d’Israël qu’il est surtout le symbole de la vigilance de Dieu à tout ce qui se passe, partout.

Référent religieux pour référent religieux ; Israël se rappelle-t-il qu’ils furent sauvés de Pharaon qui pourtant n’atteint pas la cruauté de son action militaire à Gaza et avant Gaza , depuis le début. Pharaon n’avait pas frappé aveuglément. Il visa un segment du peuple juif.
C’était de la barbarie calculée et élitiste. Israël produit de la barbarie aveuglément « démocratique » ; tous y passent ; les civils, les militaires, les sauveteurs, les nourrissons ! Perez qui avait défendu sans ciller la légitime défense sur les ondes de Al Jazira ( le 6 janvier ) alors que des images de bébés grillés à tous les modes passaient en boucle, aurait du pousser son cynisme plus loin et déclarer le massacre de Gaza comme un acte de galanterie profonde : les femmes et les enfants d’abord.
Il niait les faits et déclarait Israël état démocratique qui cherche à défendre ses citoyens des roquettes de Hamas. Hamas, cet ennemi qu’il aurait fallu inventer s’il n’existait pas ! Hamas pour lequel le monde musulman a voté par les pieds dans des manifestations à l’ampleur jamais vue auparavant. Hamas qui ose jeter des pétards sur Israël aux multiples bombes nucléaires et à la prochaine bombe génétique ; bombe super-sophistiquée qui saurait détecter la race d’arabes qui peuple la planète. Hitler peut aller se rhabiller au vestiaire de l’horreur.
Oui, Israël est une grande démocratie éradicatrice. Gaza Nous l’a confirmé ; Gaza interdite de nourriture, interdite de dignité , interdite d’aide, interdite de démocratie, interdite d’humanisme , interdite de tout . Monsieur Alexandre Adler s’en gaussa sur France3 (ce soir ou jamais du 8 janvier) en disant clairement que seule cette démocratie sanglante en était une et que Gaza ne méritait pas encore la démocratie. Il refusa aussi de condamner le massacre et persista et signa, le regard fuyant comme l’argument d’ailleurs.
Puisque Israël excelle au jeu des faux fuyants et aux jeux de mémoire, se souvient-il des sept plaies d’Egypte où même la toute puissance du ciel épargna les fils d’Israël de son courroux : la fameuse croix tracée avec du sang d’agneau …
Ni les bâtiments marqués aux couleurs de l’ONU, ni le fleuve de sang juvénile qui macule les portes de Gaza et ses murs et indignent toute conscience humaine n’infléchirent l’Israël moderne.
Pharaon a au moins l’excuse de ne pas avoir signé de conventions internationales et n’a point volé la terre des hébreux.
Israël serait devenu plus pharaonique que Pharaon ? Alors qu’il révise comme il faut ses textes religieux ; sinon qu’il révise simplement son histoire proche ; peut-être en tirera-t-il des leçons d’humanité !
Israël est-il amnésique ou pratique-t-il la mémoire à géographie variable ?
Shoa en-deçà, excursion militaire en-delà ?
Et qu’Israël arrête son terrorisme intellectuel qui consiste à taxer d’antisémites tous ceux qui osent dirent « ça suffit » devant l’horreur perpétrée par lui.
Non seulement je ne suis pas antisémite mais je me suis évertuée à apprendre à des milliers de femmes dans la section féminine que je supervise que jamais l’Islam ne pousse à la haine des juifs pour ce qu’ils sont. Nous déterrons des textes enfouis par le courant officiel de l’Islam construit sur la haine du juif et de la femme pour dire que Le Coran qui cite les fils d’Israël ne dénonce pas un gène mais cherche à libérer la conscience des juifs de la mainmise rabbinique qui a trahi les textes initiaux. Le Coran est le message ultime aux fils d’Israël tant aimés par Dieu avant d’avoir adopté les chemins sinueux de la rébellion à Moïse , un de nos prophètes bienaimés. Nous nous réapproprions des textes de tolérance pour contrer l’intolérance que l’autocratie a produite…cette autocratie qui a produit des monstres plus sanguinaires encore qu’Israël ; des hajjajs, des yazids et des lâches contemporains !
Si nous nous réclamons du référentiel islamique c’est aussi pour dépasser une histoire du pouvoir corrompu et renouer avec un Islam pur où le juif était voisin, ami, parent respecté ; où une constitution garantissait le droit à l’existence de tous dans la paix et la dignité.
Que restera-t-il de cet effort après l’enfer de Gaza. Comment apprendre à l’homme de la rue arabe tant de nuances après cette boucherie sans nom ?
Non seulement le génocide de Gaza achève une colombe cancéreuse mais il déclenchera une vague qui nous permet d’ajouter une autre médaille de la honte à Israël ; celle de l’Etat le plus antisémite du monde…Israël sape tout espoir de paix dans cette contrée du monde mais donne la légitimité absolue à tous les amalgames là où l’analphabétisme fait des ravages.
L’Etat hébreux est en train d’opérer un retour d’histoire des plus terribles. Histoire ancienne, Histoire nouvelle, Histoire d’Israël qui ne tire jamais des leçons de son propre référentiel et préfère aller vers l’extrême et les chemins de croix.
Israël s’est substitué à Pharaon, alors qu’il attende les sept plaies. La première se déroule sous nos yeux : le fleuve de sang coule déjà, charriant la haine aveugle et les relents d’une histoire qui fait déshonneur à l’humanité .
Je ne finirai pas mon article sans saluer courageusement en ces temps d’émotion et d’amalgame ces juifs courageux aussi qui osent aller à contre courant de cette barbarie.
Je leur souhaite plus de courage encore devant ce que nous réserve tous l’avenir qu’un Israël belliqueux de nature ne compte pas épargner. Peu importe à Israël les juifs qui ne sont pas d’accord avec sa boucherie de rigueur. Sont-ce vraiment des juifs à ses yeux ? L’Etat hébraïque n’est pas laïque, hélas.
Israël !!! Plus antisémite tu meurs !



GIDEON LEVY : LE TEMPS DES JUSTES
14 janvier 2009 - 19h34 - Posté par marie.lina

Merci de nous faire connaitre cet article, car le mépris de l’autre n’est malheureusement la propriété de personne . Chacun voit sa "pureté et la saleté de l’autre", de plus comme nous vivons en France dans un délire sécuritaire ,tout est fait pour que ton voisin soit ton ennemi et que l’autre te regarde de travers, on vit un monde débil ! Encore tout mon soutien à ce monsieur et courage pour lui, car les hyènes doivent lui renifler les talons ;marie.lina






Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

le merveilleux de la guerre, c'est que chaque chef des meurtriers fait bénir ses drapeaux et invoque Dieu solennellement avant d'aller exterminer son prochain. Voltaire
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite