Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Eco-social : Les « sans ticket » en procès


de : Fanny Doumayrou
jeudi 7 octobre 2004 - 17h55 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

de Fanny Doumayrou

C’est le procès, caricatural, de la pauvreté. Mardi au tribunal correctionnel de Paris, vingt-deux personnes comparaissaient, sur plainte de la RATP et de la SNCF, pour « fraude habituelle » dans les transports en commun. Un délit créé par la loi sur la sécurité quotidienne (LSQ) votée le 15 novembre 2001 par le Parti socialiste et la droite. Rédigé sous la pression de la SNCF, l’article 50 de ce texte prévoit que toute personne qui voyage sans titre de transport valable « de manière habituelle » est punie de six mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende. L’« habitude » est caractérisée à partir de dix contraventions non payées sur une période d’un an. Aujourd’hui, le Syndicat de la magistrature estime qu’une vingtaine de condamnations à de la prison ferme sont prononcées chaque mois pour ce délit.

jugés par défaut et sans avocat

Mardi après-midi, l’audience débute par six dossiers concernant la RATP. L’avocat de la Régie récuse d’emblée l’aspect social des affaires : « La fraude a coûté 83 millions d’euros à la RATP en 2002, elle est massive et récurrente. Ce n’est pas un délit de misère, car des dispositifs d’aide existent pour toutes les situations sociales possibles. Les personnes au RMI ont des droits pour voyager afin de chercher un emploi. Encore faut-il faire un minimum de démarches pour cela ! » La présentation des affaires par le juge vient aussitôt le démentir. La plupart des prévenus sont absents, ils seront jugés par défaut, et sans avocat : Ricardo, Colombien de quarante-quatre ans, dix-sept procès-verbaux, gagne sa vie en jouant de la musique dans le métro. Bouma, vingt-cinq ans, sans profession ni ressources, vivant chez ses parents, à la recherche d’un emploi. Nabil, trente-six ans, douze PV, 400 euros de RMI, verse 100 euros de pension alimentaire, et se déplace pour chercher un emploi. Lors d’une audition, il s’est dit prêt à rembourser 50 euros par mois à la RATP, dès qu’il aurait du travail. Saïd, quarante ans, au RMI depuis un an, a déclaré simplement : « Je ne peux pas à la fois subvenir à mes besoins vitaux et payer le transport. » Larba, vingt-sept ans, originaire du Bengladesh, père de trois enfants, se déplace pour chercher du travail, fait parfois la manche dans le métro. Mamadou, Sénégalais de vingt-quatre ans, est le seul à avoir osé comparaître. Aujourd’hui en CDD à 950 euros par mois, il était sans emploi à l’époque des fraudes. Il accepte de payer « petit à petit ». Pour les six, la RATP ne réclame qu’un euro symbolique de dommages et intérêts, se contenant de la « vertu pédagogique » de ces audiences. Le tribunal ajourne la peine de Mamadou pour lui laisser le temps de régler sa dette. Mais condamne les cinq autres à un mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende, plus un euro de dommages à la RATP et 80 euros de frais de justice.

une rigueur justifiée par la SNCF

Tonalité différente pour les vingt-deux dossiers de la SNCF, dont l’avocate lance brutalement que « la SNCF est une entreprise, qui a un devoir d’équilibrer, sinon rentabiliser ses comptes, que c’est un service public pour tous, non pas pour quelques-uns. Il y a des cas de détresse, mais ce n’est pas à la SNCF de les supporter. Nous adoptons une politique de rigueur dans le suivi des dossiers, pour faire respecter la loi pour tous. » La rigueur est d’autant plus justifiée que, selon elle, « il y a à la SNCF un tas de réductions, en plus des dispositifs sociaux qui peuvent donner des billets gratuits pour les entretiens d’embauche » (1). Faisant état d’un manque à gagner de 200 millions d’euros en 2001 imputable à la fraude, et d’une baisse de 50 % des PV depuis l’application de la LSQ, la SNCF préfère le « dissuasif à la pédagogie », et réclame des dommages et intérêts à hauteur des amendes non payées, entre 700 et 1 000 eu- ros par personne. Mais les prévenus sont bien loin de cette description d’égoïstes profitant avec arrogance du service public. Maxime, trente-trois ans, présent, décrit confusément ses conditions de vie dans une maison insalubre sans électricité, à Meaux. À l’époque des fraudes, il prenait le train de banlieue pour rejoindre des foyers d’hébergement après avoir appelé le 115, « par peur de prendre des coups dans la rue ». « Je n’avais pas d’argent pour payer le billet. Je suis au chômage depuis 1997. Je touche 420 euros d’ASS par mois. »

« Sans profession, sans ressources », parfois « sans domicile », « je cherche un emploi, je n’ai pas d’argent », les dossiers se suivent et se ressemblent, ponctués par les commentaires cinglants de l’avocate. Elle leur reproche de « faire du tourisme », de voyager pour des motifs « vains », c’est-à-dire voir des amis. Elle accuse certains, qui ont des antécédents judiciaires, de prendre les TGV pour voler et racketter les voyageurs. Elle exulte sur le seul cas de fraude revendiquée, un danseur de vingt ans touchant 3 000 euros par mois, qui affirme « n’avoir jamais payé et ne pas avoir envie de le faire ». Au final, le tribunal ajourne trois peines, inflige un à deux mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende aux prévenus sans antécédents, un à trois mois ferme pour ceux qui ont un casier, et pour le danseur. Tous doivent payer les dommages et intérêts réclamés par la SNCF.

Une criminalisation de la pauvreté

Des militants de AC !, du Réseau pour l’abolition des transports payants (RATP), de SUD et de la CGT chômeurs assistaient à l’audience pour soutenir les prévenus et contester la LSQ. « C’est bel et bien la criminalisation de la pauvreté, des fraudeurs par nécessité », dénonce Didier Marchat, de SUD rail. « La SNCF se félicite de la baisse des PV, mais qu’est-ce que cela signifie ? Que les érémistes ne voyagent plus, qu’on assigne tous ces gens à résidence. »

Fanny Doumayrou

(1) Les seules réductions « sociales » de la SNCF sont la carte famille nombreuse et le billet annuel à 50 % dans certaines conditions.

http://www.humanite.presse.fr/journ...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> éco-social : Les « sans ticket » en procès
8 octobre 2004 - 09h08

Il ne manquerai plus que les pauvres puisse avoir les mêmes avantages que les riches... ça servirait à quoi alors d’être riche ?






Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
1 commentaire
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637
Petite revue des armes de la police
lundi 20 - 10h47
de : jean1
Contre la répression antisyndicale : rassemblement de soutien à Anthony
dimanche 19 - 18h38
de : CNT Relations-médias
LA DESINDUSTRIALISATION TUE
dimanche 19 - 07h52
de : jodez
Marche et Festival ADAMA RENDEZ-VOUS le samedi 18 juillet !
samedi 18 - 13h26
de : La vérité pour Adama
2 commentaires
Com. Commun Bayonne : MRAP - SOS Racisme La haine raciste ne peut être la réponse à la barbarie d’un crime abominable
vendredi 17 - 20h57
de : Ch Delarue (antiR)
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite