Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

APRES LE CCN CGT des 3 et 4 février, 11 contributions, c’est peu ?

vendredi 13 février 2015 , par ETELLIN - Contacter l'auteur - 10 coms

Mon dernier mel fait référence à un article de POLITIS le 29 janvier 2015 :
"Alors que la CGT vit une crise existentielle et change son équipe Confédérale et son Secrétaire Général, des militant-es de différentes centrales syndicales s’interrogent dans un livre sur les défis à relever. (l’analyse de Patrick BRODY et Hervé Le FIBLEC)

"LA SOLUITION C’EST L’UNITE"

Le livre : "syndicalisme : 5 défis à relever" Silepse 2014

Alors que le CCN de la CGT a voté pour une nouvelle équipe nationale et un nouveau Secrétaire, quels débats pour revoir le fonctionnement vertical de l’organisation CGT,
quelles nouvelles pratiques entre le terrain et le national ?

Dans le Canard Enchainé de cette semaine, il y a un article-portrait de Philippe MARTINEZ qui laisse perplexe.
L’ancien Secrétaire national de la Fédération CGT de la Métallurgie a un passé syndical sinueux et pas aussi pragmatique que ses premières déclarations dans les médias.

Les militant-es qui ont participé de près ou de loin à ces débats internes à la CGT doivent continuer de s’exprimer sur ce site.
Est-ce qu’ils elles ont bien regardé la composition du Bureau Confédéral.
Il me semble qu’elle pose problême.

EXPRIMEZ-VOUS !

Mots clés : Syndicats /

Messages

  • Bonjour Etellin,
    Le CCN a fait ses choix de façon "démocratique", pour de bonnes ou de mauvaises raisons, peu importe.
    Les premiers discours de Martinez semblent un peu plus réactifs que le langage tenu par Lepaon.
    Il va donc falloir attendre et voir, le célèbre "wait and see", même si on souffre tous de ce sentiment de désert social en France et dans les entreprises, où seul l’argent édicte sa Loi.
    Ce que je me dis, c’est que la situation ne doit pas être facile au sein des instances de la CGT, et que chacun est retourné à sa routine quotidienne, c’est plus rassurant face à ce que les médias appelaient "la peur du vide" de la CGT et la tenue d’un congrès extraordinaire.
    Richard pourrait peut-être en dire plus.
    Je suis intéressé par l’article du canard si quelqu’un l’a à portée de main.
    On y a cru, on a essayé de contribuer pour un vrai changement au sein de la CGT, il faudra donc attendre le congrès de 2016 et laisser sa chance au nouveau bureau confédéral qui assure la "régence"...
    Beaucoup de camarades n’y croient plus vraiment.
    De toutes les façons, dans cette période trouble, personne ne gagne vraiment (je parle du monde syndical), le but est surtout de ne pas perdre, et les travailleurs qui sont les premiers concernés semblent être aux abonnés absents et dans la résignation.
    Nous avons apporté une belle contribution pour les 32 heures sur BC, mais désormais il appartient aux instances syndicales de prendre le taureau par les cornes et de mettre la machine en marche.
    Je reste toujours perplexe par le peu de reprise sur les sites CGT vis à vis des 32 heures.
    Pour en revenir au bureau confédéral, il semble que la trésorière soit une personne proche de Doneddu. Le changement dans la continuité...
    Je ne sais pas Etellin si tu auras plus de 11 contributions, en tout cas, tu as la mienne.
    Amitiés à tous et à toutes
    Cyril LAZARO

    • ETELLIN , on peut effectivement trouver que 11 contributions , c est peu mais heureusement le débat de ne se situe pas seulement sur BELLACIAO même si on peut remercier le site pour avoir accueilli avec bienveillance et amitié les contributions " contestataires " .

      J’ ai assisté à plusieurs réunions locales et la vérité qui ressort des débats , est que les militants sont heureux du départ de LE PAON et de sa clique et ont un à priori favorable pour MARTINEZ et le nouveau BC , ils souhaitent surtout engager des actions et se battre contre la loi MACRON et la politique d’austérité , à tort ou à raison ils pensent que la CGT est mieux armée maintenant pour jouer un rôle moteur dans ces luttes , il me semble donc difficile de rester sur la même ligne critique et de camper sur l’organisation d un congrès extraordiaire sauf à se couper de la base et de mener un combat qui semblera pour ceux qui nous appuyaient à un combat d arrière garde .

      Cela ne veut evidemment que l’on doivent renoNCrà poursuivre nos débats dans la CGT pour qu’ elle retrouve dans les actes une ligne de classe .
      Comme je l’ ai déja écrit MARTINEZ est intelligent et malin et il sait que si il veut être réelu l an prochain , il doit changer radicalement avec la pratique syndicale de LE PAON , notamment privilégier les négociations à la lutte en s ’appuyant sur le syndicalisme rassemblé avec la CFDT , c est en tout cas le sens de ses premières déclarations .

      Je pense donc qu il ne faut rien attendre d’en haut , mais que la direction confédérale n’ a pas le choix , par tactique ou par conviction elle va, si la base joue son rôle , être contrainte de faire son boulot d ’impulseur et de coordinateur des luttes .

      L’ heure n est donc plus aux regrets , de ne pas avoir été assez forts pour renverser la table , il faut bien apprécier ce que nous avons obtenu avec l aide de la base et poursuivre avec elle la remise en ordre de marche ou plutôt de combat de la CGT .

      La confédé propose unejournée de luttes interprofessionnelle fin mars ou début avril , il faut donc ce saisir de cemot d ordre pour remobiliser les travailleurs , il faut provoquer des AG avec nos syndiqués mais aussi avec tous les travailleurs et discuter avec eux des modes d’action et de sa durée , ne pas hésiter à proposer la grève nationale interprofessionnelle pourquoi pas reconductible ?

      A mon avis non seulement c est indispensable pour opposer une véritable résistance face à l’austérité mais c est également la meilleure façon de poursuivre le débat dans la CGT et de préparer le prochain congrès , on est donc loin d un "wait and see" ou d une stratégie de repli de la contestation interne de la CGT il s agit tout simplement de s adapter à une situation indédite dans la CGT et de tenir les deux bouts du cordage ; ne pas abandonner le terrain des luttes à cause de problèmes internes qui ne seraient pas entièrement règlés tout en maintenant la pression sur une direction prête à retomber dans l’ornière de la collaboration de classe .

    • j ai oublié de dire deux mots sur la composition du BC comme le demande ETELLIN :

      première remarque : ce n est pas le BC choisi par MARTINEZ car celui-ci a été retoqué car composé quasiment uniquement de pro-LE PAON

      deuxième remarque , s il est exact que la nouvelle trésorière ( administratrice, ça fait plus sérieux !!!) est une proche de DONNEDU soutien de LE PAON , il faut noter qu’elle ne disposera pas d ’autant de libertés que l’ancien administrateur pour ordonnancer des dépenses qui seront placées sous le contrôle du BC et que d ’autres part la commission de contrôle financier à des prérogatives renforcées et que d ’autres dispositions sont dans l attente .

      Troisème remarque , la composition de ce BC ,n est plus monocolore puisque y figure des membres qui s’opposaient déja à la ligne réformiste déja fortement engagée par B THIBAULT ( responsables des fédés des organismes sociaux , de la santé , des services publics ...)a eux de continuer à s ’appuyer sur la base pour la CGT retrouve le chemin des luttes coordonnées par une confédé à l’ offensive .

      MAIS CONTINUONS A NE COMPTER QUE SUR NOUS MEMES LES SYNDIQUES

    • Merci pour ton message !
      J’ai relancé le débat car certaines personnes, militant-es, fédérations avaient écrit avant le CCN et pas après.
      Mais c’es tbien, le débat reprend

      Voir l’article du Canard Echiné de cette semaine sur Philippe RODRIGUEZ.

      Amitiés de la Savoie. Les LUTTES doivent reprendre d’abord vis-à-vis de la LOI MACRON

  • ETTELIN, je ne reprendrai pas les propos de Richard je suis totalement d’accord avec lui.

    S’il est parfois nécessaire de changer les personnes (ce qui a été fait) il ne faut pas croire que ce qui vient de se passer est anodin, et que Martinez et son équipe pourront continuer sur une ligne réformiste comme leurs prédécesseurs.( même s’ils en ont l’intention). La crédulité a ses limites.

    La notion de CLASSE et de MASSE dont la conséquence est la convergence des luttes doivent être notre priorité. C’est à nous, militants de terrain, d’organiser la réponse à la cure d’austérité orchestrée par le gouvernement (via Macron) pour la plus grande satisfaction du MEDEF.

    C’est pour ces raisons que je ne suis pas d’accord avec le communiqué de l’UCR (Union Confédérale des Retraités) en date du 12 Février 2015 qui, s’appuyant sur des rencontres avec des organisations de retraités, décide d’organiser une initiative AVANT la journée interpro et INTERGENERATIONNELLE fin mars/début avril à l’appel de la Confédération.

    Extrait : "prenant en compte cette décision, et au regard du calendrier, nous avons proposé que les initiatives retraités se déroulent le 17 ou le 19 mars, bien avant l’initiative confédérale afin de ne pas freiner la mobilisation nécessaire."

    Au cas où l’UCR ne ferait pas partie de TOUTES les composantes de la CGT, se considère "à part", je l’informe que d’ors et déjà des plans de travail sont en cours dans les structures de la CGT avec toutes les catégories de salariés, Y COMPRIS LES RETRAITES, pour réussir l’action confédérale interpro et INTERGENERATIONNELLE de fin mars/début avril !!!

    A bon entendeur......TOUS ENSEMBLE !!!

    Le Réboursier

    • cher camarade LR en ce qui concerne l UCR , elle est hélas coutumière de ce genre de postionnement "à part" , ainsi le dernier numéro de sa revue " VIE NOUVELLE " ne dit pas un mot sur la crise interne qui a secoué la CGT !!! mais par contre un article tresse une couronne de louanges sur un commission féminine de la CES ... CES qui au nom de l égalité des droits hommes/femmes a cautionner les lois imposant le travail de nuit aux femmes ...

      L’UCR ferait mieux de travailler sur le prochain congrès de la CGT et exiger que les représentants des retraités aient un représentativité égale à celle des actifs c est à dire un délégué= un vote et pas un demi vote comme lors du dernier congrès .

  • Petite "coquille" :

    C’est bien Philippe MARTINEZ le SG de la CGT et non pas Philippe RODRIGUEZ !

    La Savoie occupée par les "skieurs" ce weekend !
    L’OR BLANC, comme les médias disent et dont la CGT TRANSPORTS RHÖNE ALPES s’occupe des saisonniers (présence avec tracts aux différents péages CE SAMEDI.
    C’est impressionnant mais pour l’instant il ne neige pas.

    Prenez vos équipements "spéciaux" sinon il y a beaucoup de "blanc" dans les stations de Savoie quoi vous accueille..........avec le sourire, espérons !

    • "ça skie en Savoie" et "ça patine à l’UCR".

      " ...il y a beaucoup de "blanc"....."

      Etellin, tu peux préciser ? C’est de l’Apremont ou de la Roussette ?

      A ta santé !

      LR

    • ça patine à l’UCR, ce n’est pas de moi, je ne me le permettrait pas !

      Notre Savoie touristique est désindustrialisée, à part RIO TINTO à St Jean de Maurienne, racheté récemment par TRIMET (Allemagne),fabrique de produits aluminium, 400 salariés, subit presque toutes les semaines des fermetures d’entreprises ou des délocalisations : SPIREL à St Rémy de Maurienne, 200 salarié-es, délocalisée en Haute Savoie et en Roumanie, presque essentiellement des femmes (fabrique de rotors de volets électriques), CAMIVA, fabrique de camions de pompiers, 180 salariés, "délocalisé" en Italie, MECELEC (confection de carrosseries de cars) en procédure judiciaire avec recherche d’un repreneur,
      MORY GLOBAL TransportsFret (2ème dépôt de bilan : 2800 licenciés, reste 2200
      don,t un site de 30 à Chambéry (Savoie), celui d’ANNECY (Hte Savoie a fermé en 2013 (26 chauffeurs et salariés)
      Ce sont les principales victimes de la mondialisation.
      Reste le tourisme d’hiver (or blanc) et d’été, les transports (SNCF fusionnée avec Lyon (avec des baisses d’effectifs), les Routiers soumis aux concurrents des Pays de l’Est ......

      Une Savoie sinistrée avec un taux de chômage voisin des 9%.

      Pour répondre à la "question viticole", la roussette (blanc) est bien classée mais a un concurrent sérieux le Chignin-Bergeron (mais plus cher !) et la Mondeuse (rouge)
      Voilà, si vous souhaitez d’autres infos dans ce domaine, dites-le moi !

      Je vous conseillerai. Amitiés de la Savoie !

  • L’article du Canard Enchainé le 11 février 2015 s’appelle :

    "Philippe MARTINEZ : l"économie de MARCHAIS"

    Derrière sa grosse moustache, le nouveau patron de la CGT.

    Un passage qui surprend : SAPIN lui a rendu hommage à "son rôle très responsable" lors de la fermeture de l’usine CITROËN d’AULNAY-sous-BOIS.
    Son activité syndicale à la Fédération de la Métallurgie semble controversée.

    Il a quitté le Parti Communiste en 2002 en opposition à Robert HUE qu’il jugeait trop moderne, trop peu ouvriériste.

    Les militant-es ancien-nes pourront mieux témoigner !

Derniers articles sur Bellaciao :