Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Pour un nouvel espace politique en capacité de faire vraiment du neuf à gauche

samedi 6 janvier 2007 - Contacter l'auteur - 17 coms

de Raoul Marc JENNAR

Je suis de ceux qui pensent qu’il faut rassembler dans un nouvel espace politique les milliers de militants du 29 mai non encartés ainsi que celles et ceux qui privilégient l’unité autour de valeurs et de projets et qui ont courageusement exprimé leur désaccord avec la logique d’appareil du parti qui est le leur (PCF, LCR, Verts, etc...) qui a fait passer la survie de celui-ci avant la promotion des projets communs.

Je suis de ceux qui pensent que ce nouvel espace politique doit être la priorité, mais qu’il faut le concevoir après mûres réflexions, afin de tenir compte des expériences passées, de la crise des partis politiques et de leur rôle dans la crise de la démocratie, afin de réfléchir aux tentatives de faire de la politique autrement qui ont échoué (ex : les Verts), afin d’inventer de nouvelles formes de la vie publique en prise avec les gens, qui ne confisquent pas la volonté des gens au profit d’appareils .

Nous devons intégrer dans notre réflexion les explications du succès international du mouvement altermondialiste (qui ne se réduit pas à Attac, enfin sortie de crise) et de la campagne contre le TCE : le travail en réseaux plutôt que l’organisation hiérarchique pyramidale traditionnelle. Nous devons imaginer une manière nouvelle d’agir dans l’espace public

- qui soit démocratique, mais capable néanmoins de faire des choix,

- qui crée des liens de respect et de fraternité entre ses membres

- qui pratique en son sein les valeurs dont il se dit porteur

- qui apporte une réponse aux problèmes que posent à une véritable démocratie les limites de la délégation,

- qui ne soit pas une fin en soi, mais un outil pour la transformation,

- qui évite les pièges de la "carrière politique",

- qui soit au plus proche des gens,

- qui rassemble sans se diluer,

- qui soit en capacité de surmonter les pièges de la personnalisation et de la médiatisation

Et nous devons réfléchir et débattre sur la question de savoir dans quelle mesure ce projet primordial peut être renforcé ou affaibli par notre éventuelle participation, malgré tout, aux présidentielles et par une participation d’un certain nombre de nos représentants (précision que j’estime importante d’apporter tant la suspicion est devenue la règle : je m’exclus d’emblée) aux législatives. J’évoque cela puisque j’observe une demande très forte de tout tenter pour avoir "notre" candidature aux présidentielles et pour que nous soyons présents aux législatives.

Je souligne qu’il faut peser les avantages et les inconvénients de cette participation dans le contexte issu de l’échec de la démarche unitaire. Si on veut éviter de "faire un coup" en 2007 dont l’échec compromettrait durablement l’avenir. Ce devrait être le coeur du débat de la réunion des 20/21 janvier. Cela demande de la réflexion et du débat. Dans la sérénité et le respect mutuel. Mais je ne suis pas certain qu’il en sera ainsi.

Jean Jaurès : "L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’indicible espoir." Faute d’écouter les leçons de l’histoire, nous risquons de la répéter. On ne fait pas du neuf avec du vieux. On ne fait pas de la politique autrement avec des pratiques éculées.

Mots clés : Collectifs Unitaires / Elections-EluEs / Présidentielle 2007 / Raoul Marc Jennar /

Messages

  • la liste des exigences posées comme préalables semble de fait exclure salesses apres sa pitoyable prestation d’hier soir sur france 2 ; et dire que j’avais voté pour un tel personnage.

  • merci de votre analyse qui annonce la ringardisation de l’espace politique traditionnel,
    Ce qu’il y a de nouveau sur le front social notamment du logement ces dernieres semaines tranche formidablement de la morosité generale.
    Il existe des collectifs qui ont su s’atteler a la realité et inventer en utilisant les nouveaux outils du web une information sur leur lutte qui
    a demultiplié leurs messages et initiatives. Cette presence et accessibilité en temps reel offerte a tous courcircuite toutes les bureaucraties et toutes les recuperations.

    www.jeudi-noir.org ou www.macaq.org ou www.globenet.org/dal/
    www.lacrisedulogement.org

  • Dépassons l’absence de consensus des organisations et sensibilités

    Clémentine ou Yves n’ayant pas eu le consensus souhaité et Marie-Georges étant majoritairement reconnu par les collectifs, nous avons la responsabilité d’entrer en campagne pour populariser notre programme “Ce que nous voulons”.

    Même si la réflexion sur un nouvel espace politique intégrant les partis d’une gauche radicale de gouvernement est envisageable, la priorité aujourd’hui n’est pas de construire un nouveau parti ou de satisfaire son “égo”. Notre priorité, notre objectif essentiel est de faire gagner les idées de changement lors des prochaines échéances électorales.

    Je suis d’accord avec Pedro DA NOBREGA qui écrit :

    “Je persiste à croire, face aux innombrables et lourdes attentes qui s’expriment dans notre société, qu’une dynamique peut s’enclencher dès lors que se met en marche une campagne qui puisse être le reflet de la force et de la diversité de notre rassemblement, en faisant vivre ses propositions alternatives qui rompent avec les recettes libérales qui ont déjà fait tant de dégâts.”

    Voir sa contribution

    Avec toutes celles et tous ceux qui ont construit le rassemblement antilibéral et qui placent l’intérêt de tous au-dessus de querelles détestables, avançons conjointement dans la popularisation de notre programme et la concrétisation de candidatures communes aux législatives.

    La candidature de Marie-George Buffet pour la présidentielle

    La candidature de Marie-George Buffet pour la présidentielle est celle d’une nouvelle voie à gauche, d’une gauche radicale de gouvernement, prolongeant le "non" de gauche du 29 mai 2005 et les luttes des jeunes et des salariés. Elle vise à permettre la constitution d’une majorité et d’un gouvernement déterminé à mettre en œuvre une politique rompant franchement avec les logiques libérales imposées à notre peuple depuis si longtemps.

    Et pour réussir, cette candidature porte la proposition des moyens nécessaires : une sixième République donnant dans la vie publique aux citoyens – français et étrangers – et aux salariés dans l’entreprise des droits et des pouvoirs nouveaux ; une autre utilisation de l’argent au service de l’intérêt général et du développement de notre pays, de la sécurisation de l’emploi et de la formation ; une nouvelle gestion sociale des biens communs par le développement des services et du secteur publics ; la construction d’une autre Europe permettant d’accélérer, au lieu de les freiner ou les interdire, les politiques de progrès et de justice sociale.

    La candidature de Marie-George Buffet est une candidature de rassemblement. Elle invitera toutes les femmes et tous les hommes de gauche qui font leurs ces objectifs – communistes, socialistes, républicains, écologistes… – à mener campagne ensemble dans tout le pays pour populariser les propositions et les moyens de cette nouvelle politique de gauche.

    Elle engagera une campagne citoyenne, participative, au plus près des préoccupations de notre peuple, dans les entreprises et les quartiers populaires, sur les lieux d’études et de recherche, partout où des femmes et des hommes, confrontés aux difficultés, cherchent les moyens d’une véritable alternative politique .

    JC Laurent (91)

  • tous ces préalables semblent, de fait exclure monsieur salesses, aprés la pitoyable intervention d’hier soir sur france 2. Et dire que j’avais voté pour lui.

  • Je suis de ceux qui pensent qu’à la gauche de la gauche, nous avons assez "discutaillé" et que le peuple de la misère n’en peut plus d’attendre. Tous étaient d’accord sur le programme, que le nom du chef de file n’avait pas vraiment d’importance. Alors au boulot, la droite et la gauche molle mènent campagne depuis un bon moment. Il est temps, grand temps de se ranger derrière Marie George puisque même si elle ne fait pas double consensus, elle l’emporte de loin en nombre et aucun (aucune) autre ne fait consensus. Chacun défendra son ego pour 2012 mais en attendant TOUS UNIS} et AU BOULOT.

  • J’approuve tout à fait les réflexions de Raoul-Marc Jennar et soutiendrai activement sa démarche avec les moyens qui sont les miens.

    Le Yéti

    • C’est en effet la question :
      que vont faire ces messieurs Yéti, Jénnar ect.. pendant la campagne ?
      Continuer à disserter sur internet ou bien s’engager dans la campagne pour une union POPULAIRE ?

      Francesca

    • Ma chére Francesca tu viens de toucher un point sensible.Ca sera toujours la différence.Les ouvriers,les employés les gens simples veulent agir,les autres veulent penser.A force de penser ils font rien.

      Les prolos sont plus pragmatiques:il y a un temps pour la réfléxion,un temps pour l’action.Celui de l’action est venu,les"intellos" en sont toujours au temps de la réflexion aprés celui de la réflexion et encore la réflexion.

      Ca me fait penser au scheskt de Coluche sur les gens qui s’autorisaient à penser,considérant que les autres,ceux qui agissent en sont incapables.

      Bof !faisons ce qui doit être fait,l’union,la vraie,se fera dans l’action,sur le terrain.Les "penseurs" prendront le train en route....comme d’habitude.

      Jean Claude des Landes.

      Je signale quand même que ceux qui peuvent attendre 2012 sont ceux qui ont les moyens financiers de le faire.

  • Chaque jour qui passent apportent un éclairage intéressant des évenements de decembre dans le mouvement antilibéral......
    En effet jacquemard apres qq autres precise sa pensée sa conception et le pourquoi de l AU
    DEPASSER LES PARTIS forme parait il désuette ......

    Il fallait le dire des la constitution de L AU

    Pas étonnant que ds ces conditions le double concensus n etait qu un instrument de blocage et non un accelerateur necessaire pour repondre a la situation d urgence de notre pays .....

    trop facile de mettre tout sur le dos du PCF comme l a fait hier encore sur france 2 Salesse

    Je m arrete la car il y a urgence pour notre peuple urgence a changer les choses ds notre pays urgence a ce qu une gauche antilibérale solidaire sociale émancipative se fasse entendre

    Cette possibilité nous l avons c est la candidature de MGB

    Alors pas d hesitation pour ceux qui veulent VRAIMENT que ca change ds notre Pays et en finir avec la gauche caviard Il y a toute la place rassemnlés aux coté je dis bien aux cotés et non derriere MGB

    Pour porter les 125 propositions et redonner l espoirs aux couches populaire qui n en peuvent plus du libéralisme et du social libéralisme

    Ne ratons pas cette chance tous ensemble créont la surprise le 22 avril

    NE PERDONS PLUS DE TEMPS TOUS EN CAMPAGNE AUX COTES DE MGB

    C FORGEOT VITRY 94

  • j’espere que votre réflection vous amenera au final à comprendre qu’il est de l’interêt de nous tous de s’unir et soutenir le programme qui somme tout c’est ce qui compte et qu’objectivement je pense que c’est marie georges buffet qui est quand même sortie en tête de tous les collectifs est la mieux à même à emmener, beaucoup de pauvre gens ont les yeux rivés sur ce que vous allez décider car il comptent beaucoup sur le changement qu’on leur promet car eux seulement savent la vie qu’il meme et personne vivant meme moyenement peut se mettre a leur place et comprendre leur détresse un effort de réflexion svp et pensez a eux.AL DE TOULOUSE

  • Je ne partage pas l’analyse de RMJ sur les raisons de l’échec de la candidature commune –mais on peut y réfléchir collectivement - , mais je fais miennes ses propositions pour faire de la politique autrement, déclinées en neuf points.

    « Nouvel espace politique » pour RMJ, « refondation sociale » pour le Yéti, « nouvelle construction politique » pour d’autres, tout ceci relève de la « recomposition » politique.

    « Recomposition » n‘est pas un gros mot : face aux échecs renouvelés de la gauche, aux questionnements sur la place du communisme en France et dans le monde, le débat sur ce thème à été conduit dans différentes formations politiques, notamment lors des congrès du PCF, mais aussi dans les collectifs unitaires où il s’est conclu par l’adoption d’un texte commun sur la stratégie.

    La question aujourd’hui est de juger de l’opportunité des initiatives que certains appellent de leurs vœux, en particulier face aux échéances électorales à venir.

    A ce sujet, reconnaissons à RMJ sa lucidité quant à une candidature supplémentaire à la présidentielle…

    Je souligne qu’il faut peser les avantages et les inconvénients de cette participation dans le contexte issu de l’échec de la démarche unitaire. Si on veut éviter de "faire un coup" en 2007 dont l’échec compromettrait durablement l’avenir

    …et aux possibilités d’entente au sein du mouvement privé du PCF

    Ce devrait être le coeur du débat de la réunion des 20/21 janvier. Cela demande de la réflexion et du débat. Dans la sérénité et le respect mutuel. Mais je ne suis pas certain qu’il en sera ainsi.

    Tiens, les « diviseurs » partis, on ne serait pas capable de s’entendre entre « unitaires »… Trêve de plaisanterie, RMJ sait sans doute de quoi il parle…

    Certes, les conditions de la désignation de MGB ne sont pas idéales, le choix le plus partagé par les collectifs s’étant heurté au blocage des organisations et du collectif national.

    Mais…

    …le meilleur moyen pour assurer l’avenir du rassemblement antilibéral, pour continuer la bataille pour « changer la donne à gauche », pour donner corps au « rassemblement durable » que nous voulons n’est il pas de prendre tous part à la campagne populaire et anti-libérale de MGB ?

    Francis G de Quincy

    • Réalité tu nous tiens,aller de l’avant ,foncer tète baissée, mais avancer,.

      J’ai déja sifflé la fin de la récrée !!! il y a plusieurs jours déja !!!

      Si tous les votants du 29 mai se posent éternelement des questions c’est quand qu’on arrive ?!

      La couleur du Zebre ont s’en tamponne, pourvu qu’il court plus vite que les autres O.K.

      Pour moi M.G.B. c’est BON ! (ou aussi) , Pour moi c’est M.G.B., et vous ?? .

      L’importance des engagements pour les élections à venir impose un peu plus de rapidité dans les décisions actions

      Salut et fraternité .Rosay. .

  • qui soit démocratique, mais capable néanmoins de faire des choix,

    qui crée des liens de respect et de fraternité entre ses membres

    qui pratique en son sein les valeurs dont il se dit porteur

    qui apporte une réponse aux problèmes que posent à une véritable démocratie les limites de la délégation,

    qui ne soit pas une fin en soi, mais un outil pour la transformation,

    qui évite les pièges de la "carrière politique",

    qui soit au plus proche des gens,

    qui rassemble sans se diluer,

    qui soit en capacité de surmonter les pièges de la personnalisation et de la médiatisation

    Apparemment ces préalables indispensables n’avaient pas été mis en exergue. J’ai d’ailleurs, à l’issue de la première réunion à laquelle j’ai assisté, été fort marrie d’avoir entendu les différents appareils s’empailler allègrement.
    J’ai persisté, car je suis partante pour un changement radical et l’espoir est toujours là.
    Alors, créons quelque chose de neuf basé sur l’écoute et la prise en compte des paroles de tous (je ne parle pas des discours).
    Ya basta les politiques des partis et l’embrigadement sectaire.
    Michèle de Toulouse

    • ce que tu appelles "quelque chose de neuf" existe déja, c’est le PCF encore faut il que tu le connaisses de l’intérieur, faute de quoi tu continueras d’en parler comme la télévision, comme les idéologues de droite, comme tous ceux qui l’apparentent au "totalitarisme", au "stalinisme". Je peux te garantir, pour en être membre et souvent critique que le PCF n’est pas l’ensemble des mensonges et des ignominies qu’on déverse sur lui. Si tu es d’accord tu peux venir, tu y seras la bienvenue et tu verras par toi même l’accord qu’il y a entre le sommet et la base,la solidarité et le dévouiement aux catégories sociales que nous avons vocation à défendre. C’est même cela notre boussole et c’est ce qui permet de comprendre nos choix. Bienvenue et bonne année.

    • je suis complétement d’accord avec toi. adhérant au PCF depuis la fin de l’année 2006.j’ai été stupéfié par la solidarité ,la tolérence et l’écoute qu’il y régne !ceux qui disent le pcf sectaire,c’est que vous n’avez que des préjugés et que vous vous laissé manipulé,influencé par ce que vous prétendez combattre:presse people,tf1,les propos anticommuniste de droite...de plus le pcf a toujours été au coté des salariés en lutte.MGB en personne a adressé une lettre de soutien aux camarades de la papéterie des gaves a orthez menacés de licenciement !!on ne peut pas en dire autant de certaines personnes qui empéchent MGB de se présenter !mais je ne citerais pas les noms pour ne pas créer de polémique pour ne pas rentrer dans le jeux de certains qui ne sont la que pour détruire le rassemblement !
      amicalemet.P.cabannes PCF64

    • La candidate apolitique déroutante qui s’ignore encore

      Embarquera-t-elle nos âmes démâtées

      À bord d’une petite conque sans envergure

      .

      Celle-là même qu’elle porte

      Amante au coeur

      Entre son sel et nos Vents

      En colifichet pianotant

      Sostenuto

      .

      Griffes de Loup

Derniers articles sur Bellaciao :