Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Le nombre de RMIstes a grimpé de 9% en 2004 selon la presse

mardi 15 mars 2005 - Contacter l'auteur - 8 coms

Le nombre de bénéficiaires du revenu minimum d’insertion (RMI) a grimpé de 9% en 2004, affirme le quotidien Les Echos paru mardi.

Selon le journal économique, qui ne cite pas de source, la France métropolitaine comptait à la fin de l’an dernier 1,061 million de bénéficiaires du RMI contre 973.000 fin 2003.

Cela représente 88.000 allocataires de plus sur un an et près de 150.000 depuis la remontée entamée au printemps 2002, qui coïncide avec l’arrivée de Jean-Pierre Raffarin à Matignon, relèvent Les Echos.

Le journal note également que la hausse observée en 2004 a été presque deux fois supérieure à celle de 2003 (+5,3%) en dépit du retour d’une croissance économique soutenue l’an dernier et de la stabilisation du nombre de chômeurs.

Le dernier trimestre 2004 a été marqué par une nouvelle déconvenue avec 20.000 bénéficiaires de plus soit +1,9%, écrivent Les Echos, précisant que la publication officielle des statistiques du RMI doit intervenir cette semaine.

http://www.lexpress.fr/info/infojour/infos.asp?id=3457&1104

Mots clés : Emploi-chômage / Pauvreté-Précarité /

Messages

  • il serait intéressant de voir si le nombre de radiation n’a pas lui-même augmenté. Dans le dernier CQFD ou dans Courant Alternatif, un certain nombre d’article tendent à le signifier... et c’est exact que sur le terrain ça devient plus chaud.

    UN RMIste.

    • Pas assez chaud encore. Je propose aux rmistes d’aller occuper les appartements des ministres et toutes leurs dépendances. Des actions ponctuelles comme un pique-nique devant le ministère du travail. Le tout frappant les esprits mais toujours sans violence et faisant "rire" le public. Jouez les bouffons de la république puisque vous êtes bafoués et vous serez pris au sérieux. Dites-vous que vous etes maintenant 1 million et de ce fait vous êtes une force d’autant plus forte que vous avez tout à gagner et rien à perdre...Soyez unis !!!!

    • Le problème quand tu es rmiste est que tu n’as plus, ni envie, ni désir. Et que la tendance est au renfermement et à la dévalorisation de soi. Alors allez jouer les bouffons, même parmi un million de similaires avec un sourire figé est impossible à envisager. L’énergie de l’illusoire ne borde pas nos paupières. Et leurs appartements de ministres, on les trouve moches et froids. Quant au pique-nique devant le ministère du travail, on n’a que des assiettes vides à présenter.

      On veut juste ce qui nous est du. La liberté de travailler là où bon nous semble et construire un monde qui nous ressemble. Avec ou sans eux.

      On garde nos forces pour leur balancer un grand Non le jour du référendum. Et cet acte-là demande une belle énergie multipliée.

      Mata a ri

    • Balancer un NON, c’est bien. On va tous le faire. Mais comment atteindre les objectifs que se donne Mata a ri ?

    • Il existe des sites et des webzines sur le net qui ont décortiqué -pour les plus paresseux- les articles de la constitution. En divulguant un maximum toutes ces informations précieuses qui ne peuvent raisonnablement qu’amener un NON et en faisant un travail assidu sur le terrain quelles que soient les régions où l’on habite, il y a de fortes chances que les indécis qui représentent encore un beau pourcentage se rallient au NON.

      Il faut bien comprendre que beaucoup de futurs candidats au OUI n’ont pas lu la constitution. Et c’est bien ce qui est le plus rageant. Cette faculté à aller voter en laissant un chèque en blanc relève du masochisme.

      J’ai personnellement déjà convaincu une vingtaine de personnes indécises. En multipliant ce type d’efforts journaliers, on peut -si l’on est nombreux à s’activer- faire basculer la donne, loin de la propagande de la presse officielle et des discours formatés.

      Mata a ri

    • Bravo, Mata a ri.
      Faut qu’on suive tous ton exemple !
      Formons des comités pour le NON dans tout le pays !

  • Aucune importance : les RMistes ne sont pas considérés comme des chômeurs.

Derniers articles sur Bellaciao :