Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’Europe "en panne" ?

dimanche 18 décembre 2005 - Contacter l'auteur - 6 coms

Il ne se passe pas de jour sans que la presse, dans sa grande majorité et sous toutes ses formes, n’insinue que « l’Europe est en panne » du fait du rejet de la « constitution » par la France et les Pays Bas et dramatise au maximum la situation dans laquelle se trouverait l’Union Européenne. Il n’en reste pas moins qu’après un piètre simulacre de crise, le budget de l’UE a été adopté, que l’élargissement se poursuit activement et que la présidence autrichienne -qui prendra le relais du Royaume Uni dès janvier prochain- déjà s’apprête à réintroduire le projet de constitution rejeté par les peuples hollandais et français. La chancelière allemande, Mme Merkel, s’applique à soutenir toute initiative allant dans ce sens. Ignorant délibérément le choix démocratique de deux peuples fondateurs de l’Europe, Mme Merkel fait preuve d’une inquiétante détermination à revenir au projet et à le faire adopter coûte que coûte.

La « panne » est très relative et l’Europe, quoi qu’on en dise, fonctionne. Elle a du reste fort bien réussi à se faire entendre à Hong-Kong, même si c’est au détriment des populations qu’elle prétend soutenir.

Il n’est pas question d’entraver le fonctionnement de l’Union Européenne, bien au contraire. Il s’agit de l’améliorer dans le sens d’un approfondissement démocratique et dans le respect de nos partenaires les moins favorisés. Il importe également de ne pas laisser glisser l’Union Européenne vers un système qui soumettrait l’ensemble des pays contractants à un régime surlibéral, lequel les inféoderait de fait au capitalisme étatsunien.

C’est pourquoi nous devons rester extrêmement vigilants, veiller à toutes les tentatives de reprise de « négociations » en vue d’une « constitution » européenne dont nous n’avons nul besoin, élaborer des propositions susceptibles de stimuler le fonctionnement des instances européennes en dehors de tout processus constituant, faire connaître le résultat de nos travaux !

Muncerus
19 décembre 2005

Mots clés : Muncerus / Référendums - Votations... / TCE - (EUROPE) /

Messages

  • Vous écrivez " Nous devons rester extrémement vigilants" et vous avez raison

    ATTENTION : Monsieur CHIRAC VEUT FAIRE DES PROPOSITIONS AMBITIEUSES sur les institutions

    Nous prépare t-il UN PLAN B. A surveiller

    Nicole

  • LAQUELLE ?

    Si c’est l’Europe libérale qui est en panne, alors on s’en fout !!!

    Si c’est l’Europe des Peuples, l’Europe Sociale, alors on se prépare à manifester à Strasbourg le 17 janvier 2006...
    Voilà, faites le savoir et qu’on soit le plus nombreux possible !

    NOSE

  • Il nous appartient de reprendre le flambeau d’une Europe fraternelle...

    Nos batailles critiques sont importantes sur les projets déléteres qui ont tant maltraité les peuples d’Europe.

    Il nous appartient toutefois de proposer une autre Europe au travers d’objectifs et de propositions concretes qui puissent suciter une adhesion, des adhesions communes et fraternelles en Europe.

    * Referendums d’initiative populaire (et pourquoi pas en attendant des referendums paralelles et sauvages européens qui mettent sous grande pression les institutions de l’UE ?) . par exemple puet-on faire un referendum européen sur les OGM ? (à noter que sans cadre légal, la gauche italienne a bien fait une consultation populaire pour nommer un candidat de gauche...C’est un précedent).

    * Propositions de mise sous contrôle démocratique plus étroit des representants européens, commissaires divers et variés, représentants à l’OMC, etc...

    * Batailles pour des services publics européens, sous contrôle démocratique.

    * Affirmation d’être une alternative là où les forces de soutien à l’ultra-liberalisme ont échoué (sociaux-democrates , droite et extreme-droite européens)...

    * Un SMIC européen, lutte contre les dumpings sociaux et fiscaux, etc.

    * Interdiction des licenciements.

    * Mise sous contrôle démocratique de la monaie.

    * Bataille pour une vraie constituante européenne.

    * Pour une loi sur la liberté d’expression la plus totale.

    * Contre tout contrôle d’interets privés sur le net. Interdiction et condamnation des personnes et des sociétés établissant des dispositifs d’espionage des internautes .

    * Tous les programmes utilisés par les services publics devront être en open source, revendication élémentaire et démocratique.

    * Etablissement d’un service public à très haut débit du net sur tous les territoires et gratuit, avec obligation de fournir les moyens et sans aucun controle sur les contenus.

    * La lutte contre l’evasion fiscale et la criminalité financière des grands groupes industriels et financiers doit être menée avec vigueur et précisemment.

    A chacun d’enrichir...
    Mais d’emblée toute bataille politique, toute bataille electorale, devra avoir en son coeur, en son sein, des fondements d’emblée européens, des propositions qui s’appliquent aussi bien à l’echelon continental qu’à l’echelon national.

    Copas

    • OK COPAS et moi qui suis une "ménagère "je demande pour budgetiser votre programme :

      - LA main levée des cagnottes du Sénat et de l’Assemblée nationale : ces deux assemblées n’ont aucun droit de théoriser l’argent de nos impots
      - La régulation des avantages octroyeés aux Sociétés qui veulent délocaliser
      - La suppression des Conseils, commissions et experts qui recasent nos politiques en panne d’élection et de notoriété = moins de fonctionnaires cela fera plaisir à un certain électorat
      - Une taxe ou impot sur toutes les transactions boursiéres d’un montant à définir
      - en premier lieu, la réintégration des taxes des augmentations du tabac et de l’essence dans les caisses de la sécurité sociale ( ces augmentations devaient servir pour palier au cout des cancers et des accidents de le route)
      - La réorganisation de la PAC

      J’ai du en oublier ....

      Nicole

    • Question : un nouveau projet de tce qui retirerait la deuxième partie, économique (zut, j’ai déjà oublié, c’était bien la deuxième ?), serait-il acceptable ? Moi j’ai tendance à penser que ce serait une grande victoire, puisque la principale objection au traité était de "constutionnaliser le libéralisme". Mais bon, peut-être suis-je un mou ?
      Otto E.

Derniers articles sur Bellaciao :