Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Primaires italiennes - Fausto Bertinotti : JE VEUX... une nouvelle époque des droits (13)

vendredi 14 octobre 2005 - Contacter l'auteur

de Fausto Bertinotti traduit de l’italien par karl&rosa

Une nouvelle politique économique, les droits sociaux et une politique de paix sont les éléments essentiels pour la Réforme dont le pays a besoin. Mais son acheminement concret n’est possible que si, avec tout cela, on intervient dans les lieux de la souffrance, de la marginalisation et de l’exclusion et en direction d’une extension des libertés personnelles.

Une forte demande de liberté surgit des modifications sociales et des coutumes, de la revendication de pouvoir affirmer la valeur des différences entre choix de vie, des orientations de son propre système de relations affectives, des cultures d’appartenance.

Il faut, avant tout, s’opposer clairement aux attaques auxquelles sont soumises les conquêtes historiques du mouvement des femmes comme la loi sur l’avortement ou sur la contraception et relancer pleinement le thème de l’autodétermination des femmes quant à leur propre corps, à commencer par reprendre l’initiative pour l’effacement et la véritable annulation de la loi 40 sur la fécondation assistée.

Il faut une nouvelle législation pour le droit à la reconnaissance du choix sexuel et de l’identité de genre en éliminant toute forme de discrimination dans l’emploi et dans la société, en garantissant en même temps des droits sociaux et personnels fondamentaux pour les homosexuels (-elles) et les transsexuels. Une loi sur les unions civiles représenterait un pas en avant fondamental, même si ce n’est pas le seul, dans cette direction.

Face à la détérioration continue de la situation carcérale, à cause des problèmes qui découlent de la viabilité des structures, de la difficulté à assurer le droit aux soins et d’un surpeuplement qui devient inhumain, il faut relancer le thème de l’amnistie et de la réforme du système carcéral.

Le droit de vote doit être garanti aux migrantes et aux migrants, à commencer par le droit de vote aux municipales et dans le cadre européen, la citoyenneté de résidence doit être conquise. La législation italienne, en ce sens, doit être réformée en s’inspirant du principe du "jus domicili".

Une loi pour la reconnaissance du droit d’asile, aujourd’hui nié à une grande partie de ceux qui fuient les territoires de guerre ou les lieux où survivent des régimes sanguinaires et persécuteurs est un point fondamental, aussi pour une nouvelle législation sur les migrants qui, outre l’abrogation de la Bossi Fini parvienne à la suppression de l’infamie des centres de rétention pour les migrants, les dits "CPT".

Il faut une nouvelle législation également dans le domaine de la toxicomanie en direction d’une rupture avec la culture et la pratique de la répression et du prohibitionnisme.

Il faut garantir l’indépendance de la magistrature par rapport au pouvoir de l’exécutif ainsi que celle des organismes de tutelle de la confidentialité, d’opposition aux concentrations, en particulier dans les secteurs de l’information, de la presse et de la télévision.

Le service public de télévision doit être garanti et profondément réformé : l’indépendance par rapport au pouvoir politique et l’autogestion des opérateurs doivent en être le pivot.

On ne combat pas le terrorisme en réduisant les libertés personnelles ou, encore pire, en poursuivant l’objectif de criminaliser le conflit social.
A la dérive vers le conflit de civilisations, on doit opposer la pratique du dialogue et du renforcement des relations et des échanges.

On doit s’opposer avec force à la criminalisation du conflit social en garantissant l’autonomie des mouvements, en ne fermant pas les espaces d’autogestion, en modifiant les normes juridiques archaïques et filles d’une culture répressive et autoritaire qui aujourd’hui encore sont utilisées pour criminaliser des délits d’opinion ou des formes de lutte.

L’amnistie pour les "délits" liés au conflit social est un de nos objectifs.
Dans ce cadre, il faut radicalement réviser les normes actuelles qui limitent jusqu’à l’empêcher l’exercice du droit de grève dans les services publics.

Rifondazione Comunista Parigi (Bellaciao)
Refondation Communiste Paris (Bellaciao)

Pour plus d’info, écrire ici : bellaciaoparis@yahoo.fr

Primaires italiennes

Mots clés : Dazibao / Elections-EluEs / Fausto Bertinotti / Italie / Italie - Primaires 2005 / PRC - Parti de la Refondation Communiste /
Derniers articles sur Bellaciao :