Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Iran : La France se prépare au pire

lundi 17 septembre 2007 - Contacter l'auteur - 6 coms

Iran/nucléaire : la France se prépare au pire tandis que les USA préparent la guerre

Par Elisabeth Studer

IranafghanistanInquiétant, voire même très inquiétant. Alors que les propos de la France envers l’Iran se font de jour en jour plus menaçants, les mots bombardements et guerre sont désormais "lâchés".

Les premiers termes prononcés par Nicolas Sarkozy, les seconds dans la bouche même de Bernard Kouchner, nouveau ministre français des Affaires Etrangères, bien connu pour ses "qualités" de diplomate. La crise du nucléaire iranien impose de "se préparer au pire" qui "est la guerre", a déclaré dimanche B.Kouchner, tout en affirmant que la négociation devait primer.

Les Etats-Unis quant à eux ne cachent pas leur volonté d’attaquer l’Iran ... alors que le retrait d’Irak permettrait de rendre "disponibles" de nombreux militaires, les économies de budget opérées d’un côté pouvant servir à l’autre. En tout état de cause, des incursions aériennes bien ciblées et peu "coûteuses" semblent pouvoir "faire affaire".

Les vacances de Nicolas Sarkozy aux Etats-Unis n’auraient-elles pas été qu’une simple affaire de bourrelets, mais un petit arrangement entre amis ? Cela donnerait presque froid dans le dos ... et nous ne sommes que début septembre.

"Il faut se préparer au pire", a dit M. Kouchner au grand Jury RTL/Le Figaro/LCI. Interrogé pour savoir ce que cela signifiait, il a répondu : "c’est la guerre". "On se prépare en essayant d’abord de mettre au point des plans qui sont l’apanage des états-majors, et ça ce n’est pas pour demain", a-t-il poursuivi.

"Mais on se prépare en disant +nous n’accepterons pas que cette bombe soit construite, suspendez l’enrichissement de l’uranium et on vous montre que nous sommes sérieux" en proposant "que des sanctions plus efficaces soient éventuellement mises au point". "Nous devons négocier jusqu’au bout", a dit le ministre. Mais la possession de l’arme atomique par Téhéran serait un "vrai danger pour l’ensemble du monde", a dit M. Kouchner.

Le chef de la diplomatie française a également souhaité que l’Union européenne (UE) prépare des sanctions contre Téhéran, en dehors du cadre de l’ONU. "Nous avons décidé, pendant que la négociation se poursuit -et elle doit s’amplifier- de nous préparer à des sanctions éventuelles en dehors des sanctions de l’ONU, qui seraient des sanctions européennes", a-t-il déclaré. "Nos amis allemands l’ont proposé", a-t-il ajouté, en précisant qu’il s’agirait de "sanctions économiques à propos des circuits financiers" visant notamment "les grandes fortunes, les banques" en Iran, pas « la population ordinaire ».

M. Kouchner a indiqué à ce propos que le gouvernement français avait demandé à de grandes entreprises françaises de ne pas investir en Iran, citant en particulier Total et Gaz de France. "Nous avons déjà demandé à un certain nombre de nos grandes entreprises de ne pas répondre aux appels d’offre" iraniens, a-t-il déclaré. "Je crois que cela a été entendu et nous ne sommes pas les seuls à avoir fait cela", a-t-il ajouté.

Le dossier des sanctions contre l’Iran, avec la perspective d’une nouvelle résolution du Conseil de sécurité instituant de nouvelles mesures contre Téhéran, sera au centre de visites de M. Kouchner à Moscou lundi et mardi puis à Washington en fin de semaine.

Le ministre français des Affaires Etrangères a également indiqué "qu’aucun signe ne nous permet de penser en dehors des préparations militaires" qu’un bombardement de l’Iran soit proche. "Je ne crois pas que nous en soyons là" mais il "normal qu’on fasse des plans" a-t-il précisé.

"L’armée française n’est pas pour le moment associé à quoi que ce soit ni à aucune manoeuvre que ce soit" a rajouté M. Kouchner. Rien que le fait d’en parler ... Mais, il est vrai que si les militaires français « se redéploient » actuellement, c’est plutôt vers l’ Afghanistan, pays très proche de l’Iran, à "vol d’oiseau" ... ..

Le ministre français de la Défense Hervé Morin s’est en effet rendu récemment au Tadjikistan pour une courte visite de travail. M. Morin devait y rencontrer le président tadjik Emomali Rahmon. "Au cours de cette visite, le ministre à l’intention d’aborder la question du redéploiement de six Mirage français", a déclaré l’un des attachés militaires. Trois chasseurs devraient partir pour Kandahar, dans le sud de l’Afghanistan, fin septembre et trois autres au cours du mois d’octobre, ainsi que 150 hommes, pilotes et personnel au sol.

Il a été précisé que ce redéploiement était une mesure temporaire, liée à la dégradation de la situation dans le sud de l’Afghanistan, et que les chasseurs devaient être disponibles à Kandahar en cas d’attaque des talibans contre les forces afghanes ou de l’OTAN. Les Mirage devraient rentrer sur leur base de Douchanbé après ces opérations. Beaucoup de précisions et de garanties données, alors qu’on n’en demandait pas autant ...

M. Morin avait notamment pour objectif de rencontrer les forces françaises stationnées à Douchanbé, ainsi que les unités de maintenance qui restaurent les pistes d’atterrissage et de décollage de l’aéroport de la capitale. L’aéroport de Douchanbé accueille un petit contingent français depuis décembre 2001, déployé dans le cadre de l’opération antiterroriste en Afghanistan, et actuellement composé de 450 militaires, six Mirage et trois avions de transport militaires Transall.

Le refus allemand de toute sanction à l’égard de l’Iran annoncé récemment, a contraint l’administration Bush à envisager des frappes aériennes contre l’Iran au cours des huit-dix prochains mois, a indiqué la chaîne télévisée américaine Fox la semaine dernière, se référant à des sources dans l’administration américaine.

Selon les informations de la chaîne, le refus allemand de soutenir les sanctions à l’égard de l’Iran a poussé de nombreuses personnalités politiques et militaires à persuader la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice que l’approche diplomatique de l’administration Bush en vue d’un règlement du problème nucléaire iranien était un échec, et qu’il fallait au plus vite préparer une intervention militaire contre l’Iran.

Le conseiller adjoint du président américain pour la sécurité nationale James Jeffrey et le secrétaire d’Etat adjoint chargé de la sécurité nationale et de la non-prolifération John Rood figurent, selon la chaîne, au nombre des partisans de l’action militaire.

Des sources diplomatiques ont affirmé, toujours selon la chaîne Fox, que l’Allemagne avait motivé son refus de soutenir les sanctions par leurs éventuelles répercussions négatives sur l’économie allemande. Des diplomates étrangers ont en outre indiqué que l’Allemagne avait clairement laissé entendre qu’elle protesterait publiquement contre les frappes contre les sites nucléaires iraniens, mais qu’elle les approuverait en privé.

L’étude des scénarios militaires possibles à l’égard de l’Iran, en cours actuellement à Washington, est centrée autour de deux variantes - le blocus par les forces américaines des importations d’essence et des exportations de pétrole iraniennes, ainsi qu’un bombardement aérien de grande envergure.

L’examen du plan des bombardements comprend une analyse des délais nécessaires à l’US Air Force pour anéantir les forces anti-aériennes iraniennes, afin d’effectuer par la suite des frappes sur les sites nucléaires iraniens. La plupart des participants sont arrivés à la conclusion qu’une semaine de frappes continues "suffirait" aux Etats-Unis pour atteindre leurs objectifs.

"Nous possédons une nouvelle bombe super-lourde à grande pénétration de 30.000 livres (14 tonnes), qui peut réellement s’infiltrer n’importe où", a déclaré mercredi dernier à la chaîne "Fox" le président du Conseil d’experts du comité non-gouvernemental de politique à l’égard de l’Iran (Iran Policy Commitee), l’ancien chef d’état-major adjoint de l’US Air Force, le général-lieutenant à la retraite Thomas McInerney.

"La bombe russe a été larguée depuis un avion, ce n’est pas une bombe à grande pénétration. Nous possédons une telle bombe. Je ne peux pas dévoiler quelle profondeur elle peut atteindre, mais l’Iran ne possède pas d’abri capable de protéger contre une telle arme", a-t-il ajouté.

Commentant l’information diffusée la veille par la chaîne télévisée Fox concernant le début de l’examen dans les couloirs de la Maison blanche des scénarios militaires concernant d’éventuelles frappes contre l’Iran, M. McInerney a déclaré que suite à la décision allemande de s’opposer aux sanctions à l’encontre de l’Iran, les Etats-Unis n’avaient "plus le choix". "Ils (les Allemands) nous ont obligés à passer à la phase militaire", a ajouté l’ancien chef d’état-major.

Décrivant différents scénarios vraisemblables d’action militaire conte l’Iran, M. McInerney a annoncé qu’une campagne aérienne de grande envergure de bombardement de l’Iran était à son avis la plus adaptée. Selon lui, un tel bombardement serait au départ mené par "65 ou 70 avions, construits selon la technologie "Stealth" ainsi que 400 avions classiques". "Cette campagne aérienne de 48 heures est destinée à atteindre et à détruire les 2.500 sites nucléaires et les ouvrages de défense antiaérienne d’Iran, ses forces aériennes et navales, ses missiles de riposte "Shahab-3", ainsi que son commandement, a déclaré le militaire.

Evaluant les possibles ripostes iraniennes visant Tel-Aviv et d’autres villes israéliennes, ainsi que des frappes contre les troupes américaines en Irak, les représentants de l’administration Bush ont conclu que l’Iran pouvait difficilement mener des attaques plus puissantes que celles menées auparavant.

La chaîne télévisée a ajouté que la situation concernant le Corps des gardes de la révolution islamique serait l’indicateur utilisé à l’avenir par l’administration Bush. Si cette organisation est incluse par l’administration dans la liste des organisations terroristes internationales, ceci équivaudra pour Condoleezza Rice à une reconnaissance de la défaite diplomatique des Etats-Unis et permettra de justifier publiquement une action militaire contre l’Iran.

Nous voici prévenus ...

Sources : AFP, Ria Novosti

Mots clés : Guerres-Conflits / Michel Peyret / Proche & Moyen Orient /

Messages

  • cher Michel ;

    toutes vos infos sont vraies,mais meritent une nuance :
    L’executif US notamment les militaires est divisé sur les priorités strategiques :

    soit s’attaquer d’abord au Pakistan c’est a dire aux zones paschtounnes afin de soulager la pression en
    Afghanistan,puis de passer a l’Iran,mais quid de la situation alors au Pakistan.

    soit attaquer l’Iran ;avec les risques que cela comporte en Irak,etc ?
    pour l’instant rien n’est tranché,vu l’enormité du choix ?

  • Kouchner s’est discrédité tout seul. S’il préconise la guerre, on peut déjà anticiper sur le nombre de soldats morts et notamment de morts français, de familles endeuillées, d’enfants orphelins, de soldats handicapés à vie, ou ayant contracté une "mystérieuse" maladie.

    C’est cela son plan à Sarkozy-Kouchner pour enrayer le nombre de chomeurs et de sans emplois, pour lutter contre la "violence" dans les cités, le "surnombre" d’étudiants fauchés dans les facs, le manque de logements ???

    Un petit message aux Iraniens :
    - Acceptez de démanteler tout votre arsenal nucléaire, à condition d’exiger des USA, des Français, des Israéliens qu’ils en fassent de même ou alors, dépêchez-vous de créer les conditions d’une politique véritablement démocratique pour sauver tous les humains qui doivent mourir, pour cause de tant de connerie : Kouchner est retombé en enfance, Sarkozy lui tenant la main et ils sont tellement bébètes devant Bush, que ça n’augure rien de bon pour la suite... cherchons ensemble les véritables voyoux.

    Espérons que Sarkozy et Kouchner iront eux-mêmes se battre contre l’Iran, et qu’ils emmèneront aussi leurs propres fils pour les mettre en première ligne pour servir de "chair à canon". N’oublions pas Guéant et son fils, ça pourrait toujours servir les idées diaboliques...

    Pour moi : NON A LA GUERRE contre les humains, mais OUI à la guerre contre les maladies, la faim et la soif dans le monde, l’analphabétisme, les OGM, l’exploitation de l’homme par l’homme, l’esclavage, le martyr, la maltraitance... putaing y a du boulot !!!!

  • A force de perfectionner leur putain de matériel, ils vont finir par faire s’enterrer tous les Quartiers Généraux des Armées dans les profondeurs terrestres , après qu’ils ce seront calfeutrer a l’abris des bombes super pénétrantes, il nous resteras plus qu’a les enfermer définitivement et pour l’éternité, les Généraux US RUSSE FRANCAIS IRANNIENS PAKISTANAIS CHINOIS ET TOUS CEUX QUI NUISENT A L’AVENIR DE CETTE PLANETE on peut réver aussi ! Mais faut quand mème pas trop flipper ! Skapad

  • j’ai dû louper des épisodes mais je n’ai pas vu l’iran nous envahir. Possède l’arme nucléaire et nous nous l’avons aussi. Et kadafi il va l’avoir aussi on va lui apporter sur un plateau.
    Bon on nous refait le coup de l’Irak.
    Qu’on le dise ouvertement que l’on veut leur prendre le pétrole car nous on n’en a pas.

    Toujours aussi cons on peut même pas essayer de vivre sans. Après avoir bousiller les ressources de l’Afrique on va aller bousiller l’IRAN

Derniers articles sur Bellaciao :