Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Saint-Ouen (93) Marche à la mémoire d’Ismaël et Aminata - 25/1/12 18 h.

samedi 21 janvier 2012 , par Dal Saint-Ouen - Contacter l'auteur - 1 com

Incendie meurtrier des
17-19 rue Jules Vallès à Saint-Ouen (93)

Marche à la mémoire d’Ismaël et Aminata


Il y a 2 ans, le 25 janvier 2010, Aminata, et son enfant de 4 ans, Ismaël, ont péri dans l’incendie de leur appartement des 17-19 rue Jules Vallès à Saint-Ouen. Comme cela a été fait dans la semaine qui a suivi le drame et comme l’an dernier, les habitants, les enseignants, les parents d’élèves du quartier, les soutiens des locataires organisent une nouvelle marche à leur mémoire afin que personne n’oublie et que les sinsitrés puissent vivre dans des conditions dignes.

Pendant toute cette année 2010, les habitants et leurs soutiens ont multiplié rassemblements, réunions et interventions… quelles sont les avancées depuis un an ? Poursuivi par l’Etat et la ville pour négligence et abus dans la gestion de l’immeuble, le représentant de la société propriétaire des immeubles, Antoine Brun, a été condamné le 31 mars 2010 à un an de prison avec sursis, 20 000 euros d’amende, et à verser 1 500 euros de dommages et intérêts aux familles qui se sont portées parties civiles. Parmi les familles hébergées à l’hôtel, six personnes étaient sans-papiers, le 12 juillet 2010, elles ont été parrainées des élus de la Ville de Saint-Ouen. Trois personnes ont été régularisées et une autre devrait l’être cette semaine. Enfin, le 15 décembre, après un premier rejet à une voix le 10 octobre, le conseil municipal a voté à une large majorité une déclaration d’utilité publique permettant d’engager l’expropriation du marchand de sommeil.

Aussi force est de constater qu’au quotidien, la situation est toujours aussi insupportable pour les principaux concernés. Les habitants sinistrés sont toujours à l’hôtel, les enfants sont toujours hébergés loin de leur école, les autres locataires vivent toujours rue Jules Vallès dans des conditions indignes. En outre, la table ronde avec la mairie et l’Etat est reportée par la sous-préfecture depuis août 2010 !

Plus que jamais, les locataires et leurs soutiens exigent :
- le relogement décent et pérenne dans le parc social des hébergés à l’hôtel et des habitants encore dans les immeubles, par l’Etat, la ville, et le bailleur qui rachètera le lieu ;
- le réexamen promis par l’Etat des situations administratives des habitants dépourvus de titre de séjour en prenant en compte le drame qu’ils ont vécu ;
- l’expropriation de ces immeubles et leur transformation en logements sociaux.

Mercredi 25 janvier 2012 - 18 heures –
Départ 17 - 19 rue Jules Vallès à Saint-Ouen
(dans les Puces, M° Garibaldi ou porte de Clignancourt jusqu’à la mairie de Saint-Ouen)

À l’appel des locataires, de parents d’élèves, d’enseignants, du Dal Saint-Ouen

DAL Saint-Ouen : 06 65 97 10 24 - dalsaintouen@altern.org
Permanence : 4° samedi du mois 10-13 h, Salle M-C. Mananga, Place Payret, métro Garibaldi.

Mots clés : FR - Ile de France (01) / Les « sans-papiers » - Immigration / Logement - Urbanisme / Manifs-actions /

Messages

  • Des cafouillages dans les dates entre 2010 et 2011 voici la bonne version.

    Incendie meurtrier des
    17-19 rue Jules Vallès à Saint-Ouen (93)

    MARCHE À LA MÉMOIRE D’ISMAËL ET AMINATA

    Il y a 2 ans, le 25 janvier 2010, Aminata, et son enfant de 4 ans, Ismaël, ont péri dans l’incendie de leur appartement des 17-19 rue Jules Vallès à Saint-Ouen. Comme cela a été fait dans la semaine qui a suivi le drame et comme l’an dernier, les habitants, les enseignants, les parents d’élèves du quartier, les soutiens des locataires organisent une nouvelle marche à leur mémoire afin que personne n’oublie et que les sinsitrés puissent vivre dans des conditions dignes.

    Pendant toute cette année 2011, les habitants et leurs soutiens ont multiplié rassemblements, réunions et interventions… quelles sont les avancées depuis un an ? Poursuivi par l’Etat et la ville pour négligence et abus dans la gestion de l’immeuble, le représentant de la société propriétaire des immeubles, Antoine Brun, a été condamné le 31 mars 2011 à un an de prison avec sursis, 20 000 euros d’amende, et à verser 1 500 euros de dommages et intérêts aux familles qui se sont portées parties civiles. Parmi les familles hébergées à l’hôtel, six personnes étaient sans-papiers, le 12 juillet 2011, elles ont été parrainées des élus de la Ville de Saint-Ouen. Trois personnes ont été régularisées et une autre devrait l’être cette semaine. Enfin, le 15 décembre, après un premier rejet à une voix le 10 octobre, le conseil municipal a voté à une large majorité une déclaration d’utilité publique permettant d’engager l’expropriation du marchand de sommeil.

    Aussi force est de constater qu’au quotidien, la situation est toujours aussi insupportable pour les principaux concernés. Les habitants sinistrés sont toujours à l’hôtel, les enfants sont toujours hébergés loin de leur école, les autres locataires vivent toujours rue Jules Vallès dans des conditions indignes. En outre, la table ronde avec la mairie et l’Etat est reportée par la sous-préfecture depuis août 2010 !

    Plus que jamais, les locataires et leurs soutiens exigent :
    - le relogement décent et pérenne dans le parc social des hébergés à l’hôtel et des habitants encore dans les immeubles, par l’Etat, la ville, et le bailleur qui rachètera le lieu ;
    - le réexamen promis par l’Etat des situations administratives des habitants dépourvus de titre de séjour en prenant en compte le drame qu’ils ont vécu ;
    - l’expropriation de ces immeubles et leur transformation en logements sociaux.
    MERCREDI 25 JANVIER 2012 – 18 HEURES –
    DEPART 17 – 19 RUE JULES VALLES A SAINT-OUEN
    (dans les Puces, M° Garibaldi ou porte de Clignancourt jusqu’à la mairie de Saint-Ouen)
    À l’appel des locataires, de parents d’élèves,
    d’enseignants, du Dal Saint-Ouen
    DAL Saint-Ouen : 06 65 97 10 24 – dalsaintouen@altern.org
    Permanence : 4° samedi du mois 10-13 h, Salle M-C. Mananga, Place Payret, métro Garibaldi.

Derniers articles sur Bellaciao :