Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Bellaciao : Communiqué de soutien à Joachim Gatti et à tous les mutilés par flashball

lundi 13 juillet 2009 - Contacter l'auteur - 17 coms

Le Collectif Bellaciao est révolté par les violences policières qui ont eu lieu lors de l’évacuation de "La Clinique" à Montreuil et apporte son soutien à tous les participants victimes de la violence des forces de l’ordre ce jour là.

Notamment, le Collectif tient à témoigner de son entier soutien à Joachim Gatti, qui a perdu un oeil à cause d’un tir de "flashball" au cours de cette évacuation, ainsi qu’à sa famille.

Et malheureusement, Joachim Gatti n’est pas un cas isolé.

Ils sont déjà trop nombreux celles et ceux qui sont aujourd’hui blessés grièvement voire, mutilés à vie, du fait de tirs de flashball, dont on est désormais légitimement en droit de se demander s’ils sont incontrôlés ou délibérés, répondant à une consigne particulière.

Depuis le lycéen Pierre Douillard blessé très grièvement à l’oeil fin 2007 par un tir de ce même "flashball", il y eut ensuite, et entre autre, Joan, 25 ans, à Toulouse, Bruno et Alexandre, 21 et 31 ans, à Villiers-le-Bel, aujourd’hui Joachim Gatti, 34 ans.

Soit plusieurs personnes en un an et demi.

Nous apportons donc aussi notre solidarité pleine et entière à toutes ces victimes de pratiques barbares, totalement disproportionnées, inutiles face à des manifestants la plupart du temps pacifiques, non armés, qui ne font qu’utiliser une des libertés les plus fondamentales de l’Homme, quelle que soit son origine, sa couleur, sa religion, à savoir, la liberté d’expression.

Quel principe justifie que pour la défense d’un bien matériel, laissé à l’abandon par ses "propriétaires", on mutile un être humain ?

Nous souhaitons également témoigner de notre soutien aux membres de "La Clinique" qui avaient fait de ce lieu laissé à la voracité de promoteurs immobiliers sans scrupule, un lieu de vie, de culture et de convivialité qui ne troublait nullement l’ordre public, mais n’avait comme seul tort que de porter atteinte à la propriété privée de sociétés qui spéculent sans complexe sur l’immobilier, alors que tant de gens aujourd’hui vivent dans la rue, sous des tentes, dans des hôtels sordides qui leur coûtent parfois 3 fois le prix d’un simple appartement, ou dans leurs voitures, et qu’il devient également de plus en plus difficile aux associations culturelles de trouver des locaux où se réunir.


- Nous demandons donc à nouveau l’interdiction pure et simple des flashballs, mais également, des "Taser" -


Une manifestation de soutien et de protestation est organisée ce soir
Lundi 13 juillet à partir de 19 heures à Montreuil.

A cette occasion, un dernier mot - nous ne ferons pas d’angélisme - c’est la veille du 14 juillet, il fait beau...

Les conditions sont propices à des débordements et à des provocations, y compris organisées, nous le savons.

Aussi, nous nous permettons d’appeler, pour cette manifestation, toutes et tous les participant-e-s à faire en sorte qu’elle se déroule dans le calme et sans heurts, à ne pas céder aux éventuelles provocations, surtout, à ne pas offrir de prétexte au pouvoir gouvernemental en place qui lui permettrait de justifier ainsi a posteriori face à l’opinion publique, la violence faite à Joachim Gatti, en l’assimilant à une répression légitime de "casseurs".


Ce qui fera trembler la droite réactionnaire qui tient actuellement les commandes du pays, ce qui la fera paniquer, ce qui nous servira toutes et tous, ce n’est pas que nos forces se dispersent dans des escarmouches qui, quoi que violentes, n’apporteront rien d’autre que nous diviser, et surtout, nous dresserons contre toutes ces parties de la population qui hésitent encore à rejoindre le combat, ET DONT NOUS AVONS BESOIN POUR RENVERSER le système.

Ce qui les fera trembler, et seulement cela, c’est notre UNITE, tous mouvements confondus, notre SOLIDARITE, quoi que nous pensions au fond des options des uns et des autres, notre FRATERNITE de classe, notre fraternité d’exploités, d’exclus,et de "rêveurs de mieux", et surtout, notre DETERMINATION à rassembler, à faire grandir le mouvement global, partout où il faut lutter, à réunir toutes celles et tous ceux qui souffrent aujourd’hui de la politique de cette droite bourgeoise, capitaliste et réactionnaire, et ça sur la base, non pas de réactions ponctuelles, mais sur la base d’une conviction chevillée aux coeurs et aux corps :

Ce système-là ne peut plus durer !

De ce système qui avilit nos proches, nous musèle, mutile nos amis et nos frères militants, nous pousse à la rue, de ce système qui expulse des enfants, qui salit tout ce qu’il touche, et qui institutionnalise la misère pendant que d’autres se gavent par tous les bouts, de ce système qui veut nous diriger par la peur, nous n’en voulons plus !



Si nous transformons nos manifestations légitimes en champs de bataille inorganisés et portés seulement par une infime minorité de la population, nous perdrons sur deux tableaux.


On sera réprimés physiquement pour des prunes, car, de toute façon, à ce jour, les flics sont plus nombreux et mieux armés que nous, et on aura perdu sur le mouvement aussi, car les gens révoltés auront peur de se joindre à nous et hésiteront à aller manifester.

Ce serait donc justement offrir au pouvoir en place ce qu’il recherche !

Or, les mois à venir vont exiger, à maints égards, sur divers sujets ( travail, libertés, logements, culture, santé, destruction de tous les ghettos, sociaux, politiques, culturels...) des mobilisations et des manifestations de plus en plus longues, constantes et tenaces, où nous devrons être de plus en plus nombreux.

Ne gâchons pas nos "cartouches".

JEUNES, VIEUX, MILITANTS OU PAS, FEMMES, HOMMES, COCOS, SOCIALOS, ANARCOS, TRAVELOS, GAYS, VERTS, ROUGES, ROSES, ETUDIANTS, CHOMISTES, REVEURS, RAPPEURS, ROCKEURS, D’ICI OU D’AILLEURS...


AVANTI POPOLO !

POUR JOACHIM GATTI, ET POUR TOUS LES AUTRES MUTILES.

Mots clés : Archives articles de Bellaciao France - 2002-2021 / Dazibao / Gouvernements / Manifs-actions / Mouvement / Police - Répression /

Messages

  • Oui : Pour l’interdiction des Flashballs et des tasers ! Quand les flics sortent d’un camion et tirent sans sommation sur des gens désarmés, et sans même avoir tenté de les disperser avec des gaz lacrymo pour commencer, ça veut dire que le temps de la responsabilité policière n’est plus à la bavure mais à l’ordre de blesser au risque de tuer.

    Mais de plus, on peut toujours nous faire des démonstrations de sécurité routière avec les handicapés qui en résultent, là on est clairement face à une police qui produit d’autres handicapés. Il y a qu’à voir dans le cas de Joachim G. le résultat dommageable à la façon de gagner sa vie, d’un oeil droit énucléé, dans le cadre de son métier de cameraman.

    L’Etat devrait payer des pensions à tous ceux qu’il a faits amocher avec des armes qu’il n’aurait pas du mettre entre les mains de la police ni à la disposition des ordres des préfets. Il faut le réclamer, c’est peut-être une façon d’amener les bureaucrates au pouvoir pour devenir plus intelligents et moins meurtriers par défaut : responsables non coupables — d’imaginer des lois et des moyens qui causent la mortification de la société. Mais l’Etat lui-même est évidement coupable à moins de s’avouer irresponsable.

    • De toute façon, la garde civile, les CRS, la police, l’armé la bourgeoisie c’est la même chose regarder en honduras et n’allez surtout pas croire qu’en France, en Europe cela n’est pas pareil car le fascisme s’installe doucement sans que nous nous apercevions en masse et quand il sera trop tard, les gents peut-être se révolterons.
      Encore une fois les collabos serons nombreux et je les ai déjas repéré depuis fort longtemps.
      Cordialement et solidairement Alain 04

  • La Fédération Montreuil exprime sa plus vive indignation après l’agression policière dont a été victime Joachim Gatti.

    Atteint d’une "flash ball" en plein visage, il a perdu l’usage d’un œil et sera marqué à vie.

    Cette violence volontaire insupportable, inadmissible n’est pas isolée. Elle fait partie d’une politique de répression globale qui a pour objectif de mater toute véritable remise en cause de la politique du gouvernement.

