Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Oui, il peut y avoir du racisme dans la critique d’une religion !

jeudi 31 octobre 2019 , par Chantal Mirail - Contacter l'auteur - 26 coms

Dans un contexte où des hommes pratiquant une religion sont stigmatisés pour des raisons politiques, impérialistes ou sociales, attaquer systématiquement et de façon récurrente leur religion, même de la façon la plus soft qui soit, est une forme de racisme.
Un texte n’a pas son effet seulement par son contenu mais aussi par sa place et son contexte.
Ainsi si l’on veut insinuer que les jeunes des banlieues sont des délinquants, il suffit de faire suivre un texte sur la délinquance par un texte sur les banlieues. Le lien entre les deux ne sera pas établi de façon explicite mais implicite.
On ne peut mettre sur le même plan des critiques récurrentes contre l’intégrisme juif en France en 1942 et l’intégrisme (joliment renommé fondamentalisme) en Israël aujourd’hui. Si vous aviez été en Irlande pendant les grèves de la faim de 1981, auriez-vous trouvé anodin de parler de façon récurrente de l’intégrisme catholique tellement pire que l’intégrisme protestant ? En Syrie en 2013, lors des massacres de Chrétiens perpétré par les « rebelles » (terme employé en France pour désigner en fait des djihadistes), aurait-il été bienséant d’aller publier des caricatures de Jésus ? Et pourtant « dieu sait » si je condamne cet homme vierge fils de vierge qui nous invite à boire son sang.
Etre athée, c’est rejeter une forme de pensée religieuse. Sous couvert d’athéisme et d’un discours critiquant toutes les religions, donner systématiquement l’exemple du voile musulman, c’est stigmatiser un groupe social. C’est aussi s’approprier les femmes de ce groupe car en se voilant elles échappent au mâle dominant du pays dominant. Ce n’est pas un hasard que toutes les armées violent les femmes de l’ennemi.

Alors que les 3 religions monothéistes sont une même religion, pointer les différences en les hiérarchisant est une forme de racisme même si ce ne sont pas les personnes qui sont visées. Car chacune des 3 appartient à des groupes ou des pays dont l’un à une période donnée peut agresser l’autre, le massacrer, le génocider. Sachant que agresseur et agressé s’inverse bien facilement selon les aléas de l’histoire.

La réussite du monothéisme dans notre société est dans son adéquation avec le capitalisme :
Genèse 1, 28
Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. 1,29 Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture.…
C’est en s’appuyant sur ce texte dit sacré qui donne la Terre aux hommes que le capitalisme poursuit son œuvre cannibale et destructrice. La propriété privée de la terre est intrinsèquement liée à celle des animaux et des femmes. Il ne pourra y avoir de véritable écologie, de véritable libération des femmes sans sortie du système capitaliste, la Genèse deviendra alors obsolète ainsi que ses 3 mercenaires, juif, musulman, chrétien.
Rappeler cette analyse est fondamental pour une véritable critique des religions.

Ce ne sont pas les religions qui créent des idéologies, elles n’en sont que l’habillage, la mise en image, le roman. Il faut se sortir d’une approche religieuse des religions.

Il ne peut y avoir de critique des religions sans analyse politique des enjeux. Critiquer systématiquement l’Islam aujourd’hui c’est faire d’une pierre deux coups :
-  faire des classes populaires françaises mises au ban (banlieue) des ennemis intérieurs.
-  Justifier les guerres impérialistes en Iraq, en Lybie, en Syrie etc…
Quand cette critique devient attaque des personnes, appel à délation, haine quotidienne, c’est grave !
Nous sommes nombreux à nous y opposer farouchement.

Mots clés :

Messages

  • Oui il peut y avoir racisme

    Essentialisme, identitarisme, communautarisme, campisme.

    https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/311019/essentialisme-identitarisme-communautarisme-campisme

    Pour la critique des seuls intégrismes religieux, nous reprenons rapidement les critiques de ces termes dans le contexte d’octobre 2019.

    Le racisme anti-musulman et le communautarisme pro-musulman s’opposent frontalement or les deux idéologies sont fausses par essentialisme, donc identitarisme et communautarisme, double communautarisme, l’un national, l’autre religieux mais calé sur une fraction d’elle . Elles sont aussi toutes deux nuisibles. Cela débouche sur un affrontement de deux camps !

    XX

    Viser certaines pratiques

    Il n’ y a pas nettement d’islamophobie d’Etat ni de racisme anti-musulman posé par les institutions nationales. La loi de mars 2004 ne vise pas tous les membres d’une même religion mais seulement la fraction la plus intransigeante qui tend à porter partout des signes ostensibles de religion. Lors de l’été 2003 le débat avait pris une tournure "voilophobe" car il visait beaucoup plus précisément le voile des musulmanes et là on aurait pu parler de "voilophobie d’Etat", une voilophobie bien limitée et non pas généralisée . De plus, cette "voilophobie d’Etat" ne visait qu’un certain islam et pas l’islam en soi ou (si vous voulez) tout l’islam, et donc elle ne visait qu’une catégorie de musulman et pas tous les musulmans ni même toutes les musulmanes. Pas d’essentialisme et pas de communautarisme dans le ciblage ! On sait que la loi de mars 2004 a porté avec universalisme concret contre les signes religieux ostensibles de toute religion (grosse croix, voile, kippa, etc).

    Même si les dernières idées émises par certains membres du gouvernement Macron contre la "radicalisation musulmane" lors ce mois d’octobre 2019 sont dangereuses et se rapprochent d’une islamophobie d’Etat, ce n’est pas encore la chasse aux musulmans qui est ouverte et lancée car les propos visent plus certaines pratiques religieuses jugées douteuses. Sans doute est-ce erroné et nuisible. Cela a été dit sur Médiapart et ailleurs : l’Humanité. Mais la France et ses institutions laïques ne sont contre aucune religion. Ce sont seulement certaines pratiques religieuses concrètes qui sont visées ou qui peuvent toujours l’être dans l’avenir (cf Sénat).

    Sur l’aspect - dit textile - "droit de se couvrir largement - droit de se découvrir largement" on observera que si le voile ou le burkini des musulmanes est contesté - ce qui est de droit -, il est encore autorisé largement sauf comme fonctionnaire en service et dans d’autres situations précises , donc sans généralisation , la pratique, elle, du sein nu féminin (l’hypotextile est inverse de l’hypertextile des intégristes religieux) est quasiment interdite partout, notamment au bord des piscines là ou le burkini est possible . Il y a donc un anti-seins nu d’Etat ou pour le dire autrement une sexyphobie d’Etat (en rapprochement avec la sexyphobie des intégristes religieux) avec des textes de loi et des fonctionnaires d’application .

    XX

    Campisme et problème de l’islam ?

    Marine Le Pen s’est opposé à cet acte de barbarie contre la mosquée de Bayonne mais Charles Demassieux (RL) y va alors d’un texte d’étonnement à une telle précipitation et rappelle à Marine Le Pen un "Après Bayonne, que Marine n’oublie pas que le problème, c’est l’islam !" afin de maintenir une orientation campiste et offensive déclarant que "c’est l’islam qui fait problème" . Il est stupide et porteur de racisme que de dire qu’il aurait un "problème de telle religion" (en soi) et secondairement de leurs croyants (tout aussi indistinctement et globalement) . L’identitarisme qu’il soit accusateur (Riposte laïque et d’autres) ou défensif (Yassine Bellatar par exemple) mène au communautarisme . Le RN a tort, à propos de l’islam : il y a concrètement des islams, pas un seul. Et même au sein de chaque grand courant historique de l’islam il y a plusieurs interprétations, et certaines sont de type intégristes mais pas toutes. Il y a en conséquence plusieurs catégories de musulmans et pas une communauté homogène. Certains musulmans sont progressistes, d’autres réactionnaires et certains sont sécularisés et d’autres en affirmation identitaire forte et intransigeante. Il y a donc des distinctions à faire.

    Dire cela c’est porter un double refus : celui du racisme essentialiste et communautariste d’un côté et celui des intégrismes religieux de l’autre.

    XX

    "Alors oui, dit Charles Demassieux de Riposte Laïque, dans cette atmosphère de terreur permanente (?!), il se peut qu’un esprit déséquilibré – pourquoi le camp d’en face en aurait-il le monopole ?! – commette le pire". Réponse : Il n’ y a pas de camp mais diversité des croyants au sein d’une religion ! Et dans cette diversité des individus à combattre ! Pas de camp mais des neo-campistes qui poussent à l’affrontement identitaires et communautaristes (tous soudés dans une même communauté autour des plus identitaires et agressifs) ! Charles Demassieux poursuit : "Et je m’arroge ici le droit de dire que l’islam fait peur » . Réponse contre cette essentialisation : Un certain islam peut faire peur, pas l’islam en soi ! Un certain catholicisme intégriste peut faire peur, pas le catholicisme en soi ! On n’a pas à pratiquer le confusionnisme source d’amalgames qui débouchent à incriminer tous les croyants d’une religion, islam ou autre religion.

    Et , récidiviste (1) , de citer le « Allahu akbar ! » (Dieu est grand ou le plus grand). Combien de musulmans hurlent çà publiquement de façon guerrière en France ? 5, 10, 20 ? On ne sait ! Très peu ! Un croyant de toute religion a le droit de penser et de dire calmement que son dieu est grand ! Et on peut toujours en réponse - si c’est répétitif et obsessionnel - désacraliser ou blasphémer son affirmation !

    Ch DELARUE

    1) cf MRAP sur :

    https://mrap.fr/Lettre-au-Premier-Ministre-Concerne-Apologie-du-racisme-et-du-terrorisme-le.html

    • Excuse moi, Monsieur Delarue, mais si tu savais comment le grand public, l’électorat et la populace (qui n’ont rien à voir avec le peuple) reçoivent tes casuistiques tu t’abstiendrais que réclamer à tire-larigot des nouvelles lois d’exclusion que la police et la justice bourgeoises seront chargées de faire appliquer.
      IDIOT UTILE du racisme le plus abject !

    • Non effectivement car des titres comme "il faut interdire plus mais pas partout" suffisent ou des phrases paranoïaque sur la laïcité en danger en France. Ce crypto racisme de gôche me dégoûte.

    • La logique de l’article c’est du CAMPISME, sous couvert de islam religion des continents du sud ! On peut refuser ce néo-campisme car dans le camp des suds il y a des forces religieuses obscurantistes et intégristes. Et c’est inacceptable !

      Le prisme socio-économique marxiste ne doit pas servir d’ALIBI à la montée en puissance de la sexyphobie des intégristes musulmans ; sexyphobie qui se double d’affirmation identitaire et de communautarisme de soutien à la fraction intransigeante. Freiner cet intransigeantisme ne doit pas faire pleurer car il n’y a rien de nuisible - un voile se met et s’enlève - sauf pour les intégristes qui évoquent la spiritualité ! Une spiritualité intransigeante comme le sont tous les intégrismes religieux !

      Voir le monde musulman comme celui de la religion des peuples dominés par l’impérialisme ou le capitalismes comme le dit l’article devrait nous inciter à lutter contre l’impérialisme et le capitalisme mais pas en approuvant la dite religion des dominés. Car au sein du monde musulman une grand nombre de femmes et d’hommes ne supportent plus les contraintes imposés par un islam rigoriste.

      Ces croyant.e.s - des femmes mais aussi des hommes - ne cessent pas de croire en leur Dieu, ils veulent s’émanciper des contraintes de la fraction la plus intransigeante, la fraction sexyphobe. Car la sexyphobie c’est lourd.

      Cela existait auparavant en France avant 1968 avec des parents catholiques intransigeant sur la pudeur de leur filles qui ne devaient pas porter de mini-jupe ! Il s’agit d’une obsession de tout les jours au nom de la vertu et contre le vice qui bride les désirs de vivre librement , y compris en hypotextile ! Le droit à l’hypotextile c’est pour eux le droit à l’indécence, à la séduction, et à la sexualité. Or la sexualité est mauvaise !

      La sexyphobie majoritaire qui vient désormais de l’islam pudibond dans un quartier impose l’hypertextile aux femmes. Il n’y a pas besoin à chaque fois d’une altercation ! Et les regards incriminants suffisent ! Rien que le fait d’être tête nue te fait passer pour une femme indécente. Alors essayer de mettre une jupe courte et ce sont alors les insultes concernant le plus vieux métier du monde qui surgissent....

      Il y a bien une montée de l’intégrisme religieux sexyphobe et c’est insupportable que cela vienne des hommes ou des femmes, que l’on soit riche ou smicard. Maintenant on voit des gamines de deux à six ans sous voile et jupe longue. Il y a une emprise par en-bas.

      Et contre cette emprise il faut des mesures, des règles qui posent des limites, des interdit à cette obsession du recouvrement cette volonté de mise sous voile des femmes, obsession qui se combinent d’ailleurs avec un souci d’affirmation identitaire et de logique communautariste.

    • Stop à une gauche servile des intégrismes religieux sexyphobes capables de bâcher des gamines en plus des femmes ! Ras-le-bol de cette faiblesse coupable à l’égard d’une peste idéologie-religieuse obscurantiste, sexyphobique, sexoséparatiste !

      Stop aussi en face à un racisme anti-musulman qui les met tous dans le même sac ! Il y des musulmans progressistes qui ouvrent les yeux et voient "les campagnes d’hidjabisations" en Algérie et ailleurs ! Tous ne sont pas à contester !

    • Et voila, il fallait s’y préparer. Si tu n’es pas d’accord avec la fixette "Delarue" qui s’emploie à nous faire croire que la laïcité est en danger dans le pays le plus sécularisé et le plus athée du monde, tu te retrouves accusé d’islamo-gauchisme.
      Il parle comme Zemmour, ce monsieur !

    • - Indocile au fascisme, aux démocratures en Europe,

      - Indocile à Blanquer, Castaner et Macron

      - Indocile aussi - et oui - aux intégrismes religieux, à cet intransigeantisme qui les caractérise qu’il soit identitaire, sexyphobe (haine des femmes, des adolescentes et des gamines de deux ans peu couvertes) voire sexoséparatiste (comme Erdogan qui veut les femmes à la maison pour s’occuper des enfants)

      - Refus de l’hyperpatriarcat développé par les islamistes et autres intégristes religieux

      - Droit à l’hypotextile. Trois aux femmes seins nus en piscine en France !

  • En 1942, les antisémites s’attaquaient aux juifs en tant que "race" fantasmée, ce n’était pas sur un plan théologique.
    Pas plus en 1981 qu’aujourd’hui, la plupart des nationalistes irlandais n’étaient cathos intégristes. Beaucoup s’intéressaient au marxisme (Marx, contrairement à Rosa Luxemburg, disait que comme les Polonais et les Hongrois, les Irlandais pouvaient être nationalistes).
    Les agressions contre l’Irak, la Syrie, la Libye, ont été faite pour défendre la "démocratie", l’état de droit (on ne rit pas !). Même implicitement, les impérialistes n’ont pas fait référence à l’islam. Contrairement à ses habitudes, l’extrême droite a condamné ces guerres.
    https://www.facebook.com/Exmuslims.of.France/
    Je ne pense pas que cette organisation soit raciste.

    • Une position anti-campiste combat contre deux fronts c’est donc difficile de tout cumuler sur un seul texte même si c’est nécessaire avec souvent un déséquilibre selon le camp principalement visé sur le moment !

      Outre le texte (complété) « Essentialisme, identitarisme, communautarisme, campisme » - Christian DELARUE sur Le Club de Mediapart
      https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/311019/essentialisme-identitarisme-communautarisme-campisme

      lire

      Refus du campisme et de l’intégrisme musulman voileur de femmes : Débat sur Bellaciao. - Amitié entre les peuples

      http://amitie-entre-les-peuples.org/Refus-du-campisme-et-de-l-integrisme-musulman-voileur-de-femmes-Debat-sur?

    • Dans certains cas l’ "anti campisme" n’est que le cache sexe de la confusion mentale et de la sottise !

    • Oh ! Delarue ! Tu devrais nous faire des grosses logorrhées contre les témoins de Jéhovah, les vegans et les pentecôtistes qui maltraitent leurs enfants plus que les muslims, mais discrètement, ça nous ferait des vacances ! Mais ça n’intéresserait nobody car le petit zeste délicieux de transgression crypto raciste manquerait. Et puis quand les pitbull mordent un truc, ils ne le lâchent plus.

    • Vous me posez un vrai problème, Christian Delarue. J’aime beaucoup Bellaciao, j’en ai besoin même pour me sentir moins seule dans les grands moments d’hystérie collective. Or à vous lire j’ai envie de le fuir. Car vous utilisez le site comme tribune pour vos propos racistes soft, enrobés de termes nébuleux sous l’étiquette MRAP. Parmi vos nombreux articles, 1 sur 2 porte sur le voile islamique que vous vilipendez, vous allez jusqu’à soutenir un député qui agresse une femme. C’est une obsession ! Vous êtes laïque ? Pourquoi ne parlez-vous pas du département français d’Alsace : mon neveu à 7 ans a été obligé de quitter sa classe de l’école publique pour servir la messe d’un enterrement sous la pluie !!! Laïcité = le voile, le voile, le voile, rien d’autre ?
      Vous êtes féministe ? Incroyable comme les hommes tout à coup sont devenus féministes, entre 2 blagues sur les blondes, la bière à la main pendant que leur femme passe l’aspirateur !
      Vous vous inquiétez des petites filles : celles qu’on habille comme des petites femmes sexy (pour flatter des tendances pédophiles) quitte à leur mettre des talons ?
      Et depuis quand on pénalise une femme aliénée de son aliénation ? Des jeunes filles victimes soi-disant le l’oppression familiale sont privées d’école et renvoyées vers celui qui les opprime !
      Et la liberté sexuelle passe par l’exhibition du corps féminin ?
      Si je veux, quand je veux, comme je veux, mon corps m’appartient et j’emmerde tous les hommes qui veulent me dicter leur loi !

    • Effectivement, j’en suis d’accord, on doit pouvoir cacher son corps si on veut, hommes ou femmes, - mais il peut y avoir des limites (il n’y a pas de liberté absolue) - et on doit pouvoir pareillement découvrir (montrer si vous voulez) son corps, mais là assurément il y a des limites plus importante qui déséquilibrent une position de "relativisme textile" (que j’ai pu défendre jadis).

      Les limites à l’hypotextile sont : - moralement : interdit de montrer ses organes sexuels primaires (osp c’est le sexe féminin ou celui masculin) ce qui ne concerne ni les fesses ni les seins ; légalement : interdiction en plus (des osp) des seins nus en piscine (sexyphobie d’Etat) ; institutionnellement : tolérance exceptionnelle en piscine de Toulouse pour le sein nu sur serviette mais pas dans le bain (différent de Rennes et Grenoble ) là ou le burkini ne fait pas souci .

      Il n’y a pas de "burkiniphobie d’Etat" bien que le burkini soit abondamment contesté sur plusieurs plans. Le délit d’opinion n’existe pas en France et la critique du burkini n’est pas du racisme sauf extrapolation identitaire à tout musulman (toute musulmane ici) . Et pour que vous évitiez de mentir contre moi, sachez Madame, que je n’ai pas demander son interdiction (lire mediapart) mais le droit de critique . Evidemment, quand on ne demande pas l’interdit mais le droit de libre critique, il est hors de question de céder d’un poil à l’ordre moral (des intégristes et autres soutiens) qui voudrait empêcher cette critique !

      Sur la laïcité, j’ai pu aussi abonder dans votre sens mais ces jours-ci j’ai défendu l’idée d’interdire les signes religieux ostensibles dans certaines situations bien précises sans haine des religions ni des croyants que je respecte . Je ne pleure pas nécessairement quand on interpèle une musulmane voilée - fut-ce par erreur - mais pas plus que quand un directeur m’eu interpelé jadis car nous portions des badges syndicaux . Il visait les badges de tout syndicat sans préférence et pas les individus . Il n’y a eu aucun problème de respect, de déshonneur, ou d’indignité !

      Je ne suis certainement pas pour interdire les signes religieux ostensibles partout dans l’espace public et encore moins ne viser que le voile islamique ou islamiste partout comme certains.

      Respect et bienveillance !

