Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Dimanche 11 mars 2012 : Fukushima + 1 an

vendredi 9 mars 2012 , par Bordeaux - Contacter l'auteur

Une grande chaîne humaine à Bordeaux
pour exiger une sortie RAPIDE du nucléaire

Dimanche 11 mars 2012, la catastrophe nucléaire de Fukushima aura commencé depuis exactement un an et, comme pour celle de Tchernobyl (1986), ses conséquences vont s’aggraver pendant des décennies et perdurer pendant des siècles.

Pendant 25 ans, le lobby nucléaire a prétendu que Tchernobyl était "une catastrophe soviétique" et que la même chose ne pouvait se produire dans les pays dits "de haute technologie" comme les USA, la France, le Japon.

Or c’est bien dans un de ces pays que le drame s’est produit. Qui plus est, le Japon était présenté comme le pays le plus en pointe sur le plan technologique, mais aussi par rapport à la prise en compte du risque sismique.

Il est donc démontré - pour ceux qui en doutaient encore - qu’une nouvelle catastrophe nucléaire peut se produire à chaque instant partout où se trouvent des réacteurs nucléaires, et donc particulièrement en France.

Ce ne sont pas les mesures dites "post-Fukushima" qui feront cesser le risque de catastrophe nucléaire : d’abord, il faudra des années avant qu’elles ne soient mises en place. Et, de toute façon, d’innombrables scenarios imprévus peuvent se produire.

La seule solution de bon sens reste donc de stopper au plus vite et définitivement le fonctionnement des installations nucléaires.

Ce sera la revendication portée par des milliers de gens qui vont se lier en une grande chaîne humaine dimanche 11 mars 2012 à Bordeaux.

http://tchernoblaye.free.fr

Mots clés : FR - Sud Ouest (05) / Manifs-actions / Nucléaire /
Derniers articles sur Bellaciao :