    Ce tout répressif vise les syndicalistes, comme les sans papiers, les hommes de culture comme les jeunes des cités, toutes celles et ceux qui osent dire "Non", qui osent dire "ça suffit".

    Exigeons l’interdiction de ces armes (flash ball, taser).

    Exigeons des sanctions contre le policier et son encadrement.

    Exigeons un démenti public de la préfecture pour ses mensonges précédents.

    Il est nécessaire et urgent que les femmes, les hommes attachés aux libertés, à la démocratie fassent entendre leurs voix pour mettre un terme à ces dérives autoritaristes, pour ne pas dire plus. La Fédération les appelle à participer à la manifestation organisée ce soir à Montreuil, à 19 h à la Croix de Chavaux.

    Montreuil le 13 juillet 2009

    “Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple le plus sacré et le plus indispensable des devoirs » Maximilien Robespierre

  • "Pour un oeil, les deux yeux. Pour une dent, toute la gueule".

    Camarades, arrachons à la bourgeoisie "ses deux yeux" et "toute la gueule", c’est à dire, construisons ensemble, sans relâche, le mouvement populaire et prolétarien qui renversera ce gouvernement de droite , le système UMPPS et la démocratie bourgeoise qui va avec.

    Manifestons en nombre, serrons nous les coudes, hurlons nos idées et nos désirs, NOS MOTS SERONT LEURS MAUX.

    Ils ne nous feront pas taire.

    MARRE DE SE FAIRE GAZER, CANARDER, MUTILER, PROVOQUER, DANS TOUTES NOS MANIFS QU’ELLES SOIENT DE SALARIES, DE PRÉCAIRES, D’INTERMITTENTS, de PRO PALESTINIENS, OU D’ÉTUDIANTS.

    LL

  • et la violance des membres de l’etat continue en légalisant dans la pure normalité comme l’indique l’article ci-joint : http://www.nicematin.com/ra/video/200779/par/20090712/nice-les-policiers-municipaux-equipes-de-pistolets-taser
    cela leur parait normal de donner des tasers aux policiers comme si on leur donnait des bonbons..... ça suffit de toute cette violance, à l’aide...

    • à l’aide...

      Il n’y a que nous mêmes qui puissions nous venir en aide.

      Personne d’autre ne le fera à notre place.

      Chacun doit sortir de chez soi et oser dire "NON" - ça fera déjà un début.

    • Ne pas se bercer d’illusion sur la police. L’Etat bourgeois, qui disserte à tout bout de champ sur la démocratie, se dévoile vraiment lorsque sont en jeu les intérêts du capital. Il a à son service un puissant appareil de répression dont il use et abuse contre celles et ceux qui contestent les injustices sociales et les atteintes aux droits démocratiques. Les policiers se servent aujourd’hui d’armes très sophistiquées qui mutilent gravement les manifestants. Il faut interdire toute utilisation de ces armes qui risquent, un jour ou l’autre, de tuer. Faute de quoi, celles et ceux qui ne font que réclamer leurs droits légitimes seront dans l’obligation de répondre aux tirs meurtriers des policiers. On ne va pas se laisser massacrer impunément. Comme il l’est dit plus haut : "Pour une dent les deux yeux, pour une dent toute la bouche." C’est ce que préconisaient déjà les mineurs lors des grandes grèves d’octobre 1948, durant lesquelles le gouvernement socialiste-mrp de l’époque dut décréter l’état de siège et la mobilisation de certaines classes ... Pour faire cesser le mouvement, on rapatria Léon Jouhaux de Prague (il participait aux travaux de la direction de la Fédération Syndicale Mondiale). Monsieur Jouhaux est à l’origine d’une scission au sein de la CGT et de la création du syndicat "Force Ouvrière." Il plaçait ainsi une partie de la classe ouvrière française dans le sillage de l’impérialisme américain. Les prises de position de la social-démocratie ont, de tout temps, étaient conformes aux intérêts des grands maîtres de l’industrie et de la finance. Voilà pourquoi fut remisé au musée des accessoires le programme du Conseil National de la Résistance.

    • Il faut créer une grande association des "VICTIMES DES VIOLENCES POLICIERS" !

  • On se souvient de Richard Deshaye. C’était dans les années 68-75, le visage arraché par une grenade offensive, à tir tendu, comme on dit.

    • Ce qui est tout de même incroyable est queele seul parti intéressé par la vie locale qui ne se soit pas déclaré publiquement contre ce qui s’est passé soit le parti communiste. Vengeance et règlements de compte contre une population qui n’a pas voté pour lui ? Mais là encore, le voilà qui se profile l’environnement du monstre odieux...

      Un parti bloqué par le passé ? Loin d’auto-critiquer l’échec il se suicide ? C’est dommage qu’il en manque un à l’appel non pas de la ville qui lui a succédé mais des victimes de la répression.

  • Communique de la federation anarchiste contre les violences policeires a montreuil et ailleurs

    Mardi matin, la police expulsait violemment les habitants de La Clinique lieu autogéré et alternatif de Montreuil existant depuis plusieurs mois. En plus d’être le logement de plusieurs personnes ce lieu accueillait des concerts, des tables de presse, des permanences juridiques pour mal logés... Lundi soir les squatteurs organisaient un rassemblement pour protester contre cette expulsion. Alors qu’ils manifestaient, la police montreuilloise, dont la brutalité n’est plus à prouver, chargeait et dispersait violemment la manifestation à coup de tirs de flash ball. Un camarade atteint par un tir de flash ball à la tête a été très sérieusement blessé. Trois personnes ont été placées en garde à vue.

    La Fédération Anarchiste s’insurge contre ces pratiques policières de plus en plus fréquentes et banales, toujours dirigées contre les classes populaires. La Fédération Anarchiste exige la libération des gardés à vue et leurs apporte son soutien ainsi qu’au camarade blessé.

    La Fédération Anarchiste s’oppose et s’opposera toujours aux méthodes de la police, qu’elles quelles soient.

    Police partout justice nulle part. Policiers hors de nos quartiers !

    Une assemblée générale de soutien aura lieu dimanche 12 juillet à 15H, à la station de métro Croix de Chavaux, à Montreuil. > Une manifestation de soutien aura lieu lundi 13 juillet à 19h, au même endroit.

    Fédération Anarchiste

    http://www.federation-anarchiste.org/

  • Non aux violences policières...Communiqué du NPA Montreuil

    Non aux violences policières...

    Communiqué du NPA Montreuil :

    Mercredi 8 juillet, à 6 heures du matin, l’ancienne clinique située au 42 boulevard de Chanzy à Montreuil, occupée depuis janvier par un collectif militant pour le droit au logement, a été évacuée à l’aide d’un déploiement de forces démesurées. Ce ne sont pas moins de 200 CRS ainsi qu’une brigade du RAID (police d’élite utilisée généralement pour les actions anti-terroristes) qui ont été dépêchés pour l’occasion, quadrillant le quartier jusque tard dans la nuit. A 19 heures le même jour était fixé un rendez vous pour un pique-nique festif en soutien aux expulsés de la clinique et afin d’informer la population locale. La police encore présente en nombre sur les lieux, harcelant les manifestants, a chargé le regroupement sans raison apparente.

    Résultat de l’opération :

    une personne gravement blessée par un tir de flash-ball à la tête est aujourd’hui à l’hôpital et risque de perdre un œil

    trois personnes sont encore, à ce jour, en garde à vue.

    Le NPA Montreuil tient à dénoncer la démesure des moyens policiers utilisés pour l’évacuation du squat, ainsi que la répression violente du mouvement de protestation organisé dans la soirée.

    Nous rappelons que le NPA est solidaire des réquisitions de logements ou locaux vides à caractère privé et dénonce activement la spéculation immobilière et ceux qui l’alimentent. Dans ce cadre le NPA demande un plan de construction de 1,5 millions de logements sociaux de qualité supplémentaires.

    Le NPA tient également à dénoncer l’utilisation actuelle du flash ball par les forces de police, avec des tirs de plus en plus fréquents au niveau de la tête. Une utilisation pourtant interdite. Les nombreuses bavures liées à l’usage de telles armes appelle leur interdiction.

    Nous tenons également à exprimer notre solidarité au camarade hospitalisé après l’intervention de la police et de la Bac locale.

    Le NPA de Montreuil exigent qu’une enquête soit ouverte sur la bavure dont il est victime et que les coupables de ces violences inacceptables soient sanctionnés.

