Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Charlie Bauer solide et solidaire

samedi 27 août 2011, par Fabrice Selingant (Le Rouge-gorge)

Charlie Bauer dessiné par Large http://large.canalblog.com/

Je viens d’apprendre, tristement, la nouvelle par ce portrait sur le site du dessinateur Large.

Ayant choisi comme toi Montargis comme ville d’adoption,

je t’ai rencontré en juin Charlie Bauer,

j’ai apprécié ton esprit solide et solidaire,

ton soucis de respect des militants, de la base,

des indiens qui n’ont nul besoin de grands chefs à plumes,

de ceux qui se battent au quotidien, de ceux qui ne désarment pas,

de ceux qui travaillent dans l’action réelle,

de ceux qui sont aux portes-à-portes de l’espoir,

de ceux qui sont dans l’intervention des masses et dans le travail de prise de conscience des classes sociales et de la société encastée qui est malheureusement nôtre,

de ceux qui refusent l’acceptation, la résignation, le fatalisme, l’abstention,

de ceux qui ne se contentent pas d’indignation,

de ceux qui veulent mettre en oeuvre, construire,

de ceux qui sont prêts à aller rechercher les travailleurs qui se fourvoient dans les réflexes nauséabonds du refus de l’autre afin de leur réapprendre leur classe, leur exploitation et le besoin réel d’une lutte collective,

de ceux qui veulent transformer l’appareil pour reformer l’outil révolutionnaire

et qui signent de leurs simples outils tous leurs textes communs.

Je t’ai apprécié Charlie,

et lorsque nous nous sommes quittés

avec le fraternel tutoiement qui s’était imposé

je ne savais pas que sa poignée de mains

si chaleureuse serait première et dernière.

J’entends encore ta voix

me dire la fierté

de porter le nom de communiste,

et la qualité de ce mot

qui fait et fera encore lever

l’humanité pour se battre

et servir l’intérêt commun

et voir se créer cette société nouvelle

qui nous sortira de la barbarie.

Cher camarade, je suis très fier

d’avoir pu te rencontrer

dans cette rue Dorée qui porte si bien

le sens de ce que nous combattons ensemble.

Je garde au coeur ses quatre mains

qui s’enserrent pour dire

combien est vif notre combat commun

et l’utopie qu’il porte

tel le besoin d’oxygène.

Salutations fraternelles

à toi par delà le temps,

à tes proches, à ta famille,

à tes amis, tes camarades.

Fabrice Selingant (Le Rouge-gorge)

Messages

  • A Fabrice Selingant
    merci de vos belles paroles sur Charlie, mon mari
    Nous nous rencontrons parfois dans les rues de Montargis,
    (j’étais aussi le professeur de lettres de vos deux filles)
    et je trouve dans vos lignes qu’un ami m’a envoyées
    une telle fraternité, une telle réalité dans le portrait que vous faites de lui,
    que je veux que vous sachiez que je le retrouve absolument.
    Merci. Renée Bauer
    Il est parti, mais il est toujours là
    Merci aussi au dessinateur Large, que je ne connais pas, pour son beau portrait

    • J’ai appris par mes filles, au mois de juin, le lien professionnel que nous avions par elles-deux.

      Nous nous sommes, en fait, souvent rencontrés, mais la jonction des faits ne s’est réalisée dans ma tête qu’en juin dernier, suite à un longue discussion avec Charlie, riche de mots et d’idées.

      Je serais à nouveau dans cette rue Dorée dès samedi-matin poursuivant le combat rassembleur, tracts en mains et le sourire franc.

      L’heure n’est pas à l’acceptation du fatalisme et il y a urgence à s’inventer des possibles.

      Cordialement, chère Renée, à bientôt.

      Fabrice Selingant le Rouge-gorge

    • Bonjour,
      J’ai suivi cet été les messages et hommages sur Charlie Bauer.
      Je suis Marie Hélène Signoret.
      Etiez vous professeur de lettres au lycée Corot de Savigny ?
      Bien à vous

  • c’est pas du piratage, mais du téléchargement gratuit de choeur (coeurs) de pirates..

    http://www.jamendo.com/fr/album/57789

    Que Charlie et ses potes "slamen"t en reprenant le fameux slogan du Vieux Totor H...c’est sympa !

    Je n’ai pas toujours apprécié v tout ce que Charlie a pu déclarer , écrire,
    .
    Mais il était mon Camarade , un révolutionnaire.

    Son combat contre les QHS notamment, rappelle que le CHE voyait juste, en communiste donc en humaniste.

    "Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre coeur n’importe quelle injustice commise contre n’importe qui, où que ce soit dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire."

    Dans ce putain de monde ou tant de pseudo philosophes, "intellos" organisent le relais de la genuflexion , prônent la "modernité" de la soumission..Charlie nous manquera parce que nous vivons un moment difficile dans le rapport de force entre "ceux qui vivent parce qu’ils luttent" et ceux que nous devons plaindre parce qu’ils vont mourir sans se battre...

    Hasta siempre !

    Respectueusement

    A.C

  • C’est avec un temps de retard que j’apprend cette triste nouvelle pour sa famille mais aussi pour les mecs comme lui, toi , moi et tous ceux qui ne cesseronnt jamais de se battre pour que justice, paix et dignité soient le propre de l’humain.

    Merci FABRICE d’avoir rendu un tel homage à ce révolutionnaire sans peur et sans reproche.
    Comme le précise Alain, il va nous manquer pour la lutte comme il va manquer à sa famille.

    Bravo Charlie pour tout ce que tu à fait pour ces hommes fragilisés par le capital.

    Tu as rendu à beaucoup une dignité qu’ils avaient laissée sur les bancs de l’exploitation en tout cas tu as été un modèle de courage.

    A tchao l’ami et camarade, ton exemple servira longtemps et ta famille à qui j’adresse mes homages peut être fiére de toi.

    Amitiés

    MCoco Le Rbelle Médocain