Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Un concert géant pour soutenir la lutte des sans-papiers

de : PACO
mardi 10 août 2010 - 19h30 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 94.4 ko

Le projet de loi Besson sur l’immigration sera présenté devant l’Assemblée Nationale en septembre. Pour exprimer leur radicale opposition à cette nouvelle loi scélérate, de nombreux artistes donneront un concert exceptionnel à Bercy le 18 septembre.

Le nouveau projet de loi Besson vise une nouvelle fois à réduire les droits des migrants et ceux de leurs soutiens. Ce projet renforce considérablement le pouvoir de l’administration aux dépens des étrangers. Présenté comme un simple texte technique visant à transposer des directives européennes, il instaure en réalité un véritable régime d’exception : privation de liberté sans contrôle judiciaire, création de zones d’enfermement laissée au bon vouloir de l’administration, institution du bannissement, etc.

Cette perspective a provoqué la réaction de nombreux artistes, musiciens, comédiens, réalisateurs, écrivains, plasticiens, professionnels de la musique, du spectacle, du cinéma, de l’information, de la culture, des scientifiques et universitaires, des personnalités associatives, syndicales et politiques… qui, avec la majorité des citoyens français, se déclarent solidaires des milliers de sans-papiers qui grandissent, étudient, et vivent à nos côtés dans notre pays.

« Nous refusons que des enfants, souvent nés et scolarisés en France, soient expulsés avec leurs parents vers des pays qu’ils ne connaissent pas ou plus et dont certains ne parlent même pas la langue. Nous refusons que des parents soient arrêtés, menottés, rudoyés, humiliés et enfermés dans des Centres de Rétention Administrative sous les yeux de leurs enfants. Nous refusons que des familles parce qu’elles n’ont pas de papiers soient séparées, le père brutalement expulsé à des milliers de kilomètres tandis que la mère et les enfants restent ici, souvent dans la misère et traumatisés à vie. Nous refusons que des travailleurs, qui bien souvent exercent leur métier dans des conditions pénibles, car sans droit, dont la plupart cotisent (retraites, maladie, chômage...) et paient des impôts en France vivent en permanence dans la peur et la clandestinité. Nous refusons les lois Besson sur l’immigration qui bafouent le droit d’asile français et font honte au pays des Droits de l’Homme », peut-t-on lire sur l’Appel du 18 septembre où les signataires appellent à résister « contre des pratiques indignes et inhumaines ».

Signataires de l’Appel, de nombreux artistes monteront sur scène le 18 septembre pour dire non aux lois liberticides. Sont annoncés Jean-Louis Trintignant, Cali, 113, Agnès Bihl, No one is innocent, Nosfell, Clarika, Agnès Jaoui, Oxmo Puccino, Abd al Malik, Emily Loizeau, Jacques Higelin, Yves Jamait, Aldebert, Tryo, les Têtes Raides, Jeanne Cherhal, Reda Taliani, Cheb Bilal, les Wampas, Daniel Darc, Soan, Sinsemilia… Trois scènes, six heures de spectacle pour dire - fermement et joyeusement - non à la politique du gouvernement, il ne faut pas rater ça.

D’autres artistes sont solidaires de la démarche. C’est le cas de Francesca Solleville, Fenouil et les Fines herbes, François Corbier, La Grande Sophie, La Parisienne libérée, Mickey 3D, Le Peuple de l’Herbe, Serge Utgé-Royo, Anne Sylvestre, Kent, Dominique A, I AM, Hubert-Félix Thiéfaine, Yvan Le Bolloc’h, Les Ogres de Barback, Didier Porte, Renan Luce, Keren Ann, Salif Keïta, La Canaille, Hocus Pocus, La Chanson du Dimanche, Dubamix, François Morel… La liste est loin d’être définitive.

Concert de soutien aux travailleurs et familles sans papiers. Paris-Bercy samedi 18 septembre à partir de 19 heures.

Une initiative soutenue par Act Up Paris, Amoureux au ban public, AutreMonde, CFDT, CGT, Cimade, Emmaüs International, FCPE, France Amérique latine, FSU, Gisti, Réseau Education sans frontières, Ligue des Droits de l’Homme, MRAP, Salam, Solidaires, Zebrock. Tarif unique 29 euros. Réservations au 0892 390 490. Les artistes jouent bénévolement, la Ville de Paris prête la salle, la Fnac offre des réseaux d’affichage, des graphistes et des professionnels du spectacle travaillent gratuitement... Les bénéfices seront intégralement reversés aux travailleurs sans-papiers en grève, qui luttent et se battent depuis des mois dans des conditions très dures pour obtenir enfin le droit de vivre et de travailler légalement en France.

Plus d’informations sur le site Rock sans papiers où vous pouvez également signer l’Appel du 18 septembre.

En attendant, n’oublions pas la manifestation du 4 septembre à l’appel de plus de 50 organisations pour lutter contre la politique raciste et sécuritaire du gouvernement. Rendez-vous à 14h place de la République à Paris (et dans votre ville ?).

PACO sur Le Post.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Un concert géant pour soutenir la lutte des sans-papiers
10 août 2010 - 20h08

Bref, super concert, méga production. C’est payant je suppose. Combien ?.



Le prix des places ?
11 août 2010 - 05h44 - Posté par Coppi Kohler

Le prix est de 25 euros jusqu’au 30 juin. Passé ce délai, les places seront vendues au tarif normal de 29 euros.

Ce concert est avant tout une initiative politique pour défendre les jeunes majeurs, les familles, les travailleurs sans-papiers, qui sont menacés tous les jours. Acheter des places pour ce concert, c’est faire une acte de solidarité et de générosité.

Est-ce que les artistes du concert sont payés ?

Non. Les artistes jouent tous bénévolement et la Ville de Paris prête la salle. La Fnac offre des réseaux d’affichage, des professionnels du spectacle proposent bénévolement leur aide pour l’organisation, des graphistes ont travaillé gratuitement sur les affiches et la communication... Merci à eux et aux organisations solidaires qui, entre autres aides, contribuent à couvrir les frais.

Les bénéfices seront intégralement reversés aux travailleurs sans-papiers en grève, qui luttent et se battent depuis des mois dans des conditions très dures pour obtenir enfin le droit de vivre et de travailler légalement en France.

 rock sans papiers / FAQ


Le prix des places ?
11 août 2010 - 07h58 - Posté par

29 euros quand meme, reversé aux sans papiers, peut etre, mais il n’en demeure pas moins, que le prix est exorbitant et que plein de monde ne peut y assister,vous etes trop gourmands et pourquoi 29 et pas 15, surtout si les groupes viennent gratos et que la salle est gratuite elle aussi, moi perso, je boycotte, il faut qu’on arrete de prendre les gens pour des cons,


Un concert géant pour soutenir la lutte des sans-papiers
11 août 2010 - 22h10 - Posté par Mr No

Ben ouè, quand on voit la vacuité politique des "célébrités" qui vont se repeindre en rose foncé pour pouvoir revendre leurs daubes musicales au peuple de gôche, je ne peux qu’être circons’pet...

Higelin et sa pensée d’huître bobo-parigot, Cali, qui sert la soupe à Ségogolhaine, la chanson du dimanche, qui fît le beuze gratos pour finir par ponctionner les deniers des demoiselles en mal d’ironie,...

Bref, ça pue sérieux.

Quand la Dictature Spectaculaire Marchande récupère sa pseudo-contestation, ça vaut son pesant d’or...dure.



Un concert géant pour soutenir la lutte des sans-papiers
12 août 2010 - 23h39 - Posté par JLB

Bravo pour l’initiative ! Ca fait du bien de voir que nos colères dépassent nos cercles militants de révoltés habituels, et prennent d’autres formes !



Un concert géant pour soutenir la lutte des sans-papiers
13 août 2010 - 11h10 - Posté par

En effet. Au point où nous en sommes, tout doit être tenté. Mieux vaut allumer une minuscule bougie plutôt que de pester contre l’obscurité.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite