Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

LES FRAYEURS DE MADAME PARISOT

lundi 2 avril 2012 , par Patrick MIGNARD - Contacter l'auteur - 8 coms

Je n’ai aucune sympathie pour Mélenchon, pas plus que pour un quelconque autre candidat,… au point d’ailleurs que je ne me déplacerai même pas pour voter. Mon acte citoyen est de refuser la mystification qu’est l’élection.

Cela devait être dit pour éviter tout malentendu partisan, mais la dernière déclaration (I-télé/Europe1 le 1er avril) de la présidente du MEDEF mérite que l’on s’y arrête,… elle en dit long sur le cynisme du patronal et ces temps de crise.

"Le programme de Jean-Luc Mélenchon est un programme qui installerait une modalité de contrôle de l’économie et pas seulement de l’économie, peut-être comme on n’en a jamais vu".

Madame Parisot craint un « contrôle de l’économie ». Quand on voit les intérêts qu’elle défend on comprend sa crainte. Il est certainement mieux, pour les acteurs économiques qu’elle représente de pouvoir, sans aucun contrôle, de leurs victimes faire leurs petites et grandes affaires. En effet :

Que serait l’économie sans la liberté de licencier, d’exclure du travail, de réduire à la misère celle est ceux qui par leur travail créent la richesse ?

Que serait l’économie si les fabricants ne pouvaient plus fabriquer n’importe quoi avec n’importe quoi ? S’il fallait toujours faire attention aux composés des produits, en vérifier la toxicité, mettre en garde le consommateur sur d’éventuels dangers ?

Que serait l’économie si l’on ne pouvait pas polluer sans limite notre environnement, l’air, la mer, la campagne, les villes ?

Que serait l’économie si les possesseurs du capital ne pouvaient plus toucher des rémunérations dépassant l’imagination du citoyen moyen ?

Bref, que serait l’économie si celle-ci sans tenait simplement à satisfaire les besoins des hommes et des femmes de cette planète dans le respect de l’environnement.
°

"Il y a aussi des phases dans les révolutions qui sont terribles. Je trouve que Mélenchon est beaucoup plus l’héritier d’une forme de Terreur que l’héritier des plus belles valeurs de la Révolution".

Madame Parisot fait dans la peur. La Révolution,… le mot est lâché. Mais faut-il rappeler à cette dame que s’il y a eu des révolutions dans l’Histoire, c’est justement parce qu’il y avait des personnages comme elle qui s’acharnaient à exploiter, à spolier, à diviser, à exclure des populations entières, les réduire à la misère. Que les exploités ne se révoltent pas et ne font pas des révolutions pour s’amuser, mais acculés à des situations impossibles à vivre.

Or, et cela n’a pas échappé à cette dame, aujourd’hui, c’est exactement le cas qui produit révolte, voire révolution. On comprend qu’elle soit inquiète.
Quand aux « belles valeurs de la Révolution », ces mots dans sa bouche prennent une étrange sonorité.

Pour elle, quel sens peut avoir le mot «  LIBERTE  », sinon celui de s’accaparer d’un maximum de biens, liberté de licencier, liberté d’agir dans l’intérêt de quelque uns au mépris de tous les autres.

Pour elle, quel sens peut avoir le mot «  EGALITE  » quand elle défend les intérêts de cumulards qui touchent autant en un mois qu’un salarié moyen touche en trois siècles.

Pour elle, quel sens peut avoir le mot «  FRATERNITE  » quand elle évolue dans une société, et dans un monde, dans laquelle il y a de plus en plus de pauvres, d’exclus, de personnes qui ne peuvent plus se soigner, se loger…

°
"Il y a des moments où la démagogie flatte des choses tout-à-fait détestables et c’est comme ça que les choses deviennent ensuite incontrôlables, non maîtrisables".

On comprendra désormais que parler de contrôle collectif de l’économie, de sécurité alimentaire, de réduction des inégalités, de salaires et de retraites décents, de respect de l’environnement,… constituent pour Madame Parisot des « choses tout à fait détestables ».

Et bien sûr si le contrôle collectif s’exerce, tout devient incontrôlable,,… beaucoup plus incontrôlable que le fonctionnement des marchés financiers, que la crise monétaire, de la dette, de l’énergie nucléaire, des OGM… qui comme nous le constatons tous les jours sont parfaitement contrôlés.

Cette dame trouve Jean Luc Mélenchon « vulgaire ». Il est vrai que comparé à la finesse et la culture de Nicolas Sarkozy, le candidat du Front de Gauche fait pâle figure, sans parler de quelques uns de ses ministres comme Nadine Morano ou Frédéric Lefèvre.

Elle trouve qu’il «  oppose les personnes les unes aux autres ». Qui est visé, les salariés et les patrons ? Mais cette opposition n’a pas eu besoin de Jean Luc Mélenchon pour exister avant même sa naissance à lui et à elle.

Elle trouve enfin que la présence des ministres communistes au gouvernement serait « ringarde ». Ça nous change de la crainte des chars soviétiques sur les Champs Elysées.

Cette déclaration manquait dans cette morne campagne. C’est désormais chose faite. La quantité de sottises débitées est telle que l’on peut espérer que madame Parisot mettra ça sur le compte du 1er Avril… C’est le seul espoir qui lui reste pour être crédible.

Avril 2012
Patrick MIGNARD

Mots clés : Economie-budget / Jean-Luc Mélenchon / Partis politiques / Patrick Mignard / Présidentielle 2012 /

Messages

  • Bof,elle a un programme simple.Le retour a l’esclavage,tout le reste ne peut que l’a choquée........momo11

  • Parisot a aussi poussé de hauts cris devant le programme de Marine Le PeN

    Quand le FHaine avait opportunément le vent en poupe, Parisot voyait dans son programme "la ruine de la France" (pas moins).

    http://www.lepoint.fr/politique/parisot-le-programme-economique-de-marine-le-pen-c-est-la-ruine-de-notre-pays-13-09-2011-1372704_20.php

    Faut il en conclure que Mme Parisot désigne qui est un révolutionnaire prolétarien ?

    Faudrait quand même voir à rester sérieux et à ressortir un peu ce vieux Guy Debord qui n’a pas dit QUE des conneries. Tant qu’on y est on peut aussi ressortir Reich et Tchakhotine.

    Bref.

    Parisot fait gonfler les leurres en fonction de ce qu’elle juge opportun sur le moment.

    Ce micmac fait partie de la stratégie de manipulation du FdG mise en place par l’UMP pour couler le PS et remporter l’élection présidentielle (car dans un duel Mélenchon/Sarkozy tout le monde sait que Sarkozy est réélu d’avance).

    C’est quand même marrant de se laisser piéger à ce genre de trucs.

    Sinon je suis d’accord avec la remarque de Momo11 : Compte tenu de ce que veulent Parisot et ceux qu’elle représente, je pense que même le programme de BAyrou lu isemble dangereux et révolutionnaire :-D

  • Quand j’entend Parizot la moutarde me monte au nez,et JLM la mélenchomania depuis sa prise en main du PC , reste de la poudre au yeux, bien sûr, j’aime la foule en rouge chantant l’internationale, mais TIBET SYRIE NUCLEAIRE ET INSULTES A TOUT PROPOS pas pour moi ;la tentation du bulletin blanc est là. Mais CHIRAC / LEPEN = la droite SARKO/LEPEN = la droite. HOLLANDE SANS MELENCHON=SARKO+LEPEN+BAYROU = ou MELENCHON SANS HOLLANDE quelle salade ! allez je vais méditer et manger mon foulard rouge tout en cherchant des asperges sauvages...........

  • A t’elle abordé l’enquête de l’IUMN car depuis 2007 le sujet n’est plus d’actualité.Moi il ne me déplairais pas de savoir ou cela en est,on sait la justice débordée mais quand même.

  • Et pendant ce temps madame fait salons sur salons pour son poulain.

  • Excellent !! N’en rate pas une la pari-sotte !
    Bin si, même sans illusions je voterai la Méluche, rien que pour remercier tous ceux qui nous font rêver en se déplaçant, en montrant leur jeunesse et leur vitalité et pour leur donner du courage, car ça bardera, quel que soit celui qui l’emportera.

    • ça bardera, quel que soit celui qui l’emportera.

      Espérons que tu dises vrai

      Moi je m’en cogne que Mélenchon ou Tartempion soit élu ce que je veux c’est que la colère et la résistance des travailleurs déborde tout par la gauche, qu’on n’attendre rien de ce cirque et de ces guignols (Mélenchon - et son aréopage sorti tout droit de Force Ouvrière - est juste un guignol plus talentueux que les autres pour faire avaler des couleuvres GROSSES comme des troncs d’arbre) car comme a dit très justement JP MErcier de la CGT Peugeot PSA : "là les tauliers font une pause mais dès le 7 mai ils vont y aller A LA HACHE".

  • Madame Paris-Sot, soyez consciente que même des personnes de la droite traditionnelle en ont marre de cette arnaque qui perdure. Donc vivement un changement, cela ne peut être pire.

Derniers articles sur Bellaciao :