Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

les européens de l’est privés de droits sociaux a paris et en ile de france

vendredi 13 mai 2005 - Contacter l'auteur

pas de droits sociaux pour les européens de l’est

si vous êtes bulgares hongrois polonais baltes roumain circulez donc normalement européens circulez il n’y a rien a voir et surtout crevez dans la rue

borloo et la mairie de paris et le conseil régional parait - il de gauche et vert complices

les européens de l’est déja considérés comme européens de seconde zone et ce grace a la mairie et le conseil régional parait il de gauche

Ce jour, nous, Rmistes et précaires parisiens, occupons l’Espace Insertiondu 19ème arrondissement, avenue de Flandres.

Nous demandons les directives écrites du ministère et celles du Conseilgénéral interdisant de RMI les ressortissants de l’Est de l’Europe (cf infra).

Nous attendons un coup de téléphone de l’adjointe aux Affaires sociales de la Ville de Paris.

Nous venons d’apprendre que les ressortissants de l’Est de l’Europe ont aussi une interdiction de s’inscrire à l’ANPE. Contacts pour cette action : 06 65 76 79 67

Pas de droits sociaux pour les précaires européens

Si les plombiers polonais pourront bientôt travailler chez nous pour des queues de cerises crace au diktat Bolkestein par contre ceux qui vivent ici se voient en toute illégalité refuser l’accès à leurs droits.

Depuis le 1er janvier, en totale contradiction avec les textes de loi sur le RMI, le conseil général de Paris et la caisse d’allocations familiales ont décidé de refuser le RMI aux ressortissants de l’ESt de l’Europe.

Les travailleurs sociaux interrogés font référence à une directive des services départementaux de l’aide sociale à l’enfance et de consignes du Ministère.

Cependant les personnes concernées sont laissées dans l’expectative, les services du département ne délivrant aucune notification de refus.

Et pour cause, un refus écrit fondé sur des directives illégales pourraitfaire l’objet d’une annulation au tribunal. Le département, comme le Ministère comptent sur l’isolement et les difficultés matérielles des personnes concernées (beaucoup sont à la rue et craignent des représailles si elles agissent collectivement), pour les priver de leurs droits en toute impunité.

Tous les responsables politiques, de Borloo à Delanoe passent en ce moment l’essentiel de leur temps devant les caméras pour nous vanter l’Europe sociale : en attendant , les précaires de l’EST de l’Europe continuent à servir de main d’oeuvre bon marché notamment aux patrons du bâtiment. Les priver du RMI n’a qu’un seul objectif : faire baisser le coût du travail et mettre en concurrence les travailleurs pour leur faire accepter les salaires les plus bas.

Nous, Rmistes et précaires parisiens, conscients que l’action concrète et la solidarité à la base avec les plus fragiles d’entre nous peut permettre de construire l’Europe sociale, appelons à la mobilisation pour que le Rmi soit immédiatement versé à tous ceux qui en font la demande.

Permanence sociale pour et par des précaires tous les mercredis de 15h à 18h 23 Bis rue Mathis 75019 Métro :Crimée

Réunion des collectifs RTO (Résistance au Travail Obligatoire) et AC airlibre tous les mercredis 18 h 30 à la même adresse

Agir ensemble contre le Chômage ! 23 rue Mathis 75019 Paris

Tel : +33 1 40 09 27 49 - Fax : +33 1 40 05 05 10 Web : http://www.ac.eu.org

e-mail

ac@ras.eu.org

Mots clés : Emploi-chômage / Europe / Pauvreté-Précarité /
Derniers articles sur Bellaciao :