Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Régionales : le PCF tente de confisquer le Front de gauche

jeudi 10 décembre 2009 - Contacter l'auteur - 12 coms

Les élections régionales sont devenues un véritable casse-tête au Parti communiste français. Et une occasion de régler quelques comptes avec ses partenaires et en interne.

La secrétaire nationale, Marie-George Buffet doit gérer les impatiences de son appareil. Voire même un certain esprit de revanche sur le congrès de décembre 2008 où la minorité dite des "transformateurs" avait contesté la direction. Dans deux régions, ses leaders viennent de se faire écarter.

PIERRE LAURENT PRÉFÉRÉ À PATRICK BRAOUEZEC EN ILE-DE-FRANCE

Le premier, le plus emblématique, est Patrick Braouezec. Le député de Seine-Saint-Denis avait postulé pour conduire la liste en Ile-de-France et tenter d’élargir la coalition électorale à des personnalités comme Clémentine Autain, la conseillère régionale sortante Claire Villiers, ou encore des syndicalistes et des instellectuels.

D’intenses négociations ont agité les couloirs du parti depuis un mois, la direction tentant à plusieurs reprises de contrer cette candidature. En présentant d’abord Pierre Laurent, numéro 2 du PCF ; puis, devant le peu d’enthousiasme interne, en faisant circuler le nom de la secrétaire nationale. Même insuccès. Enfin, en sollicitant d’autres élus connus. En vain : les soutiens du député de Seine-Saint-Denis étaient réels parmi les élus.

Coincée, la direction a mis en place un "groupe de travail" avec les candidats et les secrétaires fédéraux. Pendant ce temps, Michel Laurent, le responsable de la région pour le PCF et frère de Pierre, concoctait ses listes avec les courants internes les plus identitaires du parti. Objectif : garder Pierre Laurent comme tête de liste et conforter les militants en présentant des listes où le PCF se taille la part du lion.

Lundi 8 décembre, Michel Laurent a obtenu par un vote une courte majorité au sein du groupe de travail en faveur de son frère. La tête de liste du "93" a été réservée à Marie-George Buffet. Et comme lot de consolation, il a été proposé à M. Braouezec d’animer le comité de soutien... de Pierre Laurent.

MARIE-PIERRE VIEU JETTE L’ÉPONGE EN MIDI-PYRÉNÉES

Marie-Pierre Vieu, chef de file des "tranformateurs" au dernier congrès, a aussi fait les frais de cette fermeture en Midi-Pyrénées. Dans un vote au couteau, lors d’une réunion des secrétaires fédéraux, elle se retrouvait à égalité avec un conseiller régional sortant, Charles Marziani, un fidèle de Mme Buffet.

Dans le débat, il lui a été clairement indiqué qu’il n’était pas question de confier un tel poste à une "liquidatrice du parti". Quant aux huit têtes de listes fédérales, la fédération régionale PCF propose huit communistes. Mme Vieu a donc jeté l’éponge.

LES PARTENAIRES DU FRONT DE GAUCHE SE REBIFFENT

Du côté des amis de Jean-Luc Mélenchon et du Parti de gauche, on estime que la "deuxième force" du Front de gauche "mérite respect" et que les listes doivent "refléter la diversité".

Le Parti de gauche revendique six têtes de listes régionales : outre l’Ile-de-France pour M. Mélenchon ("Ce sera l’Ile-de-France et rien d’autre", répère celui-ci), Rhône-Alpes, la Franche-Comté, le Languedoc-Roussillon et les Pays de Loire.

La Gauche unitaire de Christian Picquet, plus modeste, aimerait conduire le Front de gauche dans deux régions : Rhône-Alpes et Haute-Normandie. Et avoir une tête de liste pour son leader Christian Picquet dans un département d’Ile-de-France.

Toutes ces demandes ont pour le moment été refusées Place du Colonel Fabien.

"Le Front de gauche, ce n’est pas l’union autour du PCF. S’ils continuent comme ça, ils vont faire dérailler le train", grince un ami de M. Picquet.

Sylvia Zappi

http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/12/08/regionales-le-pcf-tente-de-confisquer-le-front-de-gauche_1277851_823448.html

Mots clés : Partis politiques / Régionales 2010 / Sylvia Zappi /

Messages

  • Il ne faudrait tout de même pas oublier que PATRICK BRAOUEZEC a soutenu Bové aux présidentielles De ce fait un certains nombre de communistes de base ne sont pas prêt de lui pardonner. En fait Mélenchon revendique une place hors de proportion avec ce qu’il représente y compris la tête de liste en Aquitaine Alors qu’il l’a déjà eu aux européennes. En fait certains voudraient limiter le rôle des communistes au rôle de supplétifs, de Harkis. D’ailleurs c’est Mélenchon lui-même qui l’avoue à la question d’un journaliste qui l’interpellait sur l’état du PG 4000 ou 8000 adhérents (plutôt 4000)Celui-ci en répondu sans retenu "Mais j’ai les militants du PCF". Il peux peut-être obtenir certaine chose des directions, mais les adhérents en bas rejetterons ? On ne fait pas l’unité en méprisant son partenaire

    • "Il ne faudrait tout de même pas oublier que PATRICK BRAOUEZEC a soutenu Bové aux présidentielles"
      cela est faux ! Marre des proces staliniens, ainsi monsieur "92" soit il ne sais pas et alors il ferme sa bouche et il se renseigne.
      Soit c’est un addepte de la calomnie et là on sent bien les permanents à vie
      du PCF qui passe leurs temps à tapper sur les élu(e)s (qui ces derniers sont le plus souvent salarie(e)s dans le privé eux) !
      Car PATRICK BRAOUEZEC n’a jamais soutenu Bove, mais bien MGB notre chef à tous.

  • En fait pour le PCF tout se négocie aux niveaux des régions - Et puis arrêter de jouer sur la confusion Parti de gauche - Front de gauche. Et pourquoi ne pas faire décider par des assemblées réunissants l’ensemble des adhérents de toutes les ORGA, quoi de plus démocratique

  • le meilleur c est que le pc se presente tantôt avec le ps, tantôt avec melenchon et piquet .Est ce cohérent ? La seule coherence est electoraliste ,sauver les sieges a tout prix ,de meme que la demarche de melenchon envers cohn bendit le liberal ne peut s expliquer autrement ! le npa sera present y compris sur des listes unitaires dans plusieurs regions mais son message politique ne sera pas brouillé :ni alliance avec le ps au 1er tour (comme le pcf),ni alliance politique avec cohn bendit au 2eme (melenchon) !

  • Laissons cette bande de clowns s’étriper pour les places et faisons ce que nous avons à faire.

  • http://www.marianne2.fr/Derriere-la-bataille-des-regionales,-l-OPA-hostile-du-PG-sur-le-PCF_a183203.html

    Encore un lien qui montre le niveau consterant de sectarisme dans mon parti.
    La seule question que on doit se poser c’est qui est le plus à meme de faire un bon score. Et en ile de France c’est Mélanchon point barre sa personne ne peut le contester

  • Nous sommes des milliers à avoir quitté le PC depuis les années 90.
    Aujourd’hui, ses maigres troupes de militants vieillissantes continuent d’avaler les couleuvres que leur assénent leur direction.
    Pauvre R. Hue, le successeur choisi par G. Marchais pour lui succéder cotoie désormais les verts et le Modem !!!!!

    Le Pc peut disparaître, il ne sert plus à rien, d’ailleurs quelle influence exerce t’il désormais sur la société ? Quel jeune adhére aujourd’hui de manière spontané au PC ?

    En RP, lors des dernière élection Régionale il avait eu au moins l’intelligence de présenter des candidats issus de la diversité, du mouvement social.

    La liste du 93 conduite par Mouloud AOUNIT avait réalisé un bon score.

    Aujourd’hui, après de bons et loyaux service Mouloud AOUNIT est relégué à la 26 éme place de la liste conduite par M. G Buffet.

    Il paye ainsi sa candidature aux élections législatives, ou le candidat communiste, G. Poux devait se faire battre lamentablement par le socialiste. Dans un tel bastion !

    Comme Braouzeck, comme Gatignon parti ailleurs.

    Le PC est en train de se vider de ses propres forces vives.

    Moi qui est été un ardent militant pendant 30 ans, ayant connu tous les types de responsabilité, y compris maire adjoint d’une ville de plus de 80 000 habitants, je suis triste et j’avoue : le PC ne sert plus à RIEN !

Derniers articles sur Bellaciao :