Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’UFC attaque Orange sur son offre quadruple-play

samedi 14 janvier 2012 , par Benjamin Ferran - Contacter l'auteur - 9 coms

Cette offre groupant Internet triple-play et téléphonie mobile est un « cadeau empoisonné », juge l’association de consommateurs, qui saisit l’Autorité de la concurrence.

L’UFC-Que choisir cherche à libérer les clients d’Orange. Mercredi, l’association de consommateurs a annoncé qu’elle allait saisir l’Autorité de la concurrence, pour l’alerter sur les pratiques de l’opérateur. En cause, l’offre quadruple-play « Open », qui « emprisonnerait » les abonnés en conjuguant au sein d’un seul contrat de l’Internet, de la télévision, de la téléphonie fixe et mobile.

Plus pratique et économique que des abonnements séparés, l’offre Open est un « cadeau empoisonné » pour le million de foyers qui y a souscrit, estime l’association de consommateurs. Selon l’UFC, « Orange impose la reconduction de l’engagement sur la partie fixe, lorsque le consommateur fait évoluer son contrat mobile » et « empêche les consommateurs de découpler les offres triple-play et mobile au moment de la résiliation d’une d’entre elles ».

Un frein au passage chez Free

Chez Orange, on affirme que ces deux critiques sont « erronées ». « Il n’y a aucun engagement sur la partie fixe, et on peut résilier son offre triple-play sans que soit résiliée la partie mobile », affirme la direction de l’opérateur à l’AFP. En revanche, en cas de changement d’opérateur fixe ou mobile, tout en conservant son numéro, les frais de résiliation doivent bel et bien être payés pour la totalité de l’offre, comme le précisent les conditions générales de vente. L’abonné se retrouve alors avec un nouveau contrat fixe ou mobile séparé.

Pour l’UFC-Que choisir, ce type de clause fait « augmenter très fortement les coûts de sortie » des clients et les « verrouillent dans la durée » sur l’offre Open. Une pratique malvenue « alors même que l’arrivée prochaine d’un nouvel opérateur mobile doit permettre une dynamisation concurrentielle profitable au consommateur », déplore l’association. Orange, de son côté, rétorque que l’Autorité de la concurrence l’a autorisé en juin 2010 à proposer de telles offres. Et qu’une enquête est en cours pour s’assurer qu’il respecte ses engagements.

http://www.lefigaro.fr/conso/2012/01/04/05007-20120104ARTFIG00465-l-ufc-attaque-orange-sur-son-offre-quadruple-play.php

Mots clés : Economie-budget / Numérique-Techno. /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :