Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

JE SUIS VOYOU !

mercredi 7 octobre 2015 , par pilhaouer - Contacter l'auteur - 13 coms

Jules Valls est violent. Tirerait-il sur les sans-dents ?

Il s’identifie à la classe qu’il sert au point de rêver qu’on lui vole sa chemise.

Quelle honte : une belle chemise de « collaborateur » pour quelques emplois de sans-dents !

L’échauffourée a fait des blessés mais les médias ne se sont pas intéressés à eux . C’était seulement des vigiles.

« Je suis venu ici, à Air France, parce qu’Air France est sous le choc, marqué par les événements qui se sont déroulés hier et par ces images dures, difficiles à supporter, cette violence qui n’a pas sa place dans notre société", a déclaré le Premier ministre. Avant d’estimer que les images des dirigeants de la compagnie agressés "font mal à notre pays", car elles "jouent sur l’image d’Air France et de la France".
L’Etat ne jouera pas les arbitres
"Rien ne peut justifier de tels agissements (…) qui sont des agissements de voyous", a-t-il poursuivi. Rappelant notamment que des syndicalistes ont tenté lundi de protéger les dirigeants pris à partie par des salariés déchaînés, le Premier ministre a déclaré que la "justice devra identifier les auteurs de cette violence inacceptable. Il faudra des sanctions lourdes (à l’égard des responsables)".
source

Choc, images dures, difficiles à supporter, violence qui n’a pas sa place dans notre société, image de la Frrraaannnce, agissements de voyous, … justice … sanctions lourdes.

Vous avez dit : Choc, images dures, difficiles à supporter , violence qui n’a pas sa place dans notre société ?

Son employé sans-papiers perd un bras : il le jette source
(non, ça ne compte pas, c’est en Espagne, il y a 6 ans, ça n’arriverait pas en France)

Wissous : il meurt happé par sa machine de travail
un homme de 49 ans a été violemment happé et broyé par la machine de tri de déchets de chantier sur laquelle il travaillait.
Une scène d’une rare violence à laquelle plusieurs collaborateurs ont assisté. source

Monsieur Valls a-t-il fait une déclaration ?

Vous avez dit : Image de la France, agissements de voyou ?

L’émission « Cash Investigation » d’Elise Lucet diffusée sur France2 le mardi 6 Octobre prouve que la société DANONE, n’hésite pas à développer ses ventes de lait en poudre en Indonésie par distribution de « cadeaux » aux sages-femmes afin d’encourager les mères à abandonner l’allaitement ce qui est tout simplement criminel.

Que pense Monsieur Valls de l’image de la France dans ce cas précis et comment faut-il qualifier le PDG de DANONE ?

Vous avez dit : Justice, sanctions lourdes ?

Il existe un principe démocratique de séparations des pouvoirs que Messieurs Valls et Hollande ignorent en instrumentalisant la justice de façon sélective.
Il est inutile de rappeler aux sourds qu’il existe de nombreux cas où la connivence de l’élite politique empêche toute sanction judiciaire lourde lorsqu’il s’agit des puissants.

Mais puisque Messieurs Valls et Hollande se sont précipités auprès de Monsieur de Juniac pour le consoler, c’est certainement parce qu’ils approuvent les propos de leur ami, s’émerveillant récemment devant un parterre du Medef à Royaumont « Comme le disait mon homologue de Qatar Airways hier à propos de la grève, “M. de Juniac, chez nous, ce ne serait pas possible, on les aurait tous envoyés en prison” »
source


Finalement, beaucoup d’éditorialistes, de « stars » médiatiques stipendiées et de politichiens de tous bords se sont imaginés en chemise. De quoi se déchaîner, en effet.

S’émouvoir du licenciement de salariés, comment le pourraient-ils puisqu’ils sont d’un monde où l’on est à l’abri de la misère et du déclassement, protégés le cas échéant par un patrimoine mais aussi des indemnités très convenables et toujours recyclés avantageusement.

Il pourrait exister bientôt des lentilles de contact intelligentes pour faire disparaître les sans-abri de notre vue, rappelle Evgueny Morozov dans cet article .
Un peu de code ajouté permettra aux gens supérieurs d’ éliminer la populace, les syndicalistes, les chômeurs et tous les humains inutiles et gênants .
Mais ni Valls ni Hollande n’ont besoin de prothèses pour ignorer le monde extérieur à leur petit monde et ils sont déjà suréquipés pour béer d’admiration devant les grands féodaux des entreprises .

Plus l’ordre néolibéral engendre de désespoir et de détresse, … … , plus les forces de répression étatique sont utilisées pour étouffer l’agitation et extraire les dernières gouttes de sang des économies exsangues, plus la violence deviendra le principal langage de la résistance. (Chris Hedges)
et le même :
L’ordre néolibéral, en transformant les gens en main d’œuvre superflue et par extension en êtres humains superflus, est responsable de cette colère.
Voir : Un terrible dénouement

Est-il si loin le temps où l’armée tirait sur les grévistes et les enfants de Fourmies ?(1891)
Est-il si loin le temps où l’on pendait les travailleurs ?
Le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200.000 travailleurs d’obtenir la journée de huit heures au Etats-Unis. Pas gratuitement : cinq hommes seront pendus.
Sur une stèle du cimetière de Waldheim, à Chicago, sont inscrites les dernières paroles de l’un des condamnés , Augustin Spies : "Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui".

En 1948, voici ce que fit un ministre SOCIALISTE, Jules Moch :

En quelques jours, la France s’était embrasée. Des dockers de Marseille aux sidérurgistes lorrains ou aux pêcheurs bretons, toute la classe ouvrière s’était soulevée face à un gouvernement qui avait beaucoup demandé pour l’effort de reconstruction d’après-guerre, mais refusait de donner en échange.
Dans les houillères du Nord-Pas-de-Calais, les mineurs s’étaient particulièrement investis dans cet effort de reconstruction, comme leur avait demandé Maurice Thorez, ancien mineur devenu ministre.
La répression sera violente (le gouvernement et la presse de l’époque parlaient de grève insurrectionnelle). Jules Moch, ministre socialiste de l’Intérieur, envoie les CRS et les blindés pour casser les piquets de grève. Il y a des milliers de blessés, des dizaines de morts *, plusieurs centaines de mineurs seront emprisonnés et surtout, trois mille d’entre eux sont licenciés.
Témoignage d’un mineur licencié :
Ils sont venus à la maison, on a eu deux jours pour déguerpir, avec femme et enfants. Mon épouse était enceinte. C’était une répression sauvage, injuste. Le droit de grève était inscrit dans la Constitution. Les mineurs licenciés ont donc perdu leur travail, le logement qui allait avec, le chauffage. Et puis, quand on retrouvait un travail, quelqu’un des houillères passait voir le patron et on était de nouveau licencié. Il y a pire, nous étions considérés comme de mauvais mineurs et ne pas être dignes des Houillères. A l’époque, dans les mines, c’était la honte !

* Jules Moch autorise les « forces de l’ordre » à tirer.

- . En matière d’indemnisation, on remarquera que pour un Bernard Tapie ami de tous les pouvoirs, ce fut rapide et très copieux, mais pour les veuves et victimes de la répression de 1948, cinquante ans plus tard, ce n’est pas fini.

Voir ici : Gaillette.fr
(Le dessin d’illustration est de Kak, pour "l’Opinion")

JE SUIS DEFINITIVEMENT VOYOU !!!

Mots clés :

Portfolio

Messages

  • Jules Moch, ministre socialiste de l’Intérieur, envoie les CRS et les blindés pour casser les piquets de grève. Il y a des milliers de blessés, des dizaines de morts *, plusieurs centaines de mineurs seront emprisonnés et surtout, trois mille d’entre eux sont licenciés.

    JE SUIS DEFINITIVEMENT VOYOU !!moi aussi depuis l’âge de 7 ans ou j’ai vu les chars et la troupe partir a l’assaut du carreau des mines a ALES.

    Mon père licencie ,emprisonné , un de ses amis abattu sur la passerelle Lenine par la troupe d’une rafale .

    Puis la misère familiale sans travail, poursuivi de place en place par la vindicte
    des houilleres.

    Certain pouvaient penser que ce temps est passe !

    Et bien non cela durera , et on le voie aujourd’hui, tant que durera le capitalisme, et tant que durera cette bourgeoisie de "droite ou gauche " qui le soutienne.

    MERCI camarade PILHAOUER pour le lien "Caillette "qui a ravivé mes souvenirs

    Sinceres salutations d’un voyou communiste.

  • Olé y olé !!

    Tu écris "JE SUIS DEFINITIVEMENT VOYOU !!!

    je suis tellement de ce genre de "club" que, voyousement, en déembre, profitant du droit (pour le moment encore en vigueur) de LEGITIME DEFENSE que constituera mon BOYCOTT des URNES ,
    ..................je resterai devant ma téloche le soir,..pour comptabiliser le nombre de VOYOUS , aujourd’hui en bande organisée pour insulter des travailleurs révoltés, en concours avec Sarko et le MEDEF pour savoir les quels seront les plus SALAUDS,

    .. qui ..auront raté leur examen d’entrée dans les ASSEMBLEES régionales !

    REmarque, un socialiste qui défend un pauvre DRH à la chemise "molestée"...c’est normal..Les chemises ils en prennet soin, ça s’use quand tu retournes souvent ta veste !
    Si encore le DRH s’était retrouvé à poil

    Que VALLS vole au secours d’un sans culotte..c’eut été de"gôôche"

    Amitiés

    Alain

  • Merci pilhaouer pour ce partage de documentations et pour être aux côtés de ceux qui osent se révolter.
    Et ce valls c’est pas sa semaine.En effet il y a peu il accordait toute sa confiance au bandit platini. Quelle clairvoyance.
    Vivement que toute cette mafia dégage.Et si tant est que vous consommez n’oubliez pas de faire le tri car le boycott est une arme efficace.

  • Je suis un voyou sans dents et sans culotte.

    • Patron d’Air France de Mélenchon à Besancenot, qui est sauvage ?

      BRP parle sur Challenges de "sauvagerie" à propos de la bousculade du patron d’Air-France, il n’a pas du connaitre beaucoup la "sauvagerie" des conditions de travail, le chéri !

      Il faudrait pleurer pour les gros bourgeois qui appauvrissent les travailleurs, les exploitent durement !

      Non ! "Il faut démissionner le patron d’Air France" ! comme dit Mélenchon !

      Il n’y a pas que JLM à le dire !

      La droite s’indigne pur une chemise de grand patron déchirée ! Indignation à deux balles !

      Il n’y a pas que Besancenot à être agacé !

      cf Les 4 Vérités. Jean-Luc Mélenchon : "Il faut démissionner le patron d’Air France"

      cf DRH d’Air France brutalisé : Besancenot "agacé" par l’indignation de la classe politique

      http://lakrival.over-blog.org/

    • je dois être ici, un des champions olympiques du tir sur ce soc dem opportuniste Melenchon

      D’autant plus libre donc pour dire que j’ai trouvé très FORTE sa réaction sur cete saloperie de récup d’une bousculade , de gestes de colère-même( si j’ai dit et redis aujourd’hui que quand les caméras de la bourgeoisie sont en placee, tu déconnes pas sachant que ça va se retourner CONTRE ce que tu défends)

      http://www.huffingtonpost.fr/2015/10/06/air-france-melenchon-defense-salaries-agression-direction_n_8249626.html

      AIR FRANCE - Le sort des cadres d’Air France physiquement pris à partie par les salariés en colère n’émeut visiblement pas Jean-Luc Mélenchon. Alors qu’une large part de la classe politique a condamné ces excès de violences ayant débouché sur l’arrêt des négociations, l’eurodéputé peste de son côté contre "la caste des bienpensants".

