Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Est-ce vraiment un "anarchiste" qui casse une vitrine ? (video)

dimanche 17 octobre 2010

Sur ces images de Reuters, on voit une personne casser une vitrine de banque.

Une autre personne essaye de l’arrêter mais se prend un coup de pied d’un troisième qui tient apparemment une matraque dans la main.

Ensuite la personne qui cassait la vitrine est entouré de ce qui est présenté comme un "anarchiste" (mais qui pourrait tout à fait être bien autre chose...) et se fait exfiltrer pendant que les manifestants leurs lancent des objets dessus.

Aurions-nous là une preuve flagrante de manipulation , d’infiltration afin de stigmatiser le mouvement social ?

Cela rappelle à certains de vieux souvenirs et en a en a tout l’air !

Messages

  • tout le monde sur place a vu ces policiers casseurs deguisés en "anarchistes"

  • Ce n’est pas nouveau, on a vécu cela sur Montpellier lors des manifs du CPE notamment.
    A nous lors des manifs de les repérer et de les embarquer pour faire connaitre leur identité et dénoncer publiquement cette stratégie policière.
    Tant que nous resterons spectateurs, ils n’auront aucune raison de s’arrêter.

  • Tant qu’on n’encadrera pas les manifs avec des services d’ordre, tant qu’on ne fera pas de chaînes de manifestants, tant qu’on aura des manifs promenades avec des gens qui vont dans tous les sens (ben quoi c’est normal, c’est la démocratie, on est libre d’aller où on veut, entends-je dire aussitôt), on aura beaucoup de mal à éviter ce type de provocation.

  • Vu au jt de canal pelu de 13h,mais avec une autre version,de méchants anarchistes
    (sacrément entrainés les mecs en plus !!),armé de tonfas qui tapent des papys !! ben voyons !!
    par contre on as pas vu la fin ???

    • - Et ecoRue89 de nous la faire aussi dans l’article du 16/10/2010 | 22H09 "Manifs : le pouvoir toujours sourd, la rue encore là" :
      http://eco.rue89.com/2010/10/16/retraites-les-trois-enjeux-dun-samedi-de-mobilisation-171486
      voir extrait ...

      - Heureusement, aussi dans les commentaires, la version de la fille du passant qui intervient (| 21H01 | 16/10/2010 |)
      http://eco.rue89.com/2010/10/16/retraites-les-trois-enjeux-dun-samedi-de-mobilisation-171486?page=9#comment-1851261

      A+

      - _-_-_-_-_-_-_-_-_-______
      Extrait Article eco89 / Manifs : le pouvoir toujours sourd, la rue encore là

      19h12. Dans le quartier de Bastille, à Paris, la situation a dégénéré. De petits groupes de casseurs, certains équipés de matraques, ont investi les avenues partant de la place de la Nation, courant pour échapper aux forces de l’ordre, jetant des canettes de bière, enflamment des poubelles aux carrefour et saccageant des terrasses de café.

      La vitrine d’une agence du Crédit lyonnais a été défoncée. Un passant qui tentait de dissuader les vandales a été frappé de coups de poing et de pied portés au corps et au visage, avant que d’autres participants interviennent pour le dégager.

      Pendant le passage -éclair- de ces groupes visiblement bien organisés, des touristes affolés se réfugient à l’intérieur des bars et restaurants. Trois personnes au moins ont été interpellés.

      Certains sont parvenus à entrer à l’intérieur de l’opéra Bastille, avant que les policiers ne parviennent à en bloquer l’accès. Ces petits groupes très mobiles se sont ensuite (provisoirement ? ) dispersés une fois arrivé à Bastille. Rue89 [...]

      - _-_-_-_-_-_-_—____________
      Commentaire du 21H01 | 16/10/2010

      "La vitrine d’une agence du Crédit lyonnais a été défoncée. Un passant qui tentait de dissuader les vandales a été frappé de coups de poing et de pied portés au corps et au visage, avant que d’autres participants interviennent pour le dégager."

      Le passant c’est mon père. J’étais là et je souhaite apporter quelque précision et soulever quelques question. Nous avions été manifesté comme des milliers de français aujourd’hui. Nous avions démarrer vers 15h30 à République, avancé a pas de fourmi jusqu’a Bastille (17h30) puis rejoins nations vers 18h30. La manif s’est passé dans le calme dans une ambiance bonne enfant. Meme le bouchon de ma bouteille d’eau tombé par terre n’a pas été piétiné.

      Arrivé à Nation, les syndicats ont appelé à la dispertion. Nous sommes redescendu par le boulevard Diderot. Les policiers et CRS était déjà plus nombreux. Mais tout était calme. Quelques minutes après l’ambiance a changé puisque les sirènes et le ballet des voitures et des camionettes de police avait commencé.

      Nous étions assis mes parents et moi à la terrasse du café situé à quelques mètres de la Banque. Nous avons vu une quarantaine de car de CRS, Police et autres forces de l’ordre remonter le boulevard Diderot.

      Puis quelque minutes après, une cinquante de personne descende le boulevard, aligné, étandards noir. En arrivant au niveau du Crédits Lyonais, il se sont mis à casser la vitrine. Mon père à tenter de s’interposer comme vous l’écrivez. J’ai pris peur en voyant certains d’entre eux tenter de le taper et je me suis lancer à sa défense, prise de panique. Je me suis prise une canette de bière sur la main. Elle saigne.

      Comment ont-il pu passer ? Comment les CRS ne les ont ils pas croiser ? Impossible ! Les "casseurs" descendait la rue le champs libre. Toute la place pour eux. Plus un flic à l’horizon. Ils étaient pourtant loin de se cacher.

      D’autre "casseurs" on tenter de calmer la situation. Un homme, la cinquantaine, très calme, habillé d’un imperméable gris ma prise de côté et m’a dit de me calmer. "C’est une erreure " Non les flics n’était pas là, quoi que. Qui était cet homme en gris. Pas un anarchiste c’est sûr ! Il avait l’air d’encadrer le groupe. Un flic ? II y avait en tout cas une dizaine de photographes qui accompagnaient se groupe. On me prend en photo. Je refuse. Je ne veux pas que mon image soit utilisée pour montrer que les manifestations ont « dégénéré »

      C’était organisé !! Comment la quarantaine de car de CRS a pu ne pas croiser ces "casseurs" : on les a laissé passer !
      Ce n’était pas un groupuscule seul dans son coin. Les photographes étaient là. Qui était cet homme en gris ? Je suis en colère !!!

      Après m’être fait soigné ma main, légèrement érraflée (plus de peur que de mal, mon père n’a rien), nous redescendons à pied vers la Bastille. Tient les Flics sont de nouveau présent, et en masse ! Que faisaient-ils quelques minutes auparavant ! C’est de la blague. Je suis en colère contre eux. Il manipule tout. Il cherche la bagarre pour décrédibilisé une manifestation.

    • Tout cela n’est pas nouveau ; mais, ça marche a tous les coups !

    • Ouf ! "tout" les media reprennent en choeur la leçon.

      Voisin d’en haut, ne vous faites pas de soucis, c’est bon la machine tourne toujours. Je viens de vérifier, Le monde, libé, nice matin, lci/tf1, jdd et paris match (avec un touche perso blackblock), france24, courrier picard, lesoir.be...., ont bien reprit la depeche afp ... et canal+ (et qui encore ?) le fil video reuters

    • Un flic, "la cinquantaine, très calme, habillé d’un imperméable gris ", pour encadrer cinquante flics déguisés en autonomes courant dans tous les sens et brisant des vo
      vitrines sur des kilomètres... Vous y croyez sérieusement ?

    • Il faut penser que çà peut-être , aussi, des gens de l’UMP ou d’extrême droite

  • le jour où un casseur-flic restera sur le carreau , j’attends de voir comment ils s’expliqueront ?

    en fait ; j’imagine la réponse : en service commandé pour infiltrer des apprenti terroristes, le lieutenant Tartenpion a été assassiné par des anarchistes. il recevra à titre posthume, des mains du président de la république la légion d’honneur et les tueurs .... bla bla bla .......

    en clair, quoique nous fassions , ils auront toujours un avantage ( c’est quand même l’état ) ; la seule chose contre ça c’est un mouvement puissant , des images tournées par nous et de la diffusion de l’information ( sachant que TOUS LES MEDIAS sont dorénavant contre le mouvement car il commence à toucher juste )

    celui qui ne se lève pas, accepte le joug !

  • Ceci me rappelle l’affaire Lexuan. Des gars du service d’ordre avaient arrêté un individu qui lançait des pierres sur les vitrines, c’était un flic de Paris.

    Ceci avait fait la une de "Paris Match" avec une photo sur une double page représentant l’homme (en imperméable...) lançant une pierre.

    Rien de bien nouveau, de toutes les manières, ce sont des pratiques courantes...sans compter les infiltrés, les associations noyautées etc

    Bref, c’est à nous de veiller à ce qu’une manifestation ne soit pas le moyen d’actions de débiles...

  • De toute manière, si un groupe anarchiste avait cassé la vitrine d’une banque, ils seraient restés dedans pour distribuer le fric après.

  • Moi je trouve que le type de la vitrine il ressemble curieusement au flic en civile qu’on voit à 1minutes et 50 seconde dans la video, en train d’interpeller un jeune. Regardez, c’est flagrant

  • A la manif européenne de Bruxelles, le 29 septembre, j’avais pisté les policiers en civil, déguisés en jeunes, qui au moment précédant l’arrestation du groupe de manifestants no border, se faisaient des signes de ralliement pour la grande "rafle".j’ai filmé.

    Le samedi 2 octobre, à la manif suivante, je suis tombée sur un des policiers en civil, accidentellement. Il était revêtu de noir mais si je ne l’ai pas reconnu, lui oui ! il est allé aussitôt dire à ses copains habillés en noir complètement, avec des lunettes noires, qu’il m’avait repérée. (c’est sa réaction subite qui m’a fait me souvenir de sa tête). ils se sont éloignés mais je les ai suivis avec ma caméra. ils semblaient entraîner un groupe de personnages dont les tenues étaient moins "repassées" et propres comme les leurs.

    Ils ont tenté de déborder la manif. Mais on les a repoussés derrière les banderoles. je ne les ai plus retrouvés.

    le personnage de la vidéo qui casse la vitre de la banque, ressemble au personnage de droite qui apparaît à 1minute 51. et vous avez remarqué que lorsque celui qui semble se promener avec une matraque a fini de sauter sur le monsieur, apparaît hors des autres manifestants, comme s’il ne faisait pas partie des gens qui ont couru avec une banderole et qui le regardent assez loin de lui.

    Or, tous ceux qui s’y connaissent un peu en black bloc, savent que les actions sont décidées à l’avance par le groupe uni. Il n’y a pas d’actes isolés et pas non plus d’agression de passants.

    • çà peut etre des flics , çà peut etre des fachos ou des hooligans supporters de foot (comme à Strasbourg) manipulés ou consentants, çà peut aussi etre des autonomes infiltrés.
      Dans tous les cas c’est manipulatoire et çà sera exploité par le pouvoir pour salir le mouvement.
      Le type qui saute dans tous les sens aurait du être appréhendé par les anars...
      et remis à sa place...la matraque est assez longue pour ne pas passer inappercue, çà ressemble aux tactiques du Bethar, très militaire, 3 hommes un en 1e ligne les autres en couverture.

      Un SO sérieux suffirait à régler le problème.

      Rappelez vous que l’hotel Ibis qui a été incendié à Strasbourg, hébergeait pendant les évènements un groupe de policiers qui s’y reposaient.

      Imaginez la une des journaux si ceux là n’avaient pas été extraits du bâtiment.

      nous entrons dans la phase de durcissement du mouvement ou l’opposition va montrer les dents.

    • Rappelez vous Strasbourg, pont d’anvers : le grands champs libre sur le quai du canal, scène magnifique et dégagée, idéale pour une couverture médiatique.

      En effet pendant que les acteurs manipulés se prenaient les gaz et qq uns jetaient des cailloux dérisoires aux flics placé sur le pont, les médias assermentés du sommet filmaient sans aucun risque de l’autre coté du canal.

      D’après les plans d’organisation de la prefecture de police de Strasbourg, cet espace sur le quai était en principe censé accueillir les bus de manifestants.

      Les bus n’ont jamais pénétré cet espace et on a connu les difficultés que vous savez pour acheminer les manifestants.

      En conclusion : dans une manif, ce sont les détenteurs de l’ordre qui mènent le jeu.

      Si ils veulent que çà dégénère, çà dégénèrera...

      Sur ce terrain nous ne pouvons que perdre à moins d’accepter la création de SO professionnels et la contre couverture médiatique.

  • Cela me rappelle une autre photo, vue sur Bella cio, je crois que c’était pris à la gare du Nord. On voyait un homme, type européen, grand, baraqué, avec de grosses chaussures, qui n’avait pas du tout l’allure d’un casseur§
    La retrouvez vous ?

    • Les provocations de Sarkozy ca suffit (video)

      jeudi 29 mars 2007 (00h37)

      Gare du nord, un casseur ? non !

      Un casseur , un jeune de banlieue ? non ! un flic aux ordres de Sarkozy en plein boulot de provocation

      Ce jeune homme a été reconnu par de nombreux témoins comme n’étant pas un " jeune casseur " mais bien un flic aux ordres de Sarkozy en plein boulot de provocation

      Juste avant il a été aperçu par de nombreux témoins en train de parler aux Crs et a des bacs en civil et sûrement repéré par les nombreuses caméras de télevidéos surveillance tellement prisée par nos politiciens et autres apologistes du tout sécuritaire

      Précisons que cette Photo est aussi parue sur de nombreux journaux et médias proche du pouvoir ( afp yahoo news et divers autres journaux )

      Alors que les médias proche du pouvoir se sont lâchés faisant fi de toute la présomption d’innocence en déclarant aussitôt que le jeune fraudeur était défavorablement connu des service de polices nos objectifs journalistes ont bien sur omis de dire, que des flics en civil c’étaient infiltrés chez les jeunes en colère pour attiser les tensions

      http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=45485

  • dans les années 70 à Metz, il y a eu une mafif des méttalurgistes

    il y a eu comme là des casseurs

    le service d’ordre de la CGT en a attrapé un

    bizarrement ils ont trouvé sur le type une arme de service et une carte de police

    ils étaient allés rendre tout ça à la pref le lendemain je crois...

    ça n’a pas changé

    le retraité

  • Manipulation totale !
    Mec louche + seul cas d’agression vis à vis d’un innocent qu’il y a eu (j’y étais) + mecs non masqués et pas habillés en noir qui arrivent pour protéger la scène comme un cordon de flic (alors que les 3/4 des manifestants étaient masqués ET en noir + tonfas à la main (les manifestants galéraient à jeter des cailloux ou des pétards)...
    Le groupe était constamment encadré d’une vingtaine de civils, donc j’affirme que ce sont bien des policiers sur ces images...A faire tourner !

  • C’est avec les vielles recettes que l’on fait souvent les meilleurs plats dit on,mais celui là est indigeste et à vomir. un bouquin "la provocation" parle des manifs de la sidérurgie en 1979 où des camarades avait choppé un "autonome casseur" et avait récupéré sa carte de police et son arme de service en l’enfermant à l’huma qui à l’époque se trouvait sur les grands boulvards. JP

  • Regardez les bandes blanches qu’a le casseur sur les deux poches arrières de son jeans et qu’a également, sur l’une des poches de son blouson, son collègue qui lui "vole" au secours et qui s’excite sa matraque. Ces deux bandes blanches sont du gros scotch adhésif : un signe de reconnaissance entre policiers infiltrés. Su la fin nous voyons également que le casseur est gentillement écarté, mis à l’abri...