    • Tu trouves que c’est intéressant ce que tu dis ? Même en diagonale et en sautant des lignes c’est chiant comme la pluie de novembre à Longwy... Et c’est crypto raciste. Tu seca les yeucou du peuple-classe 99 % et de l’oligarchie 1%...

    • Bonjour Marc,
      Sûr, Monsieur Delarue est un cas. : blogueur sur Médiapart, écrit au nom du MRAP, signe « altermondialiste sur le site le grand soir », signe aussi CGT- Rennes etc… (il imite les stars des entreprises médiatiques qui font une chronique dans un journal papier, passent à la TV et ont une chaise réservée à la radio).
      Le profil du type qui se besogne pour passer pour un philosophe en inventant des vocables tels que sexo-séparatiste hypo ou hyper textiles, peuple-classe, le 1% d’en haut , ses derniers gros mots : campisme et intrangisantisme. C’est un échec pour lui, personne ne reprend ses termes.
      De plus, il ajoute immédiatement des commentaires à ses propres « posts » sur Bella ciao... pour faire de la mousse.
      Ce qui fait que j’appréhende -comme Chantal Mirail - de retrouver sa prose quand je vais sur BC, (message aux modérateurs !) .
      Enfin, il assure être de gauche( !).

  • Rien ne sert de faire des lois, il y en a une et elle n’est pas appliquée.
    Séparation des églises et de l’Etat. (point)
    L’école, c’est l’Etat donc pas d’ingérence, même dans les sorties dont l’Etat est responsable.
    Par contre les musulmanes peuvent en dehors se balader à poil ou en fantôme, c’est leur choix dans l’espace privée, et public si elle se conforme aux règlements communs à tout citoyen.Les islamistes comme le RN aiment bien entretenir la confusion.

    • INDOCILE sur la droite et sur la gauche !

      Sortir du néo-campisme avec deux positions réactionnaires :

      - Côté gauche : Une certaine gauche banalise l’islamisme mondialisé qui sévit sur quasiment tous les pays et banalise plus concrètement le voile comme signe pathogène et vecteur crypto-fasciste de l’islam intransigeant. Elle laisse accroire sur Basta et sur Mediapart - c’est de droit en démocratie pluraliste - que le voile relève d’une pratique pudique et spirituelle . Le voile est surélevé comme signe au lieu d’être rabaissé ! Pourquoi ne pas en faire autant du string cachant les organes sexuels primaires ? Là on va rabaisser au lieu de valoriser ! Après on s’étonner de la montée de la sexyphobie et de l’existence d’une pudibonderie d’Etat s’agissant du sein nu en piscine (voir mon article) .
      Cette gauche ne pose pas la question du spirituel ou du pudique porté de façon intransigeante ie de façon intégriste or l’intransigeantisme signe d’intégrisme fait aussi parti du débat démocratique. Il n’y a pas de délit d’opinion à cette question qui est reconnue pertinente depuis longtemps . On a donc une gauche servile et confusionniste qui ne combat pas cet islam morbide pro-thanatos tout en protégeant l’islam tranquille, l’islam sécularisé, l’islam pacifique et réellement spirituel.
      Cette gauche laisse donc s’avancer dans des lieux du commun à protéger ce qu’il faut bien appeler une peste crypto-fasciste transnationale. Excessif ? Depuis 1979, le voile est en même temps l’outil obligé de l’asservissement des femmes musulmanes et le drapeau identitaire de ce même islam. Rien de neutre.

      Ex militant LCR je ne saurais valider cet accompagnement coupable de l’islam sexyphobique voire sexoséparatiste. Pas plus d’ailleurs pour tout autre courant religieux intégriste ! Ma position relève d’un anti-racisme universaliste non campiste.

      - Côté droit  : C’est tout l’islam qui est attaqué par Riposte laïque et la branche la plus à droite du RN et d’autres encore, et pas simplement l’islam sexyphobique et sexoséparatste de facture intégriste. Et c’est en conséquence partout que le voile doit être interdit et pas dans certains lieux . Le député du FN s’est trompé du fait de l’incurie des partis politiques de droite comme de gauche qui n’ont pas pris les mesures de protection de l’emprise par en-bas . Monsieur Odoul n’a d’ailleurs pas agressée la musulmane voilée. Il a signalé un problème ! Qui aurait fait mieux que lui ? Il a posé le problème du respect d’un lieu spécifique, d’une enceinte de la République qui ne doit pas être investie par la provocation de l’intégrisme islamique ni par aucune autre. Pas plus de signe ostensible d’excentricité (cf dessin sur Mediapart) dans ces enceintes.