      "La meute est de sortie", explique-t-il dans un billet publié ce mardi 6 octobre sur Facebook qui prend la défense des "victimes des plans de licenciements". "Suicides, dépressions, divorces, rien de tout cela n’empêchera les belles personnes de se sentir tout le temps dans leur bon droit ni leurs griots médiatiques de hurler en meute", poursuit le leader du Parti de Gauche fustigeant les "indignations sélectives". Et Jean-Luc Mélenchon de citer -à son tour- Jaurès pour commenter les événements.

      Le patronat n’a pas besoin, lui, pour exercer une action violente, de gestes désordonnés et de paroles tumultueuses ! Quelques hommes se rassemblent, à huis clos, dans la sécurité, dans l’intimité d’un conseil d’administration, et à quelques-uns, sans violence, sans gestes désordonnés, sans éclat de voix, comme des diplomates causant autour du tapis vert, ils décident que le salaire raisonnable sera refusé aux ouvriers ; ils décident que les ouvriers qui continueront la lutte seront exclus, seront chassés, seront désignés par des marques imperceptibles, mais connue des autres patrons, à l’universelle vindicte patronale. Cela ne fait pas de bruit. Jean Jaurès devant l’Assemblée nationale, 19 juin 1906.

      Une position que partage également le coordinateur politique du Parti de Gauche, Eric Coquerel qui s’est indigné de l’emploi du terme "lynchage" à l’endroit du DRH d’Air France. "S’il y a lynchage, il est social : ce sont les milliers d’emplois supprimés", a tweeté le conseiller régional d’Île de France. "9000 vies brisées contre 2 chemises déchirées", s’est également indignée la coordinatrice nationale du Parti de Gauche Danielle Simonnet.

      D’ACCORD

      DONC j’attend du PG que, comme moi, il appellen les travailleurs à PUNIR leS VOYOUS en REFUSANT de leur faire la courte échelle en décembre pour diriger les REGIONS
      PARTOUT
      Quand les socialistes parlent de ceux qui luttent comme les pires ordures facho ou de"droites".., pas de quartiers !

      VALLS veut rassurer la bourgeoisie ?
      OK

      Il entend SA VOIX versaillaise ?
      OK.., !

      Qu’il aille se faire...voir en esasyant de mendier les NOTRES au prétexte que ses concurrents en fauteuils dorés et voitures de fonction le menacent !

      Nous, les"voyous", la"canaille"’, les ""sans -DENTS".

      .......ON VA MORDRE

      A.C

    • oui il faut sanctionner ces voyous car ils sont en train de faire des émules , figurez -vous qu’en palestine il ya des voyous qui osent lancer des pierres sur de pauvres sodats qui n ont que des tanks des gilets pare-balles des grenades et des fusils d ’assaut pour se défendre !!!

      richard PALAO

    • En décembre pour les régionales un mot d’ordre a reprendre sans cesse.

      boycott de classe contre les places

  • Salut à toute la bande de voyous de Gironde, de Catalogne, du Nord,de BC en général et d’ailleurs !

    Quelques articles sur la révolte qui gronde :

    Air France : quand France 2 dénonce l’impunité des syndicalistes
    Samuel Gontier dans Télérama

    Mais de quelle violence parle-t-on ? cgt secu 38
    Air France : La Crise vue par les employés FoulExpress
    Air France : la violence comme seule et ultime arme des salariés

    Le parti de la liquette Frédéric Lordon Le Diplo
    (Fredo, "c’est excellent mais plus court et plus humble, stp")

    Nous choisirions les barbares Partageux

Derniers articles sur Bellaciao :