Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Le commandement de l’armée sioniste (oui Tsaha chérie) est consterné

mardi 13 janvier 2009

Un article édifiant du Yediot Aharonot, ce journal de l’entité sioniste qui nous apprend ce 13 janvier 2009 que l’armée sioniste (oui, la Tsahal chérie de la presse française) n’a capturé que 200 Palestiniens dont la grande majorité n’a aucun lien avec les mouvements de résistance, Hamas en tête.

Le journal nous parle de la « consternation » des officiers de l’armée sioniste qui avait vu les choses en grand et prévu centre carcéral et magistrats pour juger à la mode sioniste les résistants Palestiniens.

Bonne nouvelle pour les « juges, » ils vont pouvoir se reposer.

Ceci dit, cette consternation au vu du faible nombre de prisonniers liés à des groupes « terroristes » selon la terminologie sioniste nous donne une bonne indication de l’efficacité sur le terrain des véritables terroristes.

Et il y a fort à parier que les 20 à 30 soupçonnés de liens avec les mouvements de résistance ne le sont que pour des actions de type soutien ou logistique (Moussebilin).

Maintenant, transposons ce ratio du nombre de prisonniers à celui des civils : 3 suspects (hypothèse haute) sur 200 = 15 %

15 % de 1000 morts Palestiniens = 150 militants tués au combat.

Belle performance en vérité quand on sait l’ampleur des moyens des terroristes sionistes : artillerie de marine, missiles air-sol, bombes au phosphore, bombardements aériens, artillerie lourde, tanks sans oublier bien sûr les fantassins qui ne sont pas venus avec des frondes.

On aurait apprécié que les chefs du gang sioniste expriment leur consternation au sujet de toutes leurs victimes innocentes... Faut pas rêver.

En dix jours de combats dans la bande de Gaza, plus de deux cents Palestiniens ont été arrêtés et emmenés en Israël pour interrogatoire. Mais à la consternation des responsables militaires, moins de 30 se sont avérés avoir des liens avec le Hamas ou toute autre organisation terroriste.

Après étude de ces données, les militaires ont décidé de renoncer à l’installation d’un service judiciaire [ !] initialement prévu dans la prison de Ketziot.

Dans le cadre de la préparation de l’opération militaire à Gaza, l’armée avait prévu d’établir ce service judiciaire [ !] afin d’interroger et de classer les détenus. Cependant, en dépit de centaines d’arrestations, seulement 20 à30 Palestiniens restent soupçonnés d’être impliqués dans n’importe quel type d’activité terroriste.

Les magistrats militaires qui ont été désignés pour présider les procès de nombreux détenus n’ont pas été convoqués et les prisonniers qui font encore l’objet de soupçons sont en cours d’interrogatoire par les renseignements militaires et le Shin Bet [sécurité intérieure].

Messages

  • Le journal nous parle de la « consternation » des officiers de l’armée sioniste qui avait vu les choses en grand et prévu centre carcéral et magistrats pour juger à la mode sioniste les résistants Palestiniens.

    Bonne nouvelle pour les « juges, » ils vont pouvoir se reposer.

    C’est incroyable la ressemblance avec les attentats du 11/9 aux USA, et l’invasion en Irak qui s’est soldé par un échec cuisant, point de Ben Laden, ni d’armes nucléaires.

    Et rebelotte à Gaza.

    Bon, qui déteint sur qui ?

  • Je pense que comme toute armée d’agression et d’occupation ils ont sous-estimé les capacités de l’adversaire et son engagement au combat.

    Tout simplement parce que, même chez les Sionistes, (Et plutôt chez eux qui sont racistes à mort), pour un état-major demander des moyens extrèmes, (Même si ceux engagés sont conséquents), pour combattre ce qu’il considèrent comme une bande de paysans pouilleux et affamés, c’est faire preuve d’incompétence par rapport aux "politiques" auxquels ils rendent des comptes.

    Six mois de blocus féroce, officiellement pas d’armes équivalentes à opposer à la plus grande armée du Moyen-Orient. Et, 15 jours après le début de l’engagement, deux cent prisonniers dont 90% pas en rapport avec le conflit. Plus passer pour des cons que ça tu meurs.

    Mais ceux qui connaissent l’histoire militaire savent que c’est ce qui se passe depuis Xerxès, Alexandre le Grand, Napoléon et leurs successeurs.

    Il est probable que les pertes sont plus conséquentes que ce qu’on peut penser dans les rangs de la Résistance. Mais il est aussi probable qu’il n’y a pas de prisonniers, ceux-ci combattant jusqu’au bout. Et les rangs de la Résistance se nourrissent des parents de victimes criant vengeance.

    La doctrine de Tsahal, qui est une doctrine "zéro morts" dans ses rangs, fait qu’ils "écrasent" littéralement l’environnement avant d’avancer. Y apas de corp-à-corp. Ca ne laisse pas beaucoup de marge aux combattants engagés pour survivre à long terme mais aucune possiblité pour les Sionistes de faire de "vrais" prisonniers.

    Seul un renouvellement fourni par ceux qui veulent venger leurs proche permet de maintenir la pression de la Résistance.

    Mais ça veut aussi dire qu’il faudra TOUT écraser pour prendre et maintenir le terrain. C’est-à-dire TOUT ce qui vit à Gaza et dans la Bande territoriale. A Rafah ils n’en sont pas loin, mais ils ont déja mis 15 jours pour gagner 10% du territoire de la Bande de Gaza.

    C’est à dire plus que pour battre les armées régulières de trois pays arabes pendant la Guerre du Kippour.

    Et on ne connaît pas leurs pertes officielles à ce jour, mais je les pressent importantes.

    Va falloir qu’ils changent leurs vues sur les "Fellahs pouilleux" les vaillants "Golanis" et leurs maîtres planqués à Tel-Aviv.

    G.L.