Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux

lundi 11 novembre 2019 , par Christian DELARUE - Contacter l'auteur - 5 coms

Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux

La « Gauche régressive » (formule de Majid Nawaz jadis) use de deux termes à sens large, englobant et confusionniste (les musulmans et l’islamophobie ) afin d’inclure en catimini des doctrines autoritaires et réactionnaires inacceptables et les intégristes : Islamophobie au sens large étendue vers islamisMophobie ou islamisTophobie : c’est refus, car refus des intégrismes religieux soit intégristophobie. Car refus de l’intransigeantisme (ne pas vouloir enlever un signe et le remettre ensuite) . Idem pour les musulmans (en bloc avec les intégristes).

URG ANTI R

Une certaine gauche veut être, toujours et en même temps, anti-classiste (contre les politiques économiques de la classe dominante), féministe (universaliste ou non), contre la répression LGBT, et aussi antiraciste (contre toutes les formes et parfois sans campisme) mais elle se montre trop souvent faible et trop accommodante face aux intégrismes religieux. Trop servile ! Elle qui se veut indocile par ailleurs !

Une autre gauche du même spectre critique (disons gauche du PS) donc antiraciste et critique des politiques anti-migrants, se montre nettement moins servile et plus indocile !

INDOCILE contre tous les intégrismes religieux | Le Club de Mediapart

Moins servile et plus indocile

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/111119/indocile-contre-tous-les-integrismes-religieux

XX

I - Autoritaire et réactionnaire

Il convient sans doute de mieux étudier ces fractions autoritaires et réactionnaires des religions. Et de les combattre surtout puisque rien en elles n’est progressiste ! Daniel Béresniak mettait jadis dans son livre (ed granger ) l’accent sur l’intransigeantisme. Dans un chapître d’ "Urgence antiraciste - pour une démocratie inclusive" (ci-dessous) j’ai repris ce fil critique en évoquant la sexyphobie (haine des femmes hypotextiles ) et le sexoséparatisme (volonté de laisser les femmes à la maison façon Erdogan). Puisque ces aspects sont connus et transnationaux . Les campagnes d’hidjabisations se pratiquent régulièrement.

A débattre sans pratiquer insulte ou diffamation ! Demander à contester la pudibonderie d’Etat qui interdit le sein nu en piscine quand le burkini s’avance lui sans aucune loi d’interdiction (que je ne réclame pas (encore) suscite des propos insultants sur Médiapart . Personne dans cette gauche ne semble donc s’offusquer d’un défaut de "réciprocité textile" ie d’égalité !

II - Définition générale de base

La nécessité de le définir l’intégrisme religieux (juifs haredim, intégristes musulmans, catholiques jadis) vient du fait que l’on trouve dans les religions des croyants progressistes, ouverts et tolérants en matière de moeurs, de sexualité. Ce qui est à l’opposé des courants intégristes (que certains disent aussi fondamentalistes du point de vue du type d’interprétation de la religion).

Le terme " intégrisme religieux " désigne toute attitude doctrinale de conservatisme intransigeant, autoritaire et rigide en matière de moeurs. Son contenu très réactionnaire l’oppose frontalement aux conquêtes du féminisme contemporains, notamment la liberté des femmes dans l’égalité et la laïcité. Les intégrismes religieux, porté principalement par des hommes mais aussi des femmes, s’opposent donc à l’affaiblissement du patriarcat.

III - Retour sur un apport : Sexyphobie et sexoséparatisme

Sexyphobie et sexoséparatisme ne sont que des aspects visibles de cette tendance autoritaire et réactionnaire qui veut aller vers un hyper-patriarcat à une époque ou les féministes post 60 ans et de la génération plus ancienne encore ont conquis durement et sur plusieurs décennies un "patriarcat restreint" (il subsiste toujours une domination masculine mais elle n’est plus officielle, reconnue, validée car des lois s’y opposent) . Il y a aussi autre chose qui avance : il y a l’intransigeantisme de ceux et celles qui ne veulent pas enlever un moment leur signe religieux ostensible pour le remettre ensuite . Laïcité ou pas laïcité il s’agit d’un comportement typique de l’intégrisme religieux.

XX

DEUX ORIENTATIONS dans deux livres.

1 - ALTERMONDIALISME et LAICITE, des recours face à l’islamisme radical et aux populismes

Cette contribution figurait sous le titre : Altermondialisme et antiracisme vs islamisme radical et intégrismes religieux ou : « Que faire des intégrismes religieux ? » (Christian Delarue toujours ) et sur ce site sous :
http://amitie-entre-les-peuples.org/Que-faire-des-integrismes-religieux-

Il s’agit toujours d’une contribution très proche de celle définitive, publiée dans le livre « URGENCE ANTIRACISTE - Pour une démocratie inclusive », ouvrage collectif coordonné par Martine Boudet publiée en mars 2017 aux éditions du Croquant.

http://amitie-entre-les-peuples.org/Altermondialisme-et-antiracisme-vs-islamisme-radical-et-integrismes-religieux

2 - Contributions diverses pour les migrants avant et après 2009 année de parution de "Pour une politique ouverte d’immigration" ouvrage collectif d’ATTAC (chez Syllepse) ce qui n’exclue pas des propositions de politiques d’intégration passant par poser des limites aux signes religieux ostensibles, mais pas interdire partout .

Deux livres collectifs pour un militantisme collectif

immigration
Atelier Univ ATTAC 2006
Mots clés :

Portfolio

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :