Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

La parole du Président

mercredi 23 novembre 2005

Combien de ses promesses électorales ont été tenues ?

Que vaut encore sa parole ?

Peut-il encore se porter garant de quoi que ce soit ?

N’a-t-il pas montré, à son ministre de l’intérieur (le petit nerveux), la voie à suivre quand il a philosophé, lors d’un discours qu’il disait ne pas être raciste, sur le bruit et l’odeur des français d’origine immigrée ?

Les banlieues se sont enflammées, est-il intervenu aussi promptement http://permanent.nouvelobs.com/soci... que pour une simple grève de la S.N.C.F. ?

La ministre de la défense (dans une émission de MOF le gentil toutou qui mord ceux qui ne sont pas d’accord avec son maître), et quelques autres de ses inconditionnels, nous expliquent que le président n’intervient que si la situation le nécessite et qu’il s’occupe surtout à bien nous représenter à l’étranger.

Bien nous représenter ?
Est-il allé dire, à Bruxelles, que le peuple français avait voté NON au référendum et qu’il fallait absolument tenir compte de sa volonté ?
Au contraire, il a fait (ou laisser faire) accélérer la mise en place de quantité de dispositifs visant tous à la consolidation précipitée (comme si le temps allait manquer) d’un libéralisme sauvage que les français ont pourtant rejeté le 29 mai 2005 à travers le TCE.
Lequel TCE nous proposait, du même coup, de bien vouloir légitimer la ploutocratie européenne.

Une grève de cheminots est-elle plus préoccupante qu’une révolte généralisée contre la misère et l’injustice ? Il est peut être conseillé par l’infâme Balkany, repris de justice notoire http://fr.wikipedia.org/wiki/Patric... qui affirme, sans honte, que la misère n’existe pas en France http://www.la-bas.org/article.php3?...

Est-il sérieux quand il dit http://permanent.nouvelobs.com/soci... vouloir "pénaliser plus sévèrement les communes" qui ne respectent pas l’obligation de se doter d’au moins 20% de logement social ? Surtout s’il ne dit pas vouloir changer la loi sur l’application de la SRU http://www.legifrance.gouv.fr/WAspa...

Depuis son fameux débat avec les jeunes (en compagnie de MOF, encore ce MOF aboyant) on le savait déconnecté de la réalité. Mais à ce point ?
Il faut lui rappeler (ou le mettre au courant) que les députés U.M.P., a travers la langue de bois de Monsieur Eric RAOULT, déclarent que ni eux ni leurs administrés ne veulent de populations d’origine immigrée.
Qu’a-t-il à leur répondre ? On a rien entendu. Il n’a pas entendu ? Il est vraiment sourd ?
Il assure que les préfets vont faire appliquer les amendes prévues ! Il est vraiment marrant.
Je vois bien un préfet convoquer Monsieur SARKOZY pour lui passer un savon. C’est très sérieux tout ça.

Monsieur RAOULT (celui qui affirme, sur une grande radio, que les jeunes devraient regarder la star académie au lieu d’être dans la rue) a déjà annoncé la couleur.
Comme à Monsieur Devedjian http://paris.indymedia.org/article.... il ne lui manque qu’un gros nez rouge pour être tout à fait un clown.
Cet amuseur public, amateur de milices privées, affirme qu’il n’est pas hors la loi puisqu’il paye les amendes ! OUI OUI, on l’a entendu sur toutes les chaînes de télévision. Les télévisions adorent les amuseurs publics.
Les amendes (des broutilles pour Monsieur RAOULT et ses acolytes) sont payées, de toute façon, par le contribuable. Alors pourquoi un maire qui serait raciste et contre la mixité sociale se gênerait-il, s’il ne risque rien personnellement ?

Mais pour ne pas mettre en colère le président l’U.M.P. (le petit nerveux aux innombrables mandats qui est aussi contre la mixité sociale), le Président ne veut surtout pas durcir la loi.

C’est en agissant aussi fermement, c’est en demandant aux patrons des médias d’être gentils avec les français non blancs, c’est en recevant quelques jeunes manipulés (d’origine immigrée et qui, soi-disant, auraient réussi) à l’Elysée qu’il nous fait croire qu’il va juguler les injustices et le racisme.

Une loi sur l’école, rendant la scolarisation dès l’âge de 2 ans systématique et diminuant les effectifs dans les classes du primaire ? Non ! Trop cher. Les représentants de l’U.M.P. (des ploutocrates ultra-libéraux, capitalistes même, repris de justice pour certains) n’en veulent pas. Il ne faut pas les contrarier ! Leurs enfants à eux n’ont pas de problème.
Trouver les moyens pour accompagner les enfants des familles en difficulté dès la naissance ? Pas davantage.

Il est prouvé, aujourd’hui, que tout se joue lors des deux ou trois premières années de la vie. Chacun le sait mais PAS le Président.
On ne peut quand même pas penser qu’il le sait mais préfère attendre que les gamins aient 14 ans pour les livrer, sans défense, aux patrons ? Le peut-on ?

Il continue, comme à son habitude, de s’agiter pour ne rien faire et à parler pour ne rien dire.

Et pendant ce temps-là, le petit nerveux continue à restreindre les libertés républicaines.
C’est du concret avec lui : lisez le projet de loi qu’il présente en ce moment même à l’Assemblée Nationale !

Messages

  • J’ai rarement lu autant de conneries. Les "jeunes" qui brulent et détruisent ? une belle bande de voyous et de salopards. Chut, faut pas le dire, le censeur va passer par là.
    La France on l’aime ou on fout le camp.