Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Honduras / Colombie : Quand le vice-président colombien demandait un "Bloc paramilitaire"


de : Primitivi
dimanche 24 janvier 2010 - 19h04 - Signaler aux modérateurs

par Dick Emanuelsson

Tegucigalpa le 13 janvier 2010 - Le vice-président Francisco Santos s’est embourbé dans la ‘parapolitique’ en Colombie. Mais durant sa visite à Tegucigalpa, invité dans le pays par des entrepreneurs honduriens, il salue et reconnaît le coup d’État au Honduras.

Le vice-président colombien Francisco Santos a dit à l’agence de presse AP dans sa visite au Honduras, que "la leçon de dignité que le Honduras a donnée à l’Amérique Latine et au monde mérite d’être applaudie et appuyée... et, dans ce sens, la Colombie est aux ordres des honduriens".

Il n’y a aucun doute, et le président Álvaro Uribe lui-même l’a confirmé quand il a reçu la délégation du régime de facto de Micheletti quand celle-ci avait eu son premier contact à San José du Costa Rica avec Oscar Arias et la délégation du président Zelaya. La délégation n’est pas rentrée à Tegucigalpa mais a continué sa tournée au Panama et à Bogotá, se réunissant avec Martinelli et Uribe qui ont en commun d’être des pantins du Pentagone, qui ont permis à respectivement sept et quatre bases militaires américaines de s’installer sur leur territoire national. Selon la délégation de Micheletti et le quotidien El Heraldo, Uribe a montré une sympathie pour les événements du Honduras. Maintenant ceci est confirmé par le vice-président lui-même.

Mais qui est Francisco Santos ? C’est un fils de l’empire du quotidien El Tiempo qui en Colombie "pose et dépose les présidents". Le poste de vice-président il l’a reçu en échange d’un dossier publié dans El Tiempo favorable à la campagne électorale de Uribe en 2002. A un moment Santos est parvenu à occuper la vice-présidence, le Ministère de la Défense et le Ministère du Logement et de la Culture. On peut dire, à propos du solde politique de Santos, qu’il a pissé partout.

Mais Santos est un peu plus. Nous citons Caracol Radio (1) qui ne peut pas être accusé être de gauche ou populaire. A Caracol il ressort dans plusieurs perles médiatique et le 15 mai 2007, le chef des paramilitaires colombiens des AUC, Salvatore Mancuso, a raconté que Francisco Santos a sollicité les AUC et son chef d’alors, Carlos Castaño, pour que celui-ci crée une base paramilitaire appelée "Bloc Capital" autour de Bogotá où le groupe de guérilleros des FARC avait et a toujours une forte influence sur la paysannerie de part ses décennies de lutte pour une réforme agraire.

Mancuso dit sur Caracol : "Du vice-président Francisco Santos, Mancuso a aussi dit qu’il l’a rencontré à au moins trois occasions, desquelles est ressorti son intérêt au projet paramilitaire, arrivant même à proposer la création d’un bloc d’auto-défenses pour la capitale, vu l’encerclement auquel les FARC soumettaient Bogotá. Salvatore Mancuso a assuré, même, que Carlos Castaño a offert à Santos d’être le commandant de la structure qui serait appelée Bloc Capital, ce à quoi le vice-président a répondu par la négative, parce qu’il ignorait comment s’occuper de cela".

Et le premier, le Ministre de la Défense Juan Manuel Santos, n’était pas moins important, au contraire et il s’explique et confirme l’euphorie de Francisco Santos face au coup d’État et son résultat au Honduras.

Nous citons Caracol : "Salvatore Mancuso, le paramilitaire démobilisé, a soutenu qu’il s’était réuni à deux occasions avec Juan Manuel Santos, actuel Ministre de la Défense, qui avait posé un accord entre les Auto-défenses et les FARC pour organiser une constituante et exiger le retrait du président de l’époque Ernesto Samper".

L’ex-ambassadeur des États-Unis à Bogotá, Myles Frechette, a confirmé qu’il y avaient un groupe de l’élite colombienne qui lui avait demandé son aval pour exécuter un coup d’État en Colombie contre le président Ernesto Samper (1996-2000). L’un de ces personnages, selon les chefs paramilitaires, serait Juan Manuel Santos. Mais Frechette a rejeté la demande qui, paraît-il, suivait le même schéma qu’actuellement au Honduras, en pensant que les étrangers pouvaient moduler la politique en Colombie pour leurs propres intérêts sans coup d’État.

En Colombie il y a presque une centaine de parlementaires emprisonnés qui font l’objet d’une enquête de la Cour Suprême de Justice pour leur rôle dans ce que l’on nomme la "parapolitique", c’est-à-dire les groupes de l’élite colombienne qui ont créé, utilisé et profité du paramilitarisme pour arriver au pouvoir dans des communes comme pour les présidentielles. Uribe est considéré comme le "Numéro 82" par le Ministère de la Défense américain que dans une investigation et un rapport secret de mars 1991 a été classé avec le numéro "82", étant donné que la liste comprenait 116 personnes liées au Cartel de Medellín, des intimes, des alliés et des amis du baron de la drogue, Pablo Escobar. Uribe est le "Numéro 82" dans cette liste.

Ils avaient les bandes de tueurs à Medellín qui ont été transformées en groupes paramilitaires. En 2001 la revue News Week a réussi à mettre au jour les fichiers secrets pour lesquels le reporter accrédité par la revue en Colombie a dû abandonner le pays pour avoir reçu des menaces de mort.

Ca n’est pas tellement insolite qu’avec une telle "feuille route", le vice-président dise "Mon admiration pour le peuple hondurien est personnelle et institutionnelle. Il a stoïquement enduré les pressions internationales, l’ingérence extérieure et toutes sortes d’assauts contre sa souveraineté afin de ne pas permettre qu’un modèle anachronique s’implante dans le pays".

Mais : qu’il ne s’échappe pas aussi facilement ! Le nerveux F. Santos, sur qui tant ici au Honduras comme en Colombie, la Cour Internationale Pénale travaille à enquêter sur des cas où des groupes de paramilitaires colombiens sont impliqués dans des massacres ou des assassinats sélectifs dans les deux pays, sur information des organismes des droits de l’homme comme le COFADEH et de CODEH.

Monsieur Santos rêvait de son propre "Bloc Capital" pour qu’il le protège contre le groupe de guérilleros à Bogotá. Mais les "matones" paramilitaires qui tuaient à moto et brûlaient, incinéraient des milliers de victimes dans des fours dans un pure style nazi, mais la vérité va tôt ou tard atteindre non seulement les auteurs matériels, comme le cas de Salvatore Mancuso, mais aussi ceux qui ont donné l’ordre d’exécuter ces crimes contre l’humanité sur une population démunie.

Dans une déclaration le Chancelier colombien, Jaime Bermúdez, réaffirme aussi que le régime d’Uribe n’était jamais sérieux dans son rejet du coup d’État car dans le même temps il l’appuyait sans que cela soit publique.

"La position de la Colombie est très claire (...) on reconnait l’importance de ces élections. La Colombie a fait un geste en reconnaissant le gouvernement élu en faisant un appel, cela oui, qu’ils laissaient passer pour avancer un Gouvernement d’unité nationale et du retour à la normalité constitutionnelle", a dit Bermúdez à un rayon l’Escargot de Bogotá.

Puisque ce furent pas "un Gouvernement d’unité nationale" ni "des élections avec une participation massive", comme le soutenaient les grands fonctionnaires de la Cour suprême Électoral et le régime de facto, mais une minorité, 46,7% des honduriens (selon le même TSE du 23 décembre), qui sont allés voter.

Mais les déclarations sans fondement de cette nuit du 29 novembre 2009 ont été prises comme prétexte pour Uribe, Alan García, Martinelli, Oscar Arias et Obama pour reconnaître les élections et par conséquent, le coup détat militaire du 28 juin.

"Quand les élections se sont déroulées au Honduras, le président (Álvaro) Uribe a publiquement reconnu leur importance" dit Bermúdez.

Cela devient clair ! C’était la stratégie du Département d’État. Et ils ont réussi avec trois "Accords de San José-Tegucigalpa" à tromper et manipuler le président constitutionnel, Manuel Zelaya, pour qu’il signe ces accords afin de gagner du temps jusqu’au 29 novembre.

D’un autre côté en Colombie six autres militaires ont été laissés en liberté alors qu’ils étaient impliqués dans des histoires de "faux positifs", une expression inventée par Juan Manuel Santos pour masquer ce qui n’est pas autre chose qu’une exécution arbitraire. Des organismes des droits de l’homme comme de FIDH, la Fédération Internationale des Droits de l’homme qui siège à Paris et à Bruxelles pensent qu’il doit y avoir plus de 2000 jeunes colombiens qui ont été enlevés par les militaires et assassinés ensuite en tant que "guérilleros morts au combat".

Jusqu’à présent il y a plus de 30 de ces paramilitaires qui ont été remis en liberté en Colombie, ce qui confirme que cette justice est au côté d’autres pays dans la régions. dans un système type "je couvre mes arrières". Le procureur colombien assure que les libertés pour des "faux positifs" sont un scandale international (2).

Notes : (1) Mancuso afirma que Vicepresidente y Mindefensa se reunieron con paramilitares, par Caracol, Mayo 15 de 2007 (1) Ya son 30 los militares con libertad provisional por ’falsos positivos’, par El Tiempo.

http://www.primitivi.org/spip.php?a...



Imprimer cet article





Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
1 commentaire
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637
Petite revue des armes de la police
lundi 20 - 10h47
de : jean1
Contre la répression antisyndicale : rassemblement de soutien à Anthony
dimanche 19 - 18h38
de : CNT Relations-médias
LA DESINDUSTRIALISATION TUE
dimanche 19 - 07h52
de : jodez
Marche et Festival ADAMA RENDEZ-VOUS le samedi 18 juillet !
samedi 18 - 13h26
de : La vérité pour Adama
2 commentaires
Com. Commun Bayonne : MRAP - SOS Racisme La haine raciste ne peut être la réponse à la barbarie d’un crime abominable
vendredi 17 - 20h57
de : Ch Delarue (antiR)
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite