Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Nicolas Sarkozy... Multirécidiviste

lundi 27 juin 2005 - Contacter l'auteur - 5 coms

De Pierre MARCELLE

Petit à petit, l’oiseau fait son nid ; à grands coups de gueule et de boutoir, Nicolas Sarkozy fait son coup d’Etat tragi-comique. En moins d’une semaine, de ses rodomontades de La Courneuve jusqu’à l’offrande au « peuple » de son corps martyrisé par les médias en passant par l’invention de la sanction de la robe par la matraque, le ministre d’Etat et coucou de Matignon interloqua. Ses saillies inspirent tout à la fois une peur diffuse et une compassion étonnée, de celles qui, dans les cours de récré, nous faisaient dire, la tempe vrillée par un index perplexe, qu’il « faut pas les contrarier ».

Sarkozy est à lui tout seul ce « les » polymorphe, qui fait se demander d’où il miaule ce qu’il aboie. Qui parle, et quoi l’inspire ? Est-ce le candidat engagé dans une lutte à mort, au sein de son camp, pour la présidentielle prévue en 2007 ? Est-ce le pari tactique d’occuper dans un Blitz tout le terrain qu’il peut en mijotant dans son vieux pot électoral sa vieille soupe sécuritaire ?

Est-ce le cynique ou le mal-aimé qui, clamant soudain sur un mode pathologique une haine trop longtemps dissimulée des démocrates « droits- de-l’hommistes », semble vouloir faire payer au monde entier une infortune dont on ne sait trop, depuis qu’il a aboli les frontières des genres, si elle est d’ordre public ou privé ?

Et lui-même le sait-il ? Ce qui nous frappa surtout, durant cette semaine qui le vit aux abois, c’est cette façon, quand il parle de « victime(s) », de sembler ne parler que de lui. De sorte qu’en le voyant gesticuler, le citoyen ne sait trop s’il assiste à une tentative de putsch ou à une projection du Dictateur, de et par Charlie Chaplin...

Le vide alentour ne rend plus guère audibles que les syndicats « corporatistes » (Sarkozy dixit). Villepin décrétant avec une salace gourmandise que « si Cécilia ne revient pas, il [Sarkozy] est foutu » (Libération du 24 juin) promet un piètre remake des ferrets de la reine. Du PS passif, rien ne vient. Au fait... Quelqu’un sait-il si Lionel Jospin, taiseux depuis le 29 mai, s’est retiré de la vie politique ?

http://www.liberation.fr/page.php?Article=306918

Mots clés : Gouvernements / Pierre MARCELLE /

Messages

  • Ce lyrisme de Libération masque mal une gêne : Libé aussi est entré à fond dans la com de Sarko. Ils lui ont servi la soupe. Alors, maintenant, ils sont un peu verts (d’ailleurs le journal était vert aujourd’hui).
    Non : Sarko populo. C’est plus simple, c’est clair et net. TSF : tout sauf Sarko _ Faire obstacle à Le Pen light.

  • L’essentiel du plan com de Sarko devant la montée de l’anti-libéralisme, c’est d’allumer un contrefeu sécuritaire, faire un gros barouf populiste-sécuritaire.
    Il faudra veiller à ce que le grand débat démocratique sur les questions économiques et sociales, françaises et européennes, ne passe pas à la trappe !

Derniers articles sur Bellaciao :