    Les comités NPA de Montreuil

  • DECLARATION DE LA FEDERATION DU PCF DE SEINE-SAINT-DENIS ET DE LA SECTION PCF DE MONTREUIL

    La fédération de Seine-Saint-Denis du Parti Communiste Français et les communistes de Montreuil regrettent et condamnent toutes les violences perpétrées dans la ville depuis l’évacuation d’un squat par la police, le 8 juillet dernier. Nous nous insurgeons contre les quelques provocations qui ont émaillé le rassemblement du lundi 13 juillet, destiné à protester contre les conditions dans lesquelles les forces de l’ordre avaient procédé à l’expulsion des squatteurs. Les brutalités policières qui s’en sont suivies sont quant à elles totalement disproportionnées.

    Rappelons que cette expulsion – dont chacun peut ou non apprécier la légitimité - avait donné lieu à l’utilisation de méthodes particulièrement « musclées », puisqu’un caméraman de 34 ans, Joachim Gatti, a alors été victime d’un tir de flashball à la tête, entraînant la perte d’un œil. Les tentatives d’étouffement de ce grave incident et des responsabilités policières ont alimenté la colère de certains individus ou militants des libertés publiques, et auront sans nul doute « motivé » inutilement des provocations au cours de la manifestation.

    A la vue des images et des nombreux témoignages, les conditions dans lesquelles les forces de l’ordre se sont impliquées dans la dispersion de la manifestation de ce lundi sont choquantes. Tout montre qu’elles ont agi – face à des provocations très minoritaires et sans conséquences pour l’ordre public – sans le discernement nécessaire : des manifestants pacifiques ont été lourdement matraqués et molestés, les gaz lacrymogènes largement employés alors que des familles circulaient paisiblement dans le quartier. A l’évidence, l’usage de la force était non seulement inutile, mais dangereux.

    A ce titre, la fédération 93 du PCF et les communistes de Montreuil demandent au Préfet de Seine-Saint-Denis et au Ministère de l’Intérieur d’ouvrir une enquête pour faire la lumière sur les responsabilités de toutes les parties dans ces évènements. Ils en appellent par ailleurs au calme, dans l’intérêt des Montreuillois.

    Le 14 juillet 2009

  • Communiqué de presse de SOLIDAIRES Montreuil sur les violences policières ce 13 juillet à Montreuil

    Communiqué de presse

    Ce soir, lundi 13 juillet 2009, était organisée à Montreuil une manifestation pacifique en réaction aux violences policières dont a été victime Joachim GATTI le 8 juillet 2009. Joachim a perdu un œil par un tir de flashball de la police. Il participait à une manifestation pacifique Croix de Chavaux, suite à l’expulsion de « la Clinique » le matin même par la police.

    Suite à ces violences, une manifestation rassemblant 500 personnes de tous âges a été organisée à 19 heures ce soir. Un dispositif policier impressionnant a été mis en place. Lorsque la manifestation se dirigeait vers le marché, la police a pris en étau les manifestants.

    Nous, membres de Solidaires, avons été témoins d’une charge violente (chaises volant, matraquages violents, tirs tendus de gaz lacrymogènes…). Nous avons été témoins d’arrestations violentes. Nous avons été témoins de l’arrogance de certains policiers et d’une charge inacceptable d’une simple manifestation.

    Mais nous avons aussi été témoins de saines réactions d’habitants de Montreuil, demandant aux policiers et gendarmes mobiles des comptes sur leurs actions.

    Nous dénonçons les violences policières qui ont émaillé la vie de notre ville ces deux semaines. Nous demandons la libération immédiate des manifestants arrêtés. Nous demandons au Préfet de Seine Saint Denis de rappeler sa police à l’ordre et à la mesure. Nous demandons l’interdiction des flashball et taser.

    Montreuil, le 13 juillet 2009

    Solidaires Montreuil
    24, rue de Paris 93100 Montreuil
    solidairesmontreuil@wanadoo.fr

  • http://www.youtube.com/watch?v=yaSqwWn0J7k

    Voici une video ou on peut voir la police républicaine, professionel et déantolique en action.

    Pour info le gars qu’on voit se faire bastonner à la 29sec etait souvent à coté de moi durant la manif et je peux vous assurer qu’il etait completement inoffensif.

Derniers articles sur Bellaciao :