Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Cassez le thermomètre, vous supprimez la fièvre !

mercredi 21 janvier 2015 , par FO - Contacter l'auteur - 9 coms
Mots clés : Ecole-Université / Syndicats /

Messages

  • Le problème actuel de l’école publique, c’est la connivence des syndicats de la FSU avec le parti "socialiste".

    • Apres des siecles de notations sanctions,les sciences cognitives et pédagogiques ont avancé et il devient possible de passer à autre chôse.
      Albert Jacquard était un adepte du "pas de note"

    • Il devient surtout NECESSAIRE de camoufler l’effroyable baisse de niveau scolaire !

      NB Il n’existe pas de "science" pédagogique.

      NB2 Jacquard a peut-être tort, parfois, non ? I est préférable de raisonner d’abord par soi-même...Tu connais "ni dieu, ni césar, ni tribun", non ?

    • Le problème actuel de l’école publique, c’est la connivence des syndicats de la FSU avec le parti "socialiste".

      Vraiment, c’était un message d’humour... Quelle hauteur d’analyse !

      Pou continuer de rigoler : la connivence du FN avec FO, ce serait pas non plus la solution des problèmes de l’école ?

      Je pense que ce message devrait être modéré et n’a rien à faire sur un site de contestation...

    • Il y a un problème très grave de baisse de niveau. nié depuis trop longtemps.

      A l’université la plupart des étudiants sont désormais incapable de prendre en note les cours qu’ils suivent.

      Les enseignants vont avoir l’injonction de masquer cela par les MOOCS (cours à distance)et les QCM. 

      C’est la mort de la pensée critique.

      C’est la raison pour laquelle le ministère veut supprimer les notes. C’est la prmeière étape de la mort de l’école.

      AU NIVEAU SYNDICAL.

      Le SNES a "couvert" le décret Hamon de aout 2014 : une honte pour un "syndicat".

      Dans l’EN, il n’y pas de connivence de FO avec le FN.

      Il y a connivence FO-FN dans la police et la pénitentiaire.

      Dans l’éducation, les militants de FO dans le premier comme dans le second degré sont liés au POI.

      Il est toujours préférable d s’informer avant de s’exprimer.

    • FSU et PS sont cul et chemise. C ’en est une honte...Le décret hamon a dénaturé ce qui retsait du métier de profeseur avec la bénédiction des "syndicats" de la FSU.

      Il faut être bien ignorant de problématiques de l’Education nationale, et bien méprisant poour les gamin, pour s’amuser de cela.

    • je cite Jacquard non comme argument d’autorité,mais pour qu’on lise ce qu’il dit à ce sujet.
      Oui il existent des sciences cognitives qui s’appliquent à l’enseignement du savoir,la pédagogie,oui enseigner au 21 eme siecle ne se fait pas comme en 1800,oui évoluer est nécéssaire.
      la baisse de niveau ça se discute car tout le monde n’a pas la même "mesure" et les notes sont aussi un moyen de masquer .
      c ’est pas en maintenant un systéme vieux de plusieurs siecles et qui se mit en place plus par empirisme et idéologie tournée vers la sanction que par reflexion et etudes qu’on elévera le niveau.

      sans expérimentation nouvelles ,les méthodes d’evaluation,de pédagogie, restent figées et deviennent inefficaces.

    • "sans expérimentation nouvelles ,les méthodes d’evaluation,de pédagogie"

      Sois tranquille, bonhomme, les expérimentations ne s’arrêtent jamais.
      Elles vont toujours dans le même sens, celui de la crétinisation des élèves des classes populaires, de la soumission des personnels aux dogmes débilitants, mais ça, ça te dépasse visiblement.

    • ""Sois tranquille, bonhomme, les expérimentations ne s’arrêtent jamais.
      Elles vont toujours dans le même sens, celui de la crétinisation des élèves des classes populaires, de la soumission des personnels aux dogmes débilitants, mais ça, ça te dépasse visiblement.""

      tu ne connais vraiment rien aux études d’apprentissage,d’évaluation et des progres dans ces sciences .
      et tu mélanges expres des domaines différents,par exemple en quoi une évaluation avec note ou pas débouche sur une soumission des personnels ?
      dire n’importe quoi n’a jamais été ma tasse de thé,même pour discréditer une autre idée .

Derniers articles sur Bellaciao :