Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

La duplicité de Nicolas Sarkozy s’étale au grand jour

jeudi 23 février 2012, par JJR

Le Président en exercice se définit lui-même comme l’homme qui dit la vérité aux français, l’homme aux "accents de vérités" selon la formule d’un des communicants de l’Elysée. L’homme peut se targuer d’avoir des conseillers en relation publique hors pair qui mettent leur talent de communiquant au service d’une oligarchie dont la préservation des intérêts repose pour l’essentiel sur le consentement de la masse citoyenne. D’un bourrage de crâne incessant, résulte un lavage de cerveau à faire pâlir d’envie les régimes totalitaires qui ne parviennent, bien souvent, à s’imposer que par la terreur.

" Plus le mensonge est gros, plus il passe." Cette maxime populaire se vérifie en permanence. Notre Président de la République en fait un usage immodéré. Il en a fait la doxa de sa campagne électorale. La consultation populaire, c’est son langage de vérité, la proportionnelle aux élections législatives, c’est son accent de sincérité. Qu’à contrario il se complaise à court-circuiter la volonté du peuple quand la propagande échoue ou bien qu’il supprime la proportionnelle pour les élections des conseillers territoriaux ne l’émeut pas outre mesure.

Nicolas Sarkozy a été élevé au biberon de la meilleure école. Zélé, il s’enorgueillit de la gratitude de sa caste d’adoption. Une oligarchie sans le moindre scrupule, dépourvue d’éthique, la plus élémentaire. Un environnement dans lequel la mythomanie, la mégalomanie et la fourberie ne sont pas perçues comme des tares mais des qualités intrinsèques à un pouvoir corrompu.

Son dernier exploit en date concerne la polémique suscitée par les sacrifices rituels d’animaux destinés à la consommation. Partout en France des animaux destinés à donner de la viande dite Hallal ou Cacher sont égorgés dans des conditions inhumaines conformément aux cultes musulman et juif. Aucun étiquetage ne permet aux consommateurs de faire un choix libre et éclairé. Ainsi en toute opacité, des milliers de tonnes de viande en provenance d’abattoirs soumis à des préceptes religieux sont distribués dans des grandes surfaces à l’insu des consommateurs par dérogation aux normes d’hygiène prescrites par une directive européenne. Or, la chambre d’agriculture d’île de France a révélé ce mardi dans un communiqué que 100% de la viande abattue dans la région était sacrifiée rituellement.

Vous pensiez encore que Nicolas Sarkozy était le Président de la République de toutes les obédiences nationales, l’homme de toutes les croyances, de toutes les convictions, sans distinction, aucune, et bien vous vous méprenez. Au côté de son rival et ami de toujours, François Hollande lors d’un dîner organisé par le CRIF pour lancer la campagne électorale, - la complicité entre les deux candidats du système n’étant plus cachée par la presse - on peut constater que le Président sortant assume sans le moindre scrupule sa vision très sélective de ce qu’est la fonction présidentielle.

Le prétendant sortant a fait preuve d’un aplomb à faire honte à un citoyen ayant tant soi peu de dignité, de conscience personnelle. En visite au marché de Rungis dans son habit d’autorité, notre gourou à penser a estimé que " la polémique n’avait pas lieu d’être". "On consomme chaque année en Ile-de-France 200 000 tonnes de viande et il y a 2,5% de viande casher et halal" .

Et oui, la caste dominante de cet "homme de main" sait qu’elle a un avantage de poids sur les concitoyens : dépourvue du moindre scrupule moral, elle a un toupet d’enfer. Sa seule religion est la cupidité, la domination par la division et le mépris de la masse des intouchables.