Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Communiqué de l’Observatoire des armes nucléaires françaises

vendredi 11 avril 2003 - Contacter l'auteur

mercredi 10 avril 2003

Une course au désarmement
nucléaire ?

Pour la première fois depuis l’entrée en vigueur du Traité de
Non-Prolifération (TNP), le 5 mars 1970, un État, la Corée du Nord,
invoque l’article X, alinéa un pour se retirer de
ce traité. Cet article énonce que « chaque partie, dans l’exercice de sa
souveraineté nationale, aura le droit de se retirer du Traité si elle
décide que des évènements extraordinaires, en
rapport avec l’objet du présent Traité, ont compromis les intérêts
suprêmes de son pays ».

Cette annonce faite le 10 janvier 2003, devient effective le 10 avril
2003 après les trois mois de préavis. Dès lors, la Corée du Nord pourra
juridiquement au regard du droit
international, constituer son arsenal nucléaire en toute légalité !

À contrario, les Etats-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France et la
Chine qui sont considérés par le TNP comme "des puissances nucléaires"
ne respectent pas les buts de ce
traité. En effet, l’article VI stipule que « chacune des Parties au
Traité s’engage à poursuivre des négociations relatives à la cessation
de la course aux armements nucléaires à une date
rapprochée et au désarmement nucléaire et sur un traité de désarmement
général et complet »

En effet, ces cinq États mènent des politiques d’acquisitions et de
modernisations de leurs arsenaux nucléaires de façon continue :

la Nuclear Posture Rewiew américaine énoncée en 2002 relance le
complexe de fabrication de ses armes pour mettre au point, développer,
fabriquer et certifier de
nouvelles têtes nucléaires ;
Moscou devrait accroître le nombre de ses missiles Topol M à têtes
multiples (mirvées) dans les années à venir ;
Londres construit actuellement une nouvelle usine d’armes
nucléaires qui devra produire les futures têtes nucléaires destinées à
des armes nucléaires de faible
puissance ;
la France va se doter dans les années à venir de nouvelles têtes
nucléaires pour ses futurs missiles ASMP-A et ses nouveaux missiles
balistiques M-51 ;
la Chine poursuit la modernisation de son arsenal avec la
réalisation du missile intercontinental DF-31.

Par conséquent, l’Observatoire des armes nucléaires françaises
recommande aux responsables gouvernementaux de ces différents pays, qui
ont déploré le retrait de la
Corée du Nord du TNP, plus de cohérence réel sur leurs engagements à
l’égard du TNP et de mettre en place un programme de désarmement
nucléaire.

Jean-Marie Collin

Mots clés : Nucléaire /
Derniers articles sur Bellaciao :