Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

reponse à pigistes en colère

vendredi 1er décembre 2006 - Contacter l'auteur

je suis dans le même cas que la réalisatrice de doc XX, tout le travail en amont, montage et chiffrage des dossiers et souvent même la production elle-même se fait en utilisant les indemnités assedic des intermittents du spectacle. Aujourd’hui, hello RMI, goodbye Assedic !

si vous avez du boulot je suis preneur, compétences : compositeur de musiques de scene, de film ou de doc, guitariste, sax, chanteur, MAO (mp3 et dvd disponibles) tendance brésil, funk, jazz, et celte, lecteur, impro totale, etc....40 ans de métier dont 12 de formation classique.

Excusez, l’ annonce déguisée, mais c’est aussi pour dire que les querelles d’ egos de ces messieurs dames dont Bellaciao se fait l’ écho commencent à me gonfler sérieux. Il y a des gens qui sont vraiment dans la merde et qui attendent un niveau de débat un peu plus élevé que des reproches historiques dignes du bac à sable de la maternelle existentielle.

Je ne participe pas aux collectifs, mais suis attentif à ce qui va être proposé, et je ne pense pas être le seul à être en attente d’ un espoir qui nous permette de vivre mieux et de résister à l’ exploitation du salariat, voir de l’ abolir car c’est de l’ esclavage déguisé.

Je me fous de voir fuir les entreprises, car la terre est petite et elle ne peuvent pas aller bien loin, surtout que le mouvement étant mondial, on peut demander à nos camarades citoyens d’ ailleurs de s’ en occuper, et puis on a vu que la fuite des capitaux en Argentine n’ a pas empêché le peuple de s’organiser et de remonter l’ économie, donc prenons conscience de nos propres forces....

Mon métier m’ a permis de naviguer dans toutes les couches (classes ?) sociales, un jour à Rio jouant au bord de la piscine chez un technocrate de la Banque mondiale qui prend l’ avion pour Washington toute les semaines, le lendemain dans une des favelas les plus pauvres de Rio, le soir à la répétition de l’ école de samba Mocidade independente de Padre Miguel, celle qui est dans le quartier où a été tourné Cidade de Deus, idem en France un jour au Rotary, le lendemain dans une vallée de l’ Ariège, alors les Humains j’ en ai une vision assez claire, de leurs souffrances, de leurs aspirations.

Et tous en ont marre du shitstem (merci Pete Tosh), des prêts à rembourser à la facture de gaz à payer pour servir des dividendes à 2 chiffres à leurs actionnaires.

Quand est-ce qu’ on comprendra enfin que ce que je fais à l’ Autre c’est à moi que je le fais...et que lorsqu’une favela a faim, et descend dans le supermarché pour se servir (je l’ ai vu de mes yeux à Ipanema Rio de Janeiro), les flics se barrent en courant..................c’est l’ avenir de l’ Europe si ça continue comme ça, parce que jusqu’ à maintenant, on a été gentil, mais ça peut changer trés vite.

Alors, désignez un(e) porte parole, peu importe qui du moment qu’ il (elle) porte la parole et la colère du peuple et travaillons à déconstruire les discours des sophistes de tous poils du genre "voter pour nous, c’est voter pour vous" et, déjà entre nous, arrêtons la langue de bois.

L’ emploi, ça ne veut rien dire, l’ activité oui !!! par exemple l’ activité d’ une mère de famille qui n’ est pas correctement rétribuée, c’est proprement un scandale au regard des économies réalisées grâce à la bonne éducation des enfants(je ne parle même pas d’ Humanité mais froidement d’ économie)....autre exemple quand on pense au fric parti en fumée dans les insurrections de novembre 2005 qu’ on aurait pu mettre dans un réel travail à faire émerger la créativité plutôt que ces phénomènes de gang avec leader, amoureuses du leader,compagnons du leader, opposants, etc....(le même shitstem que Charles Martel)

en 98, j’ ai pris 15 lascars à Sarcelles(95), chez DSK entre 10 et 15 ans, je leur ai mis un tambour dans les mains et en une semaine et malgré les ampoules aux mains, on avait remplacé la boite à rythme et on groovait le rap, même les djs et autres poseurs de flow n’ en sont pas revenus.........mais ça dérange vot’ bizness, les keums ou bien plus prosaïquement vous connaissez pas les codes , les claves rythmiques ?...........

l’ expérience n’ a pas été renouvellée.....et pourtant avec tous les musiciens africains qui maîtrisent les rythmes ici, en Europe, y’ a de quoi faire..................et ça a un autre impact d’ entendre groover de vrais percus que vos machines à 2 balles , que j’ ai aussi appris à programmer, sans compter le visuel puisque ça devient tellllllllllllllllement important.

Un interluttant en colère

Sam Telam

Mots clés : Arts, Spectacle, Culture / Emploi-chômage / Médias-Presse-Sondages /
Derniers articles sur Bellaciao :