Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Une top model porte plainte contre Alain Soral : si les faits sont avérés, il risque gros

vendredi 21 novembre 2014 , par Anthony Bem - Contacter l'auteur - 16 coms

LE PLUS. Éconduit par la top model noire Binti, Alain Soral aurait envoyé des insultes racistes à la jeune femme révèle StreetPress. Elle a porté plainte ce 16 novembre. Une affaire où tout éclate au grand jour, même l’intimité du leader d’extrême droite. Décryptage de l’avocat spécialiste des réseaux sociaux Anthony Bem.

J’ai l’habitude de voir des personnes se venger via les réseaux sociaux. En effet, je suis spécialisé dans les contentieux des personnes et de l’internet et ces cas ne sont pas rares. Mais là, si les faits sont avérés, on a atteint des sommets de barbarie. Il y a toutes les fautes et les délits qu’on peut imaginer lors d’une rupture. Cette histoire me surprend en raison de la quantité d’actes délictueux.

Selon les propos de la plaignante, la top model Binti, il y aurait entre autres : violation de l’intimité de la vie privée (par la diffusion de photos personnelles), usurpation d’identité (par la création d’un faux compte Facebook), piratage, harcèlement, menaces et injures à caractère raciste de la part d’Alain Soral.

Il aurait pu être le premier à démentir

Les protagonistes ne sont pas n’importe qui. Et le fait qu’Alain Soral soit une personnalité publique aggrave son cas : lorsqu’on est médiatiquement exposé, on se doit d’avoir un comportement digne, même dans la sphère privée.

Il s’est exprimé sur l’affaire et n’a pas démenti, on peut considérer qu’il s’agit d’aveux : qui ne dit mot consent.

Au vu de ses nombreuses interventions, il aurait pourtant pu être le premier à nier ces accusations. Ou si ce n’était pas lui, son ami, le chevalier des réseaux tout aussi prompt à prendre la parole.

Un comportement schizophrène

Peu importe que cette top model l’ait attendu au tournant, qu’elle l’ait aussi insulté ou diffusé une photo de lui nu auprès de ses amis [elle dément l’avoir transmise au blogueur qui l’a publiée sur internet, ndlr], il était responsable de ses actes et rien ne justifiait qu’il enfreigne la loi. Toujours si les faits sont avérés, elle a été forte pour obtenir autant d’éléments. Pour montrer au monde le vrai parti d’Alain Soral, celui de la haine, la haine de l’autre parce que c’est l’autre.

L’attitude de Soral est complètement schizophrénique puisque quand ça l’arrange, les origines de la jeune femme ne sont pas en question et dès qu’il est frustré, c’est un déchaînement de haine à connotation raciste.

Si les faits sont avérés, il risque une peine d’emprisonnement et une amende. En ne retenant que les infractions pour lesquelles les peines sont théoriquement les plus importantes :

- Si le harcèlement avec de très nombreux textos (sans prendre en compte le caractère raciste) est confirmé, la peine maximale est de deux ans de prison ferme et 30.000 euros d’amende (art. 222-32-2

- Binti accuse aussi Alain Soral d’avoir créé un compte Facebook au nom de la jeune femme où des photos dénudées d’elles avaient été mises en ligne. Si ce fait est également confirmé, la peine maximale est de cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende (art. 434-23)

- L’atteinte aux systèmes de traitement automatisé de données, si le piratage du téléphone portable de Binti est avéré, est quant à elle passible de 2 ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende (art. 323-1).

Mais ce sera bien évidemment au juge de décider de la sanction s’il doit y en avoir.

Il est également envisageable qu’il y ait publication du jugement de condamnation sur sa page Facebook ou son site web le cas échéant

Propos recueillis par Rémy Demichelis

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1280524-une-top-model-porte-plainte-contre-alain-soral-si-les-faits-sont-averes-il-risque-gros.html

Mots clés : Extrême droite - Antifascisme / Justice-Droit /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :