Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Pour que l’espoir ne soit définitivement éteint

mercredi 9 novembre 2016, par Marie-George Buffet

Signez cette pétition : Communistes, nous soutenons Jean-Luc Mélenchon pour 2017 ici : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article151154


Ami-es et camarade, pour quoi je me bat depuis des années, tout simplement pour que des jours meilleurs s’ouvrent aux hommes et aux femmes qui vivent de leur travail, pour que des solidarités naissent, pour que les libertés gagnent du terrain de par le monde, oui, c’est notre combat de communiste et ce combat est supérieur à tout repli partisan.

En résistance, les communistes ont su se rassembler avec d’autres et aujourd’hui, la question pour battre la droite et l extrème droite, c’est de créer une alternative à gauche,une dynamique, un espoir, depuis des mois , nous portons ce message de rassemblement de la gauche pour un vrai changement et ce soir, le message donné par la conférence nationale casse tout ce combat en privilégiant une candidature communiste, reste pour que l’espoir ne soit définitivement éteint ,pour que notre combat est encore une actualité, le vote des adhérents et adhérentes, ami-es et camarades pensons au sens de notre engagement et pas à nous même.

Messages

  • à gauche vous ne trouverez rien de mieux---alors si vous voulez l’échec---votez pour un autre (JLM a de plus en plus la cote )--- ceux qui divisent ainsi doivent vivre une autre vie bien sécurisée et le ventre plein ! nous---on en a marre de la merde ! --- de cette survie qui tue ceux qui voudraient vivre autrement où du moins un peu mieux !!! quand tu as fin-----tu rejettes quoi ?????????

  • Il y a plein de bonnes raisons pour des (ex)communistes de voter Mélenchon. J’en citerai trois : Mélenchon est le seul candidat de gauche capable d’être devant les candidats de la seconde droite "socialiste", condition minimale pour une recomposition prochaine de l’offre politique française. Mélenchon est le seul candidat de gauche à marier la justice sociale, écologique et politique. Mélenchon a pris position en faveur de la défense et l’extension de la sphère de la gratuité des services publics (eau vitale, transports en commun, etc) aux côtés de l’OIG. Quelle belle façon pour des communistes de défendre aujourd’hui l’idéal communiste !
    Paul Ariès

    • Bravo Marie Georges,
      Trouves notre appel sur la section d’Annonay envoyée à François Jacquart, Aux adhérents de la section, à Pierre Laurent.
      Bien d’accord, on va tout faire.
      Robert

      Bonjour,

      Après le vote du Conseil National du 5 novembre se prononçant "majoritairement pour une candidature Communiste", ou un ralliement à Montebourg, s’il sort en tête de la primaire PS, nous sommes inquiets pour la suite.

      Cette décision, sauf un retournement de situation, du C.N va influencer le vote des adhérents communistes et à notre grand regret refuser la candidature de J.L.M., qui pourtant, au niveau programme : l’humain d’abord, la 6 ème république, la constituante...etc...est la mieux placé pour une politique de gauche et se rapproche le plus de notre programme, contre l’austérité et la politique libérale, faut-il aussi qu’on discute et défendre nos propositions et ne pas attendre en février 2017.

      Une candidature de plus à gauche pour nous diviser, c’est contraire à nos déclarations, cette division aura des conséquences, l’exemple dans nos localités, où tout le travail fait sur un rassemblement large du Front de Gauche, sans les socialistes, à la présidentielle de 2012 et les élections départementales de Lamastre avec un résultat jamais atteint de16%, (17% pour ex Satillieu ou Saint Félicien), ce n’est pas rien et nous pouvons être fiers, nous y sommes pour quelque chose. Nous rencontrons des gens qui voteront Mélenchon mais pas communiste, ni socialiste.

      Les adhérents auront bien sûr le dernier mot, mais que se passera t-il si le vote confirme la candidature communiste ? Quel candidat ? Rien de sur, puisque selon les déclarations de P.Laurent, on peut se retirer selon le résultat de la primaire socialiste et l’acceptation de nos propositions.

      Nous souhaiterions nous tromper et nous voudrions bien un candidat communiste. On peut espérer 2 à 4% (plutôt de 1 à 2.. ; et de
      toutes façons moins de 5), dans la situation actuelle qui nous est nullement favorable, on n’est plus dans les années 70 et on
      n’a pas les forces nécessaires, et après, le deuxième tour, le risque de ralliement avec les socialistes ou Montebourg pour
      conserver nos postes d’élus mais on peut avoir la raclée des 2 cotés, ou soutenir la candidature de Mélenchon qui va nous
      voir venir et nous attribuer selon sa volonté et son résultat, le nombre de sièges si on attend trop longtemps.

      Pour le vote à la section, fin novembre, nous agirons en responsables, nous ne serons pas les diviseurs de la gauche et du parti,
      nous ne voulons pas être coupables ni responsables de la division et la mort de notre parti.

      Comme l’a écrit Marie Georges Buffet :

      ’si on se parlait, si on décidait que l’essentiel est l’intérêt du peuple et pas celui des organisations, si, on se parlait pour constater que nos projets de société ont plus de points communs que de différences, l’Humain d’abord est notre potentiel !’

      Amicalement,
      Robert Chazot.
      Jean Noël Wimmer
      Robert Bosc

      Ci-joint l’article de Roger Martelli

  • Merci à marie georges buffet qui met au dessus de son parti l intérêt du peuple en souffrance .Contrairement aux apparatchiks d en haut qui ne pensent qu à garder leur poste confortable .

  • Annonçons publiquement notre engagement qu’aux législatives 2017 il n’y aura pas d’alliance PCF/PS et envisageons le vote "par défaut" pour la présidentielle !

  • Pas de chance pour le PCF, André Chassaigne est candidat pour faire un score encore plus minable que celui de Marie-Georges Buffet. Le pire, c’est qu’il a de grandes chances d’y parvenir (à être candidat et à battre Marie-Georges).

    • Chassaigne parce que PL n’assume pas !
      Quel intérêt ce pronostique ?
      Les membres de la direction du Parti envisageraient-ils de s’exposer en proposant un candidat ?
      Ils préfèreront plus certainement se soumettre au choix imposé par le Ps (les justifications spécieuses ne manqueront pas !) !
      Est-ce que la base oubliera les manifs, les blessures, les mises en examen, les promesses non tenues, la trahison enfin de ce Ps qui ne partage aucune valeur de gauche ?
      Pas sûr !
      Gilles

  • Que cela fait du bien de taper dans la fourmilière, les mêmes refont les mêmes soupes impopulaires qui nous mènent de défaites en défaites.

    Autant d’orgueil pour obtenir 1 voir 2% !!!

    Les peuples Américain, Anglais nous a rappelé que la colère gronde et qu’elle s’exprime dans les urnes, de manière radicalement opposée aux appareils, au médias a l’oligarchie.

    Faisons de sorte de na pas être divisés pour apporter toutes les chances de notre cote,merci Marie Georges, la lucidité est toujours du côté féminin.

  • Des camarad-e-s lient leur engagement dans la dynamique du mouvement des insoumis à l’obtention de "contreparties".
    Il ne faut rien réclamer, ni attendre quoi que ce soit de qui que ce soit : c’est une exigence morale"
    C’est même qui ronge les membres de l’actuelle direction du Parti.
    On ne récolte que le fruit de son engagement propre, dans la tâche comme dans la lutte.
    Les camarad-e-s sont devant un choix :
    - Lier leur destin au Ps, une voie réformiste libérale (gauche mondialisée pour Cambadélis qui aime à plaisanter !). C’est le choix longuement préparé des membres de la direction. Quid de l’avenir du Parti ?
    - Rejoindre la dynamique du mouvement des insoumis de lutte contre le Libéralisme.
    Les camarad-e-s qui sont à l’écoute des misères sociales, qui sont depuis toujours dans la lutte doivent joindre leur expérience au mouvement anti-libéral, se faire reconnaître pour leurs actions, comme ils n’ont jamais cessé de le faire jusqu’à ce jour !
    N’est-elle pas là, l’identité du Parti ?
    On pourra ensuite envisager l’avenir.
    Gilles

    • Les camarad-e-s sont devant un choix :
      - Lier leur destin au Ps, une voie réformiste libérale (gauche mondialisée pour Cambadélis qui aime à plaisanter !). C’est le choix longuement préparé des membres de la direction. Quid de l’avenir du Parti ?
      - Rejoindre la dynamique du mouvement des insoumis de lutte contre le Libéralisme.

      Il y a aussi : travailler à la (re)construction de la lutte contre le capitalisme, qu’il soit libéral ou non...

  • Tous les citoyens ayant un peu de sang Humaniste dans les veines doivent se rassembler ! La loi électorale est ainsi faite, ne la laissons pas aux seuls nantis-privilégiés qui eux comme un seul citoyens vont tous voter, sans se poser la question de l’abstention ! Que tous les travailleurs nantis seulement de leur salaire indispensable pour des conditions de vie dignes accourent vite aux urnes pour plus d’espoir et de justice sociale ! A commencer par le déplafonnement à l’impôt sur le revenu des revenus financiers et fonciers ! Ce sont des milliards perdus pour renflouer les Caisses de l’Etat ! Les riches ne doivent plus échapper à l’impôt et doivent payer !

  • La seule voie possible est le soutien Mlenchon, tout autre position est suicidaire. Continuer s’allier au PS mne le parti sa disparition. Je l’ai dit, le style Mlenchon me gne, mais il faut reconnatre son efficacit, sa dtermination, son programme est trs proche de celui dfendu par les communistes, alors oui, les adhrents du PC doivent dsavouer leur direction, dans un vote massil pour soutenir la France Insoumise.

    • J’essaie de me placer du point de vue pratique et de l’intérêt électoral bien compris. Oui, je sais, c’est mesquin, mais ça fait aussi partie des considérations d’un parti qui veut survivre, comme le PCF, qui est un parti électoraliste (si c’était un parti révolutionnaire, on le saurait).
      Je ne comprends pas les communistes qui refusent de soutenir Mélenchon au prétexte qu’il y aurait plus à gratter en matière d’investitures aux législatives du côté des socialos. C’est n’importe quoi ! Les Insoumis ne sont pas idiots, ils n’iront pas concurrencer les communistes dans les circonscriptions où ils sont bien implantés et ils ne refuseront pas d’investir les communistes qui font campagne à leurs côtés. Par contre, du côté des socialos, qui sont aux abois et qui vont perdre la moitié ou les 3/4 de leurs députés,les places vont être chères. Dans un climat de sauve qui peut généralisé, ils ne vont pas faire de cadeaux aux communistes. Quel intérêt donc, pour le PCF, d’être à la remorque d’un PS en pleine débandade au lieu de surfer sur une vague montante ?

    • Où serait JLM si les militants du PCF ne s’étaient totalement dévoués à sa candidature ? Où étaient les quelques militants de son microparti ? La plupart d’entre nous sont échaudé par son intransigeance visant à affaiblir encore (c’est un inconditionnel de Mitterrand !) le PCF. Merci de m’avoir lu.

  • Les délégués du PCF ont donné le ton : pas JLM. Ils repoussent tout espoir d’une candidature de gauche combative, tout comme le PS le souhaite.
    J’ai pourtant beaucoup d’oppositions à JLM et sa bande, mais sa présence au second tour et pourquoi pas, son élection feraient l’effet d’une bombe ... comme pour Trump mais, du bon côté.

  • Soutenir JLM, oui, à condition que ce dernier fasse un geste politique fort de rassemblement et d’ouverture en renonçant à faire de la France Insoumise le cadre unique de sa candidature et qu’une construction commune se concrétise avec toutes les forces de la gauche alternative (Pc, Pg, Ensemble, .....).

  • Bravo Marie-Georges.
    Militant de la France Insoumise, sachez qu’on vous attend avec impatience car la tâche est rude.
    La prise de la Bastille le 18 mars est déjà programmée.
    Forts de l’expérience de 2012, nous allons faire tous ensemble, le PCF et tout ceux qui refusent l’austérité une magnifique campagne.
    N’écoutons pas les Cassandre de la division dans les 2 camps. Nous sommes camarades, frères, communistes, encartés ou pas.
    Donc à très vite

  • Quand un parti révolutionnaire à un mimétisme de Bourgeois ça sent la fin des haricots.

    Nous on veut changer le monde, la colère qui s’exprime dans les urnes est une insurrection électorale, qui rend visible les milieux populaires, depuis trop longtemps mis au silence et à l’ombre.

    Si ils ont peur, il faut donc continuer, en faisant vivre la solidarité !