      Contre le campisme, soyons anti-raciste et défendons les musulmans or ces provocations, car les musulmans doivent pouvoir avoir un emploi, des logements, des salaires décents, de bonnes conditions de travail ! Je suis de gauche et antiraciste !

  • "Dans un contexte où des hommes pratiquant une religion sont stigmatisés pour des raisons politiques, impérialistes ou sociales, attaquer systématiquement et de façon récurrente leur religion, même de la façon la plus soft qui soit, est une forme de racisme."
    Non, le racisme c’est une construction uniquement intellectuelle (car seule la race humaine existe, le reste n’est qu’invention) qui vise à stigmatiser une partie de la population en l’infériorisant ou bien à glorifier une partie de la population pour les rendre supérieur (Hitler et les aryens).
    Ainsi, on construit la race des musulmans, ou des juifs, ou des noirs, ou des homosexuels, ou ... Aucune base scientifique à ces constructions, que des bases politiques et idéologiques visant à diviser et/ou à servir d’exutoire à ses rages.
    Dans ce cadre là, critiquer une religion en tant qu’appareil idéologique visant une forme de société, n’a rien de raciste si on est pas d’accord. Par contre s’attaquer à des personnes qui vivent cette religion en les racisant par une généralisation, c’est du racisme. Mais, critiquer des organisations religieuses (et donc celles et ceux qui en font partie) qui ont des prétentions sociales et politiques c’est un débat normal et ce, même si des fascistes s’emparent de ce débat et le polluent par pur racisme. Sinon, nous serions obligés de nous taire et c’est ce que Chantal Mirail suggère un peu.
    Or, un militant communiste affronte la réalité, quel qu’elle soit, sans se taire mais ne la fait pas de la même manière suivant le contexte.
    Pour être clair sur la situation actuelle :
    - mettre tous les musulmans dans le même panier, en généralisant ("les musulmans ceci, les musulmans cela, ...") c’est du racisme ;
    - critiquer les organisations conservatrices musulmanes sur leur programme et leur pratique militante, ce n’est pas du racisme ;
    - critiquer la religion musulmane (comme toute autre), comme idéologie aliénante (Cf. Marx et consorts), ce n’est pas du racisme.
    Au fait, Chantal Mirail, que penses-tu des adeptes des Frères Musulmans qui, en France, mettent dans le même panier de la communauté musulmane tous les musulmans (ou supposés comme tels), sans leur demander leur avis et en leur imposant leur point de vue sur la religion musulmane et les contraintes qui vont avec ?
    Je pose cette question car ce sont souvent les organisations rattachées à cette confrérie qui mènent la guerre contre la laïcité. Laïcité qui, pour un communiste, est un garde-fou, une garantie que le débat sur le religieux ne tombera pas sous le coup d’une loi anti-blasphème.
    Là où je te suis Chantal, c’est effectivement que le statut de l’Alsace et de la Moselle (concordat de 1908), est contradictoire avec la loi de 1905. Je veux bien me battre pour que cette dernière s’applique également dans cette partie du territoire.
    Et puis il ne faut pas oublier que derrière cet activisme des intégristes islamistes, il y a, en embuscade, les activistes intégristes catholiques qui veulent mettre aussi à bas la laïcité, qu’ils n’ont jamais digérée depuis 1905 (Maurras, un intégristes catholiques royalistes de l’époque, dénonçait déjà les laïcards ...).
    Ce qui est dommage c’est que la laïcité soit embringuée et instrumentalisée dans une lutte entre des identitarismes intégrismes religieux opposés (RN contre islamistes).
    Enfin, ce qui est dommage aussi c’est que cela divise artificiellement le prolétariat. Car les choix religieux ou non des prolétaires est secondaire par rapport à leur situation sociale. Situation sociale qui est déterminante pour un communiste.

Derniers articles sur Bellaciao :