Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Seniors : on achève bien les sans dents

vendredi 19 septembre 2014, par MARTINE LOZANO - 1 com

La prime exceptionnelle versées aux retraités modestes s’élèvera à 40 euros pour les retraités percevant moins de 1 200 euros par mois.Les pensions de retraite inférieures à 1 200 euros, ne seront finalement pas revalorisées au 1er octobre en raison de la « très faible inflation » !

il y aura aussi une revalorisation de 8 euros du minimum vieillesse, qui va passer ainsi de 792 à 800 euros par mois.
Pour chaque euro donné à un patron, Valls offre "généreusement" 0,00625 € à un "sans dents"
aumône humiliante et méprisante pour les retraités qui ont les plus petites retraites !

De plus "Ce sont deux millions de retraités qui sont de nouveau imposés cette année".

Seniors sans emploi  : +13 %
« On devrait demander aux chômeurs s’ils « cherchent bien un emploi » , considérant qu’à défaut, une « sanction » s’impose." Une Mulhousienne âgée de 55 ans s exprime :

En deux ans, entre 100 et 150 candidatures dit elle !
Une dizaine d’entretiens, mais au final, rien car il fallait parler soit russe chinois !
« On fait quoi, à 55 ans ? On est trop jeune pour la retraite. Trop vieille pour retourner à l’école. Et pour bosser, on ne te veut plus. Il faudrait que ces chers ministres se posent des questions. Les entreprises doivent embaucher un certain pourcentage de personnes handicapées. Puisque maintenant, le fait d’avoir passé la cinquantaine est un handicap, j’ai envie de dire : qu’ils fassent à l’identique pour les gens qui ont atteint cet âge. C’est peut-être une idée à creuser. En attendant, les ministres et les élus, eux, quand ils ont 70 balais, on trouve ça normal qu’ils restent en fonction… Il y a quand même un truc qui ne va pas dans le système. »

• On achève bien les séniors :
Le chef de l’Etat voulait favoriser l’emploi des séniors ; mais aucune mesure n’a réussi à inverser la tendance !
Le nombre de seniors inscrits au chômage a augmenté trois fois plus vite que celui de l’ensemble des chômeurs. Les patrons continuent de licencier en priorité les salariés seniors.
L’âge serait devenu le premier facteur de discrimination dans l’emploi en France, devant le handicap ou l’origine selon une enquête » récente menée par l’Observatoire des discriminations !
Le patronat se débarrasse des seniors par de méthodes de management stressantes, pénibles voir inhumaines !
Les seniors ont la vie dure alors qu’ils devraient être considérés comme de la richesse pour notre pays.
En effet quand une entreprise autant du privé que du public veut se débarrasser de ces seniors, c’est de la mémoire de l’entreprise qu’elle se sépare. Des études montrent que depuis une vingtaine d’années, dans les pays industrialisés, le progrès technique n’a pas entraîné d’amélioration des conditions de travail, plutôt une intensification.
Ce qui est à l’origine de troubles musculo-squelettiques, de souffrance psychique et d’atteintes à la santé mentale. Or, nous passons d’un travail bien fait à un travail rentable.
Rappelons que 35 % des 50-59 ans ont été exposés au moins 15 ans à la pénibilité au travail
« En effet Plus d’un tiers (35 %) des personnes âgées de 50 à 59 ans et ayant travaillé plus de dix ans déclarent qu’elles ont été exposés pendant 15 ans au moins à au moins une des quatre pénibilités suivantes : travail de nuit (9 %), travail répétitif (11 %), travail physiquement exigeant (23 %), produits nocifs (12 %), 40 % de ces travailleurs ayant subi au moins deux de ces facteurs de pénibilité . » source viva magasine
De ce fait La santé de ces personnes est moins bonne.
Des articles de journaux précisent « Qu’Avec les seniors, les employeurs utilisaient des méthodes de voyous”
on a le taux le plus bas Europe !
les seniors sont , de gré ou de force, largement exclus de l’emploi.

Martine Lozano militante associative

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :